Le courrier du voyageur

Archive du 14 janvier 2008

Lundi 14 janvier 2008 | Mise en ligne à 14h42 | Commenter Un commentaire

Randonnée, croisière et visites classiques en Turquie

Q : Mon copain et moi prévoyons passer trois semaines en Turquie au début du mois de mai. Nous aimerions marier différentes activités (randonnée, vélo, kayak…) à la découverte de paysages et de villes. Nous voulons profiter un peu de la Méditerranée et passer quelques jours à bord d’un «gulet», ces voiliers turcs. Nous comptons voyager en autobus. Pourriez-vous nous suggérer un itinéraire tenant compte de ces éléments. Nous pensons faire une boucle dans la partie occidentale du pays. Connaissez-vous de bonnes agences offrant des excursions de durée allant d’une à quelques journées? Nous comptons débourser environ 3000$ chacun pour ce voyage. Est-ce réaliste?
Julie Mercier

R : Il faudra naturellement consacrer quatre à cinq jours à la visite d’Istanbul qui est une des métropoles les plus fascinantes d’Europe (mais on n’est plus tout à fait en Europe). À votre place, j’oublierais la Roumélie (la partie du pays située en Europe), ou alors il vous faudrait faire une croix sur la croisière en «gulet» (les goélettes turques). L’itinéraire classique consiste à partir d’Istanbul vers Ankara, puis vers Göreme, principal centre touristique de la Cappadoce. Ankara qui est la capitale du pays (et la seconde ville en importance après Istanbul) ne mérite une étape que pour le fabuleux musée des Civilisations anatoliennes (mais tant qu’à y passer, on visite également la Citadelle, la vieille ville et le mausolée d’Atatürk, fondateur de la Turquie moderne). Aucune autre région de la planète ne présente le même type de paysages fantasmagoriques que la Cappadoce, avec ses cheminées de fées, ses canyons et la palette de couleurs de ses rochers. Sans compter les monastères et les sanctuaires troglodytes qui datent des premiers siècles de la Chrétienté. C’est une région toute indiquée pour la randonnée. Les sentiers les plus spectaculaires sont ceux de la vallée de Peristrema (d’Ihlara à Yaprakhisar), de la vallée des Pigeonniers, près d’Üçhisar (où vous pourriez établir votre pied-à-terre pendant votre séjour dans la région et vous devriez pouvoir y louer des vélos), ainsi que les vallées de Güllü Dere et de Kizil Çukur.
Vous mettrez ensuite le cap vers Kusadasi, sur la côte méditerranéenne, en prévoyant une étape à Konya, ville trois fois millénaire, qui est un des hauts-lieux du soufisme (Ud Din Rumi, fondateur de l’ordre des derviches tourneurs y a son tombeau). Prévoyez aussi une étape à Pamukkale (avec ses sources d’eaux chaudes aux dépôts de calcaire) qui vous permettra de visiter le site de la ville romaine d’Aphrodisias. Le petit port de Kusadasi est situé à proximité de sites comme Éphèse (la ville antique la mieux conservée, après Pompéi, mais aussi un des hauts-lieux de la chrétienté, puisque St-Paul y prêcha et que la mère de Jésus y mourut), Milet (une des grandes cités grecques d’Asie mineure!), Priène et Didymes. Vous pourriez terminer par la croisière en goélette le long de la splendide côte turquoise au départ de Bodrum (dans ce cas, elles lèchent les côtes du golfe de Gokova) ou de Marmaris, un peu plus au sud (leurs itinéraires, dans le golfe de Fethhiye me paraissent plus intéressants). La plupart de ces croisières sur des goélettes de six à huit cabines sont prévues pour une semaine. Uniktour, une agence montréalaise qui organise des voyages sur mesure, en propose une au départ de Marmaris, sur la côte Turquoise. Parmi les agences françaises qui en font autant, je mentionnerais Marmara (www.marmara.fr) et Terres d’Aventure (www.teerdav.com). Cette dernière propose également des randonnées en Cappadoce. C’est aussi le cas de l’agence Allibert (www.allibert-voyages.com). Si vous préférez contacter une compagnie locale, un lecteur m’a recommandé Blue Cruises, de Bodrum (www.bluecruise.org).
Plusieurs excellentes compagnies d’autocars assurent une excellente desserte du pays. Leurs noms : Boss (www.bossturizm.com), Kamil Koç (www.kamilkoc.com.tr), Varan (www.varan.com.tr)… On achète les billets dans les gares routières qui sont situées à la périphérie des villes (leurs bus ne peuvent pas circuler dans les grandes villes) ou sur Internet dans certains cas. Les tarifs sont très raisonnables (comptez 250$ pour les 2500 kilomètres de l’itinéraire suggéré). La croisière se détaille entre 500$ et 700$, tout compris. Un budget de 3000$ par personne suffira si vous voyagez en mode «backpaker» (petits hôtels et petits restos).

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2008
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité