Le courrier du voyageur

Archive, juillet 2008

Mardi 29 juillet 2008 | Mise en ligne à 9h12 | Commenter Aucun commentaire

Y a-t-il des aubaines à saisir sur eBay?

Q : J’aimerais aller une semaine dans le Sud et séjourner dans un tout compris doté d’une belle plage. On m’a conseillé de magasiner sur eBay. Est-ce vraiment meilleur marché et est-ce sécuritaire ?
Janine S.

R : Je n’éprouve aucun enthousiasme pour les voyages offerts aux enchères sur eBay. Les grossistes Canadiens, qui emmènent chaque année 400 000 Québécois vers les destinations soleil, n’utilisent pas ce canal pour écouler leurs invendus. Néanmoins, je dois reconnaître que, dans certains cas très limités, on peut y réaliser de bonnes affaires. En écrivant ces lignes, je suis allé vérifier les offres du jour. Dans la section des forfaits de voyages du site canadien, il y avait 94 offres. La majorité portaient sur des séjours de trois ou quatre jours en Floride (dont une bonne proportion dans la région d’Orlando) ou à Porto Rico. Il y avait six propositions portant sur des séjours d’une semaine dans une destination soleil. L’une d’elles concernait le Grand Paradise Bavaro, de Punta Cana. Les enchères (car il s’agit d’enchères !) devaient démarrer à 799$ pour la période d’automne et à 999$ pour juillet et août. Cela pour deux personnes, billets d’avion non inclus. En admettant que vous l’ayez emporté au prix de la mise aux enchères, il aurait fallu vous procurer un billet d’avion. Les grossistes canadiens vendent les vols directs assez cher : au moins 800$ pour Punta Cana en automne. Le vol et le séjour vous auraient donc coûté au minimum 1200$ pour un séjour en septembre, par exemple. Comme les transferts entre l’aéroport et l’hôtel ne sont pas compris, il vous faudrait payer des taxis, sur place. Nolitours vend le forfait pour cette propriété 1279$ en septembre et en octobre, avion, hôtel et transferts inclus. L’économie potentielle est donc nulle, dans ce cas. D’ailleurs, vous auriez probablement du débourser un peu plus cher que le prix de mise en vente, et il est bien plus facile d’acheter un forfait tout inclus au départ de Montréal, sans compter que vous bénéficiez de meilleures protections si vous passez par une agence de voyages ! Par contre, si vous avez accumulé des points de type Air Miles ou Aeroplan échangeables contre des billets d’avion sur des vols réguliers, cela aurait pu être une bonne occasion de les négocier !
Sur la même liste de forfaits mis aux enchères ce jour-là, on en trouvait plusieurs de deux ou trois nuits dans la région d’Orlando, à des prix dérisoires : de 20$ à 129$ pour des produits qui valent habituellement de cinq à 10 fois plus cher. Mais ce sont des ventes de liquidation et l’offre expirait deux ou trois heures plus tard. Ces forfaits courts sont souvent vendus sans mentions de dates. Il faut acheter d’abord et réserver ensuite, en s’alignant sur les disponibilités. Qui garantit qu’on trouvera des billets d’avion aux dates appropriées? Ce genre de produit convient très bien aux familles américaines qui habitent à moins d’une journée de route de la destination et qui peuvent prendre des congés au pied levé.
Autre exemple : un particulier met aux enchères à 1200$ un forfait d’une semaine de Vacances Sunquest, avion inclus, pour un départ de Toronto le 3 octobre avec séjour au Paradisus Rio de Oro, un cinq étoiles situés près d’Holguin, à Cuba. Il a acheté les billets et ne peut plus s’absenter à cette date. Mais en septembre, les discounters canadiens, qui écoulent les invendus des grossistes, proposeront certainement le même type de forfaits à moindre coût. Surtout au départ de Toronto, où la concurrence entre grossistes est beaucoup plus féroce qu’au Québec et où on trouve régulièrement des aubaines à moins de 700$, deux semaines avant le départ.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 25 juillet 2008 | Mise en ligne à 10h49 | Commenter Commentaires (5)

Les meilleures destinations pour la plongée aux requins

Q : Nous sommes des adeptes de la plongée sous-marine et nous sommes à la recherche d’endroits pour plonger avec les requins dans les Caraïbes. Jusqu’a présent je n’ai trouvé que Stuart Cove aux Bahamas et Dive Safari a St-Martin.  Bien sûr, nous connaissons les requins du Groenland dans le fleuve St-Laurent mais nous désirons plonger en eau chaude. Avez-vous des suggestions?
Marc Généreux

R : Selon Emmanuel Sapina, président de Voyages Aquanautes, à Saint-Basile-le-Grand, qui exploite un département spécialisé en plongée, le meilleur site aux Bahamas serait Stella Maris, un centre de villégiature et de plongée situé sur Long Island. Cette île est accessible par avion depuis Nassau ou Great Exuma. Le centre de plongée de que vous mentionnez Stuart Cove est plus facilement accessible, puisqu’il est situé sur la même île que Nassau, New Providence. «C’est dans l’archipel des Bahamas qu’on trouve les meilleurs récifs de plongée aux requins des Caraïbes, affirme Emmanuel Sapina. Pour vivre une expérience plus intense, il faut aller au Costa Rica et acheter une croisière de plongée aux requins au départ de Puntarenas sur la côte du Pacifique. Elles durent habituellement une semaine et amènent les plongeurs sur des sites situés à 300 milles des côtes, comme Cocos Island.» Cocos Island est un parc national classé sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Un autre expert, Stéphane Lagacé, de Croisières Aventure & Scuba, à Ville Mercier, confirme que c’est aux Bahamas qu’on retrouve le plus grand nombre de sites de plongée aux requins, mais cette destination ne suscite aucun enthousiasme de sa part. «C’est devenu trop commercial : ils «endorment» les requins en les retournant sur le dos pour que les plongeurs puissent les caresser. Je préfère l’île de Roatan, au Honduras, où on peut observer divers variétés : le requin de récifs, le requin à pointe blanche, le requins à pointe noire et le requin nourrisse», dit-il. «À Cuba, et plus précisément à Santa Lucia, on peut voir des requins taureaux.»

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Mercredi 23 juillet 2008 | Mise en ligne à 11h09 | Commenter Un commentaire

Conseils pour un itinéraire équilibré en Autriche

Q : Nous nous proposons ma femme et moi de visiter l’Autriche en septembre prochain. Nous arriverons à Vienne et nous pensons boucler un circuit en voiture qui nous mènera à Graz, Salzbourg, Linz et Krems, avant de revenir à Vienne. Nous prévoyons rester une journée à Graz, quatre jours à Salzbourg, trois à Linz, une à Krems et cinq à Vienne et rayonner autour de ces villes ou nous séjournerons. Est-ce trop chargé pour deux semaines? Ai-je oublié des sites intéressants? 
Michel Bertrand 

R : C’est un itinéraire bien équilibré que vous planifiez là. Voici néanmoins quelques suggestions. Dès votre arrivée à Vienne, prenez la route pour Graz, où vous passerez au moins deux nuits, de manière à pouvoir consacrer une journée complète à la visite la cette ville qui vaut le détour. L’aéroport est situé au sud-est de Vienne et une autoroute de ceinture vous permettra de rejoindre rapidement l’autoroute A2 qui descend vers Graz. Pour le trajet Graz/Salzbourg, plutôt que d’emprunter les autoroutes A9 et A1 qui vous mèneraient à destination en un peu moins de trois heures, quittez la A9 à Dollach, pour vous dirigez vers Bad Aussee et Bad Ischl. Cela vous permettra de traverser une partie du Salzkammergut qui, avec ses 76 lacs et ses hauts sommets est une des plus belles régions du pays. Entre Bad Ischl et Salzbourg, arrêtez pour visiter St. Wolfgang et son décor d’opérette, et quittez la route pour grimper au sommet du Schafberg (à 1800 mètres). La moitié du trajet s’effectue dans un train à crémaillère et il faut compter quatre heures pour l’excursion. Durant votre séjour à Salzbourg, consacrer une demi-journée à une excursion à la Gaisberg. Du sommet, à 1300 mètres, vous bénéficierez d’une vue exceptionnelle sur Salzbourg et sur le Salzkammergut. Deux jours suffiront amplement pour visiter Linz (vous rattraperez ainsi la journée de plus que vous aurez accordé à Graz), mais en repartant vers Krems, n’oubliez pas de faire deux arrêts : le premier à l’abbaye de St. Florian, le second, à l’abbaye de Melk, considérée comme un sommet de l’architecture et de l’art baroque. Vous aurez bien besoin des quatre jours qu’il vous restera pour visiter Vienne et son «Versailles», Schönbrunn.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2008
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité