Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 14 mars 2017 | Mise en ligne à 11h12 | Commenter Commentaires (377)

    Must hivernal: Roberto Lopez / Criollo Electrik

    lopez

    D’origine colombienne, ce guitariste et compositeur montréalais a peaufiné, perfectionné, maîtrisé dans ce quatrième album ce qui le passionnait dans les années 70, alors qu’il vivait son adolescence au cœur de Bogota.

    De concert avec l’excellent réalisateur bélizien Ivan Duran, qui fréquente régulièrement Montréal, Roberto Carlos Lopez s’est mis à la recherche de la distorsion perdue (…) et a créé ces chansons empreintes de champeta, cumbia, boogaloo, funktropical et rock, non sans rappeler que senor Carlos Santana, époque Abraxas, était jadis la pointe d’un iceberg beaucoup plus considérable qu’on ne le croit.

    Dans les années 60, l’industrie occidentale de la musique n’avait admis que Senor Carlos, sorte d’exception confirmant la règle: l’esprit rock des latins dans les grandes villes ne pouvait traverser les frontières étanches de la culture anglo-américaine. De l’Amérique latine, on n’importait que les clichés touristiques, il va sans dire.

    Quelques décennies plus tard, ces sonorités rejaillissent à travers cet excellent projet rétro-nuovo évoquant aussi la rumba congolaise, le soukouss, le highlife, l’afrobeat, musiques africaines diffusées à fond la caisse par les picós, fameux sound systems colombiens.

    Féru d’harmonies complexes et d’actualisations jazzistiques, Roberto Lopez a cette fois simplifié ses équations à la demande de son réalisateur, ce qui lui a permis de muscler ses propositions rythmiques, d’enrober ses riffs de saturation, de faire monter le volume au maximum, et ce sans faire bouger d’un iota l’authenticité de sa facture.

    Aucune édulcoration, aucun opportunisme au programme. Pour une rare occasion, la nostalgie est ici au service d’une actualisation d’envergure.

    LIENS UTILES

    Criollo Electrik, écoute intégrale ou achat sur Bandcamp

    Roberto Carlos Lopez, site officiel


    • Assez revigorant.

    • Bon, 30 secondes c’est court, mais vite vite ça me fait penser au groupe Irakere de Chucho Valdes. Si c’est dans le même esprit, ça devrait être du tout bon l’album à Lopez!
      Ah, et oui, c’est revigorant!

    • Vous n’allez pas sur le lien Bandcamp suggéré, atchoum ? Vous n’avez qu’à cliquer et écouter l’album en entier, sans être obligé de l’acheter ! Sauf exceptions, l’écoute intégrale de l’album est offerte comme ça depuis des années, à la fin de chaque texte… Vous réalisez alors que la musique de cet album n’a pas grand-chose à voir avec Irakere. Très peu de latin jazz cubain au programme, sinon pas pantoute. ;)

    • C’est très bon, comme tout ce que Roberto Lopez a fait.

    • Les boys je pense que vous avez fait sauter le sujet plus récent la case à commenter n’apparait plus quand j’y accède …

    • Idem pour moi.

    • sûrement barré. je pensais que c’était Alain-Brunet-wide.

    • Bon, ben j’ai cru que c’était la fin, avec toutes les peurs que nous font jon8 et ghost.

      Je continue ma liste d’albums marquants, donc. Après Stratosfear, Mind Bomb, la trilogie nashvillienne de Bobby D., puis Toumani Diabaté et Taj Mahal, c’est bonjour les tronches : Gustav Holst et ses (sept) planètes, version Dutoit et son OSM, 1986. Quels choix orchestraux, quelle finesse, quelle puissance époustouflante; tout pâlit, à côté de ce truc. J’étais encore trop junior, la première fois que j’ai écouté ça, pour me dire « Ah oui le prog, ah oui le métal, ah oui John Williams, ah oui ici et ah oui là ». Il reste que c’est pas mal ça. À écouter à jeun, durant le carême ou le ramadan, en lisant « Le Saigneur des agneaux » ou « Game of Tronches ».

    • Le commentaire bogué porte sur un autre des mes albums marquants : Les planètes de Holst, bla-bla-bla. Soit Alain déboguera ça durant l’attente de sa correspondance de retour à Stuttgart dans deux semaines, soit ça va rester dans les limbes parce que le blogue fermera pour de bon dans une demi-heure, peu importe.

    • drôle de stratégie de communication de la part de lapresse. Comme quoi les participants aux blogues faisait sûrement moins de 0.1% du lectorat. Oh well, il va rester le hockey pis le Trump-bashing

    • De toutes les façons, continuons (il n’y a pas d’ordre de préférence dans mes trucs marquants). Donc :

      Stratosfear
      Mind Bomb
      Trilogie nashvillienne de Bobby D.
      Toumani Diabaté et Taj Mahal
      Gustav Holst par Charles Dutoit et son OSM

      Je suis rendu à six, parce que les albums de Dylan (dont un double) ne compte que pour un.

    • Michel Faubert, « L’écho des bois ». Grande et grosse production, comme l’Amérique qui se déchaîne à coups de guétares, de guimbarde et de chants séculaires. Faubert le passeur, le chanteur, le conteur, le déclameur, l’ethnologue, le folkloriste, le Gervais Lessard, le Marius Barbeau, l’Alvina Saint-Pierre, le Jean Du Berger, l’Ernest Fradette, le Bernard Saladin d’Anglure, le Patrice Desbiens. Ne pas écouter lorsqu’on est perdu dans le bois, surtout pas « Les trappeurs courtois » :

      « Ô Forêt, tu fus presque ma mère
      Tu abritas mon premier berceau
      Mais hélas, je ne m’attendais guère
      Que tu serais aussi mon tombeau

      Ô passant, dans ce bois solitaire
      Près de la rivière Manicouagan
      Que la croix te rappelle qu’un frère
      Mourut là, qui n’avait que vingt ans »

    • Encore plus weird la plupart de ceux dont les titulaires travaillent pour le Soleil se retrouvent sans-abris Nicolas Houle a produit une entrée mais il n’apparait plus dans la liste officielle même affaire pour le gars des sciences.

      M’excuse mais c’est du travail de sauvage c’est un manque de respect envers les lecteurs mais selon toute vraisemblance envers les journalistes qui se donnent la peine d’y participer

      Ah oui RIP le superbe blogue de J. Siroka.

    • Encore fonctionnels ici:

      http://blogues.lapresse.ca/moncinema/siroka/

      http://blogues.lapresse.ca/sciences/

    • En venant sur ce sujet de blogue alors que le principal est fermé, j’ai l’impression d’ouvrir une porte qui n’est pas sensée l’être. Étrange!

      Oui, Michel Faubert! Et mention spéciale à ses Charbonniers de l’enfer!!!!

      J’ai envie de sourire! Que voilà le grand 6 pieds de Claude Gauthier et v’lan dans les dents à Mélanie Joly et son patrimoine patriotique!

      Aux alentours du lac Saguay
      Il était venu pour bûcher
      Et pour les femmes

      Il trimait comme un déchaîné
      Et l’samedi soir allait giguer
      Avec les femmes

      Un Canadien comme y’en a plus
      Un grand six pieds, poilu en plus
      Fier de son âme

      Je suis de nationalité canadienne-française*
      Et ces billots j’les ai coupés
      À la sueur de mes deux pieds
      Dans la terre glaise
      Et voulez-vous pas m’embêter
      Avec vos mesures à l’anglaise

      Mais son patron, une tête anglaise
      Une tête carrée entre parenthèses
      Et malhonnête

      Mesurait l’bois du grand six-pieds
      Rien qu’à l’oeil, un oeil fermé
      Y’était pas bête

      Mais le grand six-pieds l’avait à l’oeil
      Et lui préparait son cercueil
      En épinette

      Je suis de nationalité canadienne-française*
      Et ces billots j’les ai coupés
      À la sueur de mes deux pieds
      Dans la terre glaise
      Et voulez-vous pas m’embêter
      Avec vos mesures à l’anglaise

      Puis un matin dans les rondins
      On lui a gossé la moustache
      D’un coup de hache

      On a fêté le grand six pieds
      Y’avait d’la bière, du lard salé
      Et puis des femmes

      M’sieur l’curé voulut l’confesser
      Mais le grand six pieds lui a chanté
      Sur sa guitare

      Je suis de nationalité canadienne-française*
      Et ces billots j’les ai coupés
      À la sueur de mes deux pieds
      Dans la terre glaise
      Et voulez-vous pas m’embêter
      Avec vos mesures à l’anglaise

      * Les paroles ont évoluées au fil du temps, devenant « nationalité québécoise française », puis « nationalité québécoise ».

    • Sont fonctionnels dans le sens qu’on peut les consulter et probablement y inscrire des commentaires , mais dans la blogosphère du site ils sont hors-circuits.

      Au sujet de l’autre entrée de AB, si c’est effectivement la dernière entrée de ce blogue musique quand même extraordinaire que les derniers mots de l’hôte furent À quand la fin ?

      Pas à dire, on pourra se vanter d’avoir côtoyé virtuellement du moins un visionnaire.

    • sans parler de mon prophétique message 20 min avant que le premier blogue annonce sa fermeture (Maxime Bergeron), pourtant je vous jure que j’en savais rien.

      Ce matin j’étais certain que c’était la fin et je trouvais romantique la dernière phrase de fantôme, manquant juste 2 messages pour avoir the number of the beast 666 pis ça aurait été all-dressed

    • bon, on a fait le tour en masse des vieilles affaires, maintenant tant qu’a célébrer la fin du blogue, voici mon Top 5 de tout ce qui est sorti depuis la naissance du blogue (2008):

      Third – Portishead
      Moon shaped pool – Radiohead
      Bloom – Beach House
      The age of adz – Sufjan Stevens
      The Inheritors – Holden

      Je pense que ça résume pas mal de mon bord les gros canons des 9 dernières années.

    • Et quand on ressort on se ramasse en quelque part sur le Boulevard Taschereau ?

    • Genre…

    • Je suis officiellement en colère, sérieux qu’on jette aux orties une plateforme de cette qualité me dépasse, sérieux quand les big boss de ce site parleront de l’importance des lecteurs et d’offrir une information de qualité … .. je leur demanderai de visser eux-mêmes la poignée qu’on fixera à mon dos.

      On dumpe Siroka mais on garde Laporte , ils essaient de battre Bombardier pour la manque de jugement ou d’indécence envers le public ?

    • Je pensais naïvement que Jozef allait être épargné…

      Je viens de lire le billet de Ciné et ça vient de me rentrer dedans on dirait. Je vais rester poli et simplement dire que tout cela est assez disgracieux comme fin de règne…

    • Beau être poli mais ce n’est pas comme si on avait un futur sur ce site non plus , zéro intérêt pour le hockey ou pour commenter les dilemmes familiaux. Pour les autres blogues le niveau des commentaires est souvent faible.

      Ça fait que ça risque d’être adios pour Bibi.

    • Le Facebook de Siroka:

      Ceux qui suivent mon blogue se doutaient bien cette semaine, avec les changements sur le site web, que j’avais écrit mon dernier post. Au cours du week-end je cherchais le meilleur moyen de dire Au revoir à mes lecteurs, mais franchement je n’y parviens pas. On vit chacun son deuil professionnel à notre manière, et j’ai choisi de quitter en silence plutôt que d’opter pour un post convenu qui risquerait d’émaner un sentimentalisme pénible. Je comprends tout à fait que mon choix est discutable, on peut même m’accuser de manquer de courage, ou du moins de simple politesse. La vérité est que j’ai toujours été honnête avec moi-même et avec mes interlocuteurs, et dans ce cas-ci l’option juste n’est malheureusement pas disponible.

    • @clint eastwood dans ton cas pas le choix de te jouer

      https://www.youtube.com/watch?v=2CzkKPnAiU0

    • Dans ce refus de l’au-revoir, il joint plusieurs célèbres départs de ce quotidien qui ont refusé de saluer leurs lecteurs. On pense à Ronald King ou Foglia qui ont laissé leur travail en plan.

      Perso je perçois dans son truc sur FB , la même espèce de colère qui anime je présume une bonne partie de ses lecteurs , la différence c’est que nous on n’est pas payé par La Presse donc on peut critiquer ouvertement.

    • @Not_OK_Computer

      Pachuca-Dallas en direct de Pachuca …. je vais donner une chance à ta suggestion. Ma blonde n’est pas trop certaine par contre. LEs commentateurs sont un peu trop réveillés.

    • woops mauvais lien c’était ça que je t’offrais

      https://www.youtube.com/watch?v=UclCCFNG9q4

    • l’autre lien c’était plus pour le ci-devant blogue de C. Dubé

    • Luc

      Le duo Taj Mahal et Toumani Diabaté m’a l’air super bien assorti. Ça a passé le test de la première écoute! Marci!

    • Beau texte de cinématographe pour souligner la disparition du blogue à Siroka. Mon rapport est moins intime au cinéma qu’à la musique, mais reste que les textes du blogueur en chef et les commentaires qui suivaient étaient drôlement enrichissants.

      Ces lieux d’échange en Amérique francophone, en plus d’être rares, continuent de se raréfier… S’il fallait que le blogue à AB s’éteigne d’un coup, ça donnerait un coup, ne serait-ce que pour les commentaires comiques et cordiaux qu’on retrouve ici.

      Je présume qu’il n’y a pas, n’y a plus ou n’a jamais eu d’argent à faire avec ce genre de page web. Peut-être même que ça génère un trafic marginal entre deux pages web. C’est peut-être passé date comme mode de communication chez les 18-34, chais ben pas. N’empêche, il pourrait être intéressant de voir Taillefer explorer à son tour l’univers des blogues spécialisés sur ses sites de l’actualité ou du voir. Les défis ne semblent pas l’effrayer!

    • C’est quand même ironique de dire à des centaines d’amis Facebook qu’on veut faire son deuil en silence.

    • Ah! C’est là que tout le monde était passé! En reculant comme ça, on en a plusieurs billets à remplir! Bon, comme jon8, je vais y aller avec les disques récents (parus dans les derniers 10 ans) qui m’ont marqué le plus:

      Alain Bashung – Bleu Pétrole
      William Parker – Double Sunrise over Neptune
      Lhasa – Lhasa
      PJ Harvey – Let England Shake
      Wadada Leo Smith – Ten Freedom Summers
      Fire! Orchestra – Exit
      Tim Hecker – Virgins
      Sun Kil Moon – Benji
      Kendrick Lamar – To Pimp a Butterfly
      David Bowie – Blackstar

    • Siroka n’écrit pas dans la Presse, il est chef de pupitre, alors ça a dû être un vrai deuil. Espérons qu’il se partira un projet d’écriture.

    • @pas_correct_ordinateur

      oui, ok merci Gorillaz. en attendant leur prochain album, voir s’ils vieillissent bien

    • Un peu triste de constater que le journal de Foglia en soit rendu à couper quelqu’un comme Siroka pour publier des recettes de Ricardo sur sa nouvelle bébelle techno/bobo/tendance.

      Et pas seulement Ricardo, aujourd’hui il y a un excellent débat pour ou contre les miroirs dans les gyms ainsi qu’un article sur comment préparer son équipement en attendant le beau temps avec en prime les conseils d’un spécialiste. Un acheteur d’équipement de chez Sport Experts, c’est pas rien.

      Grâce à cet article je n’aurai plus besoin de rester chez-nous durant la période de pluie et de boue. Tout ce que j’ai besoin pour sortir de la maison c’est un manteau inter-respirant a 600$.

    • Excellent, Renaud.

      Il faudra bientôt fonder des monastères pour ce qu’il reste de pensée complexe.

    • Quelqu’un connait assez bien les alentours de l’album Gris Gris de Dr. John pour me conseiller autre chose dans le même genre ?

    • Pour ceux que ça intéresse les blogues relevant des médias hors-Montréal tel celui fort prisé des sciences demeurent, faut allez sur le site du Soleil pour y trouver un lien direct qui nous y amène.

    • http://www.journaldemontreal.com/2017/04/05/climat-de-tension-a-ila-presse-i

    • Le problème de Gesca c’est de penser que nous sommes des voix mourantes, que nos opinions n’ont pas grande portée, et qu’on ne se souviendra pas du geste qu’ils commettent en ce moment. Non, je l’ai mentionné sur le blogue de Siroka: je trouve cruel qu’un tel blogue soit éliminé de la liste des liens, comme si tout ce qui y avait été écris était bon pour la poubelle.

      Fuck Gesca. Et les porte-paroles qui disent que les gens pourront toujours envoyé des commentaires direct aux journalistes, c’est comme quelqu’un qui te rit en plein face avec un large sourire. Fuck that.

    • @ghost

      C’est plate à dire mais la pensée complexe c’est pas mal fini sur internet. De l’opinion par contre, ça on en a beaucoup.

    • Ils se tirent du Smith & Wesson modèle 29 dans le pied en quelque part. Si le journal de Montréal fonctionne mieux au niveau web, c’est peut-être justement parce qu’ils ont su préserver les interactions avec les lecteurs?? (je ne juge pas la qualité de ces interactions)

      C’est drôle, mon commentaire d’hier soir sur cette page “Yousquié le party?” a été effacé. orthographe? ou manque d’envergure?

    • Internet, c’est comme n’importe quoi. La pensée complexe, elle existe, mais les gens sont paresseux et aboutissent dans les lieux les plus populaires et cessent de réfléchir. Pendant 15 minutes, les gens ont eu la naieveté de croire qu’internet serait différent.

      Personnellement, je n’ai aucune difficulté à tomber sur des choses qui ne sont pas des opinions pré-mâchés. Suffit de faire autre chose que de passer son temps sur Facebook, à texter ou à venir donner son avis sur les sites des grands médias et à faire l’effort d’aller ailleurs.

    • Fermer les blogues c’est un choix. C’est effacer la trace de ceux-ci et les articles passés que je déplore le plus. Quel bien que cela fait?

      Je ne pense pas que les lecteurs vont favoriser un modèle où ils ne peuvent plus participer. La question est pourquoi une baisse des participants sur les blogues? Une partie utilise Twitter ou Facebook pour s’exprimer, une autre va vers les autres journaux pour une raison simple: une grande quantité des meilleurs journaux (à l’international) offrent la possibilité aux lecteurs de réagir communément à tout article concernant des opinions, du moins pour une certaine période de temps. La Presse offre çà rarement, ils ont préféré ouvrir des blogues pour les commentaires. Un journal de tel niveau n’avait pas besoin du format blogue comme tel, juste d’offrir la possibilité de réagir publiquement aux articles d’opinions (example, Brunet n’aurait pas à écrire un article semblable à deux endroits). En même temps, si un journaliste veut son petit coin blogue, why not?

      Mais le fait d’effacer la trace des blogues et leurs articles c’est nul, surtout quand çà semble pousser à l’encontre du souhait des auteurs eux-mêmes. Même si des journalistes sont mis à la porte pour cause de rentabilité: pourquoi faire disparaitre les articles?

      Il n’y a pas (encore) grand endroits pour discuter musique sérieusement en français, du moins au Québec. Il y a l’embarras du choix en anglais. La culture internationale va très bien, mais les langages se meurt. Je venais ici en partie pour entretenir un langage (je me comprends). Couper le cordon dans l’expression d’un langage c’est à long terme de tuer une culture.

    • Perso, je trouve désormais qu’il y a plus d’aliments solides dans le Journal de Montréal. Les columnists sont plus intéressant (il y en a que je déteste, certes, mais c’est très diversifié) et les nouvelles internationales sont plus complètes. C’est encore plus évident entre le Journal de Québec et le Soleil.

      On dira ce qu’on voudra de Paul Desmarais, mais de son vivant il cherchait à avoir un journal d’une certaine tenue (Foglia, Gingras, etc.) et il y avait beaucoup de mécénat là-dedans. La Presse, comme Radio-Canada, ce n’est plus ce que c’était.

    • Sultitan, tu peux encore avoir accès aux blogues, c’est juste qu’ils ne sont plus sur la page de la Presse. Ils flottent dans le tout du Ouaib.

      http://blogues.lapresse.ca/moncinema/siroka/

    • Ils flottent but for how long?

    • Retirer les blogues de la page de la Presse c’est un peu l’équivalent de mettre quelque dans une boite et de l’envoyer dans le garage. Ça ne reviendra jamais dans la maison. La prochaine étape c’est les vidanges.

    • L’erreur de Gesca aura été d’investir des dizaines de millions dans un produit dont le modèle d’affaires est basé sur un modèle d’affaires désuet.

      L’idée La Presse + est de recréer l’expérience d’un journal traditionnel en numérique. Un truc livré dans votre tablette a tous les jours.

      Le problème c’est que les journaux traditionnels sont tous en train de mourir parce que les gens ne lisent plus les journaux traditionnels. Aujourd’hui l’information ça se passe en temps réel. Les nouvelles de votre journal du matin c’est déjà des vieilles nouvelles. Et c’est la même chose pour La Presse +. A quoi bon se loguer là-dessus si on peut lire des nouvelles fraiches sur internet.

    • Super

    • Pas faux: the medium is the message et le message du Web n’a rien à voir avec un article fouillé, argumenté, etc. C’est de la superficialité en direct. Mais on le voit avec l’élection américaine, il y aura un retour du balancier, car la nouvelle en temps réel crée un monde politique et culturel insoutenable, dangereux, fragile.

    • ouin je me souviens quand ma mère allait chercher le nytimes le dimanche au dépanneur local et que c’était tout un évènement à la maison quand elle revenait, qui allait avoir quel cahier, etc. Maintenant évidemment suffit de passer par le web. Et du coup ce que La Presse peut dire de ce qui se passe à l’international on en a un brin moins de quoi en faire. Ça tire également vers le haut le niveau de la critique culturelle.

      Bref il y a aussi ce phénomène, en dehors de la question de la langue, how relevant are you? Et où es-tu pertinent? Si tes critiques ne font que rebrasser en français ce que dis pitchfork, tes lecteurs iront rapidement s’abreuver à une autre source.

      Alain réussis à râtisser assez large sans jamais que ça devienne impersonnel, tout en couvrant bien la scène locale. Si son blog disparaît c’est vraiment dommage. C’était un bel équilibre entre un côté informel et une certaine rigueur.

    • Dans 2 jours: la nouvelle offre de Timber Timbre. Quelques extraits prometteurs, dont celui là:

      http://www.lesinrocks.com/2017/01/17/musique/timber-timbre-de-retour-avec-un-magnifique-morceau-avant-lalbum-future-sincerely-pollution-11902691/

    • Ils ne sont plus que cinq, Laporte a pris ben la porte.

      Et pour demeurer dans un thème musical Who’s next!

    • La première réponse ”officielle” d’un employé de Lapresse (Le Soleil, plutôt)

      http://blogues.lapresse.ca/sciences/

      ”P.S. Je profite de ce billet pour clarifier une chose, puisque la question m’a été posée à plusieurs reprises ces derniers jours : non, malgré tous les blogues qui ont fermé sur le site de La Presse, le mien ne sera pas éliminé. Je travaille pour Le Soleil, pas pour La Presse, et je continue ce blogue. Cependant, Science dessus-dessous ne sera plus accessible à partir de la page d’accueil de La Presse ni dans sa section «Sciences».”

    • N. Houle avait écrit quelque chose de semblable également.

    • (petite paranthèse)

      Il faut se rappeler de cette transaction d’il y a deux ans:

      http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/711838/capitales-medias-cauchon

      Effectivement: beaucoup de blogues still alive de la homepage du Soleil… mais le weblink qui mène au menu vidé de lapresse.ca

      2 ans pour restructurer la patente et opérer une transition, c’est pas assez ?

    • ”Lorsqu’on lui a demandé ce que Groupe Capitales Médias allait faire de différent par rapport à Gesca, Martin Cauchon a répondu que les journaux régionaux vivaient un « certain inconfort » depuis que le quotidien de la rue Saint-Jacques a lancé son édition pour iPad, La Presse+.

      Il s’agit là d’un modèle « exceptionnel, qui inspire », a reconnu M. Cauchon, mais son impact sur les quotidiens régionaux était moins positif. « Qu’est-ce qu’il y a à l’intérieur de ce modèle pour les médias régionaux? Petit à petit, on les fondait à l’intérieur de La Presse+. Petit à petit, on était en train d’édulcorer un peu leur personnalité. »

      « Pour moi, il était important de les sortir du groupe Gesca », a-t-il dit.”

      Yup.

      You just failed, Gesca.
      No, seriously.

    • “ouin je me souviens quand ma mère allait chercher le nytimes le dimanche au dépanneur local et que c’était tout un évènement à la maison quand elle revenait, qui allait avoir quel cahier, etc.”

      J’ai acheté dernièrement le NY Times du dimanche et c’est quand même impressionnant. J’aurais pu passer la semaine à le lire.

    • Jon8, l’album de Timber Timbre est en écoute au complet sur NPR.

      http://www.npr.org/2017/03/30/521957180/first-listen-timber-timbre-sincerely-future-pollution

    • Oui j’ai lu je ne sais plus quel directeur de Gesca qui a dit que le but dorénavant était de “commercialiser” La Presse. C’est parce que çà peut sous-entendre bien des choses l’expression “commercialiser”. Surtout sur un blogue de musique.

    • “J’ai acheté dernièrement le NY Times du dimanche et c’est quand même impressionnant. J’aurais pu passer la semaine à le lire.”

      en fait c’est le papier qui fait ça je crois, au lieu de sauter de gauche à droite on avance de façon plus linéaire, possiblement plus exhaustive.

      Mais quand même toute à l’heure, je regardais le dictionnaire Robert dans sa pile de livres et je me disais qu’il s’en allait bientôt peut-être au recyclage. Dans la famille des sous noirs roulés qu’on rapporte à la banque.

    • et Timber Timbre jouent le 2 juin à l’Olympia

      pas encore assez écouté l’album pour me prononcer p/r aux précédents

    • Sultitan, es-tu certain qu’il ne parlait pas de commercialiser LaPresse+ ? Au départ, ils avaient bon espoir de vendre à d’autres ce truc développé à coup de millions, mais à l’utilisation, ce n’est qu’un espèce de PDF interactif.

      Et ils ont fait ça juste pour les tablettes, mais les ventes de tablettes plafonnent…

    • Sur les 50 ans de Sgt Pepper:

      “Outre l’album mythique, remixé en stéréo par le fils du réalisateur George Martin, Giles, et l’ingénieur Sam Okell…”

      N’est-ce pas proprement monstrueux? Une sorte d’autodafé. L’oeuvre c’était justement le mix final de 67. Un remix par des bras cassés – déjà responsables de la merde faite pour le Cirque – n’est pas l’album mythique, mais une mauvaise copie.

    • merci chibougamau, je vais savourer ça tranquillement, mes attentes sont élevées.

      Timber Timbre c’est à peu près mon lien le plus fort avec le folk/americana. Le fait que ce soit un band de Montréal est une pure coïncidence quant à mon amour pour ce band; c’est de calibre mondial, j’aimerais ça autant même si ca venait de Melbourne…. Sauf que ça permet de les voir souvent dans des petites salles le fun. Ma première fois, pendant le festival de jazz (2012?) à la Place des arts: mémorable. Taylor Kirk a une belle présence et on a eu droit à des versions complètement déjantées des grosses pièces de ses premiers albums.

    • intéressant parce que ce nouvel album Sincerely, Future Pollution, est étiquetté sur RYM comme ”Art Rock” et en sous-genres ”Synthpop”, ‘’sophisti-pop” (??) et ”art pop”… Étrange, me semble qu’il y a comme dans tous les albums précédents, du Folk, Singer/Songwriter…

      Sophisti-pop, darn! ‘me semble que ça ferait un beau nom pour une boisson gazeuse semi-diète au stevia…

    • @effet

      ”mais à l’utilisation, ce n’est qu’un espèce de PDF interactif.
      Et ils ont fait ça juste pour les tablettes, mais les ventes de tablettes plafonnent…”

      C’est quand même un peu plus qu’un PDF glorifié, mais je suis aussi d’avis que c’est un tantinet statique et anti-web.
      Perso je doutais fortement, au début, du succès de Lapresse+, et j’en doute encore un peu, mais force est d’admettre que je l’utilise. Ne serait-ce que pour avoir le contenu plus rapidement et mieux présenté que sur l’app ou ici.

      Les ventes des tablettes plafonnent en grande partie à cause de la vente des smartphones et des phablets (écran de 5” et plus) et aussi du fait qu’une tablette va durer 2 à 3 fois plus longtemps qu’un smartphone. Squizzé aussi par le marché des laptop-tablettes… Ca reste quand même un contexte où le marché technologique cherche encore son point d’équilibre et tout le monde tente de s’adapter aux désirs de la foule.

      Vraiment mal pris, ils pourraient probablement développer une version pour les phablets de Lapresse+ et ça règlerait le problème, si problème il y a vraiment.

    • Le vrai, vrai problème, c’est la guerre que doit faire tous les ”petits” medias du monde entier (et j’inclus Lapresse dans ce club des petits), contre les géants que sont Facebook et Google.

      Facebook, ça passe encore puisqu’ils se battent plus ou moins sur le même terrain en vendant du display (bannière, video) mais Google c’est carrément insurmontable puisque c’est une manière de faire de la pub totalement différente, via moteur de recherche. Et Google a une masse critique écrasante, même pour un géant comme Microsoft avec son moteur Bing qui n’arrive pas à la petite orteil de GOOG. Ajoutez à cela que Google est aussi bien pesant dans le display (le petit triangle bleu dans le coin des pubs ici même sur Lapresse, c’est eux. Youtube, c’est eux.)

      Bref, les sources de revenus sont réduites, et ce, peut-être pour toujours. Mais de l’autre côté, rendre payant Lapresse (ou n’importe quel media autrefois gratuit) c’est un pari que nous pourrions qualifier de suicidaire, surtout dans un petit marché comme le nôtre où l’effet de captivité de la clientèle ne saura sûrement jamais compenser la perte en volume.

    • sultitan 23h04

      Probablement l’histoire de vendre la plateforme technologique qui fait rouler Lapresse+. C’est logique puisque ça a coûté des millions en R&D et ça pourrait servir dans d’autres marchés.

      Aucune incidence là dessus sur le blogue musique comme tel, d’ailleurs tout ce qui existe ici comme contenu est sous le diktat de la course aux clics. Les articles ou sections plus populaires sont tout simplement plus payantes. Et inversement…
      Ce qui encourage à verser dans le stuff populiste et de délaisser les sujets/angles de niche.

      Ça s’aligne vers du beige mur à mur, mais fantôme semble encore garder espoir pour du blanc crème. On va se souvenir de cette époque comme celle des vidéos de chats et des recettes de poutine végé au kale.

    • Jon8,
      Ça fonctionne LaPresse+. Je la lis aussi. C’est bien entendu mieux qu’un pdf, mais ce que je veux surtout dire c’est qu’entre le pdf et ça, on a un peu de difficulté à voir où sont allés les millions et le travail des dizaines de graphistes qui ont travaillé là dessus. Bref, ça coûté très très cher en développement, mais la majorité des gens voient somme toute assez peu de différences entre ça et n’importe quelle appli de magazine. Mettons que si tu es proprio d’un magazine un d’un journal, tu vas y oenser 2 fois avant de te payer cette plateforme. Cette partie du pari ne fonctionne pas.

    • @effet

      ”ce que je veux surtout dire c’est qu’entre le pdf et ça, on a un peu de difficulté à voir où sont allés les millions et le travail des dizaines de graphistes qui ont travaillé là dessus.”

      haha, pas moi ;-)

      Pour avoir moi-même dirigé plusieurs projets web, je sais comment difficile est l’aventure. Plusieurs départements qui ont des objectifs parfois opposés, des imprévus, des changements de dernières minutes pis des ”tant qu’à y être” mêlés à des deadlines… Nope, ain’t easy nor cheap, trust me on that!

      Mais je suis d’accord avec toi, le end-product vu par les utilisateurs n’est pas aussi spectaculaire que le laisse penser l’image ”des millions investis”, qui est un peu sensationnaliste avouons-le.

      Vois ça un peu comme le 400 millions dépensé pour ”déconstruire” le vieux pont champlain. Tout le monde trouve ça ahurissant le prix payé pour ”juste” enlever quelque chose, mais si tu poses la question à un ingénieur il va sûrement t’expliquer que… ça s’explique très bien! …et que ça fait sûrement aussi du sens à la calculatrice.

      Quelqu’un ici a déjà construit sa propre maison/chalet ?
      C’est probablement la meilleure manière d’apprendre comment l’homme a tendance à tout sous-estimer dans la vie.

    • Jon8

      Je parle du gros des lecteurs. Je travaille sur le web, participé au développement de matériel pédagogique interactif et d’applis et j’ai travaillé longtemps en édition avec des graphistes. Je vois bien où l’argent a pu aller. Sauf que comme tu dis, le end product, c’est autre chose. Les gens ne se demandent pas trop ce qu’il y a en arrière. Mais c’est souvent comme ça anyway pour plusieurs produits.

    • jon : tu pourrais tenir un blogue sur la disparition des blogues.

    • Détruisez ce blogue, et en trois jours je le relèverai.

    • Je n’aime pas la structure blogue, je n’ai jamais aimé ça. Je suis une ”bébitte” de forums à discussions, même si ce format là est aussi aux soins palliatifs…

      Nous sommes dûs pour autre chose, un genre de Facebook-killer.

    • Ce que nous cherchons, nous, les bébittes à blogues-spécialisés, c’est essentiellement des gens qui partagent nos champs d’intérêts et qui acceptent d’échanger là dessus, avec, en prime, des petites dérives sur quelques sujets connexes.

      Mais pour ça, il faut impérativement un catalyseur.

      Facebook mise sur le catalyseur famille/amis/connaissances et, à mon avis, ce n’est pas un terreau fertile pour de la discussion de qualité. Sans parler de l’auto-censure consciente/inconsciente qui vient corrompre la qualité des discussions, contrairement au relatif anonymat qui nous accompagne ici…

      Lapresse, aussi, me semble sur l’élan de ratisser large pour plaire au plus grand nombre. C’est, à mon avis de businessman, une erreur stratégique. Payante à court terme, peut-être, mais ça risque de péter à moyen-long terme. Ce qui fait (faisait?) la spécificité de Lapresse c’était justement la couleur unique d’un Foglia, la qualité de blogue d’un Siroka, l’angle scientifique d’un J-F Cliche, l’éclectisme d’un Alain Brunet, etc, etc…

      Rien pour plaire à tous, mais tout pour plaire à plusieurs.

    • J’oubliais l’autre Brunet, Mathias, qui même s’il parle du sujet numero uno populiste au Québec (le hockey) offre toujours un angle différent qui éviter de sombrer dans le Canadiens-centrisme.

      Un CH-centrisme, pourtant potentiellement payant, si on pense ‘course aux clics’. Mais fondamentalement mauvais dans l’optique de garder un contenu sain et de qualité.

      Ici-même, de quoi aurait l’air le blogue de Alain s’il s’intéressait exclusivement qu’aux Top 5 des ventes mensuelles musique au Québec ?

    • Donc Alain est à Stuttgart et c’est la raison pour laquelle son blog n’est pas fermé? Peut-être qu’il doit signer quelque chose pour que La Presse puisse tirer la plogue??

      je me perd en conjonctures …

      oui Jon8, La Presse avec LaPresse+ se bat contre Google pour sa tranche de gateau, good luck

    • Une chose est certaine, l’Information avec un grand ”I” passe vraiment un sale quart d’heure depuis un petit moment. La désinformation se dégage maintenant de tout complexe (Trump) et la course aux clics rend l’arc-en-ciel beige blanc crème.

      Incorrigible optimiste que je suis, il m’apparait évident qu’un retour du balancier est à prévoir… Sauf que d’ici là, je vais aller jouer dehors pas mal plus souvent.

    • “Sauf que d’ici là, je vais aller jouer dehors pas mal plus souvent.”

      Ça va te faire du bien, tu as un tain blanc verdâtre qui clash avec ta Porsche.

    • C’est lundi qu’ils annoncent un beau 20 degrés ensoleillé? Yup, je vais sortir le bolide pour la première fois de l’année, justement. Top down, i hope. Faut juste que je me trouve un nouvel album pour fêter le printemps; Goldfrapp? Geoffroy? Julia Holter? Arca?

      Le nouveau Timber timbre me semble binque trop hivernal pour l’occasion, je vais l’utiliser pour la neige ce week-end à la place.

    • si jamais vous avez une Mercedes convertible couleur blanc perle, le nouveau Jamiroquai est l’album idéal pour baptiser le printemps.

      Finalement, je vais sûrement y aller avec un mix du Montréalais Geoffroy avec son album Coastline puis du très intriguant Arca qui débarque aussi demain en même temps que Timber.

      Plaisir coupable: je viens d’acheter le dernier de Goldfrapp. Un achat avec probabilité à 60% de regrets et de neige fondante.

      Au moins y a du stock qui sort en ce début d’année, c’est l’fun ça.

    • Jon8,

      Je travaille sur le web et j’ai aussi participé au développement d’appli et de matériel pédagogique en ligne. Je comprends bien ce que tu me dis. C’est juste, comme tu le dis, que tous ces couts ne se répercutent pas uniquement et directement dans la présentation comme tel. Je me doute bien que pas mal d’argent a été englouti dans la simple gestion de la base de donnée et le système d’envoi automatique des publications et dans le gossage habituel, c’est à dire la nécessité de concilier des visions parfois opposées.

      Mais j’ai comme l’impression que La Presse, à moment donné a perdu de vu que sa mission tourne autour du contenu, pas du développement de technologie et que sa technologie n’est pas plus flexible qu’il faut, sinon la version pour téléphone existerait déjà.

    • Je suis d’accord avec toi, Effet.

      Tu mets le doigt direct dessus: sa mission tourne autour du contenu. Rien à ajouter.

    • De ce que je comprend, c’est une ”grosse” sortie demain avec ce Arca de Arca:

      http://www.metacritic.com/music/arca/arca

      J’ai acheté son album Xen (2014) sans acheter le suivant (Mutant) mais celui là m’intrigue parce que la direction semble différente, si je me fie aux extraits entendus.

      Un jeune artiste à surveiller de près en tout cas. Il veut faire les choses très différement, aucun doute là dessus.

      Voici les mots descriptifs sur RYM pour cet album:

      dark, sexual, futuristic, atmospheric, LGBT, love, male vocals, rhythmic, sombre, dissonant, avant-garde, surreal, cryptic, sensual, abstract, melancholic, mechanical

    • Finalement, Timber Timbre c’est pas trop hivernal pentoute. J’imagine très bien la voix de Taylor Kirk accompagner le son du flat-six.

      :-D

    • petite surprise aussi qui s’en vient, avec le guitariste de The National et Sufjan Stevens, entre autres:

      http://www.numerama.com/pop-culture/243382-planetarium-lalbum-fantome-mythique-de-sufjan-stevens-serait-sur-le-point-detre-devoile.html

      L’extrait, que j’ai téléchargé, laisse penser avec une première écoute superficielle que c’est de l’espèce de faux-Daft-punk, de la petite pop-dance générique, mais c’est clair que c’est plus que ça.
      17 pièces au total sur un album qui va sortir en juin, blindly pre-ordered de mon côté…

    • Première écoute du dernier Timbre Timbre cet aprem. J’aime bien à date. Étrangement (ou non) ça me rappelle, par la sensibilité mélodique et l’approche, ce que certains artistes rock populaires ont fait dans les années ‘80 quand ils sont sont ouverts aux synthés et ont tenté de rester pertinents. L’avantage ici c’est qu’il n’y a pas de faute de goût. D’abord ce groupe en a, du goût, mais ensuite quand tu es bright, la distance avec la pop synthétique des précédantes décennies permet de voir dans quels excès ne pas tomber. Plus concrètement, j’ai pensé à Springsteen de Tunnel of Love en écoutant ça et au Genesis des années ‘80 aussi. Je ne sais pas trop pourquoi, mais ce n’est assurément pas un défaut pour moi.

    • Timber T surfe vraiment sur une longue et solide vague depuis leur premier album en 2005 et, là où je pensais qu’ils allaient plafonner après le délicieux Creep On Creepin’ On de 2011, ils ont réussi l’improbable en 2014 avec le sublime Hot Dreams. Ce band a prouvé sa valeur parmi les meilleurs et ce 6e album risque d’être dans le top de l’année chez plusieurs.

      Mettons qu’au rayon Montréal V.S. Montréal, je m’étonne que Arcade Fire puisse avoir autant d’exposure comparativement à Timber Timbre. C’est comme 1000 pour 1 alors que ça mériterait plutôt du 5 pour 1 voire même mieux que ça… Qu’est-ce que fait AF, d’ailleurs, depuis 10 ans ?

    • Le nouveau Timbre Timbre est effectivement très bon. J’ai eu un petit brrr! au début mais une fois la nouvelle donne climatique assimilée, c’est vraiment plus qu’agréable. J’aime la façon dont ce groupe réussit à garder une ligne directrice d’un album à l’autre tout en refusant de faire du surplace.

      D’accord pour dire que ce band est supérieur à AF!

    • Si La Presse a fait comme avec avec ce nul outil de commentaires de blogue qui bogue sans cesse, ils ont été cherché les pire pour faire le design de La Presse+.

      Je suis grand fan de Arca depuis &&&&&. Mutant était dans mes favoris de 2015. C’est un des artistes qui aura marqué cette décennie à mon avis. Mais ce n’est pas pour tout le monde. Il y a en effet un aspect queer qui est important, un peu comme à l’époque de Coil, mais c’est conceptuel, çà a davantage à voir avec les titres des pièces, les vidéos, etc.. Et c’est pas du Gay Pride, il y a beaucoup de noirceur, des combats intérieurs, des questionnements, l’image de l’enfant de choeur qui se retrouve dans une messe satanique, les émotions désarmorcées par la libido. C’est pas juste intéressant techniquement, c’est pas du cérébral, il y a un aspect psychologique puissant chez Arca.

    • Timber Timbre poursuit son ascension à mon avis. Chaque album est différent et pas nécessairement facile à comparer, mais à chaque album depuis l’éponyme de 2009 il y a un gain en profondeur et en “musicianship”. On ne les sent vraiment pas encarcanés ni sous pression de correspondre à quelque chose musicalement.

      Belle production, beaucoup d’espace … pas sombre du tout … assez “loose” et minimal dans l’ensemble, des touches d’humour même comme ces coeurs dans Floating Cathedral.

    • Et beau travail mélodique, comme dans Western Questions entre autres

    • Je viens de me réveiller à propos de Moonlandingz. Avec Fat White Family, çà ne peut qu’être intéressant.

    • Je pense que ma découverte de la semaine c’est Waq Waq Kingdom et l’album Shinsekai:

      https://jahtari.bandcamp.com/album/shinsekai

    • @sultitan

      “Mais ce n’est pas pour tout le monde.”

      Tu parles Charles. Je viens de regarder deux vidéos et j’avais l’impression que c’était moi l’enfant de coeur atterri dans une messe satanique. La madame du Jean Coutu n’est pas contente.

    • bien

    • @chibougameau

      ”J’aime la façon dont ce groupe réussit à garder une ligne directrice d’un album à l’autre tout en refusant de faire du surplace.”

      Oui, c’est exactement ça. C’est ce que savent faire les meilleurs. Conserver son identité en continuant à chercher.

    • J’aime bien Arca. Un des rares créateurs musicaux à faire quelque chose de vraiment neuf, il me semble, de nos jours. L’imagerie qu’il utilise pour ces clips et pochettes est effectivement très déstabilisante, mais j’adore me faire challengé de la sorte. Il me fait penser à Francis Bacon: images choc, mais l’émotion est toujours au rendez-vous.

    • Aujourd’hui, sort également Pure Comedy, le nouveau Father John Misty. Bien hâte de l’entendre, celui-là, mais la barre est très haute en ce qui me concerne. I Love You Honey Bear, je ne m’en suis pas encore complètement remis!

    • * pour SES clips et pochettes

    • ‘faisait très longtemps que je n’avais pas eu une aussi belle récolte de nouvelle musique, je suis à la fois content et surpris!

      - Timber Timbre/Sincerely, Future Pollution
      - Arca/Arca
      - Julia Holter (son live)
      - Geoffroy/Coastline
      - Pye Corner audio (ses 2 derniers albums)
      - Nathan Fake/Providence
      - Kid Koala+Emiliana Torrini/Music to Draw to: Satellite
      - Mark Pritchard/Under the sun
      - Iris/A Winged Victory For the Sullen
      - Roly Porter/Life cycle of a Massive Star

      Wow, 10 albums de qualité en quelques semaines (dont du stock plus vieux aussi, passé sous mon radar).. Miam, miam.

    • bugblogue

    • enfin, je disais que j’étais content.

    • Moi aussi, je suis content. J’ai réécouté le Timber Timbre et un aussi bon disque, même dark, me rend de bonne humeur.

      Dans le fond, l’exposure dont bénéficie Arcade Fire par rapport à TT est explicable. AF est un groupe “ìndie” beaucoup plus rassurant. Les ambiances plus louches de la musique de TT font probablement peur à certains médias frileux.

    • TT a une belle visibilité, un beau succès en fait quand on tient compte de leur côté une peu trouble (musicalement, en termes d’ambiances) et leur absence de quoi que ce soit se rapprochant d’un hit.

      AF joue dans les cordes de U2, ou Muse, ou du Radiohead du début, c’est des hymnes gros comme le bras qui font appel à une énergie juvénile, et qui passent bien dans un stade ou comme musique de fond..

      Ces deux types de band ne vieillissent pas de la même façon.

    • Je ne suis pas tout à fait d’accord avec le fait que Timber soit aussi dark/trouble/downer que ça.. J’veux dire, ça n’arrive pas à la cheville des âmes torturés de Radiohead ou Pink Floyd lors de leurs moments respectifs d’exploration d’ambiances abyssales… Pourtant, deux méga-bands au large exposure et au succès commercial indéniable.

    • Je soulignais simplement le décalage de sous-estimation (TT) V.S. sur-estimation (AF) quant à la qualité générale des oeuvres de ces deux bands Montréalais. Bien sûr, il y a une question de timing (en 2004, AF débarquait pile poil au bon moment, lors d’un creux de vague et d’une grande soif de quelque chose de bon/nouveau) et aussi une question de marketing. La bande à Taylor Kirk est très low profile alors que de l’autre bord ce fut un enchainement de stunts.

      Je suis conscient que les deux bands ne se comparent pas véritablement, mais en même temps, oui ça se compare très bien. On parle ici d’une clientèle potentielle globale qui écoute et apprécie une collection de bands assez précise, dont justement Radiohead, Pink Floyd, etc…

    • La recette du succès pop passe, visiblement, par au moins une poignée de succès *upbeat*, mais pas obligatoirement par du stuff à aréna aussi premier degré que U2.

      Encore une fois, les géants Radiohead et Pink Floyd ont réussi à sortir des pièces upbeat mais sans jamais trahir leur côté torturé. Dans le cas de U2, on ne peut même pas parler de trahison puisque ça n’a jamais exploré les abysses bin bin fort… Donc, ouais, c’est beige-matante depuis 15 ans, mais c’était pas vert à pois noirs avant non plus.

      Et Timbre Timbre dans tout ça, c’est clairement pas un feeling de messe noir quand je vais les voir en show. C’est pas upbeat mains-dans-les-airs mais c’est très actif quand même, loin d’un truc purement cérébral et/ou introspectif… Je pense plutôt que c’est le côté Folk/Blues qui ”pénalise” le band, au niveau purement exposure et pop factor.

    • ”et leur absence de quoi que ce soit se rapprochant d’un hit.”

      Encore là, c’est un peu discutable, ça.

      Au cours des années, j’ai fait écouter souvent à des amis du TT et j’ai eu beaucoup de ”hey c’est quoi ça, c’est donc bin bon?!”, ce qui est à mon avis le signe de quelque chose qui est sous-estimé et sous-exposé niveau media/popularité. Des fois, il faut un coup de pouce pour kickstarter quelque chose. Parfois c’est un hit, parfois c’est du timing et parfois c’est juste de donner du temps de glace.

    • Mon palmarès (hors nouvel album) de pièces qui ne laisse personne indifférent:

      https://www.youtube.com/watch?v=aJU4k1Lrhh0

      https://www.youtube.com/watch?v=jsuQUP1lfDA

      https://www.youtube.com/watch?v=rbity554pSg

      https://www.youtube.com/watch?v=rGBEgLXy6rU

      https://www.youtube.com/watch?v=bPgAWFdARhQ

    • Au minimum, les pièces Black Water, Bad Ritual, Women et Magic Arrow mériteraient de se frayer un chemin dans beaucoup plus de playlists que ça l’est actuellement.

      Peut-être pas du Kobe, mais c’est du boeuf triple A vieilli 30 jours.

    • https://www.youtube.com/watch?v=ByE1Q4ABXsU

      “Velvet gloves and spit and your embrace” … c’est moins mainstream et fédérateur que “Children, wake up. Hold your mistake up before they turn the summer into dust”

      mais peut-être que le timing sera bon

    • [Verse 1]
      Timing’s off and everything’s lost and I know it
      Elixirs wear off and each dose the cost of a memory
      One can’t be all things to someone and likewise a friend
      Cut your losses and go, it’s only another beginning

      [Chorus]
      A guilt-gifted chance, the privilege of you
      Desire deserving of something more true
      A quick bald and old I aged into
      And what will I do, overdo, and undo?

    • Dans mon message pogné din limbes, je mentionne 10 albums d’une excellente récente récolte, mais j’ajoute ici un 11e: Choose your own adventure du ptit nouveau Vanishing Twin.

      Ma fiancée trouve ça un peu trop hippies-sixties (c’est du Psychedelic pop/Rock expérimental) et les geeks ici sur le blogue qui connaissent l’histoire musicale de l’époque vont sûrement me dire qu’ils n’inventent absolument rien de neuf, voire même que c’est carrément une parodie, mais perso je suis complètement sous le charme.

      https://v-twin.bandcamp.com/

    • Aussi, parmis cette dizaine d’albums se trouve Coastline de Geoffroy et j’ai appris que c’était d’un genre -le Chillwave- qui a connu son heure de gloire sous forme d’un été, celui de 2009.

      ’savais pas! Sultitan en a sûrement parlé pis ça passé sous mon radar… My bad.

      https://en.wikipedia.org/wiki/Chillwave

      ”Chillwave (originally called “glo-fi” or “hypnagogic pop”;also “dream-beat”) is a subgenre of bedroom pop or electropop characterized by a faded or dreamy retro pop sound, mellow vocals, a low-to-moderate tempo, escapist lyrics about the beach or summertime, psychedelic or lo-fi textures, effects processing (reverb especially), vintage synthesizers, and other attempts to loosely emulate 1980s electronic pop aesthetics as well as engage with notions of memory and nostalgia. The movement’s vanguard was represented by Neon Indian (Alan Palomo), Washed Out (Ernest Green), and Toro y Moi (Chaz Bundick), who gained critical attention through what was termed the 2009 “Summer of Chillwave”.
      Coinciding with the economic turmoil of the late 2000s and early 2010s recession, chillwave was one of the first music genres not to formulate partly from a geographical location (as was historically done), but by being linked and defined through various outlets on the Internet. Although elements of the style had existed in dream pop and shoegaze domains for decades (…)”

    • Je découvre Kelly Lee Owens, un peu dans la lignée de Grimes (Claire Boucher) avec un son plus acid. À surveiller!

      https://www.youtube.com/watch?v=FdDf2Ib4B64

    • Solide! Merci Sultitan.

    • Mais voyons donc, quel est cet article bidon de Wiki?

      Le chillwave c’est bien plus vieux que 2009. Ariel Pink en est peut-être le godfather. Tout le monde connait ce genre sans le savoir aussi à cause de Animal Collective.

      Hypnagogic selon moi est une sous-tendance, qui utilise souvent de l’électronique, des sons qui évoquent le new age, en fait selon moi c’est toute une file qui descend de Boards Of Canada, qui est le groupe phare dans les années 90 qui ont émulé des vieux sons électroniques des années 60 et 70 (eux on les catégorisait IDM à l’époque je pense).

      Plus récemment, le vaporwave, dont certains considère James Ferraro le godfather (il faisait aussi du chillwave auparavent), est un mouvement de musique électronique qui zigzag entre le passé et le futur, inspiré par la muzak mais orienté aussi vers l’avenir, une culture digitale et post-internet où les archétypes culturels et commerciaux d’occident et d’orient clashent dans un délire rétro-futuriste Blade Runnerien. Çà aussi selon moi çà descend de l’IDM avec Boards Of Canada comme influence phare, mais le vaporwave est post-chillwave à cause de son accent sur la nostalgie, dont les vieux ordinateurs, la culture VHS, tout en étant (au contraire de l’hynagogique très enterré dans l’ésotérique et le retro) aussi pointilleusement avant-gardiste.

      Il y aussi évidemment l’angle de dire Fuck Les Catégories, mais bons, jasons pour jaser. Je nomme souvent ici des albums de ces tendances. Chillwave, voyons voir, Bracken? Choir Of Young Believers (un album qui m’a marqué l’an passé, trop pop pour intéressé les gens qui aiment la musique plus sérieuse, trop bizarre pour les amateurs de pop, injustement ignoré).
      Vaporwave, je viens de mentionner le dernier Ferraro, étude sur la musique de film Disneyenne garoché à travers le midi, ou Death’s Dynamic Shroud.WMV, et en fait je pense j’écoute davantage du vaporwave et country (et euh.. pop thai?) ces derniers temps que quoi que ce soit autre (en passant surveillez John Moreland sur 4AD, vrai artiste country parce que c’est la mode). J’aime tout le reste, mais le R&B, psychédélisme, synthpop, trap, çà fait plus longtemps que ces tendances roulent. Hmm, ok mais l’album que j’ai le plus écouté en 2016 selon mon iPhone est Damien Jurado donc très folk-rock psychédélique, j’ai vraiment un côté papa ou baby boomer malgré mes prétentions de rester à l’affut des sons nouveaux.

      Je suis sorti du sujet.

    • En fait Death’s Dynamic Shroud.WMV c’est un mauvais example car c’est justement un mélange chillwave et vaporwave.

    • Bien, leur dernier album interpelle le chillwave par moment, mais c’est du vaporwave, l’example est correct. J’ai l’air très catégorie mais quand j’écoute la musique j’oublie tout çà, c’est j’aime ou j’aime pas.

    • J’ai acheté Kelly Lee Owens, merci encore pour le tuyau Sultitan.

      En fouillant pour de la musique ”printannière”, j’ai suivi un peu la branche Chillwave de RYM et j’ai pas trouvé grand chose à me mettre sous la dent, sauf Washed Out que j’essai en ce moment (album Within and Without). En fait je me suis fait une petite playlist pour brasser tout ça en mode aléatoire ce week-end: Goldfrapp, Geoffroy, Kelly Lee Owens, Washed out…

      Je continue aussi la fouille ce soir; dream pop, synthmachin, etc… Quelque chose d’anti Roly Porter/Timber Timbre/Arca/Mark Pritchard, ça c’est pour la playlist du côté sombre de la force. Ils annoncent encore de la neige pis d’la schnoutte pour demain? Bin c’est ça: des playlists linké à la météo.

    • Je lisais les articles Wiki sur Chillwave et Hypnagogic, et ils mentionnent un nom important que j’ai oublié: Daniel Lopatin! Ok lui c’est peut-être le roi de ce que je considère l’hypnagogic (car il est clair que je suis en désaccord avec l’idée que le chillwave et l’hypnagogic veulent dire la même chose), mais Lopatin a fait tellement de trucs différent, on pourrait aussi dire qu’il est un artiste clé du vaporwave mais il est réellement au dessus des catégories, ne s’est pas enlisé dans aucun style (tout comme Arca en passant, ne s’est pas enlisé dans le R&B expérimental influencé du trap). Hype Williams (le groupe de Dean Blunt) faisait un son très hypnagogique (mentionné d’ailleurs dans l’article wiki), très enfoui dans des vapes de synthés rétros et hypnotisant, une sorte de confrère du trap américain mais qui s’ignore l’un et l’autre.

      Tous des artistes qui auront marqué cette décennie. Alors que le chillwave c’est un truc des zéroties.

    • Au rayon des affaires plus heavy, je suis tombé sur deux trucs intéressants:

      - Blanck Mass (un gars de Fuck buttons pour ceux que ça dit de quoi) avec l’album World eater qui vient de sortir. C’est assez corrosif par bout, mettons, mais c’est intérressant dans son genre. On parle ici de Electro-industriel ou Post-industriel et Power noise, pour ce que ça veut dire… En tout cas, si y grêle ça fit assez bien.

      - Exquirla (êtes-vous ouvert à du Post-rock espagnol?) Nouveau band de Séville avec l’album Para quienes aún viven, j’ignore encore s’ils explorent plus loin ou plus fort que ce qu’on connait déjà du Post-rock, mais l’idée d’intégrer une saveur español n’est pas sans me déplaire. À suivre, après 2 ou 3 écoutes…

    • Dans un autre ordre d’idée complètement, mais alors là complètement… le dernier album de Laura Marling: Semper femina

      Ce que iTunes en dit:

      ”Intended as an examination of 21st-century femininity and masculinity, Laura Marling’s sixth album drills into her friendships and relationships with absorbing intimacy. Musically, it’s one of her finest records too. She consistently finds a captivating balance between immediacy, nuance, and adventure—whether she’s plucking cascading acoustic melodies on “Nouel” or creating a suspenseful union of hushed electronic beats, filmic strings and snaking electric guitar on “Don’t Pass Me By.”

      https://itunes.apple.com/ca/album/semper-femina/id1179022496

    • L’exposure d’Arcade Fire, ça n’a plus grand chose à voir avec la musique. AF sont un peu les U2 d’une certaine génération. Quand tu atteint ce statut, peu importe ce que tu fais, tu auras une couverture massive. U2 n’ont plus d’inspiration depuis 20 ans, mais chacun de leur disque est un évènement médiatique.

      Dire que Timber Timbre mériteraient autant d’attention parce qu’ils sont “artistiquement” au moins aussi bons, c’est un peu passer à côté du véritable pourquoi de l’affaire. De la même façon, Simple Minds font des meilleurs albums que U2 depuis 20 ans, mais La Presse (tout autant que la presse avec minuscules) parle automatiqument de l’un et plus du tout de l’autre.

    • Jon8, es-tu passé à côté de Pom Pom il y a 2 ans?

      https://www.youtube.com/watch?v=ECpGJmyT-ic

      J’attends avec impatience le prochain album de Ariel Pink’s Haunted Graffiti.

    • Et Wire (qui ont un nouvel album pour Effet_Placebo)

    • ”Mais voyons donc, quel est cet article bidon de Wiki?”

      N’hésite pas à corriger l’article wikipedia, c’est aussi ça wiki: faire des corrections quand tu les spot.

      Tu es en accord avec la définition de RYM ?

      https://rateyourmusic.com/genre/Chillwave/

    • Y’es-tu bon le nouvel album de Depeche Mode? (dans la catégorie, band qui a atteint un statut de popularité le protégeant de la critique)

    • Aussi, avec plus de 300 000 écoutes mensuelles sur Spotify, le succès de Timber Timbre n’est clairement pas un truc d’initiés et confidentiel. C’est énorme. C’est juste pas un succès mainstream, mais dans le spectre de la musique indie/alternative, c’est pas mal le haut de la montagne.

    • AF, c’est un cas classique de planètes bien alignés, de chance, etc. Ce n’est pas un barême à partir duquel il est possible de juger de groupe auquel “artistiquement” ils pourraient être comparés.

    • Je reviens sur Goldfrapp qui, tiens une autre, semble être une artiste qui s’est ”Orsonwellesisée” avec un excellent et surprenant premier album: Felt Mountain (17 ans, déjà!) pour ensuite tomber dans une lente mais longue downward spirale vers le pré-mâché cul-cul (j’ai décroché à Seventh Tree mais il semble que le suivant était encore pire)… Puis là, je trouve qu’il y a des bons moments avec ce nouvel album Silver Eye.

      Je m’ennui encore du côté trip Hop et baroque de son premier album, ainsi que du côté Electroclash de son 2e (Black Cherry) mais au moins elle semble avoir un peu lâché l’équivalent musical du spray de toilette aux fleurs de Polynésie qui hante ses albums récents…

    • Le nouveau Depeche Mode est assez bon, mais il ne faut pas chercher les hymnes de jadis. C’est un disque très maitrisé, de textures, d’ambiances et de synthés modulaires. C’est un band qui suit sa voie et qui se balance un peu du reste. Ils font ce qu’ils veulent et ce qu’ils aiment. Leurs 3 derniers sont bons, mais ils déçoivent leurs fans qui attendent des hits.

    • @19h45

      Ça pas l’air à voler haut le nouveau Depeche Mode, mais je n’ai pas écouté au complet. Aucune chance de se tromper avec Violator en tout cas!

    • Non, pas d’accord avec la définition RYM car le chillwave est bien plus ancien que 2009, et je ne dirais pas indietronica, le chillwave n’est pas obligément accentué d’instruments électroniques (quoique certains effets comme le reverb sont omniprésent). Enfin, que la musique contient des synthés ou non, la formule “band” est très fréquente, avec un phénomène Back To The Future où des genres sont mélangés (le 60’s et le 80’s, surtout) comme si dans le film du même nom, Marty était retourné recontré les Beach Boys en leur présentant les synthés et la musique de Depeche Mode. Sauf que çà aurait pu être un autre band de soft rock qui utilise pas de synthé.
      Comme présenté les Cocteau Twins à Beach Boys?

      Une musique retro pour une réalité rétro qui exste pas. Anachronisme.

    • Et que pense EP du nouveau Wire?

    • @placebo
      Arcade Fire c’est l’équivalent-musique de Keanu Reeves chez les acteurs: un timing parfait doublé d’un fit incroyable pour que tout tombe en place par magie… Malgré un talent que nous pourrions qualifier de monolithique.

    • @19h46

      Les autres artistes au nord de 300k écoutes, c’est qui et combien? Je ne suis pas aux faits des stats Spotify..

      De ce que je comprend, la popularité de TT est plus forte en Europe qu’en amérique.

    • Pour Depeche Mode, je crois que le fait que je passe beaucoup de temps les mains sur des synthés m’aide beaucoup à apprécier ce qu’ils font maintenant. C’est crissement maitrisé.

    • La chance de AF est la popularité de GYBE et le fait que l’attention était tournée vers Montreal à ce moment là, et bref AF c’était aussi ambitieu que GYBE mais bien plus accessible. Et le pop ou rock orchestral (quand on parle de pop orchestral, c’est rarement aussi large que ce que le terme orchestral évoque) était de mode à cette époque, et AF était très bon, Bowie a capoté. Bon, la chance explique une seule partie de l’affaire, il y aussi que le band se démarquait facilement. Là peut-être ils font du surplace un peu depuis un moment. Bien, ils font du AF, comme Pixies font du Pixies.

    • @19h36

      ”L’exposure d’Arcade Fire, ça n’a plus grand chose à voir avec la musique. AF sont un peu les U2 d’une certaine génération. Quand tu atteint ce statut, peu importe ce que tu fais, tu auras une couverture massive. U2 n’ont plus d’inspiration depuis 20 ans, mais chacun de leur disque est un évènement médiatique.”

      Bin tu vois, c’est ça qui compute pas dans ma tête. Pentoute à part de ça.

      U2 a du legacy plein les tiroirs. En une seule décennie (80s) ils ont pissé partout dans les coins pour bien marquer leur territoire et, bonus, ils te sortent en 91 l’album Achtung baby qui cimente leur statut de band-capable-de-se-réinventer. Puis pendant toute la décennie 90 et début zeroties ils cultivent leur superbandness à fond la caisse jusqu’à ce que les arenas ne soient même plus capable de contenir leur fanclub. J’adore et je déteste U2, mais on ne pourra jamais leur enlever qu’ils ont du legacy.

      Arcade fire là dedans? C’est un chaton qui s’hérisse le poil. C’est quoi le legacy de AF, sérieusement? 13 ans après Funeral, je ne vois pas de legacy, ça n’a même pas d’identité!

    • rebogueblogue :-/

      J’disais juste que ch’t'ais pas content.

    • TT peuvent jouer dans tous les festivals importants en Europe qui couvrent ce genre de musique, leurs disques sont systématiquement critiqués par les plateformes importantes consacrées au “indie” rock et ils ont probablement une place de choix dans la presse rock grand public en Europe et aussi aux states. C’est pas rien. Ensuite, qu’ils ne soient pas le groupe “indie” le plus populaire de la planète ou qu’ils ne jouent pas à la radio commerciale, je pense que ce n’est pas si signifiant.

      300 000 écoutes, c’est 4 fois plus que Jean Leloup…

    • ”Jon8, es-tu passé à côté de Pom Pom il y a 2 ans?”

      Ariel Pink ?

      Trop bonbon pour mes goûts. Le plus loin que je peux aller c’est des trucs du genre Grimes et Little Majorette, pis c’est au risque que ma fiancée me lance des regards croches. Déjà que le chat me fait des misères faut que j’garde la dame de mon bord.

    • ouin mais Jean Leloup, come on, c’est pas une référence. La langue, drette en partant, c’est la castration avant même d’être lâché dans brousse.

    • anyway, bugblogue pogné dans les limbes, je disais que U2 a du legacy autrement plus que AF.

    • Oui, Sultitan,tu as raison. Le premier AF est vraiment vraiment superbe. Ce n’est pas que de la chance, mais sans l’alignement des planètes, ils seraient demeurés un très bon groupe sans le même succès, comme bien d’autres. L’engouement de Bowie ou de Springsteen est pas sortie de nulle part, il est arrivé un peu comme le reste. C’est comme si c’était une progression lofique. Tout marchait. Y a plein de trucs géniaux dont Bowie n’a jamais parlé… parce que les planètes n’étaient pas alignées.

      Et tant qu’à moi, AF essaient plus de trucs que les PIxies. Leur sens mélodique est le même, mais ils explorent aussi des choses plus que les Pixies.

    • Je parle de Leloup uniquement parce qu’il est ici considéré comme une méga star ici. Ce que je veux dire est que les mega star mainstream du Qc sont 3-4 fois moins écoutés que TT…

    • C’est impossible de concevoir pour moi de mettre Arcade Fire dans la même phrase que. U2, Radiohead, Pink Floyd.

      AF n’a pas d’histoire, n’a pas de legacy, n’a pas d’âme. Les géants mentionnés ci-haut sont à des années-lumières du chaton au poil hérissé qu’est AF. Et j’ai rien contre le band en tant que tel, c’est juste une observation.

    • @20h30

      Ouais je comprend, mais le monde ici est complètement déconnecté, ça pense que du Bon Cop Bad Cop c’est du Michael Mann. C’est ça que ça donne une couple de siècles à vivre enfermé dans un gros village.

    • Hmm, moi je crois savoir comment aider à aligner les planètes, mais en effet il reste la chance que tout peut se décider dépendamment si certaines personnes ou plutôt certains lieux aiment ta musique, les goûts du moment.

    • Jon8,
      C’est pas pire ni mieux ici. C’est juste pour donner un ordre de grandeur.

    • Quand tu sors du gros village pour visiter un peu la planète, tout en croisant des gens à qui tu dis d’où tu viens, tu restes surpris de voir qui sont les ”vedettes” québécoises à l’international: Martin Picard, Georges St-Pierre, Jonathan Duhamel (!), William Shatner…

      Je me souviens d’avoir jasé avec un groupe de jeunes phillipins sur le fait que je croisais quelques fois GSP dans les restos à Montréal, et ils me regardait comme si je venais de dire que j’avais pris le brunch avec dieu…
      Martin Picard a une énorme réputation chez nos voisins du sud, aussi. Ça m’a beaucoup surpris quand j’ai su ça, une ”vedette gastronomique”.

      Ici, ouaip, Jean Leloup, Marie-Mai, Maxime Landry, Fred Pellerin pis Carey Price au top, jusqu’au dernier défenseur du CH, sa soeur pis son chien.

    • Sultitan, 200000 personnes tentent d’aligner les planètes. Parfois ça fonctionne, d’autres fois pas. Il y a pas mal d’autres facteurs que ceux générés pas les soldats sur la ligne de front.

    • Kelly Lee Owens avec un verre de gamay de Saône-et-Loire, works pretty good.

    • Est-ce que Alain sait que nous avons contourné son blocus de l’autre billet ? Moi je trouve que ça fait du bien de parler de Roberto Lopez, y en avait marre des CD morts…

    • ”et bref AF c’était aussi ambitieu que GYBE mais bien plus accessible”

      Ma réalité doit être un brin distordue parce que je vois GY!BE comme étant drôlement plus ambitieux artistiquement que n’importe quoi de AF. D’ailleurs, GY!BE dans sa totalité, c’est un gros finger dans face de tout ce qui ressemble aux mots ‘’succès” et ”populaire”, encore une fois le ’succès populaire’ est arrivé d’Europe et n’était pas fait du même alliage que celui de AF.

      Difficile de faire cohabiter Accessible et Ambitieux, IMO. Sauf, bien sûr, si la dite ambition est de nature autre qu’artistique.

    • Haa, le gamay. Ce mal aimé sous estimé…

    • Je suis en train d’écouter la longue pièce ”8” de Owens. Wow, elle sort d’où elle ?

      Je comprend la comparaison avec Grimes, mais en même temps il me semble que c’est vraiment une coche au dessus (surtout du dernier album pop-cheapo de Grimes).

      Les artistes du Kingdom uni sont vraiment toujours 2 ou 3 moves en avance, uh?
      Fascinant, comme dirait Spock.

    • @ jon8 20:34

      Y a même du monde qui pensent que Orson Welles a rien fait de bon après son premier film…

    • ouais, Placebo…

      Bowie a plogué Arcade Fire comme Parker a plogué Bordeaux. Depuis ce temps, Timber Timbre peine à remplir l’olympia pis le gamay sert à remplir les piscines de Hong kong une fois par année.

    • winslow, ce n’est pas tant qu’il n’a rien produit de bon comme le fait qu’il n’a rien produit d’aussi exceptionnel que Citizen Kane… La particularité, surtout, c’est que c’était son premier long-métrage.

    • Pop-cheapo haha! Je l’aime Grimes!

      Bandcamp c’est la meilleure chose en ce moment pour les artistes. Plus facile d’envoyer les liens, plus facile de se faire découvrir de nulle part. Une artiste que j’ai fait écouté à une couple de soldats au front, c’est Bardo:Basho. On verra.

      https://elevatorseattle.bandcamp.com/album/bardo-basho

    • for the record: j’ai beaucoup apprécié mes deux visionnements de CK mais je ne m’en taperais pas un troisième avant très longtemps.
      À mon avis, l’aura alentour de ce film est victime d’une certaine enflure auto-alimentée. Ce film est le meilleur parce que c’est le meilleur parce que c’est le meilleur…

    • J’aime Grimes pour Visions (2012) et aussi pour son plus vieux stock un peu fantasy, mais je n’ai jamais compris le buzz alentour de son Art Angels (2015)… Devrais-je lui donner une autre chance mais cette fois-ci accompagné de gamay ?

    • Le trip c’est de tripper pop-cheapo.

    • du gamay cheapo, alors.

    • de mémoire, Art Angels ressemblait pas mal à du jus de raisin Oasis coupé avec de la vodka. Rendu là, je vais aussi donner une chance au dernier Beyoncé.

    • pis tant qu’à virer une cuite, que pensez-vous d’un mix tequila-bière d’épinette pour le dernier Kendrick Lamar… mais pas à soir, pas à soir, mon chat dort.

    • Bowie a pas plogué AF, il a juste embarqué sur le wagon qui roulait déjà très bien. Mais j’ai tendance à oublier le AF des Grammys. Pour moi le succès de AF c’est simplement quand les gens ont commencé à en parlé. Je porte pas très attention aux nombres de vente de disque ou de trophés gagnés, mais je m’intéresse au phénomène des bands dont on parle sur Metacritic et ceux trop nombreux qui sont ignoré. C’est déjà quelque chose si ton nom se retrouve sur Metacritic. Mais même une forte note Metacritic garanti pas un succès financier, tu peux avoir de faibles ventes. Pour un succès de vente je pense qu’un video très populaire sur Youtube peut aider, çà peut compter d’avoir un video très cool, ou de jouer dans les bons festivals, faire la première partie de ton groupe favori (s’il est populaire). Il y a eu des bands qui ont eu des grosses campagnes de marketing et çà a rien donné. Vendre, c’est compliqué, et c’est loin d’être les meilleurs artistes qui vendent, sauf exceptions.

    • Juste bière d’épinette pour moi. Pourquoi détruire çà avec de la vodka?

    • pas de la vodka, de la tequila.
      ‘tu saoûl, Sultitan? Si oui, c’est encore bon Art Angels?

    • ah oui c’est vrai, le Grammy award de Arcade Fire.

      Ouin, ça te donne un seriousse kick à une carrière, ça.

    • on oublie aussi le premier site web full throttle HTML5 de Feu d’Arcade, un souvenir vague de 2009 ?

      enfin bref, on est complètement ailleurs, c’est une grosse machine promo qui n’a rien de celle de nos bluesman folk downer.

    • Je vais te remercier quoi, une troisième fois, Sultitan? La fiancée adore Kelly Lee Owens. Pis ce château des Gimarets aussi fait drôlement bien la job avec cette playlist de découvertes de la semaine. Je suis submergé de nouvelle musique, c’est captivant.

    • ”Une artiste que j’ai fait écouté à une couple de soldats au front, c’est Bardo:Basho. On verra.”

      Intéressant aussi, mais là tu vas les chercher creux n’est-ce pas ?
      Me semble que c’est le genre à attirer un crowd de 100 personnes dans un petit bar underground de Seattle.

    • Bien moi je suis très captivé, j’ai hâte d’entendre la suite (Bardo:Basho). Çà serait un favori 2016 si je pouvais mais sorti en 2015.

      En ce moment j’écoute Mop Mop, çà une découverte 2017 mais datant de 2016. Album fusion qui se prend bien avec un bain moussant. Pas de danger que çà vienne au festival de jazz, non?

      https://mopmop-agogo.bandcamp.com/album/lunar-love

    • Jean8,
      Tu inverses certaines affaires. Arcade Fire n’avaient pas au départ une grosse machine promo. C’est leur succès qui leur a permis éventuellement de faire grossir leur machine promo. Les gens ont tendance à l’oublier, mais Arcade Fire sont sur Merge. Dans les années ‘90, Merge était un tout petit label indie, estimé, certes, mais avec un exposure bien en deça de celui de Sub Pop ou Matador. SUperchunk étaient leurs gros vendeurs et quand ils sont venus au Backstreet, vers 94, il y avait 300 personnes (bon show, btw). Le label a grossi un peu jusqu’à AF, mais disons que Le succès de Funeral est pas partie, au départ, d’une position enviable dans l’industrie.

      Je comprends totalement ce que dis Sultitan. C’est GYBE qui a ouvert la voie et malgré des différences évidentes, c’est pas ridicule d’y voir une continuité comme les deux viennent d’ici. HOward Bilerman qui drum sur Funeral et qui a produit le disque est le responsable du son de l’Hotel 2 Tango et a réalisé aussi GYBE et A Silver Mount Zion. Il y a un lien esthétique évident si tu n’écoute ne serait-ce que la prise du son du drum.

      Il faut voir aussi c’était quoi le indie rock au début des années 2000 pour comprendre comment, oui, grâce à une certaine ambition AF ont fini par rebrasser les cartes. Ce qui se faisait à ce moment était d’un côté en desendance directe avec ce qui se faisait dans les 80’s et 90’s et de l’autre, un espèce de retro chic garage ou post punk à la Interpol ou The Strokes. AF étaient pas mal différents avec leurs violons, horns, xylophone, harpe, etc. et avec quoi, une bonne quinzaine de musiciens ayant participé à l’enregistrement. Dans le contexte d’un monde indie dans lequel gravitait Merge, oui, c’est très ambitieux. Et je ne parle pas de ces délires choraux.

      Avec tout ce qui a suivi, c’est facile d’oublier ça…

    • Tout à fait d’accord avec placebo_effet, mais j’ajouterai qu’on oublie aussi qu’avant AF il y avait The Dears. Je me souviens très bien quand c’est sorti, avec leur pop orchestral, lyrique, fait de ballades épiques de 7 minutes, un piano sur scène et des violons, mélange de gars et de filles, de français et d’anglais, tout le monde trouvait ça nouveau. Le titre de leur premier EP, Orchestral pop noir romantique (2001), pourrait aisément définir le Montreal sound des années 2000. Bon, après ils n’ont pas donné toutes leurs promesses, mais ils étaient là au début avec End of the Hollywood Bedtime Story (2000). L’apport de GYBE est massif, notamment pour le buzz sur Montreal et le son de Hôtel to Tango, mais leur post-rock est assez loin des groupes qui ont suivi à la AF, The Dears me semble vraiment être le blue print du indie rock montréalais des années qui suivirent, me semble-t-il.

      Et puis dans le même style lyrique, au même moment et avec un buzz mondial, Rufus Wainwright dès 1998.

    • Quand AF a eu le Grammy, ils étaient déjà au firmament de l’indie rock. Et ça n’a pas permis de trouver un succès mainstream à la U2 ou Nirvana. La madame de Jean Coutu n’a pas commencé à écouter ça sur la radio de la job, c’est resté le Nabuchodonosor de l’indie.

    • Exact, Ghost. Il y avait eu The Stills et The Dears un peu avant, et aussi une scène rock indie dans les années ‘90 qui tournait autour de la Bifteck (Tinker, Stellar Dweller), mais cette scène représente un ancien paradigme. C’est vrai qu’avec The Dears, il y avait quelque chose de nouveau.

      Pour moi, AF est un peu pour ce renouveau indie ce que Nirvana a été pour la scène grunge ou disons, post hardcore 10 ans auparavant. AF sort tout ça de la confrérie d’initiés. Bon, il y en a eu d’autres, mais le succès d’AF est probablement le plus éclatant et rapide. De la même façon, Soundgarden ont aussi eu du succès. Bon, bien entendu, AF n’a pas le même impact que Nirvana, mais il y a quelque chose de comparable dans ce qu’ils symbolisent pour leurs mouvements respectifs. Pas dans un sens culturel, mais dans la mise en lumière d’un phénomène, mettons.

      LA madame au Jean Coutu n’écoute p e pas AF, mais quand même, les chroniqueuses culturelles mainstream, oui. Et en quelques annnées, les indicatifs musicaux de Radio Canada deviennent souvent du sous AF, de même que la trame de fond dans les pubs de chars. Ça quand même fait son chemin dans la culture pop.

    • J’ai passé 2 décennie à ne constater que le mépris et l’indifférence face au rock indépendant dans les médias généralistes ici, puis tout un coup, tout le monde trouve ça cool et tu ne peux plus travailler dans un poste médiatique “culturel” sans laisser savoir à tout le monde que toi, ben tu connais ça Arcade Fire. On réalise que pour être dans le coup, il ne suffit plus de parler de Daniel Bélanger. Parce qu’avant, Mange l’Ours mange et Kermess avaient plus de couverture que The Nils. C’est dire combien on avait rien compris…

    • ce qui fait graviter les musiciens extérieurs vers Montréal c’est GYBE et leur “scène”, pas The Dears ou the stills.

      l’esthétique sonore et visuelle de AF au temps de Funeral s’inscrit en pas mal droite ligne avec GYBE, en version évidemment normée … ils ont quand même à bord à ce moment RR Parry, Owen Palett, Sarah Neufeld et quelques autres “expérimentaux” locaux, ce dont ne peut se targuer The Dears à ma connaissance.

      D’ailleurs, TT c’est un peu ça aussi, un crooner de l’extérieur qui vient se combiner à des éléments plus “expérimentaux” locaux

    • C’est vrai ça aussi, Clint. Car GYBE, c’est aussi ce que l’on pourrait appeler des “produits dérivés” comme la Casa et l’Hotel. Tout le monde fini par passer par là et se rencontrer.

    • Lapresse+ d’aujourd’hui: un long article de Alain Brunet sous forme d’entrevue avec… Timber Timbre.

    • Oui, Gybe a attiré plus de monde, mais The Dears est plus proche du son qui a suivi, dans la pop bien entendu car le post-rock/expérimental a quand même continué.

      Par ailleurs, je ne crois pas que AF, comme le laisse suggérer Jon8, n’est qu’un bon plan marketing, même s’il y a indéniablement de ça. Un ami me disait que lorsque Wolf Parade et AF avaient joué pour la première fois dans un loft du Miles End, bien avant Funeral, tout le monde présent s’était dit que ça allait faire un gros boom à l’échelle mondiale. On savait déjà et c’était une évidence.

    • Le bouche à oreille avait déjà fait une sacrée job à MTL avant la parution de Funeral. Il y avait alors des shows complets et des line up à cette époque. Funeral n’a fait qu’élargir ce buzz à l’extérieur.

    • ouin je me relis et je vois que je délire un peu, oubliez le “locaux” dans mes phrases ci-dessus, il n’y avait pas grand monde de local dans AF.

      Les produits dérivés de GYBE … même eux, si droits, si parfaits, ne s’en sortent pas.

      Et une entrevue dans La Presse+, donc il faut avoir l’application sur une tablette pour voir l’entrevue, que c’est aimable. :)

    • “Les produits dérivés de GYBE … même eux, si droits, si parfaits, ne s’en sortent pas.”

      Bon, c’est certain que ce ne sont pas un porte clé ni même un truc de foam pour garder la bière froide, mais un studio et un bar, c’est quand même pas si mal : )

    • tout ce qui est sur Lapresse+ devient dispo sur le site web et parfois l’app, habituellement quelques jours plus tard

    • parlant d’app mobile, ce blogue est disparu du menu. Faudrait pas se surprendre de le voir disparaitre ici aussi..

    • En effet, il est clair qu’ils attendent que Brunet soit revenu de vacances pour qu’il fasse ses adieux officiels et ensuite tirer la plogue.

    • entk, les employés de gesca doivent avoir une clause de non-divulgation d’info p/r à certaines de leurs activités dans leur contrat parce que l’info p/r à la fermeture des blogues est vraiment, comment dire, maigre.

      “un studio et un bar” … on peut ajouter un festival (per il popolo), puis c’est à peu près tout je crois. Pas trop de tshirts à 70$ … malgré que ça doit exister en contrefaçon sur aliexpress

    • pas sûr qu’il fasse ses adieux ici, Sikora ne l’a pas fait me semble par exemple

    • bon le soleil est sorti

    • Si la Presse ne produit plus de contenu intéressant et distinctif, mais n’est plus qu’un agrégat de dépêches de l’AFP, de potins repiqués et de leçons de vertu de Martine Delvaux, qu’est-ce qui va empêcher le commun des mortels d’aller trouver la même chose ailleurs?

    • On ira discuter sur le Sac de chips du Journal de Montréal. Je serais surpris qu’ils se soucient beaucoup des discussions hors sujet.

    • Je ne parle pas du Journal de Montréal, qui semble encore faire du contenu. Je parle qu’il y a d’autres agrégat de nouvelles sur le web, pas besoin de venir sur celui de la Presse.

      “pas sûr qu’il fasse ses adieux ici, Sikora ne l’a pas fait me semble par exemple”

      Il faut lire entre les lignes.

    • Il reste toujours l’option du canot de sauvetage sous forme de forum board, trouvez un nom pis je vais en creer un

    • Je ne répondais pas à ton commentaire, Ghost. Je disais ça de même.

    • On pensait en faire un, Jon8, mais sans toi. WithoutJon8.com.

    • Haha :)

    • Voilà les copains, c’est pas grand chose comme canot mais ça flotte. Je vais essayer d’y mettre un peu de temps ce week-end pour arranger ça, mais l’essentiel est là leshedonistes.boards.net

    • Je vais de ce pas enregistrer jon8 et le bannir, question de faire plaisir à fantôme.

    • J’ai une nostalgie de cette époque là, années 90, Mile End. Oui, GYBE sonnait comme le futur band postrock qui allait compter, et j’en parlais au plus de gens possible (newlists, forums, et autres contacts). J’allais à Hotel2Tango voir des amis qui restaient là (temporairement du moins) et c’était chaotique, çà avait pas de bon sens, des gens dormaient pendant que d’autres pratiquaient. C’était le bordel. C’était loin d’être le seul endroit comme çà (loft qui se transforme en appart la nuit, atelier d’artiste le jour, et salle de concert les week-ends, je pourrais faire une liste), mais c’était le plus imposant, celui de ‘we are big serious artists here’, pas un truc de band garage. Finalement il y a plein d’endroits comme çà partout, Brooklyn, Berlin, mais il y avait un temps où j’étais assez naif de penser que c’était un truc montréalais. Ben oui tsé, The Factory, rien de nouveau.

      J’aime bien cet album de drum and bass/dark ambient tout juste sorti (bon je sais, çà branche pas grand monde par ici):

      https://uvb-76music.bandcamp.com/album/smoke-signals

      Mention pour cet album oldschool de 2016 aussi. En effet, aucun rapport avec le Mile-End. Qui se souvient de quand Gnat s’occupait de la mini-boutique au fond de Disquivel?

      https://lone.bandcamp.com/album/levitate

    • tu vas finir par me faire abonner à bandcamp, toi. J’ai surfé un peu et j’aime bien le côté user-friendly pour faire des découvertes inspirées.

    • bandcamp a une belle feature de embed, nous pourrions avoir un player direct dans les messages du forum ce serait le fun. Quelqu’un sait comment faire pour que ça fonctionne? C’est du iframe sinon wordpress..

    • Sultitan, tu as des commentaires (ou suggestions pour du similaire) concernant Pye Corner Audio?

      https://pyecorneraudio.bandcamp.com/music

    • Gnat avec Martin des Jardiniers (maintenant de Aun) dans le fond du Disquivel, je m’en souviens. Mais je me souviens encore plus de Dutchy’s dans le même local. Disquivel sentait un peu le magasin qui avait perdu son aura de jadis…

    • Mais bien sur, Effet! Dutchy’s jouait mes mixtapes parfois au 2ième étage (je m’étais lié d’amitié avec du personnel, j’étais plus social dans ce temps là).

      Jon8:

      Iche, vite comme çà, hmm, moi j’ai bien aimé DMX Krew – You Exist. Il y aussi Concretism – Electricity. C’est justement un peu hypanogique Pye Corner Audio, encore en lien avec Boards Of Canada. DMX Krew est de la même époque (label Rephlex).
      https://hypercolour-records.bandcamp.com/album/you-exist

      Concretism:
      https://www.youtube.com/watch?v=mqXC6Log_FE

      J’ai quelque chose mais j’arrive pas à le nommer. Certaines pièces de Umberto peut-être (Alienation). Regardes sur Discogs les labels des artistes que tu aimes (dans ce cas-ci Ghost Box ou Ecstatic, par example).

    • Je suis d’accord avec ce que d’autres ont exprimé plus haut: ce serait vraiment dommage qu’on ferme ce blogue sans tout d’abord nous faire signe histoire qu’on puisse se faire des adieux qui se respectent. Adieu ou bedon au revoir sur le canot de jon8…

    • D’une certaine façon si on te force à fermer le truc, pas certain que t’es dans la meilleure des dispositions pour faire des bye bye.

      Si tu quittes de ton propre vouloir pis tu ne prends pas la peine de saluer les gens, ça c’est davantage “sauvage”, du reste l’ancien titulaire du blogue foot nous avait fait le coup et honnêtement je l’ai encore sur le cœur. Mais de la façon dont ça semble être imposé je n’en tiendrais pas rigueur à AB s’il préférait garder silence.

      Parce que c’est clair que malgré la somme de travail supplémentaire que ça lui commandait que cet espace d’échanges parfois virils mais souvent hautement pertinents lui était très important.

      Bien que mes jours de découvreur de musique sont je crains derrière moi, si cette communauté renaît sur une autre forme j’aimerais être bien au courant afin de pouvoir à la suivre , dans certains cas vous êtes pas mal plus pratiques que pas mal de magazines musicaux.

      Parlant de magazines et d’hécatombe, les kiosques à journaux aussi tombent comme des mouches. Diantre que je me sens 20e siècle par moments

    • Oui, les kiosques à journaux ne vendent plus, il diminue leur voile. Les gens passent désormais leur vie à regarder leur téléphone.

    • Quand on va sur le dernier article de Lussier, le blogue de Siroka apparaît à gauche.

    • à droite je veux dire.

    • ”Regardes sur Discogs les labels des artistes que tu aimes (dans ce cas-ci Ghost Box ou Ecstatic, par example)”

      Oui bonne idée. C’est comme ça que j’ai fini par acheter la moitié de ce que Raster-noton avait produit.
      Par contre c’est pas tous les labels qui ont une ligne directrice cohérente…

    • @11h06
      tous les articles à l’intérieur de la catégorie Cinéma, en fait

      Ils semblent faire un clean-up petit à petit, mais l’app mobile ne laisse pas beaucoup de place au doute. Mon guess c’est que passé les séries (hockey, Mathias Brunet) les 4 blogues restants seront enlevés du menu et le menu lui-même disparaitra ou sera remplacé par autre chose de type ”débats”.

    • @Not_OK_Computer

      ” si cette communauté renaît sur une autre forme j’aimerais être bien au courant afin de pouvoir à la suivre , dans certains cas vous êtes pas mal plus pratiques que pas mal de magazines musicaux. ”

      Pour ça il faut un catalyseur et de la participation.
      Je ne pourrais pas nommer tous les pseudos que j’ai croisé ici ou sur le blogue de Siroka au cours des 9-10 dernières années, mais je suis certain qu’il y a une bonne cinquantaine de personnes particulièrement intéressantes (lire: très au dessus de la moyenne des réseaux sociaux/blogues/forums) avec des backgrounds différents et complémentaires, capable d’apporter du contenu de qualité.

    • @jon8 En relisant les commentaires je viens de constater que vous aviez créé un forum qui pourra au minimum servir de get in touch avant que cet endroit joigne le Tyrannsaurus rex dans le musée des trucs cool disparus.

    • ouin leshédonistes.board.net ça fait un peu forum de discussion des chroniques de Marie-Claude Lortie mais bon, bel effort quand même jon8 :)

      En espérant que Brunet Alain poursuive ses chroniques en quelque part …. et Sikora aussi. Le reste bah, je n’y allais pas souvent. L’immobilier en blog semblait bien populaire, me demande ce qu’ils vont faire pauvre eux?

    • *pauvres

    • Clint
      Le nom a peu d’importance je pense, c’est plus les participants qui font la différence dans ce genre de truc.
      Speaking of which, j’ai pas eu beaucoup de temps ce week-end pour ajouter du contenu et tweaker ce forum, mais je vais m’y mettre cette semaine.
      Aussi, prenez le temps de vous inscrire et faire un petit bonjour, on a de la glace à briser ;-)

    • Je viens de faire mon humble part, en baptisant le truc à ma façon, je vais par contre faire un PKP de moi-même et m’interroger sur l’interface principalement en Anglais en y allant d’un En Français SVP bien senti.

      À part y’a-t’y moyen qu’on puisse avoir des titres de sujets plus grand . Si j’ai d’autres complaintes j’aviserai le proprio.

    • Oui c’est noté pour les titres et le français, je vais fouiller dans les 82597 options du site web cette semaine. J’ai essayé juste avant une plateforme de forum en français mais ce n’étais pas génial et ils bombardaient de publicité dès le départ… De toute manière, sachez que si nous sommes un miminum à participer, nous pourrons toujours déménager par la suite n’importe où. Le but premier de ce ”canot de sauvetage”… c’est de ne pas perdre complètement toute connection! L’espèce d’épée de Damoclès qui est suspendue au dessus des blogues de Lapresse n’est pas très comfortable, disons-le de même…

    • Dans l’ensemble le truc que t’as dégoté me semble cool, attend de voir ce que la communauté une fois assemblée pensera du nouveau local et on verra ensuite

    • dans les faits, tout est changeable: le nom du ”club”, le nom de domaine (adresse web), les couleurs, les catégories, etc… Présentement c’est une plateforme gratuite un peu rigide, mais je peux assez facilement mettre en place un forum software complètement sur mesure.

      Au moins, on a quelque chose de fonctionnel. Comme tu dis on verra ensuite.

    • Attendez peut-être le retour d’Alain Brunet voir ce qu’il en dit? Je comprends l’attitude de Siroka (qui traduit un état de choc), mais je pense qu’Alain Brunet c’est une situation différente.

      Je suis déjà participant à plusieurs forums, mais en même temps j’ai envie de faire des trucs plus tangible. Je retiens le lien mais si ce site brise bêtement (ce sera loin d’être la première fois que je suis témoin d’un tel coup de clapet), je vais tenter une fois de plus de me dire que je passe trop de temps à jaser sur internet alors que j’ai beaucoup à faire.

      Je pense que La Presse est inconsciente de la qualité de plusieurs de ses commentateurs et çà me fait un effet de gna gna. Ahh tout ce qui compte c’est la plateforme, gna gna. Au moins je préfère me faire couper la parole en avouant que j’ai l’impression d’être témoin de quelque chose de vraiment niaiseux. Comme quand Remstar ont stoppé Mr. Net. Niaiseux, niaiseux, niaiseux.

    • Chaque cas est un peu différent d’autant plus AB conserve un espace public pour s’exprimer ce qui n’est pas le cas de Siroka.

      Ceci dit, compte tenu du manque de délicatesse du site dans cette gestion des blogues, se trouver un nid ne serait-ce temporaire me semble une bonne stratégie. Mais c’est vrai que dire que c’est un attendant n’est pas un incitatif à la participation.

    • La cérémonie des adieux a commencé? Va-t-on débrancher Jon8? Ça serait bien de le faire ici. Je suis comme Sultitan, je ne vais pas partir sur un deuxième blogue hédoniste et me concentrer sur mes affaires. Toute bonne chose a une fin.

    • y a pas lieu d’y avoir de drama, pour ma part je peux très bien marcher et mâcher de la gomme en même temps. Je vais continuer de visiter le blogue d’Alain tant que quelque chose va continuer à bouger, mais le temps presse: le billet principal est carrément barré, nous n’avons aucune nouvelle de Alain depuis 3 semaines, le 3/4 des blogues sont disparus du menu et c’est le silence radio complet des grands boss de Lapresse.

    • ”Chaque cas est un peu différent d’autant plus AB conserve un espace public pour s’exprimer ce qui n’est pas le cas de Siroka.”

      À mon avis, Jozef va trouver le moyen de s’exprimer d’une manière ou d’une autre, il a trop à dire pour se faire fermer le couvercle sur le clavier.

    • « Va-t-on débrancher Jon8? »

      Je laisse cette décision à ses proches.

    • “Je laisse cette décision à ses proches.”

      On ne peut que les accompagner dans cette démarche, avec respect et sympathie, sans les juger. Il était beaucoup diminué dernièrement et ce sera une délivrance.

    • « je ne vais pas partir sur un deuxième blogue hédoniste et me concentrer sur mes affaires »

      Ghost qui refuse de joindre la communauté de jon8. Il aura eu le dernier mot.

    • unholy-ghost est de la même trempe que son copain boulgakov; ça reste bien le fun jusqu’à temps que l’ego prenne trop de place.

      Je ne vais pas me plier en quatre pour trainer ça, you can be sure of that.

      Bonne chance à tout le monde, n’oubliez pas d’aller voir les blogues Le Soleil, ça fonctionne encore, eux…

    • Je dirais que boulga a l’égo plus sensible que ghost mais que ghost a plus de mauvaise foi. Mais je les aime bien. Ce sont nos Alceste et Philinte.

    • Heureusement que Jon8 n’a pas d’égo ! C’est vrai qu’être lui, je me verrais mal en avoir.

    • Cessez vos jokes méchantes svp.

    • je sais pas pas trop, _renaud, c’est du niveau élite dans les deux cas ça ne m’intéresse même pas de savoir qui est le plus plus… Quand l’ego d’un individu atteint une dimension suffisante pour avoir sa propre gravité, la mauvaise foi s’installe immanquablement. Un ne va pas sans l’autre.

      Aussi divertissants soit ces gens, rien ne remplace des discussions sincères et constructives, où une certaine dose d’auto-dérision est maintenue. Autrement ça devient malsain et, perso, je n’ai plus beaucoup de patience dans ma vie pour de la négativité.

    • Tout le monde ici a dit quelque chose de travers un moment donné. C’est correct. Tout est pardonné.

    • tu n’as jamais rien dit de travers, sultitan, essaie pas. Je suis sûr que t’as même pas de ticket de parking à ton actif ;-)

    • Oui, en effet, tout le monde. Amen to that…. Sultitan.

    • Father John Mistigri : ça s’écoute, mais ça donne surtout envie de réécouter Elton John circa 1971. Et si ça vaut 9 sur 10, on donne combien à Mad Man Across the Water?

    • *Madman

    • Bon, je blaguais* et Jon8 qui perd son cool et insulte personnellement. Que tu fasses des commentaires sur l’ego des autres n’est pas piqué des vers. Bon, si c’est ce que tu penses de moi, une raison de plus pour ne pas aller sur un site que tu administres. Mais en fait, je n’aime pas du tout ce genre de format qui tourne en rond et il me faut probablement le sang nouveau des billets. Et puis, ça faisait trois ans que je n’étais plus venu ici et sincèrement, ça ne m’a pas manqué. Si ce blogue part en beauté, ce n’est pas plus mal et bonne continuation aux hédonistes. Ça marchera certainement mieux sans moi.

      * j’ai fait une blague à double sens (débrancher), Luc l’a rendu littéral et j’ai ajouté une couche. C’était de l’humour (noir) mais j’avoue que ça peut choquer des gens qui ont vécu ce genre de chose. Dont acte.

    • « Cessez vos jokes méchantes svp

      Rien de méchant dans mon cas, juste une tentative pour détendre l’atmosphère.

    • Fascinant combien les gens peuvent souffir de dissonance congnitive. Ce blogue est vraiment un cas d’école.

      Ghost est un gentil garçon, en passant. Et il connait plein de trucs.

    • Pas encore écouté le Mistigri, mais j’ai très hâte. J’attends que le facteur me livre mon cd pour que j’accomplisse le rituel de l’écouter en lisant les paroles dans le livret. Je suis un dinosaure… J’ai l’impression que le 9 sur 10 qu’il semble mériter est aussi dû au (très noir) propos. Et une autre chose que les clowneries de FJM nous font oublier à propos de lui: quel chanteur mes amis!

    • Un gentil vieux garçon serait plus juste… Et qui se dit que vu son grand âge, il serait mieux de passer à autre chose avant de finir sa vie dans un blogue ringard visité par deux-trois old timers comme lui. Tourne la page, comme disait René et Nathalie. C’est pas plus mal. Et puis on s’est bien amusé pendant des années. Et je dois dire que si je “connais plein de trucs”, j’en connais infiniment plus que lorsque je suis atterri ici la première fois.

    • Alors merci pour cette ride à Astayanax, Rafc, Boulga, francis 222, sultitan, Luc_marchessault, norvege_quebec, lecteur_curieux, _renaud, Brunet, plusieurs autres et j’en oublie et même Jon8 qui fut un bon sparring partner. J’ai bien aimé vous cotoyer, discutailler, rire un million de fois à vos traits d’esprit (et là Jon8 fut dans les premiers de classe), apprendre et découvrir. Merci à tous!

      Une pensée à Scotch. J’espère que sa vie est plus douce qu’à l’époque.

    • Ouais ben c’est ça que je me dis aussi, sauf que je ne me sens pas si vieux : )

    • Chanceux…

    • https://media.giphy.com/media/9YyW9Zyfq13lC/giphy.gif

    • Hey c’tait touchant pas à peu près ton 17h58, chéri… Écoute c’est pas mêlant, on va souligner ça drette là:

      https://www.youtube.com/watch?v=atyvdC15HFA

      P.S. arrête de faire ta chochotte, tu vas venir nous espionner au moins une fois par semaine, on est déjà rendu à une demi-douzaine de membres de qualité dont Tomahawk qui vient de signer pour jouer sur le premier trio :-D

    • http://leblogdeleffrontee.fr/wp-content/uploads/2013/04/mepris.gif

      “demi-douzaine de membres de qualité”

      Ça ne m’intéresse pas vraiment. Mais je vous souhaite bcp de succès.

    • ”une raison de plus pour ne pas aller sur un site que tu administres”

      ah-AH!

      Écoute, pour te donner une idée de mon despotisme sidéral, j’ai déjà banni de l’enregistrement possible ton pseudo… en 42 langues! ”unholy” et ”ghost”… impossible! J’ajoute le braille à l’instant. Ça va t’apprendre à me briser le coeur.

    • C’est vrai, je viens de me rappeler que la vie virtuelle ici n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, uh? De mémoire Alain lui-même t’avait banni ou fortement secoué les puces devant public, non?

      Écoute, quand on sait lire un peu entre les lignes de l’homo sapiens, on voit bien dans ton 17h58 que tu es capable d’émotions, fantôme. Kuddo for ya, je commençais à avoir des doutes, je l’avoue.

    • Poor thing…

      “j’ai déjà banni de l’enregistrement possible ton pseudo… en 42 langues!”

      Merci bien. Mais je suis marxiste: jamais je ne voudrais faire partie d’un club qui m’accepterais pour membre.

      Pour ce qui est du long fleuve tranquille, je t’expliquerai bien des choses, mais quand j’écris certains mots, dont le nom du cabarettier, mon message est automatiquement bloqu…

    • Me semble que nous sommes dûs pour une autre passe de Moby… Mais celle là va vraiment faire très mal.

      https://www.youtube.com/watch?v=6-VY75Fzu9c

    • Oui c’est possible que je soit dissonant cognitivement, et souvent je manque de sens d’humour, mais c’est pas grave là. J’ai jamais douté ni voulu dire que Unholy était une personne méchante.

      Je viens de lire un article, la ville de Paris donne une oeuvre d’art à Montreal, la Power Corporation donne un parc qui va être reconstruit juste pour l’oeuvre. Euh… Quell oeuvre?
      C’est çà qui est platte quand on ne peut pas commenter un article à La Presse. Les articles incomplet ou mal renseigné se retrouvent protégés. Au moins dites “l’oeuvre n’a pas encore été choisie ou dévoilée”. Gna gna, franchement.

    • Sultitan, s’il y a quelqu’un qui semble être capable de se regarder droit dans les yeux ici, c’est bien toi. Alors côté dissonance cognitive, ça semble aller. Bref, je ne parlais pas de toi.

    • Si l’histoire de ce blogue tire arrive bel et bien à sa fin, il semble que cela se fasse en queue de poisson. Come on! Y a-tu moyen de mettre les orgueils respectifs de côté et d’échanger décemment sur notre passion commune à tous?

    • “tire à sa fin” ou “arrive à sa fin” Choisissez celui qui vous convient le plus. J’ai mis les deux sans m’en apercevoir.

    • @chibougameau

      +1

      Ceci dit cet endroit a pris tournure salon funéraire après qu’on a dit tout ce qu’on avait à dire sur le défunt.

      Il est temps que le prêtre vienne bénir le corps et qu’on ferme le cercueil.

    • Tempête dans un verre d’eau? Du plus loin que je me souvienne, il y a toujours eu de la franche camaraderie sur ce blogue! J’ai même vu Alain ”pogner les nerfs” une couple de fois, c’est bin pour dire :-)

      Peu importe, il y a plus de civilité et de respect sur ce blogue que 90% des autres endroits du genre (pourtant modéré à fond la caisse), par exemple ici-même sur lapresse.ca, avez-vous déjà zieuté du coté de Richard Hétu? Damn. Si ici c’est une queue de poisson, là bas c’est le comptoir complet de Ordralfabétix… Pis je parle même pas des anciens blogues de Laporte et Lagacé, véritables nids de gniaisage puéril. Non, non, ici c’est la crème. As good as it can get. Fantôme c’est juste notre John Bender à nous, pis on l’aime pareil

    • John Bender, cool. Mais où est Claire que je l’embrasse?

    • Chez les hédonistes.

    • Puisque tout est dans tout, je ne peux que vous recommander le ”vrai” John Bender. Pour toi, Sultitan. Je sais que tu aimes déjà…

      https://www.youtube.com/watch?v=GX5ZcMqSji8

    • Désolé, mais je passe mes journées avec Ferris Buller et sa copine.

    • Puisque toute est dans toute, voici le “vrai” John Bender. Une offrande pour Sultitan qui appréciera autant la qualité que l’obscurité du morceau.

      https://m.youtube.com/watch?v=GX5ZcMqSji8

    • C’est vrai que je t’imagine bien en Cameron Frye.

    • L’âme d’Unholy_ghost plane sur Bagdad, l’âme d’Unholy_ghost jouit.

    • Moi je t’imagine dans le personnage de Québec-Montréal qui répond toujours Michel Gauvin/Mike Goveune sur son cellulaire.

    • 10 ans de relation virtuelle, ça te fait de la réalité distordue. Mais qu’est-ce tu veux… Tu refuserais de venir ici fumer le cigare en écoutant du Moby, right?

    • Je ne fume pas le cigare, je n’écoute pas Moby…

      Je n’aime pas trop les relations virtuelles qui deviennent réelles. L’image qu’on s’est faite des autres, l’image de soi qu’on a projeté sont trop loin de la réalité pour ne pas créer un malaise qui s’estompe rarement.

      Et puis, tu m’as l’air d’un bon jack, tu m’as beaucoup fait rire (tu es dans les premiers de classe pour ce qui est de l’esprit) et nos algarades sont légendaires, mais est-ce que nous aurions des affinités dans le réel? Je ne crois pas, non. Même chose pour la plupart ici. Je compte sur les doigts de la main de Django Reinhardt les gens de blogues que j’ai chercher à connaître. Je le fais que si je suis sûr que nous serons amis. La personne que je respecte le plus ici c’est Luc_Marchesseault. Est-ce que j’ai envie de le connaître dans la vie? Non. L’amitié est quelque chose de mystérieux.

    • Wow, fantôme, tu m’étonnes avec ce message là. Sincèrement dude, c’est un de tes messages les plus intelligents ever (aucun sarcasme ici). Difficile à contester ce que tu dis, même si c’est un peu triste, voire même cynique.
      C’est aussi, peut-être, un témoignage d’une époque où les relations virtuelles sont à un niveau jamais connu chez l’homme auparavant… Interesting!

    • …pis je sais très bien que tu n’aimes pas les cigares et Moby -that was a joke-

    • Oui, ça m’arrive, en me forçant, d’être pas trop con… ;-)

      On va finir par s’embrasser virtuellement quand on aura passer le premier stade du deuil…

    • ”l’image de soi qu’on a projeté sont trop loin de la réalité pour ne pas créer un malaise qui s’estompe rarement.”

      …tu es peut-être juste un *&*% de sociopathe aussi… :-P

      Non sans blague, je comprends ce que tu dis. Il y a un certain risque de awkwardness relié au passage d’une relation virtuelle à une relation sur le plancher des vaches, mais en même temps c’est quand même pas un engagement sérieux ou quoi que ce soit qui a des conséquences réelles (advenant que ça tourne ”mal”).
      J’ai eu l’occasion de faire ce genre de rencontre Forum-VraieVie plusieurs fois et j’ai plus eu de bonnes surprises que de mauvaises.

    • @tous
      Petite paranthèse: j’ai envoyé ce matin un courriel à Alain, question de savoir.. je sais pas, quelque chose! :-/

      à suivre

    • j’ai l’impression étrange que ce blogue continue à rouler sans que personne chez Lapresse ne le sache… Genre complètement off the radar

    • millésime ‘71 toi aussi fantôme?

    • ”La personne que je respecte le plus ici c’est Luc_Marchesseault. Est-ce que j’ai envie de le connaître dans la vie? Non.”

      Crisse, pauvre Luc!
      Super flatteur en commençant pis tu le garoche aux vidanges dans la même phrase.

      ”L’amitié est quelque chose de mystérieux.”

      Bin oué toué, see point number 1 !!
      http://i2.kym-cdn.com/entries/icons/original/000/010/997/35s7cv.jpg

      Moi j’pense que tu es intéressant AUSSI en vrai, Luc. Tu aimes Moby ?

      http://www.aveleyman.com/Gallery/ActorsC/2760-22061.jpg

    • my bad, tu l’as rollercoasté sur deux phrases. Trois millimètres plus humain… ;-)

    • “Super flatteur en commençant pis tu le garoche aux vidanges dans la même phrase.”

      Je ne vois pas pourquoi respect et amitié iraient forcément de paire. Et je suis sûr que Luc ne se cherche pas un ami en ma personne, alors…

    • Comme un mélange de John Bender, Cameron Frye et Sheldon Cooper.

      C’est sûr que tu es attachant.

    • Je crois que c’est ça le problème: tu considères ce genre de rencontre comme un engagement forcé vers une amitié dans le réel (forcément plus demandante/intrusive)… Alors que je crois que tu t’égares, ici. C’est pas une rencontre sur Tinder, c’est un truc très casual qui est réversible (retour à la relation virtuelle).

      Tant que le sexe n’est pas impliqué dans ce genre de virtuel/réel, les chances que ça dérape sont quasi-inexistantes.

    • For the record: je ne suis pas en train d’essayer de te convaincre d’une rencontre dans le reél, fantôme. On jase sur un sujet qui, je trouve, est intéressant… :-)

    • Dans un large proportion, les gens sont plus idiots en vituel. Le réel leur amène d’autres dimensions qui avantagent à peu près tout le monde. Je suis pas supee gros “discussion avec des inconnus sur le web”, mais quand ça s’est transposé dans le réel, j’ai jamais été vraiment déçu. Et en effet, il n’est pas nécessaire de se liee d’une amitié indefectoble et profonde.

    • Désolé pour les fautes, je suis malhabile du doigté.

    • Le gros positif des discussions virtuelles, de mon point de vue de gars qui apprécie la confrontation (constructive), c’est que le mélange d’anonymat, de ‘distance’ dû à la virtualité et de structure venant d’une plateforme littéraire, permet de creuser plus fort et plus efficacement des sujets autrement quasi-impossibles sur le coin d’une table, une bière à la main…

      Par exemple, that very discussion, ce dont nous parlons en ce moment même… Impossible pour moi de concevoir la même qualité d’échanges ”en vrai”.
      Oui ça se fait, dans un sens, mais la dynamique est complètement différente et s’apparente plus à du small-talk en tuxedo.

    • Merci, Effet!! À moins que je ne me trompe, je pense connaitre John Bender seulement depuis l’an passé, grâce à la compil So Low de JD Twitch (J’en ai peut-être parlé ici?)

      https://www.discogs.com/Various-So-Low-/release/8138210

      Il y a aussi Close To The Noise floor qui était fabuleux:
      https://www.discogs.com/Various-Close-To-The-Noise-Floor-Formative-UK-Electronica-1975-1984/release/8616775

      Et tu dois connaitre Cosmic Machine, The Sequel est aussi dans mes souvenirs 2016 (en fait j’ai pas encore entendu le premier):

      https://www.discogs.com/Various-Cosmic-Machine-The-Sequel-A-Voyage-Across-French-Cosmic-Electronic-Avantgarde-70s-80s-/release/8539178

    • Je ne dis pas qu’il faut une amitié indéfectible et profonde, mais disons un certain nombre d’affinités qui peuvent devenir le signe d’un amitié (même si elle ne se concrétise pas). Pour le reste, chacun est différent et, vraiment, prendre une bière avec des avatars virtuels, je ne vois pas l’intérêt (pour vérifier quoi?).

    • Pour vérifier rien, en fait. Ce n’est pas un besoin non plus. Juste, parfois ça adonne et tunprends une bière avec un “avatar”, come parfois tu prends une bière avec un collègue de travail ou les boys du club da boulingrin. Je ne sens pas le besoin de prendre une bière avec un collègue de travail pour vérifier s’il est différent dans le reste de sa vie. Je prends une bière parce que ça adonne et que le vent a pousser par là. Criss, c’est ben compliqué prendre une bière avec quelqu’un.

    • Il y a plein de mes collègues avec qui je ne voudrais pas prendre une bière…

    • je ne parle évidemment pas d’aller prendre une bière à deux avec mon collègue le plus opposé à moi. Mais à moment donné, si tu ne prends pas de bière avec ceux opposés à toi, mais pas non plus avec ceux avec qui ont quelque chose que tu apprécies par craintes d’être déçu après des vérifications, ben effectivement, tu es mieux de rester à la maison tout seul.

    • hmmm, cette entrevue qui n’est plus que LaPressePlusse :
      http://www.lapresse.ca/arts/musique/entrevues/201704/11/01-5087558-timber-timbre-travail-de-groupe.php

    • en tout cas le choix semble arrêté sur la bière.

    • 300 messages, bravo Roberto!

    • Mais, je comprend ce que tu veux exprimer fantôme. Une relation virtuelle se suffit à elle-même contrainte dans sa virtualité, et à l’inverse je présume qu’une relation dans le réelle pourrait n’avoir strictement aucun intérêt dans le virtuel. Tu mets en doute à la fois la néccessité et la pertinence d’un crossover potentiel. C’est comme ça que je le comprend, en tout cas.

    • C’est ce que je fais aussi…

      Écoute, les gens que j’avais envie de rencontrer, je les ai rencontrés et je n’ai pas été déçu. J’aime bien l’anonymat des blogues et je n’ai pas envie de rencontrer tout le monde. Ai-je le droit?

    • Le dernier message était à Effet.

    • en 8-10 ans de blogue lapresse j’ai rencontré seulement 2 personnes; Alain et Boulga, et c’était dans un contexte peu propice au casual bière à la main, donc, ouais c’est loin d’être obligatoire cette histoire de rencontre live, même si la virtualité est solide.

    • Déjà, les gens ont de moi l’image d’un misanthrope, d’un égo gros comme la galaxie ou d’un badmotherfucker from hell. C’est très loin de la réalité. Alors je suis allé prendre une bière avec ceux avec qui j’ai des affinités et qui me devine. Ça se compte sur les trois doigts de la main de Django. C’est déjà beaucoup.

    • “Ai-je le droit?”

      Non

    • J’ai rencontré une seule personne icitte. C’est dire combien je juge ça important. Mais de là à me poser 36 questions sur si je devrais rencontrer ou non une personne virtuelle que je juge intéressante, rapport que ça pourrait être décevant ou que la dite personne voudrait peut être pas mon ami dans la vraie vie. À moment donné, si je croise quelqu’un pis que ça adonne, je verrai ben ce qui se passe avant de signer un contrat avec.

    • ”badmotherfucker from hell”

      wohh là on se calme, don’t flatter yourself Jules

    • C’est drôle la conversation parce que j’ai l’impression qu’Effet est la personne qui a le moins besoin d’amis ici. Écoutez-bien, Effet c’est le plus cool sur ce blogue selon moi pour une raison très simple: il a un band.

      Moi je me suis très isolé depuis 12 ans en grande partie à cause de troubles de santé. Sur cette liste ici je me situe entre le 5 et le 6 (quoique le 6 on va surement tous y arrivé):

      http://onlinecounsellingcollege.tumblr.com/post/31012263355/6-types-of-loneliness

      J’ai plusieurs bons contacts en ligne cela dit, que seul la distance géographique explique que je ne les voit pas en personne, mais même à Montreal, je ne sors pas beaucoup, c’est parfois pénible. Chacun son karma.

    • Sultitan,
      J’ai une famille avec enfants, blonde. J’ai les mêmes amis proches depuis 30 ans. Je me sens apprécié à mon travail et dans le milieu dans lequel je fais de la musique. Moi, je ne m’aime pas plus qu’il faut, mais je me suis toujours senti apprécié par les autres. Je suis chanceux. Personne à qui je tiens va changer quoi que ce soit à mon endroit en fonction de n’importe quelle connerie que je peux dire ici, alors oui, je m’en balance.

      Je ne passerai pas mon temps à dire que “je ne suis pas comme ça pour vrai”. Si ça arrange quelqu’un de croire que je suis un être obstructif, colérique pis plein d’ego, ben let’s go. Payez vous la traite.

      Je sais aussi que les choses vont au delà de ça. Si tu es allé au 2e de chez Dutchy’s, on ne sait jamais rencontrés, mais nous sommes frères. Voilà ce qui compte vraiment.

    • “Mais de là à me poser 36 questions sur si je devrais rencontrer ou non une personne virtuelle que je juge intéressante, rapport que ça pourrait être décevant ou que la dite personne voudrait peut être pas mon ami dans la vraie vie.”

      Ce n’est pas ce que je dis. Je dis que je n’aime pas à la base rencontrer une personne virtuelle dans le réel. Je le fais si je le veux vraiment et que j’ai des affinités avec la personne. Mon expérience vient surtout de site de rencontre où pendant un an ce fut assez catastrophique, beaucoup de déceptions. Je préfère rencontrer quelqu’un dans le réel à partir de zéro.

      J’ai rencontré quatre personnes sur lapresse (Siroka et ici). Deux qui sont devenus de grands amis. Deux autres que je rencontre de temps en temps avec beaucoup de plaisir. Avec l’un de ceux là, j’avais un projet de livre qui ne s’est pas concrétisé, il a décidé de se concentrer sur autre chose. J’aurais été très honoré d’être son ami mais ça n’a pas pris non plus et je n’ai pas insisté, probablement par pudeur. Mais je suis bien content quand je le croise et j’ai un grand respect pour lui.

      Pour le reste, peut-être que ce serait bien de faire un grand rassemblement où on échangerait nos souvenirs de old timers, mais je n’en ressens absolument pas le besoin.

    • Et aussi, Sultitan, ta condition semble pénible. Crois le ou non, ça revient régulièrement dans mes pensées. Si je peux faire une chose minime ne serait ce que 2 minutes pour t’aider, tu sais comment me trouver et ça me fera plaisir. Je ne vois pas quoi, mais n’hésite jamais.

    • Même chose, sultitan, si je peux faire quelque chose.

      Moi, croyez-le ou non, mais je pense souvent à Scotch. Elle avait l’air d’avoir une chienne de vie et j’espère juste que ça va bien pour elle, qu’elle a trouvé un peu de sérénité. Et je me demande souvent si l’avatar qui faisait des centaines de listes – je n’ai pas la mémoire des noms – a passé à travers son cancer. Life’s bitch.

    • J’ajoute que j’ai rencontré plusieurs personnes d’un autre site il y a de ça plusieurs années, les invitant même chez moi s’ils étaient de passage à Québec. Et j’ai eu plusieurs expériences désagréables. Je choisis mieux depuis.

    • Moi aussi, sultitan, si je peux faire quelque chose.

      Je pense souvent, croyez-le ou non, à une dame qui semblait avoir une chienne de vie; j’espère que ça va bien pour elle et qu’elle a pu trouver une certaine sérénité. Je pense également à cet avatar (j’ai oublié son pseudo) qui faisait des centaines de liste et me demande s’il a passé à travers son cancer. Life’s bitch.

    • Ghost, je comprends très bien. Faut effectivement être capable de choisir. Je disais pas qu’il faut se rendre disponible pour toutes les occasions.

    • La disparition officielle/imminente des blogues Sikora/Sciences/Brunet s’insère dans un triste palmarès nécrologique de La Presse avec le décès de Bob Duguay et la disparition de La Petite Presse format cahier.

    • Ha man… et Le cahier Perspectives!

    • salut Ben, le blogue science par contre est toujours en vie parce que c’est sous Le Soleil (qui n’est plus sous Gesca):

      http://blogues.lapresse.ca/sciences/

      C’est un peu compliqué et les boss de Lapresse ne se cassent pas le bécyk pour clarifier les choses…

    • En 24 heures nous sommes passés d’une queue de poisson à un plot twist assez touchant.

      Quand je disais qu’il y a de l’humain de qualité ici…

    • @ghost 21h23 Je me souviens de ce type dont l’avatar m’échappe également, mais il a trépassé il y a plusieurs années. Alain l’avait d’ailleurs mentionné dans un billet.

    • ”Mon expérience vient surtout de site de rencontre où pendant un an ce fut assez catastrophique, beaucoup de déceptions.”

      Ça aussi ça me touche.

      Je me risque avec une petite confidence ici: en grande partie dû à la nature de mon travail (isolation), j’ai rencontré beaucoup de femmes via des sites de rencontres. J’ai le défaut et la qualité, dans la vie, de savoir ce que je veux avec une précision que je qualifierai d’anormale. Ce qui m’a apporté, dans ce contexte là, un lot de désagréments, d’énergie gaspillée et finalement de souffrantes désillusions.
      Bref, je suis passé de l’excitation à l’état brut typique des premières rencontres à l’état totalement blasé du zombie-qui-rencontre-quelqu’un-qui-fera-pas-l’affaire-encore-une-fois… Puis un jour, out of the blue, j’ai rencontré la femme de ma vie. Jamais je n’avais dépassé le 6.5/10 de compatibilité, puis paf! 9.9 sur 10. Le gros lot.

      Je n’ai plus jamais considéré par la suite les millions de filles, rencontrés juste avant, comme cette futile perte d’énergie et de temps. Non, j’ai considéré ça comme l’étape obligée qui me ferait apprécier à la fois ma persévérance récompensée et l’unicité de la femme que j’aime.

      Don’t get me wrong: je ne dis pas que ça peut arriver à tout le monde, ce genre d’histoire, je dis juste que dans le processus de rencontre entre êtres humains, il va toujours y avoir un pourcentage de déceptions …et de rencontres tout à fait fantastiques.

    • Merde. Je l’avais pas su et je me disais qu’il avait peut-être réchappé de son cancer et qu’il avait décidé de changer de vie. Life’s a bitch, comme je disais.

    • sultitan, ça semble terrible 5 & 6

      http://onlinecounsellingcollege.tumblr.com/post/31012263355/6-types-of-loneliness

      Je peux m’identifier au 4 mais 1, 5 et 6 me paraissent être les plus souffrants. Comme tu dis, 6 on va tous y passer mais ça peut être vachement court comme ”expérience” aussi..

    • @ghost 21h23 Je me souviens de ce type dont l’avatar m’échappe également, mais il a trépassé il y a plusieurs années. Alain l’avait d’ailleurs mentionné dans un billet.

      Sylvain Cournoyer

    • By the way votre façon de changer drastiquement de mood dans vos conversations virtuelles est quasi schizophrénique , moi aussi j’aurais peur de vous rencontrer en vrai. (C’est une joke)

      J’ai rencontré quelques connaissances virtuelles en chair et en os d’ici et d’autres endroits et ça s’était fort bien passé, du reste de mon côté dans certains cas j’en garde d’excellents souvenirs, du reste j’ai peut-être été chanceux.

      Mais bon mes attentes demeurent assez basses avec la communication avec autrui tant que je termine pas ma soirée à l’hôpital je trouve que ça bien été j’exagère un peu beaucoup mais bon je comprends la crainte de la hantise de cotoyer entre une personne en virtuel et en live.

      Au sujet des personnalités virtuelles, ce qui arrive c’est qu’à l’écrit certains de nos traits de personnalité sont exacerbés surtout lorsqu’on n’est pas des écrivains pros et même chez eux on perçoit certains traits de caractère surtout dans les échanges épistolaires. Résultat c’est plus facile de se taper sur les nerfs ou d’avoir un avatar crush en limitant les échanges de cette façon mais bon la réalité est plus floue

    • ”Mais bon mes attentes demeurent assez basses avec la communication avec autrui tant que je termine pas ma soirée à l’hôpital”

      Haha, j’ai éclaté de rire tellement fort ce satané chat est encore parti derrière la sècheuse.

    • ”ce qui arrive c’est qu’à l’écrit certains de nos traits de personnalité sont exacerbés surtout lorsqu’on n’est pas des écrivains pros et même chez eux on perçoit certains traits de caractère surtout dans les échanges épistolaires.”

      Dans un sens, j’ai plus appris ce soir sur vous autres qu’en huit-dix ans à gazouiller musique ou cinoche. Bien sûr c’est le fun de savoir que vous aimez Bowie et Scorcese mais un moment donné un individu ne se défini pas juste par ses goûts culturels.

      Ce qui est à la fois stimulant et irritant dans les échanges musclés c’est que ça picosse sur un sujet particulier jusqu’à plus soif. C’est aussi, à mon sens, le gros défaut du blogue v.s. le forum qui laisse plus d’espace pour des sujets connexes…et des relâches de vapeur.

    • “9.9 sur 10″

      Nobody’s perfect.

    • Merci Effet et les autres. J’ai déjà fait du trijumeau, alors tant que çà, çà ne revient pas, je peux manager mes autres troubles. Le cancer oui c’est une chose terrible, mais parfois les bobos c’set le collatéral à la survie d’un cancer.

      Effet on s’est surement croisé, au moins allé au même show, faudrais voir nos feuilles de route. J’ai croisé Brunet aussi souvent dans le passé, mais lui ai parlé juste brièvement, c’était avant les années 2000.

      En ce qui concerne les histoires d’amour, j’ai connu une super relation de 10 ans, et puis, plus rien depuis. Parfois on a l’assurance que tout est dans le ciment, et puis un jour non, rien ne va plus. Les relations humaines c’est difficile et je comprends parfaitement la peur d’être blessé et la théorie des hérissons.

    • Merci Effet et les autres. J’ai déjà fait du trijumeau, alors tant que çà ne revient pas, je peux manager mes autres troubles. Le cancer oui c’est une chose terrible, mais parfois les bobos c’set le collatéral à la survie d’un cancer.

      Effet on s’est surement croisé, au moins allé au même show, faudrais voir nos feuilles de route. J’ai croisé Brunet aussi souvent dans le passé, mais lui ai parlé juste brièvement, c’était avant les années 2000.

      En ce qui concerne les histoires d’amour, j’ai connu une super relation de 10 ans, et puis, plus rien depuis. Parfois on a l’assurance que tout est dans le ciment, et puis un jour non, rien ne va plus. Les relations humaines c’est difficile et je comprends parfaitement la peur d’être blessé et la théorie des hérissons.

    • Message ne passe pas. Mais merci pour vos souhaits (en attendant).

    • Le forum c’est un collectif qui se disperse selon les intérêts de tous et chacun selon les chapelles d’un sujet qui les attire et ça permet comme tu dis de garder contact en parlant d’autre chose tout en demeurant dans la communauté.

      Un blogue comme celui-ci c’est un peu comme une secte autour d’un gourou. Ça permet de cibler davantage les conversations mais c’est certain que pour connaître un individu ça prend autre chose ou avoir un peu plus de latitude comme cet espace le permet en absence dudit gourou (Salut Alain). Le point d’attention dans un blogue demeure le blogueur sinon ça peut déraper assez vite, on en a fait l’expérience sur ce site et certains égos/blogueurs l’ont mal pris .

      Les gens qui sont plus à l’aise avec un modèle ne seront pas nécessairement à l’aise avec l’autre, l’éparpillement ne sied pas à tous. Donc c’est normal que tu préfères un à l’autre surtout si tu t’en sers pour t’extérioriser ou pour apprendre à connaître d’autre gens , le format forum te plaira davantage

    • @jon8

      Scorsese, pas Scorcese, banane!

      (je trouvais qu’on devenait trop gentil)


    • “9.9 sur 10″
      Nobody’s perfect. ”

      Non pis je te dirais même que des fois quand je suis fâché ça baisse en maudit, peut-être même jusqu’à 9.8 sur 10. Mais le lendemain c’est toujours revenu correct

    • @Not_OK_Computer

      Oui je suis d’accord.
      C’est fort probablement le pattern secte/gourou qui m’irrite. Non pas par rebellion envers le gourou/leader mais parce que c’est pas vrai qu’un seul individu peut apporter plus de contenu et de dynamique constructive qu’un groupe.

      À la base, le forum c’est la plus démocratique et neutre des plateformes que j’ai connu. Le potentiel d’échanges constructifs qui mènent potentiellement à de l’action, à du concret, c’est assez unique.

      Par contre, comme je viens tout juste de le voir en cherchant sur le sujet, le format forum en 2017 c’est aussi dépassé que le CD.. ;-)

    • Je pense qu’on pourrait faire quelque chose d’assez drôle, une sorte d’utopie diagonale. J’ai des amis qui pendant un an ont squattés un billet de blogue périmée par l’actu, qui s’appelait justement “Room 237″, et ils se sont envoyé des poèmes sur l’actualité, comme s’ils étaient à l’étage 3 1/2 dans la tête de John Malkovich. On pourrait par exemple continuer à écrire ici pendant des années, quitte à descendre un billet plus bas s’il bloque à 700.

    • Je suis partant.

    • Jon8, as-tu écouter 666 d’Aphrodite’s Child? Tu vas pogner quelque chose.

    • Le problème c’est que plusieurs blogueurs n’ont semble-t-il jamais su que nous sommes ici.

    • hey attends, tu dis ”pendant des années” ??
      ça fait vraiment beaucoup de Roberto Lopez!

      https://www.youtube.com/watch?v=vUi1PdYn5nk

    • ”Le problème c’est que plusieurs blogueurs n’ont semble-t-il jamais su que nous sommes ici.”

      …ou alors nous avons grossièrement surestimé le pouvoir attractif de fantôme qui se roule dans bouette avec johnny8. Je blâme ton maillot de bain.

    • La fois où j’ai rencontré d’autres blogueurs, (Vanbasten et boogie), nous nous étions donné rendez-vous après un show. C’était très drôle. On a parlé du show, de la musique, beaucoup du blogue, un peu de nous, on a mangé et bu du vin. Et on a surtout beaucoup ri. Après? Après on ne s’est pas échangé de recettes de shortcake aux fraises, ni rien, mais c’était une belle soirée et j’en garde un très beau souvenir.

    • Ce que je peux dire sur tout ça, c’est qu’à un moment donné, je me suis rendu compte que les gens qui avaient les mêmes intérêts que moi, n’étaient pas tous des gens avec qui je m’entendrais nécessairement bien. Il y a des vrais passionnés mais aussi beaucoup de poseurs pour qui namedropper tel ou tel artiste, c’est se donner de l’importance dans l’échelle sociale.
      De plus, je me suis longtemps rendu malheureux en cherchant à rencontrer une blonde qui aimerait la musique et les arts en général autant que moi. C’est une fois que j’ai passé à autre chose que tout a pu cliquer pour moi.
      Il y a longtemps que parler de mes découvertes artistiques avec mon entourage n’est plus une priorité. C’est quand même parfois un besoin et un outil comme ce blogue peut alors faire la job.

    • D’accord avec Chibougameau. C’est intéressant rencontrer des gens qui ont les mêmes intérêts, mais je crois, du moins dans mon cas, que les amitiés ne se consruisent pas nécessairement à partir de ce type de compatibilité. Comme Ghost l’a dit, il y a quelque chose de mystérieux dans l’amitié. Pour être honnête, j’aime encore plus bien m’entendre avec des gens qui ne s’intéressent pas aux mêmes choses, comme ça, j’ai l’impression d’apprendre quelque chose, d’approfondir mes connaissances de l’humain. À moment donné, s’il fallait que je passe mes journées à parler de disques, de synthés et de musique at large, j’aurais l’impression de vivre en vase-clos.

    • Chanceuse, norvègepq, mais peut-être que la prochaine fois tu seras découpée en morceaux à la chainsaw par lecteur_curieux, qui sait.

      ;-)

      D’ailleurs, il est où celui-là?

    • Bon, soyons clair: Canadien en 5.

    • il est gentil, lecteur_curieux. Un brin hyperactif du clavier mais gentil. Non il ne sait sûrement pas que nous existons dans cette dimension parallèle de lapresse

    • Quelqu’un ici sait si Alain est revenu de voyage?

    • Je m’ennui aussi un peu du blogue de Maxime Bergeron et de la faune particulière là dedans… Triste de voir un gars comme concombre_masque tenter de combler son vide sur La mère blogue.

    • “il est gentil, lecteur_curieux.”

      Je sais bien, d’où la blague absurde.

    • et puis inventer un scénario où norvegequebec est découpée à la tronçonneuse, franchement ça manque de tact.

    • Hey, c’était une une blague…

      Sérieusement, j’ai déjà invité un autre blogueur chez moi et je n’ai pas fermé l’oeil de la nuit. Vraiment freakant. Le type racontait des choses insensées.

    • Je ne pensais pas que tu allais mordre à l’hameçon sur celle là…

      Tu veux un macchiato pour te réveiller? J’suis justement en train d’en faire. Du bon, direct de Carleton-sur-mer en plus.

    • ”Sérieusement, j’ai déjà invité un autre blogueur chez moi et je n’ai pas fermé l’oeil de la nuit. Vraiment freakant. Le type racontait des choses insensées.”

      oh come on! Tu peux pas commencer une histoire de même sans la terminer…

    • Dans l’fond, fantôme, tu adores les cigares pis Moby, c’est juste que tu as une peur bleue que je t’attaque avec un couteau à beurre. Tu fais parfois des cauchemars où une mystérieuse Porsche de couleur blanc crème te pourchasse dans les rues de Limoilou ?

    • (parenthèse)

      Je ne suis pas abonné Twitter, quelqu’un sait si Alain est actif depuis les dernières semaines là dessus? Me semble que c’est pas son genre de donner *aucune* nouvelle..

    • « Je me risque avec une petite confidence ici: en grande partie dû à la nature de mon travail (isolation), j’ai rencontré beaucoup de femmes via des sites de rencontres. »

      Tu travailles dans le domaine de l’isolation, jon? Je pensais que t’étais dans les haut-parleurs haut de gamme? Peu importe, ça tombe bien parce que je me demandais quelle sorte de laine minérale convient le mieux à un grenier : la jaune ou la rose?

      Par ailleurs, tu vas m’expliquer le lien entre ton boulot dans l’isolation et tes nombreuses rencontres, parce que je suis perplexe en calvâsse. À moins que tu veuilles parler « d’isolement ». Parce que « isolation » en anglais signifie « isolement ». Tu sais comment on appelle ce genre de transfert fautif d’une langue à une autre? Un faux-ami!

    • Tu as tout à fait raison/You’re absolutely right, Luc. Je ne pose effectivement aucune laine minérale dans les igloos de l’arctique. ”isolement” comme dans ”je ne vais pas rencontrer de gens dans le cadre de mon boulot”. À l’époque, le plus près d’un 5 à 7 dans ma vie c’était l’ouverture d’une canette de pepsi diète devant mon chat. Pas le même chat par contre lui il était assez sympa.

    • Michel Gauvin/Mike Goveune!

    • “Tu fais parfois des cauchemars où une mystérieuse Porsche de couleur blanc crème te pourchasse dans les rues de Limoilou ?”

      Haha! Oh merde, je vais faire des cauchemars cette nuit. Here’s Johnny!!

    • L’épisode sentimental du mardi semble laisser place aux batailles d’oreillers du mercredi. I like your style, eternal blog.

    • @jon8 11h29

      AB n’est pas le plus actif sur Twitter outre de brefs commentaires à chaud sur des shows ou tweeter ses textes, sa dernière entrée en date genre d’hier soir (au boulot pas d’accès au moineau) était pour faire de la pub pour son entrée sur le CD en mode palliatif au alentours de la mi-mars , bref il est silencieux à cet endroit aussi..

      @11h50

      Tant mieux j’étais en train de vous visualiser formant un cercle torse nu en jouant du tambour.

    • Ah ben tab… alors que ça ne sert plus à rien, je viens de découvrir par hasard qu’on peut agrandir le rectangle dans lequel on inscrit nos commentaires.

      Moi qui me faisait damner à taper des textes dans un espace aussi restreint

    • Hahaha, après neuf ans je découvre aussi une fonctionnalité, au moment où la bête meurt.

    • La patron a quand même signé une couple d’articles sur La Presse + depuis quelques jours. Et puis, s’il n’y a rien sur PJ Harvey qui sera à Montréal vendredi, eh ben…faudra effectivement faire le tour des urgences d’hôpitaux!

    • Les articles devaient être préparés depuis un temps.

    • oui c’est ce que je pense aussi.

    • Pj Harvey ne donne aucune interview, je ferai la critique du concert. Par ailleurs, le blogue d’adieu vient d’être mis en ligne tardivement, vu mon retour de Thaïlande hier en fin de journée.

    • ahh! merci

    • oui

    • j’aime beaucoup votre style !

    • magnifique

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives