Dans l'enclave

Jeudi 16 octobre 2014 | Mise en ligne à 15h43 | Commenter Commentaires (2)

Un mois plus tard…

DAVE AINSLEY

Désolé pour mon absence lors du dernier mois, mais j’ai une bonne excuse. J’étais en voyage en Europe. C’était merveilleux, mais il faut bien reprendre le boulot. Même si je me trouvais à plus de 5000 kilomètres, grâce à la technologie moderne, j’ai quand même suivi à distance les hauts et surtout les bas de la formation chicoutimienne.

Avant de partir, j’avais couvert les deux premiers matchs de la saison contre les Cataractes et L’Armada et c’était loin d’être convaincant. Un mois plus tard, on ne peut pas dire que c’est beaucoup plus rassurant. Ce n’est pas tant la fiche de 4-6-1 des Sags qui inquiète, mais que les craintes en début de saison se confirment. La troupe de l’entraîneur-chef Patrice Bosch n’a inscrit que 32 buts en 11 rencontres alors que l’adversaire en a marqué 45. La défensive avait été identifiée comme le plus gros point d’interrogation et jusqu’ici, c’est le cas. Ajoutez au casse-tête Julio Billia qui ne connaît pas un gros début de saison et vous vous retrouvez soudainement avec un club qui se fait varloper 9-4 à Baie-Comeau par exemple…

En attaque, le moteur de cette équipe est vraiment propulsé par Laurent Dauphin et Gabryel Paquin-Boudreau. D’ailleurs, quand les deux vétérans de 19 ans ont été en uniforme en même temps, les Sags ont maintenu un dossier de trois victoires et un seul revers et les buts ont été marqués avec plus de régularité. L’avantage numérique a également connu plus de succès lorsqu’ils étaient présents. Oui, les Saguenéens doivent composer avec les blessures de Dauphin et Paquin-Boudreau, mais ne sont pas les seuls dans cette situation. Les Remparts doivent se débrouiller sans Anthony Duclair qui est resté avec les Rangers de New York ainsi qu’un seul joueur européen. Le Drakkar est également privé des services de Jérémy Grégoire. En tête de la division Est, l’Océanic a aussi eu son lot de blessures, notamment Frédérik Gauthier et devra attaquer les prochaines semaines sans le défenseur Samuel Morin, victime d’une fracture de la mâchoire.

Acquis avec Paquin-Boudreau dans la transaction qui a envoyé Charles Hudon sur la Côte-Nord la saison dernière, Alexandre Ranger fait également bien paraître le directeur général Marc Fortier alors qu’il mène l’équipe avec 12 points. À sa deuxième saison, Jérémy Bouchard montre un tout nouveau visage, lui qui a déjà huit points au compteur. Du côté des déceptions, difficile d’ignorer l’attaquant de 20 ans Samuel Hodhod qui n’a toujours pas touché la cible. Le Finlandais Janne Puhakka tarde à se mettre en marche avec seulement deux buts et quatre points. Dans le cas de Nicolas Roy, qui montre également une récolte de quatre points, les chances sont au rendez-vous et ce n’est qu’une question de temps avant qu’il débloque.

Avec 14 joueurs de 19 ans dans l’alignement, les Saguenéens ont la pression de gagner cette saison et déjà, le mécontentement se fait sentir chez les partisans. Le premier mois du calendrier pouvait être qualifié de difficile avec notamment un voyage dans les Maritimes qui s’est très bien déroulé. Dimanche prochain, les Sags auront déjà affronté quatre fois les Remparts de Québec. Est-ce qu’il faut s’inquiéter du début de saison des Sags? Oui, mais avant de vouloir tout faire des changements trop drastiques, il faut respirer par le nez et laisser encore un peu de temps à la formation actuelle. Gabryel Paquin-Boudreau et Laurent Dauphin n’ont disputé que quatre matchs ensemble et il faut un plus grand échantillon pour avoir une meilleure idée de la force réelle de cette équipe. Il faudra toutefois voir une amélioration marquée contre l’Océanic et les Remparts en fin de semaine.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 11 septembre 2014 | Mise en ligne à 22h37 | Commenter Commentaires (3)

Quel rang pour les Sags?

DAVE AINSLEY

Les attentes sont élevées cette saison envers les Saguenéens et avec raison. Avec la plus vieille équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, et plus de la moitié de l’alignement composé de joueurs de 19 et 20 ans, il n’y a pas de place à l’erreur pour les Chicoutimiens. La pression sera également forte alors que les observateurs à travers la ligue s’entendent pour identifier les Sags comme l’une des puissances, derrière dans la division Est l’Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec. Auront-ils raison?
Personnellement, je crois que les Saguenéens ont présentement les outils pour chauffer les Remparts qui pèseront sur l’accélérateur lors de la période de transactions des Fêtes. Les Sags ont une attaque redoutable et trois trios capables de marquer régulièrement. Les points d’interrogation sont en défensive, mais si tout tombe en place, la brigade défensive est en mesure de tenir le coup jusqu’aux Fêtes et un ou deux ajouts pourraient venir solidifier le tout et faire des Sags une équipe aspirante.
Pour le moment, la troisième place de la division Est et de la 5e au 7e rang au classement général semble très réaliste pour la troupe de Patrice Bosch.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 29 août 2014 | Mise en ligne à 16h40 | Commenter Un commentaire

Les Sags doivent devenir une équipe

DAVE AINSLEY

Même si le calendrier préparatoire n’est pas terminé, la patience de l’entraîneur-chef Patrice Bosch vient d’atteindre ses limites. Le pilote des Bleus ne s’est pas gêné jeudi, après un revers de 7-1 à Drummondville, pour pointer l’individualisme de certains joueurs qui font mal paraître les autres. «On avait plus l’air de 20 gars dans un alignement qu’une équipe. Il faut apprendre à devenir une équipe. On est rendus là, a-t-il reconnu. Il faut apprendre à devenir une équipe et il reste deux semaines pour que ça arrive. Ça va être notre travail à faire en sorte que ça se produise.» Il a mis tout le monde dans le même bateau, joueurs et entraîneurs inclus.
Les matchs hors concours valent ce qu’ils valent, mais reste que de s’incliner 7-1, malgré quelques absents, n’est pas très encourageant. Je fais partie de ceux qui vont attendre la saison régulière avant de se prononcer, mais reste que les dernières parties ont mis au jour les lacunes défensives. Voir Carl Tremblay (-4), Nikita Lyamkin (-2) et Samuel Roussy (-2) afficher ces statistiques n’aidera certainement à apaiser les craintes.
Avec l’arrivée des Alexandre Ranger, Gabryel Paquin-Boudreau, Samuel Hodhod et Alexandre Leclerc, le leadership n’est plus un problème chez les Saguenéens. Il ne reste que deux semaines avant la première partie de la saison et l’expérience montre que c’est court. La récréation est terminée.

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité