Alain Brunet

Archive du 2 mars 2017

Jeudi 2 mars 2017 | Mise en ligne à 16h05 | Commenter Commentaires (7)

Must hivernal: Craig Taborn/ Daylight Ghosts

craig-taborn Dailight Ghosts

Depuis la lointaine époque où il accompagnait James Carter alors qu’il étudiait dans la région de Détroit (université d’Ann Arbor, îlot de civiilsation), le pianiste et claviériste Craig Taborn est devenu un jazzman plus que marquant.

Dès qu’on l’a entendu dans le groupe permanent de Steve Coleman (années 90), on a apprécié au plus haut point ce pianiste extrêmement personnel, accompagnateur attentif , technicien redoutable malgré une éducation atypique, improvisateur d’exception en solo comme en formation.

L’interprète, improvisateur et compositeur américain propose un troisième album chez ECM, cette fois à la barre d’un quatuor réunissant le saxophoniste Chris Speed, le contrebassiste Chris Lightcap et le batteur Dave King (The Bad Plus).

Daylight Ghosts révèle une synthèse inspirée du jazz contemporain, en transcende les avancées formelles depuis les années 70 et s’inscrit dans une continuité sans ruptures.

Sauf quelques légers compléments électroniques, Taborn et ses collègues suggèrent ici un spectre complet d’ambiances et de concepts substantiels. Certains de ces concepts recèlent de brillantes particularités polyrythmiques et contrapuntiques pendant que d’autres des structures plus aléatoires, ouvertes au dialogue et à l’improvisation libre.

LIENS UTILES

Craig Taborn, site officiel

Craig Taborn, écoute partielle de Daylight Ghosts sur All Music

Album Daylight Ghosts, profil ECM

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives