Dans l'enclave

Lundi 22 août 2016 | Mise en ligne à 13h42 | Commenter Aucun commentaire

Sags: C’est reparti!

DAVE AINSLEY

L’été est terminé pour les joueurs qui tentent de faire leur place avec les Saguenéens… et aussi pour les journalistes. Je sais, je ne mérite aucune pitié. J’ai la chance de couvrir du hockey et c’est loin d’être désagréable. Tout ça pour dire qu’avec le retour des Sags sur la glace, le blogue reprend vie plus que jamais. Je serai beaucoup plus actif cette saison. Je vais partager tout ce qui se passe dans l’univers de l’organisation chicoutimienne, mais je vais aussi me servir de la tribune pour parler de la Ligue de hockey junior majeur du Québec en général, ce que j’ai moins l’occasion de faire dans ma couverture régulière.

Pour débuter, je vous laisse mon analyse du camp des Sags qui s’annonce très intéressant avec plusieurs bonnes batailles pour des postes.

Le camp d’entraînement des Sags, qui prendra place au centre Georges-Vézina au cours des prochains jours, aura des allures complètement différentes de l’an dernier.
À la même date en 2015, l’alignement complet des Saguenéens était à refaire après une saison 2014-2015 catastrophique. Au bout du compte, seulement sept vétérans ont conservé leur place dans le vestiaire, et ce sont les jeunes qui se sont installés. Un an plus tard, ce groupe est bien établi et d’autres s’y grefferont, à commencer par le premier choix au dernier repêchage, l’attaquant Samuel Houde. Au total, les Sags ont 15 vétérans de retour, sans oublier l’ajout de l’Ontarien de 20 ans Ryan Verbeek. Les places dans l’alignement seront donc difficiles à obtenir.
«On n’a pas besoin d’entrer 15 joueurs comme l’an dernier. C’est très, très différent. Ça nous permet de prendre la meilleure décision pour le joueur», de faire valoir l’entraîneur-chef Yanick Jean dimanche, alors que les vétérans faisaient les tests physiques.
À la ligne bleue, après une saison dans le midget AAA où il a fait des ravages avec son puissant tir frappé, David Noël est maintenant prêt à faire le saut dans le junior majeur. L’an dernier, ce sont surtout les circonstances qui l’ont empêché de graduer, avec la présence de trois autres défenseurs de 16 ans et choix de première ronde, Jérémy Groleau, Alexander Krief et Keenan MacIsaac. Krief a été sacrifié dans la tentative de mettre la main sur le gardien Olivier Rodrigue au repêchage, mais les deux autres sont prêts à prendre des responsabilités accrues. Avec les vétérans Julien Carignan, Louis-Philippe Simard et Frédéric Allard, il ne reste donc qu’une place pour les candidats. Personne ne s’est démarqué du lot lors du tournoi des recrues et la course demeure ouverte. Ce joueur pourrait aussi provenir d’une autre organisation via une transaction.
En attaque, à sa dernière saison avant de quitter pour les professionnels, Nicolas Roy sera le meneur incontesté et l’un des joueurs les plus dangereux du circuit Courteau. Il y a encore des points d’interrogation importants sur les deux premiers trios. Qui complètera Nicolas Roy? Julien Tessier rebondira-t-il après une saison éprouvante? Acquis cet été du Titan, Yan Plourde sera-t-il en mesure de percer le top-6? S’il existe une autre certitude toutefois, c’est que le Russe Dmitry Zhukenov pivotera le deuxième trio et sera sur la première unité d’attaque massive, qui s’annonce encore une fois explosive.
L’entraîneur-chef et directeur général, Yanick Jean, a été très clair la semaine dernière qu’il ne placerait pas un joueur dans une position où il ne sera pas à l’aise. Il se donnera quelques jours pour analyser le noyau en attaque et s’il juge qu’il a besoin de renfort, il ira en chercher dans une autre équipe. Ceux qui sont au camp ont donc quelques jours pour faire leurs preuves, et au moins deux matchs préparatoires, mais la corde sera tout de même assez courte.
La force des Sags reposera dans la profondeur. Déjà, il est évident que les troisième et quatrième trios seront d’une grande qualité. Les vétérans Mark Bzowey, Nicolas Guay, Antoine Marcoux et Zachary Lavigne offrent un bon indice que la lutte sera vive pour obtenir du temps de glace. Et c’est sans compter les nouvelles recrues qui pousseront derrière. À voir l’allure du tournoi des recrues, certains semblent affamés…
Devant le filet, aucun doute possible, Julio Billia verra encore beaucoup d’action à sa dernière saison dans les rangs juniors. Le Montréalais a reçu une claque en plein visage cet été en ne recevant pas d’invitation à un camp professionnel, malgré une excellente saison. Il demeure une valeur sûre à sa position. Xavier Potvin devrait en principe débuter la saison comme adjoint. Il a prouvé l’an dernier qu’il pouvait être fiable et pas seulement en relève de temps en temps. Il a tenu le fort pendant un mois à un moment critique de la saison et a passé le test admirablement bien.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Samedi 4 juin 2016 | Mise en ligne à 18h10 | Commenter Aucun commentaire

Les Sags si près de Rodrigue

DAVE AINSLEY

Les Sags ont tout essayé samedi, au repêchage de la LHJMQ, pour mettre la main sur le gardien local Olivier Rodrigue, mais les Voltigeurs de Drummondville ont contrecarré leurs plans. Grâce à une transaction majeure avec le Phoenix de Sherbrooke, impliquant notamment trois choix de première ronde et le défenseur Alexander Krief, le directeur-général des Sags, Yanick Jean, a réussi à passer du 10e au 4e rang en première ronde, ce qui n’a pas été suffisant. Parlant au troisième rang, son homologue des Voltigeurs, Dominique Ducharme, avait Rodrigue dans sa mire et n’a jamais voulu laisser partir son choix. Devant l’impasse, Yanick Jean a donc décider de reculer dans une transaction avec le Drakkar pour finalement se retrouver au huitième rang et sélectionner l’attaquant Samuel Houde, dont on m’a dit beaucoup de bien sur le plancher du centre Eastlink, malgré sa petite taille. D’ailleurs, les trois premiers choix des Sags ont été des attaquants dont le trio a été complété par Mathieu Desgagnés et Félix-Antoine Marcotty. «À partir du moment où Rodrigue était parti, la priorité numéro un devenait l’attaque», a laissé savoir le grand manitou des Sags qui a également envoyé le vétéran de 20 ans Jonathan Bourcier à Bathurst en retour de choix de 2e et 4e ronde. Il avait payé un choix de 4e tour l’an dernier à la même date et Bourcier s’est avéré une acquisition importante. Flanqué de Nicolas Roy, il a touché la cible à 30 reprises, mais avait ralenti dans le dernier droit, ne marquant qu’une fois en six rencontres lors de la série face aux Screaming Eagles. Yanick Jean a assuré qu’il ne s’agissait surtout pas du début d’une liquidation et qu’avec les choix en banque pour le prochain repêchage (1er, 3 choix de 2e ronde), il avait les atouts en main pour améliorer l’équipe en temps et lieu.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Vendredi 3 juin 2016 | Mise en ligne à 10h14 | Commenter Aucun commentaire

Un récalcitrant pour les Sags?

Yanick - copie

DAVE AINSLEY

Sans aucun détour jeudi en début de soirée, Yanick Jean a annoncé qu’il n’était pas à l’aise avec le 10e choix en première ronde, position actuelle des Sags au repêchage samedi. Il estime qu’il coûterait trop cher de s’avancer et tente présentement de reculer, afin d’ajouter une ou deux sélections à sa banque qui compte déjà 5 sélections dans le top 35. S’il n’est pas capable, il pourrait très bien tenter le coup avec un joueur réfractaire à se présenter dans la LHJMQ. La liste comprend notamment les attaquants Andrew Coxhead et Shane Bowers, qui a refusé de se présenter au Cap-Breton l’an dernier, ainsi que le gardien Alexis Gravel, deuxième espoir à sa position, derrière le Saguenéen Olivier Rodrigue. «La raison pour laquelle je n’aime pas mon rang, c’est qu’il y a une différence dans la qualité qui devient énorme à un certain moment. Si je reste 10, il y a de fortes chances que je choisisse un récalcitrant», a-t-il dévoilé, évaluant que le jeu en valait la chandelle dans le contexte.
Au repêchage l’an dernier, Yanick Jean s’était attaqué à la brigade défensive, un défi qu’il a relevé avec brio. Cette fois, il axera sur l’offensive, avec une pensée pour préparer la relève de Julio Billia devant les buts. De l’avis même du grand manitou des Sags, il y a urgence d’ajouter de jeunes attaquants avec l’offensive vieillissante menée par Nicolas Roy qui sera assurément à sa dernière saison en 2016-2017. En terminant, je vous laisse avec mon analyse des priorités des Sags samedi. Ne soyez pas surpris que les Sags fassent l’acquisition d’un vétéran en attaque d’ici dimanche.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2016
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives