Nathalie Collard

Archive du 27 septembre 2010

Lundi 27 septembre 2010 | Mise en ligne à 16h30 | Commenter Commentaires (13)

La révolution Twitter selon Gladwell

Nathalie Collard

J’aime Malcolm Gladwell parce qu’il arrive toujours avec des sujets originaux et des points de vue peu convenus.

Le voilà qui récidive cette semaine dans le New Yorker avec un essai consacré aux médias sociaux (est-ce annonciateur du sujet de son prochain livre?). Sa thèse: les médias sociaux ne seraient pas le formidable outil tant annoncé du nouveau  militantisme (ici).

Son point de vue fait écho à ce texte dont je vous parlais en juin (2e item)  paru dans la revue Foreign Policy, et dans lequel on affirmait que Twitter n’avait pas joué le rôle crucial qu’on lui avait attribué lors de la révolution iranienne, que le bouche à oreille avait été l’instrument de cette révolution menée par les jeunes.

Gladwell confirme cette thèse. Entrevues à l’appui, il explique que lorsqu’on étudie les actions des groupes militants, on constate que les participants sont des gens très motivés et impliqués. Or ce degré d’implication et de motivation serait incompatible avec les médias sociaux puisque ces derniers, toujours selon Gladwell, s’appuient sur des liens fragiles (nous connaissons peu ou pas les gens que nous y côtoyons).

Les médias sociaux sont donc merveilleux pour l’échange d’idées et de conseils, note un sociologue interviewé par Gladwell, mais cela ne conduit pas les individus à s’engager activement et fermement dans une cause impliquant du temps et des risques.

Gladwell mentionne également un récent livre (que j’ai bien l’intention de lire): The Dragon Fly Effect: Quick, Effective, and Powerful Ways to Use Social Media to Drive Social Change.”

Les auteurs de cet essai paru il y a deux semaines  ont voulu démontrer que lorsqu’on demande peu aux gens (une bonne adresse, un référence, un petit service, etc), les médias sociaux s’avèrent très efficaces. Par contre, s’il s’agit d’une demande qui implique de consacrer plusieurs heures de sa vie,  risquer sa sécurité ou s’engager dans une cause qui ne vous attirera pas immédiatement les félicitations et la reconnaissance de votre entourage, les médias sociaux deviennent pas mal moins utiles.

Ce qui fait dire à Malcolm Gladwell que les médias sociaux permettent peut-être aux militants de s’exprimer davantage, mais que l’impact de leur message est diminué. En d’autres mots, les médias sociaux ne nuisent absolument pas au statu quo, ils le maintiennent.

Qu’en pensez-vous?

Lire les commentaires (13)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  •  

    septembre 2010
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives