Dans l'enclave

Archive de la catégorie ‘Général’

Dimanche 17 janvier 2016 | Mise en ligne à 10h47 | Commenter Un commentaire

Le retour de la glace conventionnelle?

Dave Ainsley

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a dévoilé en exclusivité au Progrès-dimanche les détails d’un ambitieux projet de rénovation du centre Georges-Vézina. Le fait saillant: les Sags pourraient bientôt évoluer sur une patinoire de dimension conventionnelle, ce qui est «souhaitable» pour l’entraîneur-chef Yanick Jean. Personnellement, je crois que ce serait bon pour le spectacle. Il est difficile d’avoir une identité quand tu disputes la moitié de tes rencontres sur une glace différente des autres.
Toutefois, et c’est important de le mentionner, la disparition de la glace olympique serait catastrophique pour le patinage de vitesse courte piste dans la région. Les intervenants sont rapidement montés aux barricades. Le centre Georges-Vézina est également un centre d’excellence en patinage de vitesse avec le centre Marc Gagnon. Également, pendant la durée des travaux, les Sags évolueraient probablement au Palais des sports de Jonquière qui possède environ 2000 sièges de moins. Un dossier explosif à suivre…

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 3 décembre 2015 | Mise en ligne à 18h41 | Commenter Aucun commentaire

La défensive des Sags tient le coup

DAVE AINSLEY

La jeune brigade défensive des Saguenéens se tire très bien d’affaire depuis le début de la saison régulière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Après un peu plus du tiers de la saison passé, les chiffres sont éloquents et peuvent surprendre. Après 29 matchs, la défensive chicoutimienne n’a permis que 95 buts, ce qui est bon pour le 7e rang. L’an dernier, avec une équipe beaucoup plus expérimentée, les Sags avaient franchi le plateau des 100 buts accordés à leur 25e rencontre. C’est vraiment impressionnant pour un groupe qui n’a qu’un seul vétéran de retour, Frédéric Allard et trois recrues de 16 ans. Stabiliser le tout s’est avéré plus rapide que prévu au départ pour l’entraîneur-chef Yanick Jean qui entrevoyait des moments difficiles. «Je me donnais un an et ça pris 15 matchs», annonce l’entraîneur-chef Yanick Jean, soulignant la responsabilisation des attaquants et le brio de Julio Billia comme des facteurs importants à ces succès. Le gardien de 19 ans a le meilleur pourcentage d’arrêt à travers le circuit Courteau avec .920.
Les tirs accordés sont également en baisse, mais le pilote des Bleus s’en soucie peu. «Ce n’est pas une question de lancers au but. De la manière qu’on joue au centre Georges-Vézina, c’est d’où on les donne qui est important», plaide-t-il.
En début de saison, les équipes adverses approchaient régulièrement le cap des 50 lancers, mais c’est beaucoup mieux depuis l’arrivée de Garrett Johnston, qui a vraiment un impact majeur au sein de cette jeune brigade. «Je ne regarde pas les statistiques. On se concentre sur la prochaine journée d’entraînement et il faut garder cette approche. C’est vraiment une affaire d’équipe», rappelle Yanick Jean.
À deux semaines de l’ouverture de la période des transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Yanick Jean n’a donc pas l’intention d’apporter des changements majeurs à la ligne bleue. «J’aime beaucoup, beaucoup notre brigade défensive à court, moyen et long terme», insiste le grand manitou de l’organisation chicoutimienne.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 22 octobre 2015 | Mise en ligne à 16h48 | Commenter Commentaires (2)

Le chandail des Sags, l’un des plus beaux

chandail des sags 3667

DAVE AINSLEY

Le chandail bleu des Saguenéens se retrouve dans le top-50 de tous les temps, dans une évaluation effectuée par le réputé magazine The Hockey News. Dans son édition d’octobre intitulée The Jersey Issue, sous la plume de Ryan Kennedy, le magazine dresse une liste des 100 plus beaux chandails. Une équipe complète d’évaluation a été formée, notamment avec des graphistes, dont certains n’avaient aucun lien avec le hockey, afin d’éviter les préjugés favorables avec l’histoire. L’audace, l’originalité, l’esthétisme et la durabilité dans le temps représentaient les critères principaux. Sans surprise, les gilets des six équipes originales de la Ligue nationale ont la cote avec les Blackhawks (2e), le Canadien (4e), les Red Wings (6e), les Maple Leafs (7e), les Rangers (26e) et les Bruins (27e). Le classement est dominé par le chandail original des Sharks de San Jose porté lors de leur saison inaugurale en 1991-92 avec un logo « parfait » et une couleur « audacieuse », le turquoise. L’ancien chandail des Nordiques perce le top-10 au 9e rang, surtout en raison d’un clin d’oeil culturel avec la fleur de lys. Le gilet de l’équipe nationale suédoise complète le podium.
En plus de la Ligue nationale, les chandails d’équipes professionnelles mineures, collégiales et junior majeur ont été classés. Les Sags se pointent au 40e rang avec le design qu’ils arborent depuis la saison 1998-99. Dans le petit texte accompagnant une photo de David Desharnais, il est écrit que le double contraste de bleu est gagnant et que les barres sur les épaules séparent vraiment le chandail des autres. L’auteur rappelle également l’originalité du logo qui date du début des années 70. Personnellement, j’ai toujours aimé le chandail des Saguenéens que je trouve vraiment très original. Il se démarque des autres.
Les Sags ne sont pas les seuls de la LHJMQ dans ce classement. Le beige du chandail du Phoenix de Sherbrooke a payé auprès des décideurs avec une 12e place. Les Faucons, qui ont précédé le Phoenix à Sherbrooke avant de déménager, reçoivent également une bonne note avec la 43e position. Les Voisins de Laval, et surtout Mario Lemieux qui a porté le chandail et le logo « L » pendant trois saisons de 1981 à 1984, arrivent au 24e rang. Le chandail rouge des Remparts de Québec (56e) et le bleu l’Océanic de Rimouski (81e) ont également percé ce classement.
Dans une édition spéciale parue en même temps que celle sur les chandails, les experts de The Hockey News ont dressé les équipes d’étoiles de tous les temps de plusieurs formations de la Ligue canadienne de hockey, dont les Saguenéens. Comme critère principal, ils ont identifié les 50 organisations qui ont développé des joueurs pour la Ligue nationale. La formation chicoutimienne se retrouve dans la section « les meilleurs du reste » à la toute dernière page du document de 154 pages. Sans surprise, Félix Potvin est le gardien de l’équipe étoile, avec Marc Bergevin et Gilbert Delorme à la ligne bleue. À l’attaque, le trio est composé de Guy Carbonneau ainsi que de Pierre-Alexandre Parenteau et David Desharnais. C’est difficile d’être contre ces choix, surtout quand on considère que ces joueurs ont tous connu une brillante carrière professionnelle.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2016
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives