Dans l'enclave

Dans l'enclave - Auteur
  • Dave Ainsley

    Affecté à la couverture des Saguenéens de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Dave Ainsley patine également sur la glace du commentaire.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 2 mars 2013 | Mise en ligne à 22h23 | Commenter Aucun commentaire

    Asselin dans le club des 300

    guillaume asselin51163

    DAVE AINSLEY

    Vendredi soir, à Shawinigan, Guillaume Asselin a atteint un plateau que bien peu de joueurs et anciens joueurs dans l’histoire de la LHJMQ peuvent se targuer d’avoir réussi. Avec un superbe but, il a ainsi obtenu son 300e point en carrière, un accomplissement. Il n’est pas possible de trouver la place exacte de Guillaume Asselin le classement des meilleurs pointeurs de l’histoire. Le site internet des records ne répertorie que les 100 premiers compteurs et le dernier nom qu’on retrouve sur la liste est François Bouchard, le frère de l’actuel président des Saguenéens, Pierre-Marc Bouchard, qui a récolté 343 points entre 2004 et 2008. Même le statisticien de la ligue, Denis Demers, n’a pas été en mesure d’en dire plus de ce côté. Il est toutefois permis de penser qu’au maximum quelques centaines de joueurs font partie du club des 300. Il a mis plus de temps que prévu à obtenir ce fameux 300e point, mais maintenant, il peut passer à autre chose « Je suis vraiment fier. En plus, une grosse partie de cette production a été faite avec les Sags. C’est vraiment une bonne organisation. Après la transaction avec le Junior de Montréal, c’est vraiment à compter de ce moment que je me suis épanoui », a souligné Guillaume Asselin qui a obtenu 221 de ses 300 points dans l’uniforme chicoutimien en 197 parties.
    À sa dernière saison dans les rangs juniors, Guillaume Asselin terminera en baisse après des récoltes de 82 et 75 points à ses deux premières années à Chicoutimi. Il maintient tout de même un rythme d’un point par match avec 64 points en 63 rencontres, bon pour le 37e rang des marqueurs. « L’équipe a connu des hauts et des bas. J’essaie de faire de mon mieux, c’est certain. Je ne suis pas satisfait à 100 %, mais je ne peux pas dire que je ne suis pas satisfait du tout », analyse celui qui avait été acquis au repêchage 2010 dans une transaction majeure qui avait envoyé Louis Leblanc à Montréal. Avec le recul, on peut maintenant affirmer avec un grand A qu’il s’agissait d’un échange tout à l’avantage des Sags qui avaient également mis la main sur des choix au repêchage. 


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité