Le courrier du voyageur

Archive, novembre 2007

Vendredi 30 novembre 2007 | Mise en ligne à 11h56 | Commenter Aucun commentaire

L’Italie en mode «slow travel»

Q : J’aimerais passer trois semaines en Italie à la fin de mars prochain avec mon père qui a 90 ans. Nous désirons nous en tenir à quelques villes : Pise, Florence, Assise, Orvieto et Rome. J’ai fait des recherches sans succès pour trouver une agence au Québec qui effectue de courts séjours historiques dans chaque ville à un rythme lent. Devons nous chercher une agence plus spécialisée en France où en Italie ou organiser notre voyage nous-mêmes et le segmenter en étape (sur place nous désirons utiliser le train).
Jacques Tremblay, Québec.

R : Les opérateurs québécois ne proposent effectivement pas de circuits de groupe correspondant à votre idéal d’itinéraire, mais n’importe quelle agence québécoise sérieuse pourra vous organiser un voyage sur mesure et vous vendre les billets de train nécessaires (pour les courts trajets – Florence/Pise, par exemple – considérez aussi l’autobus!). Pour les hôtels, elle s’adressera probablement à un des grossistes qui programment l’Italie «à la carte» : Solbec Tours, Vacances Transat, Vacances Préférence… et j’en oublie! Elle pourra aussi vous vendre des «tours de ville» et des excursions. L’Italie est un pays hautement civilisé où vous serez parfaitement en sécurité (à condition de surveiller un peu votre portefeuille!). Avec un ou deux bons guides de voyages qui fourniront les explications nécessaires, vous pourrez partir à pied pour découvrir ces villes d’arts où – sauf en ce qui concerne Rome – les principaux points d’intérêt sont concentrés à l’intérieur d’un périmètre restreint.
Ceci dit, en limitant vos choix à cinq villes, vous pourrez consacrer une moyenne de cinq jours à chacune. Trois suffiraient peut-être à Orvieto et à Assise. Ce qui vous laisserait plus de temps pour Rome qui le mérite et vous permettrait, peut-être, d’inclure Sienne (qui n’est qu’à une demi-heure de route de Florence) dans le lot.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 28 novembre 2007 | Mise en ligne à 12h15 | Commenter Commentaires (5)

Se loger à moins cher en Russie

Q : J’ai cherché sur l’internet des hôtels  à Moscou et à Saint-Pétersbourg et je n’ai rien trouvé en bas de 110 euros. Est-il possible de se loger à moindre coût dans ces deux villes? Pourriez-vous également me dire s’il y a avantage à débuter le voyage par une ville plutôt qu’une autre?
Denise B.

R : Moscou, particulièrement, est une ville chère : elle figure régulièrement en tête de la liste des villes du monde où le coût de la vie est le plus élevé (on parle de normes «occidentales», naturellement!). Mais vous pourriez certainement trouver à vous loger dans des conditions décentes à moins de 100 euros la nuit. Avez-vous essayé la formule «bed and breakfast»? Sur le site www.russianbedandbreakfasts.com, vous trouverez une liste des maisons d’hôtes à Saint-Pétersbourg. Les tarifs varient de 75$ à 125$ US. Vous y trouverez également une liste d’hôtels économiques dans les deux villes. À Moscou, la liste en question répertorie quatre B&B dont les tarifs démarrent à 85$ US la nuit, et une dizaine d’hôtels économiques proposés à des tarifs variant de 83$ à 132$ US. Le même site donne accès à un inventaire d’appartements qui sont, eux-aussi, offerts à des prix relativement modérés.
Vous pourriez également contacter Russie Tourisme (www.russie-tourisme.com). C’est un opérateur de Saint-Pétersbourg qui a des correspondants dans plusieurs pays, dont la France. Il propose une série d’hôtels et d’appartement de toutes catégories dans les principales villes russes. Vous trouverez sur son site une liste d’hôtels économiques à moins de 50 euros la nuit et d’hôtels deux étoiles également proposés à des prix raisonnables. Une autre adresse est susceptible de vous intéresser : www.hotels.waytorussia.net.
Quant à votre seconde question, à votre place, je débuterais par Moscou. Saint-Pétersbourg est une ville dotée de tant de charmes qu’il vaut mieux la garder pour la fin.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Lundi 26 novembre 2007 | Mise en ligne à 13h25 | Commenter Commentaires (3)

Des suggestions pour visiter quatre régions de France

Q : Mon conjoint et moi planifions un voyage en France, du 21 juillet au 11 août. Nous comptons prendre l’avion jusqu’à Paris, puis emprunter le TGV jusqu’en Bretagne. Ensuite, nous voulons louer une voiture et descendre dans le Sud-ouest où nous louerions une maison qui nous permettrait de rayonner vers les régions que nous désirons visiter : l’Aquitaine, le Périgord, le Quercy et les Pyrénées. Le retour s’effectuerait en TGV vers Paris où nous comptons passer quelques jours. Un budget de 6000$ serait-il suffisant pour les deux?
Chantal Lamirande Montréal

R : Permettez-moi de vous dire que l’itinéraire que vous prévoyez ne me plait pas. Pourquoi prendre le TGV (qui coûte assez cher) et ne pas effectuer tous les trajets en voiture? Pourquoi atterrir à Paris, avant de mettre le cap sur le Sud, alors que vous pourriez économiser du temps et des déplacements en vous envolant directement pour une ville du Sud-ouest et en reprenant l’avion du retour à Paris? D’autre part, l’idée de vouloir visiter les quatre régions que vous mentionnez à partir d’un pied-à-terre central n’est pas idéale. Même si ces régions ne vous paraissent pas très éloignées sur une carte, il vous faudrait, pour rejoindre des endroits les plus intéressants, emprunter souvent des petites routes sur lesquelles la circulation est lente. Vous passeriez trop de temps en voiture. Je préconise plutôt de louer une maison dans deux endroits différents. Depuis les environs de Pau, par exemple, vous accéderiez facilement aux sites les plus impressionnants des Pyrénées (le cirque de Gavarnie, Bigorre, le Pic du Midi…) tout en n’étant pas trop éloignés de la côte basque, des Landes et même de la région de Bordeaux. Et en allant vous installer, la semaine suivante dans la région de Souillac, sur la Dordogne, vous bénéficieriez d’une situation centrale pour atteindre les principaux points d’intérêts du Périgord et du Quercy. Les maisons se louent à la semaine, donc un déménagement n’aurait aucune influence sur le prix. Je vous suggère de prendre l’avion jusqu’à Toulouse, à l’aller, et de le rependre à Paris pour revenir (Air Transat qui dessert toutes ces villes vous facturera la moitié d’un aller-retour dans chaque cas). Vous pourrez prendre la voiture à Toulouse et la rendre dans la capitale, sans supplément. Si vous tenez à l’incursion en Bretagne, il vous suffira de faire un crochet sur le chemin du retour.
En ce qui concerne le budget, 6000$ ne seront pas suffisant, à moins que vous n’optiez pour la formule très aléatoire (il faut trouver des intéressés) de l’échange de maison (consultez les sites www.echangeimmo.com et www.echangedemaison.org). Comme vous voyagerez en haute saison, les billets d’avion vous coûteront environ 1200$ par personnes (et à ces dates, n’espérez pas de réductions de dernière minute!). Il faut compter entre 800$ et 1000$ pour une petite voiture de location (ou en formule achat-rachat) pendant 17 ou 18 jours. La location de maison vous reviendra au moins 800$ par semaine, à cette période de l’été. On arrive déjà à 5000$, sans compter l’essence, la nourriture, les hôtels à Paris et en Bretagne et tous les autres frais.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité