Dans l'enclave

Mardi 29 août 2017 | Mise en ligne à 20h24 | Commenter Aucun commentaire

Les Sags peuvent-ils surprendre?

Le gardien Zachary Bouthillier a été obtenu des Cataractes de Shawinigan contre des choix de 2e et 4e ronde. — PHOTO LE QUOTIDIEN, JEANNOT LÉVESQUE

Le gardien Zachary Bouthillier a été obtenu des Cataractes de Shawinigan contre des choix de 2e et 4e ronde. — PHOTO LE QUOTIDIEN, JEANNOT LÉVESQUE

DAVE AINSLEY
Voilà la question que se posent bien des amateurs de hockey junior. Est-ce que les Sags possèdent les munitions pour tenir leur bout dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec? Quelques observateurs estiment qu’ils feront partie de la bataille pour les séries éliminatoires. Personnellement, je pense que les Sags maintiendront un certain rythme, surtout en première moitié de saison.
À première vue, en jetant un coup d’oeil sur l’alignement, c’est intéressant, même si on est quand même loin d’une équipe championne. L’attaque sera sans contredit la force de la formation chicoutimienne, surtout si l’attaquant russe German Rubtsov est de retour après sa participation au camp des Flyers de Philadelphie. On va être honnête, il changerait toute la dynamique offensive. Il a quand même récolté 22 points en 16 rencontres la saison dernière, tout en devant s’adapter à un nouvel environnement, avant d’être stoppé par une blessure au poignet. Qui sait ce qui serait arrivé du parcours éliminatoire des Sags avec lui dans la formation. Ce dossier sent très bon présentement pour l’organisation chicoutimienne. Sans aucun doute, il serait un joueur dominant à travers la Ligue de hockey junior majeur du Québec, ce qui permettrait aux Sags de cumuler plus de points de prévu au classement. Mais à moins d’une énorme surprise, les Sags vendraient ses services au plus offrant pendant la période des Fêtes. Rubtsov rapporterait alors très gros, tout comme le défenseur Olivier Galipeau qui sera très convoité sur le marché. Pour le reste de la brigade défensive, c’est plus mince, malgré l’ajout de Jérémy Diotte des Huskies qui aura des responsabilités importantes. Yanick Jean devra également trouver un septième élément, via le ballottage ou encore un agent libre. Il nous a habitués à de bonnes prises par le passé.
Devant le filet, la jeunesse fera sa place avec la recrue Alexis Shank et le nouveau venu Zachary Bouthillier. Le directeur général Yanick Jean a dû se tourner de bord rapidement à la suite du départ de Samuel Cardinal. Les deux jeunes gardiens seront admissibles au prochain repêchage de la Ligue nationale et ont accompli de belles choses dans le midget AAA. Sont-ils prêts à prendre la charge de travail au junior majeur? Bouthillier a déjà une saison derrière la cravate à Shawinigan, ce qui est rassurant, car certains soirs, ce sera plus difficile défensivement en raison du manque d’expérience de l’unité.

Les 16 ans
Yanick Jean a envoyé un certain message en fin de semaine dernière quand il a décidé de retourner tous les joueurs de 16 ans dans le midget AAA. Ce sont donc aux joueurs de 17 et 18 ans de faire le travail et l’an prochain, les Thomas Ferland, Michaël Pellerin, Tristan Pelletier et compagnie seront prêts à faire le saut dans la LHJMQ. Chaque cas est particulier, mais à moins d’un joueur exceptionnel, je n’ai jamais été très chaud à l’idée d’envoyer des joueurs de 16 ans dans la fosse au lion. La saison de 68 matchs est parfois très longue et j’ai l’impression qu’ils progressent plus à dominer le midget AAA qu’à jouer sporadiquement dans le junior majeur. On se rappelle qu’il y a deux ans, les Sags avaient débuté la saison avec quatre joueurs de 16 ans dans leur alignement, ce qui avait demandé une permission spéciale des dirigeants du circuit Courteau. Deux ans plus tard, un seul, Jérémy Groleau, est toujours avec les Sags tandis que Keenan MacIsaac, échangé au Titan d’Acadie-Bathurst pendant l’été, est le seul autre à poursuivre sa carrière dans la LHJMQ.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Mercredi 28 juin 2017 | Mise en ligne à 14h05 | Commenter Aucun commentaire

De retour au boulot

DAVE AINSLEY

Après une absence (très) prolongée, je suis de retour à mon poste, à la couverture sportive du Quotidien. Pour mes nombreux admirateurs qui s’inquiètent, ce n’était rien de grave et tout va pour le mieux.
Du côté des Saguenéens, le repêchage européen a permis d’ajouter l’attaquant russe de 17 ans Vladislav Kotkov. Mes espions en disent beaucoup de bien. Il représente même un espoir de qualité en vue du repêchage de l’été prochain de la Ligue nationale de hockey. Il reste beaucoup d’eau à couler sous les ponts d’ici là, mais à première vue, ça semble une très bonne prise du directeur général Yanick Jean. Reste à voir ce qui se passera du côté de ses compatriotes German Rubtsov et Dmitry Zhukenov qui demeurent tous les deux propriétés des Sags, mais Kotkov pourrait bien être le seul joueur européen de l’équipe la saison prochaine. On verra bien. D’ici là, je vous souhaite à tous une excellente période estivale!

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Dimanche 5 février 2017 | Mise en ligne à 0h21 | Commenter Un commentaire

Pats ou Falcons?

5a803951-08fc-44de-95c3-735b148ee28f

Vous êtes habitués de me lire sur les Saguenéens et sur le sport régional en général dans Le Quotidien, mais ceux qui me connaissent personnellement savent que je suis un très gros amateur de la NFL. Pour la petite histoire, mes dimanches de septembre à janvier sont réservés au sport national américain. Je fais chaque année quelques voyages de l’autre côté de la frontière pour assister à des rencontres, préférablement des Bills de Buffalo (Je sais, ils n’ont pas fait les séries depuis 17 ans…).

Tout ça m’amène à vous parler un peu du Super Bowl entre les Patriots, qui sont des habitués du grand rendez-vous, et les Falcons d’Atlanta, qui n’étaient pas ceux qui étaient attendus dans la Conférence Nationale. Je ne rentrerai pas dans la grande analyse, je laisse ça aux vrais experts, mais je vais quand même m’amuser avec une petite prédiction.

Ceux qui m’ont demandé cette semaine sur qui je gageais, j’ai systématiquement répondu que je préférais perdre de l’argent en pariant contre les Pats que de faire d’en faire grâce à eux. Disons que je ne serai jamais leur plus grand partisan, ce qui ne m’a jamais empêché de me pointer au superbe Gillette Stadium à quelques occasions, pas plus tard qu’au début janvier lors du premier match éliminatoire face aux Texans de Houston qu’ils ont défait sans disputer un grand match.

C’est assez simple, pour espérer l’emporter, les Falcons devront être absolument parfaits dans les trois phases. Offensivement, je ne suis pas trop inquiet, ils vont faire leur part de points, menés par le joueur le plus utile cette saison, Matt Ryan, que j’avais brillamment ramassé dans les agents libres dans mon pool de football entre amis en début de saison. Je n’ai quand même pas obtenu de bourses… Pour revenir à nos moutons, c’est en défensive que je suis plus inquiet pour les Falcons. Cette saison, les Pats ont été solides tant en attaque qu’en défensive, particulièrement contre l’attaque au sol. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, l’entraîneur Bill Belichick arrive toujours excessivement bien préparé avec un plan bien précis qui fonctionne la majeure partie du temps. En plus, les Patriots ont l’expérience du grand match, ce qui est loin d’être le cas des Falcons qui en sont à leur deuxième visite, et ils ont Tom Brady.

Malgré tout les indices qui pointent vers les Pats, je vais quand même mettre mes billes sur les Falcons, mais c’est peut-être plus mon coeur qui parle que mon cerveau. J’y vais donc avec Atlanta dans un duel offensif qui j’espère, ne sera pas un massacre. Je vous averti de ne pas suivre ma prédiction qui n’est pas du tout rationnelle et pourrait représenter une perte de quelques dollars…

Pats 27, Falcons 35

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2017
    D L Ma Me J V S
    « août    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives