Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 14 mars 2017 | Mise en ligne à 11h12 | Commenter Commentaires (4)

    Must hivernal: Roberto Lopez / Criollo Electrik

    lopez

    D’origine colombienne, ce guitariste et compositeur montréalais a peaufiné, perfectionné, maîtrisé dans ce quatrième album ce qui le passionnait dans les années 70, alors qu’il vivait son adolescence au cœur de Bogota.

    De concert avec l’excellent réalisateur bélizien Ivan Duran, qui fréquente régulièrement Montréal, Roberto Carlos Lopez s’est mis à la recherche de la distorsion perdue (…) et a créé ces chansons empreintes de champeta, cumbia, boogaloo, funktropical et rock, non sans rappeler que senor Carlos Santana, époque Abraxas, était jadis la pointe d’un iceberg beaucoup plus considérable qu’on ne le croit.

    Dans les années 60, l’industrie occidentale de la musique n’avait admis que Senor Carlos, sorte d’exception confirmant la règle: l’esprit rock des latins dans les grandes villes ne pouvait traverser les frontières étanches de la culture anglo-américaine. De l’Amérique latine, on n’importait que les clichés touristiques, il va sans dire.

    Quelques décennies plus tard, ces sonorités rejaillissent à travers cet excellent projet rétro-nuovo évoquant aussi la rumba congolaise, le soukouss, le highlife, l’afrobeat, musiques africaines diffusées à fond la caisse par les picós, fameux sound systems colombiens.

    Féru d’harmonies complexes et d’actualisations jazzistiques, Roberto Lopez a cette fois simplifié ses équations à la demande de son réalisateur, ce qui lui a permis de muscler ses propositions rythmiques, d’enrober ses riffs de saturation, de faire monter le volume au maximum, et ce sans faire bouger d’un iota l’authenticité de sa facture.

    Aucune édulcoration, aucun opportunisme au programme. Pour une rare occasion, la nostalgie est ici au service d’une actualisation d’envergure.

    LIENS UTILES

    Criollo Electrik, écoute intégrale ou achat sur Bandcamp

    Roberto Carlos Lopez, site officiel


    • Assez revigorant.

    • Bon, 30 secondes c’est court, mais vite vite ça me fait penser au groupe Irakere de Chucho Valdes. Si c’est dans le même esprit, ça devrait être du tout bon l’album à Lopez!
      Ah, et oui, c’est revigorant!

    • Vous n’allez pas sur le lien Bandcamp suggéré, atchoum ? Vous n’avez qu’à cliquer et écouter l’album en entier, sans être obligé de l’acheter ! Sauf exceptions, l’écoute intégrale de l’album est offerte comme ça depuis des années, à la fin de chaque texte… Vous réalisez alors que la musique de cet album n’a pas grand-chose à voir avec Irakere. Très peu de latin jazz cubain au programme, sinon pas pantoute. ;)

    • C’est très bon, comme tout ce que Roberto Lopez a fait.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives