Nathalie Collard

Archive, août 2011

Mercredi 31 août 2011 | Mise en ligne à 9h00 | Commenter Commentaires (9)

Des nouvelles de Conrad Black

Le magnat déchu de la presse est incapable de rester bien loin des projecteurs. Il s’est confié au Vanity Fair. Un texte beaucoup trop court où il est question de Rupert Murdoch, de la Mafia, et de la possibilité de vivre avec «seulement» 80 millions de dollars (!).

C’est dans le Vanity Fair d’octobre qui sera en kiosque la semaine prochaine, mais on peut lire le texte ici.

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






Mardi 30 août 2011 | Mise en ligne à 11h00 | Commenter Commentaires (17)

La femme selon Arianna Huffington

Vous connaissez sans doute Huffington Post, ce site qui offre un mélange de nouvelles, de blogues et de potins, site qui a été racheté cette année par le géant AOL.

Il semble que la transaction ait donné des ailes à la patronne et fondatrice de HuffPost, Arianna Huffington, car elle ne finit plus de lancer des nouveaux chapitres.

En effet, la stratégie de Mme Huffington (qui sera à Montréal le 15 septembre prochain dans le cadre des RDV média Infopresse) est double: géographique, d’abord, puisqu’elle lance des chapitres un peu partout en Occident (dont un au Canada); et verticale, puisqu’elle a lancé trois nouveaux sites: Women, Parents et Black Voices.

J’ai consulté le Huffington Post Women et je serai honnête: ma déception est grande. Je vais vous lancer, en vrac, quelques mots lus sur la page d’accueil: mirror, cheating, sex, blues, beauty, health…Bien sûr, j’y ai aussi lu un texte sur l’égalité et un autre sur les finances personnelles mais visiblement, ce n’est pas sur ces questions qu’on veut insister.

La vision proposée par Arianna Huffington et son équipe de rédaction est on ne peut plus clichée, collée sur la plupart des magazines féminins qui nous renvoient toujours la même image. C’est d’autant plus décevant que Mme Huffington est elle-même un modèle féminin qui est sorti des sentiers battus: elle a publié des livres, milité activement en politique avant de devenir une commentatrice politique recherchée. Elle est aujourd’hui une femme d’affaires redoutable qui donne des conférences un peu partout à travers le monde pour expliquer sa vision des médias (vision controversée mais néanmoins sienne). Bref, elle est l’exemple-type d’une femme atypique qui ose, qui se plante parfois mais qui réussit souvent. Je me serais donc attendue à une vision un peu plus éclatée et moins traditionnelle de la femme que celle proposée jusqu’ici sur le site Huffington Post Women. Tiens, je pense que je vais lui poser la question lorsqu’elle sera de passage à Montréal…

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






Lundi 29 août 2011 | Mise en ligne à 9h28 | Commenter Commentaires (39)

Les communications d’Hydro-Québec: FAIL

Pour ceux et celles qui ne sont pas familiers avec les codes utilisés sur le fil Twitter, sachez qu’on emploie le mot FAIL pour exprimer l’échec, le fiasco et ce, de façon ironique.

L’expression est tellement populaire qu’elle est parfois employée dans le langage parlé, surtout chez les jeunes.

FAIL, donc, pour la société d’État Hydro-Québec qui semble incapable de communiquer avec sa clientèle lorsqu’il y a des pannes.

Depuis hier, suite au passage de la tempête de pluie Irène, plus de 200 000 foyers sont privés d’électricité au Québec. Or il est impossible d’obtenir quelque information que ce soit sur l’état des pannes, la progression des réparations ou l’heure estimée à laquelle on pense rétablir le courant dans les différentes régions.

Lorsqu’on appelle à Hydro-Québec, un message enregistré nous dit de rappeler dans une heure.

Sur le site web, les informations ne sont pas mises à jour. On se contente d’un message général qui nous dit, en gros, qu’il y a des pannes (!). À 20h30 hier, le site affichait un message posté à…17h.

Sans compter qu’Hydro-Québec n’a toujours pas de compte Twitter ou de page Facebook pour informer ses abonnés. Or plusieurs abonnés ont un téléphone intelligent leur permettant, malgré la panne, d’aller chercher des informations. Hydro-Québec semble penser que nous sommes encore en 1998…

Comme me le faisait remarquer un abonné Twitter, Claude Boucher, le Public Service du New Hampshire informe ses clients en affichant sur un site une carte des régions avec l’état des pannes. Allez voir, c’est ici.

À quand un compte Twitter Info-pannes et une stratégie de communications digne de ce nom?

Lire les commentaires (39)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  •  

    août 2011
    D L Ma Me J V S
    « juin   sept »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives