Dans l'enclave

Samedi 4 avril 2015 | Mise en ligne à 22h16 | Commenter Commentaires (2)

Autre sortie hâtive pour les Sags

Les Wildcats ont passé le premier tour pour une première fois en six ans. (Photo Michel Tremblay)

Les Wildcats ont passé le premier tour pour une première fois en six ans. (Photo Michel Tremblay)

Dave Ainsley

Les printemps de suivent et se ressemblent pour les Saguenéens de Chicoutimi avec une autre sortie hâtive en séries éliminatoires. Oui les Chicoutimiens ont offert une opposition de grande qualité aux Wildcats, mais le résultat est encore une fois décevant. Ce n’est quand même pas normal d’être évincé en première ronde trois saisons consécutives, tout comme perdre neufs matchs éliminatoires de suite à domicile. Ça fait maintenant neuf ans que les Saguenéens n’ont pas terminé dans le premier tiers de la LHJMQ. Les partisans ont la couenne dure!
Yanick Jean n’a pas voulu en faire tout un plat après la dernière rencontre, mais les unités spéciales ont eu un grand mot à dire dans l’issue de cette série. Premièrement parce que les Wildcats ont profité de beaucoup plus d’occasions avec l’avantage d’un homme alors que les Sags ont écopé de 75 pénalités mineures contre seulement 47. Les joueurs des Sags ont donc gaspillé beaucoup d’énergie en désavantage numérique, ce qu’il ne faut pas sous-estimer. L’attaque massive a également permis à Conor Garland et Ivan Barbashev d’être beaucoup plus visibles qu’à cinq contre cinq où ils n’ont inscrit qu’un seul but, ce qui relève de l’exploit. Le manque de profondeur offensivement pour les Sags a également fait mal. Les gros buts des Wildcats sont venus du troisième trio, plus précisément du bâton de Stephen Johnson alors que seulement quatre joueurs des Sags ont touché la cible, soit Laurent Daupin (5), Nicolas Roy et Janne Puhakka (2) ainsi que Gabryel Paquin-Boudreau (1). Fait à noter: tous les joueurs des Sags ont amassé au moins un point dans cette série, y compris Alex Dubeau. En plus, les Sags affrontaient un troisième adversaire: la grippe.
Le vrai travail commence maintenant pour Yanick Jean qui mettra son chapeau de directeur général pour les prochains mois. À première vue, les Saguenéens sont à des lunes de pouvoir compter sur une équipe de premier plan la saison prochaine. La défensive sera certainement son centre d’attention alors qu’il y a bien des questionnements. Il devra également dénicher deux joueurs européens de qualité, ce qui est plus facile à dire qu’à faire. On a vu dans la série contre les Wildcats la dimension qu’amène un attaquant européen de premier plan.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 3 avril 2015 | Mise en ligne à 21h42 | Commenter Un commentaire

Charles Hudon a beaucoup de talent

DAVE AINSLEY

Dans la dernière semaine, deux fois plutôt qu’une, Charles Hudon a montré l’étendue de son talent. Contre Rochester, l’attaquant originaire d’Alma des Bulldogs a d’abord déculotté tout le monde avant d’envoyer la rondelle dans la partie supérieure. Quelques jours plus tard, l’ancien des Sags a frappé un circuit contre les Wolves de Chicago. Ça prend beaucoup de talent pour réussir une telle chose. À sa première saison professionnelle, Hudon est en pleine course pour le titre des pointeurs chez les recrues avec 54 points en 69 rencontres. Il n’est devancé que par un petit point par Connor Brown des Marlies de Toronto. Mine de rien, Hudon sera à considérer pour un rappel avant longtemps avec le Canadien, l’an prochain du moins. Son attitude semble irréprochable et est maintenant plus soucieux de son jeu défensif, comme en fait foi son différentiel de +9, l’un des meilleurs des Bulldogs . Voici les deux séquences en question. Bon visionnement!!!

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Jeudi 2 avril 2015 | Mise en ligne à 23h26 | Commenter Aucun commentaire

OUCH

DAVE AINSLEY

Après un effondrement en fin de troisième période et une défaite de 4-3, au lieu de penser prendre les devants dans la série face aux Wildcats samedi, les Saguenéens devront plutôt survivre. Les Chicoutimiens tirent maintenant de l’arrière dans la série 3-1 après avoir laissé filer une priorité de deux buts dans le match numéro quatre. «On n’a pas su gagner », a laissé tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean, la mine déconfite dans son point de presse.
Comme revirement de situation, difficile de trouver pire. Pendant toute la saison, les Chicoutimiens n’ont pas semblé à l’aise avec l’avance ce qui a fini par les hanter jeudi soir. Le plan de match élaboré par Yanick Jean et ses acolytes contre les Wildcats fonctionne très bien, mais il demande une exécution parfaite de tous les instants. Ce ne sont pas des erreurs majeures qui ont mené à cette débâcle, mais plutôt une accumulation d’erreurs. Le troisième but des Wildcats en est un exemple parfait. Julio Billia a remis la rondelle en jeu sans aucune raison, le défenseur n’a pas su quoi en faire et quelques secondes plus tard, la rondelle était derrière la ligne rouge, gracieuseté de Conor Garland. Cette défaite fait très mal au moral des troupes, mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. N’empêche qu’il s’agit d’une occasion bousillée et que les deuxièmes chances sont rares en séries.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2015
    D L Ma Me J V S
    « avr    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité