Nathalie Collard

Archive, novembre 2011

Mardi 29 novembre 2011 | Mise en ligne à 16h16 | Commenter Aucun commentaire

Des revues, encore des revues

Depuis que j’ai parlé de revues dans ma chronique du 21 novembre, on m’en propose de nouvelles chaque jour.

Dernièrement, dans ma boîte aux lettres, j,ai trouvé deux exemplaires de z.a.q ou si vous aimez mieux, zone d’aménagement du quotidien. Une revue sans aucune publicité, publiée quatre fois par année (un numéro par saison), chaque numéro étant consacré à un thème. Le premier portait sur la nourriture, le second sur le toucher. On ne mise pas sur la couverture (qui ressemble à un cahier d’exercice scolaire) pour vendre la publication mais plutôt sur le contenu.

Disponible en librairie ou en vente sur le web (zaqeditions.com), zaq s’intéresse au quotidien parce qu’il n’est «jamais banal». Variations sur un même thème, donc, avec des photos et des illustrations, une mise en page éclatée sans être déroutante, et des textes parfois de style reportages (je pense à l’article sur l’attrapeuse de poules dans le spécial nourriture) ou alors, plus artistiques (je pense à la rubrique mainmises, à la fin du numéro consacré au toucher).

Bref, une belle expérience, très ludique, qu’on espère voir se poursuivre.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 29 novembre 2011 | Mise en ligne à 9h54 | Commenter Commentaires (3)

Le mentorat techno

Ce matin, permettez-moi de vous parler d’un sujet qui touche aussi bien le monde du travail que celui des nouvelles technologies.

Hier, le Wall Street Journal publiait un texte super intéressant (ici) sur le «reverse mentoring», un phénomène qu’on observe de plus en plus dans les entreprises américaines (et, j’imagine, dans les entreprises canadiennes). Face à l’évolution rapide des nouvelles technologies, de l’omniprésence des réseaux sociaux et de tous les nouveaux gadgets qui font leur apparition dans le monde du travail, des entreprises jumellent un employé senior avec un jeune collègue branché afin que ce dernier prodigue des conseils à son aîné.

On raconte que l’idée est de Jack Welsh (ex p-d-g de Genereal Electric) qui a lancé l’idée dans son entreprise, obligeant 500 cadres supérieurs à se «trouver un jeune» qui l’initierait aux secrets de la techno. Il s’est lui-même prêté au jeu.

Je trouve l’expérience non seulement réjouissante mais importante. Non seulement permet-il de créer des liens entre les gens qui ne se parleraient peut-être pas mais en plus, il permet d’échanger des expériences. Pendant que le jeune techno montre à son supérieur comment utiliser Twitter et maximiser son iPhone, le supérieur peut partager avec son jeune collègue son expérience de travail et de vie. Bref, tout le monde sort gagnant de cet échange.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 25 novembre 2011 | Mise en ligne à 12h03 | Commenter Commentaires (4)

Journalistes en congrès

À compter d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche, les journalistes membres de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) vont se réunir à Québec dans le cadre de leur congrès annuel.

Le thème du week-end: le journalisme, plus nécessaire que jamais.

Un thème qui prend tout son sens quand on voit le travail incroyable qu’ont fait mes collègues de La Presse et des autres médias sur la corruption et la collusion dans le milieu de la construction.

Un thème on ne peut plus pertinent quand je pense à ma collègue Rima Elkouri actuellement au Caire dans un contexte dangereux afin de raconter à nos lecteurs ce qui se passe là-bas. On peut lire son dernier texte ici.

Ce ne sont là que deux exemples, je pourrais en énumérer des dizaines et des dizaines.

Ajoutons que ce congrès se déroule sur fond de crise au sein de la communauté journalistique. Dans la foulée du rapport Payette sur l’avenir de l’information au Québec, la ministre Christine St-Pierre, elle-même ancienne journaliste, a entrepris une tournée de consultations à travers la province. Consultation qui à mis au jour une mésentente profonde à propos d’en éventuel titre professionnel pour les journalistes. La FPJQ, sondage à l’appui, en avait fait son cheval de bataille. Voilà qu’elle recule en apprenant qu’elle ne serait pas l’organisme choisi pour gérer ce titre. On peut lire sa position ici.

Pour brosser un portrait assez complet de la situation, je vous propose trois entrevues. La première, que j’ai réalisée avec le juge John Gomery, président du Conseil de presse du Québec (ici). Les deux autres avec Dominique Payette (ici) et la ministre St-Pierre (ici), réalisées Anne-Caroline Desplanques de Projet J.

La discussion se poursuivra tout au long du week-end. Je reviendrai sur le congrès dans ma chronique de lundi.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  •  

    novembre 2011
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives