Dans l'enclave

Archive de la catégorie ‘Sags’

Mardi 19 août 2014 | Mise en ligne à 9h06 | Commenter Un commentaire

Sags: les questions à la défense

DAVE AINSLEY

Je réserve mon analyse complète dans l’édition du Quotidien de mercredi, mais voici quand même un petit aperçu de ce que je pense de la formation des Saguenéens. Premièrement, les Chicoutimiens auront un beau mélange de vitesse, finesse et de robustesse. La grande force de l’équipe se trouve sans aucun doute à l’attaque. Avec les ajouts de Gabryel Paquin-Boudreau, Alexandre Ranger et Samuel Hodhod, les Saguenéens auront une force de frappe qui n’a pas été vue depuis de nombreuses années sur la glace du centre Georges-Vézina. Les vétérans de l’équipe ont également une année de plus derrière la cravate et pour plusieurs, l’expérience de l’an dernier sera bénéfique.
C’est au niveau de la défensive que ça se complique. Avant même le début de la saison, il y a déjà plusieurs points d’interrogation à la ligne bleue. Le Russe Nikita Lyamkin, attendu dans le top 4, est une boîte à surprises capable du meilleur comme du pire. Il est difficile pour le moment de penser qu’il pourrait jouer une vingtaine de minutes par match. C’est un peu la même situation du côté de l’arrière de 20 ans et capitaine de l’équipe Samuel Roussy, qui a connu une première semaine difficile, avouons-le. Il est devenu le souffre douleur des partisans, ce qui ne va certainement pas l’aider à gagner en confiance.
Devant le filet, ce sera l’année de vérité pour Julio Billia qui devrait obtenir plus de 75% des départs. Après une fin de saison décevante, le gardien de 18 ans a été ignoré au dernier repêchage, mais il fait tout de même partie des meilleurs de la LHJMQ. Une équipe est souvent aussi bonne que son gardien. Billia pourrait devoir réparer souvent des gaffes devant lui.
Avec cette défensive, il est donc périlleux de prédire les cinq premières positions au classement général aux Saguenéens, surtout dans la même division que l’Océanic de Rimouski, qui part favori, et les Remparts de Québec, hôtes du prochain tournoi de la coupe Memorial. Avec une équipe mature, les dirigeants de l’équipe baseront certainement leur stratégie aux Fêtes sur la première moitié de saison. Ce qui est assuré, c’est qu’il n’y aura pas de liquidation, comme l’an dernier. Il y a place à l’optimisme, mais sans tomber dans l’excès de confiance. Avec l’alignement actuel, cette formation peut certainement espérer faire partie du premier tiers de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il faudra toutefois répondre aux questions en défensive.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 4 juillet 2014 | Mise en ligne à 17h20 | Commenter Aucun commentaire

Petites notes estivales

DAVE AINSLEY

Il fait chaud, il fait beau, mais le hockey débutera tout de même à la mi-août. Voici, en vrac, quelques petites réflexions estivales, surtout sur les Saguenéens.

• Les dirigeants des Saguenéens ont décidé de ne pas exercer leur droit de parole lors du repêchage des joueurs européens de la Ligue canadienne de hockey. Avec Nikita Lyamkin et Janne Puhakka, ils estiment être dans une bonne situation et auraient dû libérer un des deux pour pouvoir réclamer un autre joueur. Les nouvelles règles qui empêchent d’échanger ces choix au repêchage ont toutefois privé les Sags d’un bon retour. Par le passé, le 17e choix au total avait une bonne valeur.

• Pendant qu’on parle des Européens, je m’attends vraiment à ce que le défenseur russe Nikita Lyamkin sorte de sa coquille lors de la prochaine saison. Dans son cas, tout est là. Il a le tout le talent du monde, mais l’adaptation en Amérique du Nord a été excessivement difficile. Quand il est débarqué au Saguenay en août dernier, il ne parlait pas un mot d’anglais ou de français. Quand il reviendra, il saura dans quel environnement il se retrouvera et pourra beaucoup mieux communiquer avec ses coéquipiers et entraîneurs. Ce sera un nouveau départ pour lui et, à mon humble avis, il a le potentiel pour devenir un joueur d’impact dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, ce qu’il est lorsqu’il se retrouve avec sa formation nationale.

• Les dirigeants des Sags travaillent présentement à attirer des agents libres au camp d’entraînement. Il n’y aura pas nécessairement beaucoup de places disponibles au camp, mais sait-on jamais. S’améliorer gratuitement, c’est une très bonne chose. Peu importe, les Sags auront une excellente équipe l’an prochain. Il reste encore à compléter la transaction Charles Hudon, mais présentement, les Bleus font certainement partie des huit meilleures équipes du circuit Courteau. Ils ne sont pas dans le top 5 selon moi, mais pas très loin derrière.

• Une petite dernière: Quand les jeunes se font dire après le midget AAA de ne pas abandonner leur rêve même s’il ne passe pas par la LHJMQ, on en a eu une autre belle preuve cette semaine. L’ancien des Élites de Jonquière midget AAA originaire de Baie-Comeau, Samuel Vigneault, a été invité au camp des recrues des Maple Leafs de Toronto. Ce n’est pas banal alors qu’il y a deux ans, l’attaquant de 6 pieds 4 évoluait dans le midget BB. En 43 rencontres avec les Élites lors de la saison 2011-2012, il avait récolté 14 points. Il avait ensuite été repêché en 12e ronde par les Cataractes et avait été un des derniers joueurs retranchés au camp d’entraînement. Il est ensuite retourné chez lui pour jouer dans le midget BB. La saison dernière, il a connu une saison du tonnerre de 60 points en 37 parties dans le circuit collégial division un avec le Boomerang du Cégep André-Laurendeau ce qui lui a permis de décrocher une bourse d’études à l’université américaine Clarkson où il fera ses débuts en septembre. Une histoire vraiment inspirante!

Bon été à tous! On se revoit pour le début du camp des Saguenéens à la mi-août.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Dimanche 15 juin 2014 | Mise en ligne à 10h11 | Commenter Aucun commentaire

Gaston Drapeau: Décès d’un grand

DAVE AINSLEY

L’un des grands de l’histoire des Saguenéens, mais également de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gaston Drapeau, est décédé samedi. Celui qui était surnommé le petit général est le dernier entraîneur à avoir permis une conquête de la coupe du Président à Chicoutimi. Dans deux semaines, les artisans de la coupe du Président en 1994 se réuniront pour souligner le 20e anniversaire et Gaston Drapeau n’y sera pas. “Il était tellement content et avait hâte”, a raconté avec peine Yanick Jean.
“C’est lui qui nous l’avait promis, s’est-il souvenu. Quand on a perdu notre dernier match en demi-finale de la coupe Memorial contre le Titan de Laval, il nous avait dit que dans 10 ou 20 ans, on allait tous se regrouper.’
J’étais très jeune en 1994 et j’ai vécu ce championnat comme partisan. J’ai connu Gaston Drapeau plus tard et j’en conserve le souvenir d’un véritable passionné de hockey. Je le voyais souvent aux Élites ou aux Sags et il venait toujours me dire bonjour et prenait le temps de discuter quelques minutes. Son propos était tout le temps juste. Affecté à la couverture des Sags à cette époque, mon collègue Serge Émond l’a très bien connu et il a toujours été très élogieux à propos de Gaston Drapeau. “Travailler en compagnie de Gaston Drapeau et bien le connaître a été un privilège et une joie. Gagne ou perd, il a toujours été très collaborateur et d’agréable compagnie. Sa longue expérience en faisait une source intarissable d’anecdotes. Et la fin de sa longue carrière d’entraîneur ne l’a surtout pas changé. Il est demeuré jusqu’à la toute fin un homme gentil et passionné”, a-t-il écrit dans son commentaire publié dans le Progrès-dimanche.
Hier, Gaston Drapeau a eu droit à une foule d’éloges d’anciens joueurs et personnes qu’il a côtoyées au cours de sa brillante carrière. C’était très mérité. Gaston Drapeau, c’était un Monsieur, Hier, tout le monde avait une petite anecdote à raconter et ça venait naturellement. Gaston Drapeau a marqué le parcours de ceux qui l’ont côtoyé. Il a été le premier entraîneur-chef de Félix Potvin dans le junior majeur et un mentor pour le gardien qui allait ensuite connaître une brillante carrière dans la Ligue nationale. «Tu gardes une place spéciale pour tous tes entraîneurs, mais Gaston, c’était quelqu’un d’encore plus spécial», a souligné Potvin.
À son fils, Mathieu, qui m’a toujours parlé de son père avec les yeux brillants et le plus grand enthousiasme, sa conjointe, Denise Simoneau, ainsi qu’à toutes sa famille, mes plus sincères condoléances.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité