Le courrier du voyageur

Archive, décembre 2007

Dimanche 30 décembre 2007 | Mise en ligne à 14h40 | Commenter Un commentaire

Un itinéraire routier entre Mexico et Cancun

Q : Pourriez-vous nous suggérer un itinéraire au Mexique? Nous avons acheté des billets pour Mexico, départ le 1er et retour le 22 juillet. Nous sommes quatre (deux adultes et deux ados de 13 et 15 ans). Nous savons qu’il est possible de voyager par bus mais croyez-vous que ce serait plus facile de louer une voiture? Nous aimerions passer une semaine dans le coin des sites mayas (à Cozumel si possible) et éviter les grosses stations balnéaires (genre Cancun). Nous voulons aussi voir le village de Frida Kahlo.
La famille Lorrain-Fréchette

Q : Tout d’abord, si vous avez acheté votre billet avec Mexicana, demandez-leur de vous rajouter une correspondance Cancun/Mexico, au retour. Il serait inutile de parcourir deux fois le trajet (près de 1000 kilomètres) de Mexico au Yucatan. Je vous suggère de commencer par Mexico et de terminer par un séjour au Yucatan, où vous pourrez alterner plaisirs balnéaires et visite des sites mayas. Je n’énumérerais pas ici les principaux points d’intérêt de cette fabuleuse mégapole qu’est Mexico. Référez-vous plutôt à un guide de voyages. Lorsque vous parlez du village de Frida Khalo, j’imagine que vous faites référence à Coyoacan, qui est aujourd’hui un des quartiers de la banlieue sud de la capitale. Mais c’est une oasis de calme très appréciée des habitants de la mégapole pendant la fin de semaine, pour ses parcs, ses églises et ses musées, parmi lesquels la Maison Bleue, où Frida Khalo est née et a vécu avec le peintre Diego Rivera. Pendant votre séjour dans la capitale, prévoyez une excursion aux pyramides de Teotihuacan, dans la grande banlieue. Partez ensuite vers Oaxaca, mais faites un arrêt à Puebla, dont les édifices coloniaux se détachent sur fond de volcans. Oaxaca est une ville superbe et, à 10 kilomètres, les vestiges du centre zapotèque de Monte Alban constituent un des principaux sites précolombien du pays. Vous pourrez ensuite poursuivre votre chemin vers Tehuantepec, Tuxtla Gutiérrez et San Cristobal De Las Casas (un must!), dans le Chiapas. Si vous voulez faire un entracte «plage», empruntez la route 175 qui relie Oaxaca à Puerto Angel, avant de continuer vers Tehuantepec par la route côtière (je recommande la charmante station de Zipolite, voisine de Puerto Angel). Le détour n’excède pas 150 kilomètres, mais la circulation est très lente à cause des virages continuels. Après Tuxtla Gutiérrez, prévoyez une visite du parc national du Canyon del Sumidero (ne manquez pas la promenade de 35 kilomètres en bateau). De San Cristobal De La Casas, dirigez-vous vers Palenque, qui est un des principaux sites mayas. Poursuivez ensuite vers Chetumal et la Riviera Maya. Pour le séjour au Yucatan, je ne vous recommande pas Cozumel, qui est une île. Chaque fois que vous voudrez aller visiter un site de la région, il vous faudra prendre un traversier jusqu’à Playa del Carmen ce qui vous fera, à chaque fois, perdre de deux à trois heures, en comptant les temps d’attente. Je préconise plutôt un séjour à Playa del Carmen, d’où vous pourrez rayonner vers les sites mayas de Chichen Itza (l’excursion dure une grosse journée) et Tulum. Cozumel est à 45 minutes de traversier et le parc des «cenotes» (les grottes marines) de X’caret, ainsi que la réserve écologique de Xel-Ha, sont à la porte. Deux compagnies d’autobus (ADO : www.adogl.com.mx et UNO : www.uno.com.mx) assurent un excellent service sur les trajets mentionnés et les tarifs sont modérés. Mais la voiture vous conférera plus de souplesse. Si vous optez pour cette solution, ne faites pas d’excès de vitesse. Les policiers ciblent les touristes et cela vous coûtera chaque fois un pot de vin de 10$ à 20$, selon vos talents de négociateur. Les compagnies de location ont tendance à vous refiler de vieilles voitures un peu déglinguées. Mais les routes sont relativement sûres, sauf la nuit.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 13 décembre 2007 | Mise en ligne à 10h14 | Commenter Aucun commentaire

Itinéraire musical en Europe centrale

Q : Nous aimerions  faire un voyage de trois ou quatre semaines sur les traces de quelques grands compositeurs de musique classique: Bach, Beethoven, Mozart, Schubert, Dvorak, Bruckner. Donc l’Allemagne, l’Autriche et la République Tchèque. Je cherche sans trouver un itinéraire possible avec des indications précises. Je sais qu’on voit parfois des voyages organisés mais je préfèrerais ne pas voyager en groupe. 
M. Laurie Le Breton Longueuil

R : Laissez-moi vous suggérer un itinéraire en boucle, à partir de Vienne (destination desservie par Air Transat en été). Parmi les incontournables viennois, je me contenterais de mentionner l’Opéra (et sa galerie des bustes des chefs d’orchestres), la Maison de la musique (un étonnant système interactif vous permet de diriger virtuellement la Philarmonique de Vienne), la Figarohaus (où Mozart écrivit les Noces de Figaro), la maison de Beethoven et celle de Schubert (voyez aussi sa maison natale la «Zum Roten Krebsen», dans le IXe arrondissement!). Sans compter le Stadtpark, et ses statues de compositeurs, et le cimetière de Vienne, où nombre d’entre eux sont enterrés. Pendant votre séjour, prévoyez deux excursions : Eisenstadt, à une trentaine de kilomètres, pour le musée Haydn au palais Esterhazy et pour le joli lac voisin (le Neusiedler See) et Heiligenstadt, où la Société Beethoven a aménagé un musée dans la maison où le compositeur écrivit son fameux Testament de Heiligenstadt..
Partez ensuite vers Linz où Bruckner fut organiste de la cathédrale. Il est né tout près, à Ansfelden et il est enterré dans la crypte de l’église de la superbe abbaye baroque de Saint-Florian, où il fut organiste. Poursuivez votre chemin vers Salzbourg, ville natale de Mozart, avant de continuer vers Munich (Wagner, Richard Strauss) et Augsbourg (une autre ville où la famille Mozart séjourna fréquemment). De là, dirigez-vous vers Bonn, ville natale de Beethoven. La maison où il est né, dans la Bonngasse est ouverte au public et, dans les jardins de la Beethovenhalle, on admire Beethon, qui est un étonnant buste de béton. Vous pourriez ensuite poursuivre votre route par Cologne (pour la cathédrale, car on y trouve peu de traces du passage de Beethoven, même s’il y fut brièvement organiste-adjoint à la cour du Prince Électeur), puis vers Eisenach (berceau de la famille Bach) et Weimar. Bach a passé neuf ans, dans cette dernière ville qui est un des grands foyers culturels de l’Allemagne et le siège du Bauhaus. Liszt et Smetana y vécurent, tout comme plusieurs écrivains, notamment Goethe et Schiller. Leipzig devrait être l’étape suivante. C’est là que se trouvent les Archives Bach, c’est là qu’il exerça les fonctions de Cantor, d’abord à l’église Saint-Nicholas, puis à Saint-Thomas. Dans cette «Thomaskirche», Georg Christoph Biller, 16e successeur de Bach depuis 1750, dirige les 90 garçons membres du Thomaneschor tous les vendredis et samedis après-midi à 15h. Ce concert public est quasiment gratuit (on demande 1 euro pour le programme) et il faut faire la file dehors une heure d’avance pour trouver place sur un banc de l’église. Mahler y a dirigé l’Opéra et Mendelssohn y a passé les neuf dernières années de sa vie. Un crochet par Berlin, une des capitales les plus dynamiques d’Europe, s’impose, avant de redescendre vers Dresde, capitale de la Saxe, qui est une des plus belles villes d’Allemagne (on la surnomme «la Florence de l’Elbe») et dont l’orchestre (la Staatskapelle) est avec ceux de la Philharmonique de Berlin et du Gewandhaus de Leipzig, une des formations musicales les plus réputées du pays.
Vous vous dirigerez ensuite vers Prague, où on vous n’aurez que l’embarras du choix, en matière de concerts, puisqu’on en programme continuellement dans les anciens palais et les églises baroques. Naturellement, vous visiterez le Rodolphinium, un superbe édifice néo-Renaissance, qui est le siège du conservatoire et de la Philarmonique tchèque, mais aussi la Villa Bertramka, où Mozart composa notamment l’opéra Don Giovanni, et le musée Dvorak, près de la place Charles. Ce compositeur passa les 20 dernières années de sa vie à Vysoka, à 70 kilomètres au sud-ouest de Prague. On ne visite pas sa villa, qui est encore occupée par sa famille, mais un musée Dvorak a été aménagé dans le château de la petite localité. Après Prague, vous poursuivrez votre chemin vers Vienne, en prévoyant une étape à Brno, où vous découvrirez une vieille ville intéressante, mais aussi quelques beaux exemple du mouvement architectural fonctionnaliste des années vingt. Si vous voulez acheter des billets de concerts, consultez le site www.classictic.com.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 11 décembre 2007 | Mise en ligne à 17h17 | Commenter Un commentaire

Où trouver un billet pour Kigali?

Q : Je dois acheter un billet d’avion pour le Rwanda cette semaine. Je pars en février 2008. Avez-vous une ou des agences de voyage à me référer pour ce genre de destination. J’ai tenté de chercher par Internet mais sans succès.
Maryse Bouchard

R : La communauté africaine du Québec dispose de deux portails qui répertorient un éventail de services. Le premier, www.toileafricana.ca recommande notamment trois agences montréalaises : Voyages Afrolympic (4819 avenue du Parc), Voyages Caraïbes (5785 St-Hubert) et Voyages Caraïbes et Plus (705 Ste-Catherine Ouest). L’autre portail, www.afriquemontreal.com, recommande Mohamed Diallo, conseiller chez Voyages Koch (rue Peel). Je pourrais encore vous signaler Daniel Aubé, chez Rythmes du Monde (rue St-Hubert) et Omar Ali, chez Voyages Franair (rue Ste-Catherine Ouest). Mais n’importe quel conseiller actif dans une des 830 agences du Québec sera en mesure de vous dénicher des billets pour Kigali en contactant un consolidateur actif sur l’Afrique. Ces derniers sont des grossistes en billets d’avion. Ils émettent la plupart des billets pour les voyageurs d’affaires qui se rendent au Rwanda ou dans n’importe quel autre pays du continent africain.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2007
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives