Dans l'enclave

Mercredi 28 juin 2017 | Mise en ligne à 14h05 | Commenter Aucun commentaire

De retour au boulot

DAVE AINSLEY

Après une absence (très) prolongée, je suis de retour à mon poste, à la couverture sportive du Quotidien. Pour mes nombreux admirateurs qui s’inquiètent, ce n’était rien de grave et tout va pour le mieux.
Du côté des Saguenéens, le repêchage européen a permis d’ajouter l’attaquant russe de 17 ans Vladislav Kotkov. Mes espions en disent beaucoup de bien. Il représente même un espoir de qualité en vue du repêchage de l’été prochain de la Ligue nationale de hockey. Il reste beaucoup d’eau à couler sous les ponts d’ici là, mais à première vue, ça semble une très bonne prise du directeur général Yanick Jean. Reste à voir ce qui se passera du côté de ses compatriotes German Rubtsov et Dmitry Zhukenov qui demeurent tous les deux propriétés des Sags, mais Kotkov pourrait bien être le seul joueur européen de l’équipe la saison prochaine. On verra bien. D’ici là, je vous souhaite à tous une excellente période estivale!

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Dimanche 5 février 2017 | Mise en ligne à 0h21 | Commenter Un commentaire

Pats ou Falcons?

5a803951-08fc-44de-95c3-735b148ee28f

Vous êtes habitués de me lire sur les Saguenéens et sur le sport régional en général dans Le Quotidien, mais ceux qui me connaissent personnellement savent que je suis un très gros amateur de la NFL. Pour la petite histoire, mes dimanches de septembre à janvier sont réservés au sport national américain. Je fais chaque année quelques voyages de l’autre côté de la frontière pour assister à des rencontres, préférablement des Bills de Buffalo (Je sais, ils n’ont pas fait les séries depuis 17 ans…).

Tout ça m’amène à vous parler un peu du Super Bowl entre les Patriots, qui sont des habitués du grand rendez-vous, et les Falcons d’Atlanta, qui n’étaient pas ceux qui étaient attendus dans la Conférence Nationale. Je ne rentrerai pas dans la grande analyse, je laisse ça aux vrais experts, mais je vais quand même m’amuser avec une petite prédiction.

Ceux qui m’ont demandé cette semaine sur qui je gageais, j’ai systématiquement répondu que je préférais perdre de l’argent en pariant contre les Pats que de faire d’en faire grâce à eux. Disons que je ne serai jamais leur plus grand partisan, ce qui ne m’a jamais empêché de me pointer au superbe Gillette Stadium à quelques occasions, pas plus tard qu’au début janvier lors du premier match éliminatoire face aux Texans de Houston qu’ils ont défait sans disputer un grand match.

C’est assez simple, pour espérer l’emporter, les Falcons devront être absolument parfaits dans les trois phases. Offensivement, je ne suis pas trop inquiet, ils vont faire leur part de points, menés par le joueur le plus utile cette saison, Matt Ryan, que j’avais brillamment ramassé dans les agents libres dans mon pool de football entre amis en début de saison. Je n’ai quand même pas obtenu de bourses… Pour revenir à nos moutons, c’est en défensive que je suis plus inquiet pour les Falcons. Cette saison, les Pats ont été solides tant en attaque qu’en défensive, particulièrement contre l’attaque au sol. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, l’entraîneur Bill Belichick arrive toujours excessivement bien préparé avec un plan bien précis qui fonctionne la majeure partie du temps. En plus, les Patriots ont l’expérience du grand match, ce qui est loin d’être le cas des Falcons qui en sont à leur deuxième visite, et ils ont Tom Brady.

Malgré tout les indices qui pointent vers les Pats, je vais quand même mettre mes billes sur les Falcons, mais c’est peut-être plus mon coeur qui parle que mon cerveau. J’y vais donc avec Atlanta dans un duel offensif qui j’espère, ne sera pas un massacre. Je vous averti de ne pas suivre ma prédiction qui n’est pas du tout rationnelle et pourrait représenter une perte de quelques dollars…

Pats 27, Falcons 35

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Dimanche 29 janvier 2017 | Mise en ligne à 21h59 | Commenter Aucun commentaire

Rubtsov, c’est du sérieux!!

German Rubtsov n'a mis que cinq minutes pour inscrire un premier but devant ses nouveaux partisans. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

German Rubtsov n'a mis que cinq minutes pour inscrire un premier but devant ses nouveaux partisans. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

DAVE AINSLEY

Il y a longtemps que les Saguenéens n’ont pas aligné un joueur aussi excitant et talentueux que German Rubtsov. Personnellement, je pense immédiatement à Pierre-Marc Bouchard qui a électrisé les amateurs, mais seulement deux saisons au début des années 2000. Pour les joueurs européens, j’estime que les Sags n’en ont pas eu un aussi dominant qu’Alexei Lojkin au milieu des années 90.
Rubtsov avait donné un aperçu de son talent lors de ses quatre premiers matchs avec la formation chicoutimienne sur la route. Dimanche, l’attaquant russe a fait ses très attendus débuts locaux, devant la meilleure foule de la saison au centre Georges-Vézina, et il n’a pas raté sa rentrée avec un but et une passe dans une victoire de 4-0 sur les Olympiques de Gatineau. Il n’a pas mis de temps à casser la glace devant ses nouveaux partisans et le directeur général des Flyers de Philadelphie, Ron Hextall. Profitant d’une belle passe de Nicolas Roy en avantage numérique, il a fait mouche dès la cinquième minute. C’est toutefois sur sa passe qu’il a montré toute ses capacités. Au lieu d’envoyer la rondelle en fond de territoire, il l’a conservée et après avoir été très patient, il a fait une passe magique à Joey Ratelle qui n’allait pas rater une pareille occasion. En deuxième, il a bien failli enfiler l’aiguille après une superbe séquence individuelle.
Il n’y a plus de doutes maintenant, German Rubtsov sera un joueur d’impact dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Les doutes étaient légitimes après sa première moitié de saison dans la KHL ainsi que ses prestations plutôt tièdes au Championnat mondial junior. Il a rapidement dissipé les doutes depuis son arrivée avec les Sags et ce qui est le plus encourageant, c’est que Rubtsov et l’entraîneur des Sags Yanick Jean s’entendent pour dire qu’il n’est pas encore au sommet de sa forme.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2017
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives