Nathalie Collard

Archive du 22 septembre 2010

Mercredi 22 septembre 2010 | Mise en ligne à 14h36 | Commenter Commentaires (18)

Les choix du Téléjournal

Nathalie Collard

Hier soir, je me suis assise devant mon téléviseur pour regarder les bulletins de nouvelles de fin de soirée. Déformation professionnelle oblige, je me promène toujours d’un canal à l’autre pour comparer les choix et l’ordre donné aux nouvelles.

Alors que TVA ouvrait, de façon prévisible, avec la commission Bastarache, le Téléjournal, lui, présentait un reportage sur la famine au Niger. La journaliste Sophie Langlois était sur place.

J’ai décidé de poser une question sur Twitter: “Débuter le Téléjournal avec la famine au Niger: audacieux ou suicidaire?”

Les réponses n’ont pas tardé. C’est loin d’être un sondage scientifique mais je dirais qu’environ 75 % des abonnés Twitter qui m’ont répondu ont apprécié le choix de Radio-Canada, soulignant que c’était tout à fait dans son mandat et qu’il fallait bien traiter des problèmes africains quelque part. Le Téléjournal de Radio-Canada, selon eux, est l’endroit tout indiqué.

Ce matin, j’ai rencontré le patron de l’information de Radio-Canada, Alain Saulnier, dans le cadre d’une conférence de presse portant sur un autre sujet dont je vous parlerai dans le journal de demain. J’en ai profité pour lui demander si le choix du Niger avait suscité des débats au sein de la salle de nouvelles. “Bien sûr m’a-t-il répondu. Il y a eu beaucoup de discussions. Nous sommes en train de redéfinir le genre de nouvelles qu’on veut mettre de l’avant au Téléjournal. Nos sondages et études nous montrent qu’à 22 h, la plupart des gens sont au courant de l’actualité, ils ont été informés durant la journée. À 19h, ils sont même déjà en mesure de dire ce qu’ils vont retrouver dans leur bulletin de fin de soirée. Hier, donc, on avait quelque chose d’exclusif avec le Niger dont malheureusement personne ne parle. Des fois il faut donner un bon coup et c’est ce qu’on a fait. Ça ne veut pas dire qu’on va toujours être en porte-à-faux avec l’actualité du jour mais quand on a des journalistes sur le terrain, il faut offrir ce genre de sujets.”

J’ai aussi demandé à Alain Saulnier ce qu’il pensait du déplacement d’auditoire qui fait en sorte que des téléspectateurs du Téléjournal se retrouveraient à regarder Un gars le soir, au canal V.

“Je crois qu’il est trop tôt pour faire l’analyse des mouvements d’auditoire, m’a-t-il confié. Nous allons attendre en novembre. Mais je crois aussi que nous avons un noyau de fidèles autour duquel se greffent d’autres téléspectateurs quand l’actualité le commande. Une chose est certaine, notre stratégie est d’offrir quelque chose de différent.”

Lire les commentaires (18)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  •  

    septembre 2010
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives