Le courrier du voyageur

Archive, juin 2007

Vendredi 29 juin 2007 | Mise en ligne à 17h25 | Commenter Commentaires (2)

Attendre à la dernière minute pour réserver l’Italie

Q : Nous planifions un voyage en Italie en octobre prochain. Nous sommes intéressés par les vols d’Air Transat qui nous permettent de partir le 7 et de revenir le 22 et, cela , pour 1 048 $ Devrions-nous réserver dès maintenant ou bien attendre au mois de septembre dans l’espoir que les prix baissent, mais au risque qu’il n’y ait plus de place. Deuxième question: au départ de Québec, croyez-vous qu’il serait possible à prix raisonnable de se rendre à Rome en prenant deux vols, par exemple via Toronto, New York ou Boston, plutôt que d’avoir à prendre l’autobus pour Dorval?
Robert Jolicoeur
R : Personne ne peut prédire avec certitude que le transporteur se retrouvera avec des sièges qu’il lui faudra solder deux ou trois semaines avant le départ. En consultant régulièrement le site de Vacances Transat (www.vacancestransat.com), qui écoule les invendus d’Air Transat, vous constaterez (dans la section ” aubaines ” et la sous-section ” vols “), que les vols pour Rome sont rarement soldés, contrairement aux vols vers la France et même aux départs vers Barcelone ou Vienne. En outre, ces soldes concernent une date de départ et une date de retour bien précis. Vous pourriez trouvez une proposition intéressante, mais pour un séjour d’une semaine seulement, ce qui ne conviendrait sans doute pas.
Selon moi, dans ce cas précis, mieux vaut acheter d’avance. En ce qui concerne la seconde question, vous pourriez trouver des tarifs intéressants avec Continental Airlines qui peut vous acheminer de Québec à Rome via Newark (le troisième aéroport de New York). Par contre, les délais de correspondance risquent d’être longs (toute la journée d’attente à Newark à l’aller, mais vous pourriez en profiter pour aller vous balader à New York…).

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mercredi 27 juin 2007 | Mise en ligne à 17h23 | Commenter Aucun commentaire

Trouver un compagnon de cabine sur une croisière

Q : Je suis veuf et je désire faire une croisière en novembre prochain. Existe-t-il un site ou une autre façon de trouver un partenaire de voyages?
S. Lejeune

R : Vous auriez une bonne chance de trouver un partenaire prêt à partager une cabine en consultant certains sites communautaires américains. Ainsi, sur Cruisemates (www.cruisemates.com), en activant l’onglet ” single cruising “, vous trouverez une série d’annonces placées par des gens qui cherchent un compagnon de cabine pour des départs spécifiques. En vous inscrivant, vous pourriez, vous aussi, insérer une annonce. Un autre site communautaire (c’est-à-dire dont le contenu est en grande partie alimenté par des voyageurs qui y relatent leurs expériences et émettent des opinions ou des critiques) dédié aux croisières, Cruisecritic (www.cruisecritic.com), comporte lui aussi une section ” single ” (en activant l’onglet ” cruise styles “). Enfin, le site américain ” travelchum.com ” s’adresse spécifiquement aux gens qui cherchent des compagnons de voyage.
Si vous n’êtes pas bilingue ou si la perspective de partager une cabine avec un Américain ne vous sourit pas, vous pourriez vous tourner vers des sites francophones comme www.voyageforum.com ou – mieux – www.lemondedescroisieres.com qui mettent également en ligne des demandes de ce genre. Mais là, vos chances sont plus minces, car les propositions de partage sont beaucoup moins nombreuses.
Les agences de voyages québécoises spécialisées en croisières sont réticentes à accepter des demandes de partage émanant d’hommes. ” Les hommes qui voyagent seuls sont rares et ils sont encore plus rares dans le secteur des croisières “, explique Fernand Léveillée, président de Croisières Franco Fun. Chez Croisières pour tous, à Laval, le directeur, Guy Bergeron, émet la même constatation. ” Il y a cependant des agences qui organisent des groupes pour personnes seules “, observe-t-il. Comment les identifier? En surveillant les annonces dans le cahier Vacances/Voyage de La Presse, où ces groupes pour célibataires sont régulièrement annoncés. Il faut être conscient que ces groupes sont commercialisés pour donner à des célibataires l’occasion de rencontrer l’éventuelle âme sœur.
Du côté des compagnies de croisières, Holland America accepte les demandes de partage. La compagnie impose aux intéressés un certain type de cabine (dans la bonne moyenne) et si aucun partenaire ne s’est présenté, le demandeur dispose alors seul de la cabine en question sans être obligé de débourser un supplément.
Chez Carnival, on propose aux personnes seules une cabine de catégorie 1A qu’elles pourront occuper en versant un supplément de 50% (pour occuper seul un autre type de cabine, il faut payer double tarif).

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 25 juin 2007 | Mise en ligne à 17h23 | Commenter Un commentaire

Pour ou contre Paris au mois d’août?

Q : Ma copine et moi disposons d’une fenêtre très restreinte pour réaliser un projet de voyage de deux semaines à Paris, soit de la mi-juillet à la fin-août. Il semble que tout le monde est allé à Paris mais les opinions varient à l’infini sur ce la période à favoriser. Pourrions-nous avoir votre opinion?
Alain Villeneuve

R : Je pourrais presque dire que c’est une question de tempérament. Personnellement, j’aime Paris au mois d’août, alors que la moitié des Parisiens sont en vacances, que la circulation est plus fluide et l’ambiance générale plus calme. Mais d’autres préfèrent découvrir la ville lorsqu’elle trempe dans son bain d’animation habituel. Il faut cependant savoir que, en août, beaucoup de restaurants ferment pour les vacances, surtout entre le 1er et le 15. Mais il reste suffisamment de bons établissements ouverts pour ne pas périr d’inanition.
La plupart des théâtres font relâche l’été, mais les musées et les grands monuments (tour Eiffel, Panthéon, Notre-Dame, etc…) restent ouverts (sauf le 14 juillet et le 15 août, qui sont des jours fériés en France et, naturellement, les lundis ou, dans certains cas comme Le Louvre, le mardi, jour de fermeture hebdomadaire). Les seules exceptions notables sont, cette année, le musée et la Cité de la musique, qui sont fermés jusqu’au 8 mars, et le Grand Hall de la Villette, qui est fermé jusqu’en septembre.
En choisissant de séjourner à Paris la dernière semaine de juillet et la première d’août, vous pourrez découvrir les deux faces de la ville : animée et assoupie. Autre avantage : vous arriverez en plein pendant la période des soldes, qui ont lieu deux fois par année. Elles prennent fin le 5 août. En France, les soldes sont de vraies soldes. Il y a donc beaucoup d’aubaines à saisir, si vous voulez renouveler votre garde-robe! Comme beaucoup de restaurants seraient fermés pendant la deuxième semaine du séjour, vous pourriez consacrer une ou deux journées à des excursions dans les environs. À Versailles et à Fontainebleau, par exemple, où vous pourriez pique-niquer dans les parcs de ces deux châteaux.
Consultez le site de l’Office de tourisme de la Ville de Paris à l’adresse www.parisinfo.com . Vous y trouverez des renseignements et des liens utiles.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2007
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives