Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 3 février 2017 | Mise en ligne à 11h19 | Commenter Commentaires (3)

    Beyrouth-Montréal-Beyrouth: conclusion et répertoire

    radiobeirut

    Si vous avez parcouru cette série d’articles consacrés aux communautés musicales de Beyrouth, vous en aurez saisi l’ampleur, le dynamisme, la résilience et la diversité. La guerre civile s’est terminée en 1990 là-bas, mais chacun sait que cette zone du monde est soumise à différentes pressions politiques, religieuses, forcément militaires.

    Pour la plupart, les artistes libanais savent la fragilité de cette région qu’ils chérissent et dans laquelle ils tentent de faire évolue leur culture et en préserver soigneusement les acquis. Qui plus est, nombre d’entre eux ont une connexion avec Montréal que je me suis efforcé de mettre en lumière. J’encourage donc les férus de musique à découvrir cette métropole reconstruite mais dont on sent les acquis historiques et la culture millénaire. Et, surtout, la volonté quotidienne de cohabiter harmonieusement, vivre dans la tolérance des différences.

    Grand merci à tous ces artistes valeureux de m’avoir ouvert grand leur porte et nous avoir ainsi fait découvrir cette formidable diversité musicale à Beyrouth.

    POUR CELLES ET CEUX QUI N’ONT PAS TOUT LU, VOICI LES HYPERLIENS DE CHACUNE DES PARTIES DE CE REPORTAGE:

    1. INTRODUCTION

    2. BEYROUTH INDIE

    3. SYSTÈME D: HIP HOP & INDIE

    4. POP VIRALE

    5. LIBAN ÉLECTRO

    6. LIBAN CLASSIQUE

    7. AVANT-GARDE

    8. FESTIVALS: BEITEDDINE & BAALBECK

    9. BEYROUTH CABARET

    10. BEYROUTH-MONTRÉAL: WAKE ISLAND

    11. BEYROUTH MONTRÉAL: JERUSALEM IN MY HEART


    • Ce reportage est une formidable immersion. Merci pour cet éventail diversifié et généreux.

    • Ça me fournit enfin l’occasion de caser cette citation sur la musique provenant de Khalil Gibran qui, il faut bien le dire, y allait fort en métaphores :

      « C’est la vibration d’une corde qui pénètre tes oreilles, portée par les ondes de l’éther pour ressortir de tes yeux en une larme ardente provoquée par le tourment de l’éloignement d’un être aimé ou par de douloureuses morsures du destin. Il se peut également qu’elle ressorte d’entre tes lèvres en un sourire qui est, en vérité, l’insigne du bonheur et du bien-être. »

      Merci Alain pour ce docu Web touffu et propice à l’approfondissement. Ceux qui se demandent ce qui en est du métal beyrouthin, par exemple, peuvent consulter, par l’intermédiaire de Google – Livres et à condition de lire l’anglais, le – quelque peu bref, toutefois – cinquième chapitre d’un bouquin intitulé « Local Music Scenes and Globalization – Transnational Platforms in Beirut », qui date de 2012.

    • De rien ! Je vous confie d’ailleurs avoir passé deux jours à Bcharré dans la vallée de la Qadisha, soit à un jet de pierre de la maison natale de Khalil Gibran, près de laquelle on a rapatrié son oeuvre picturale et ouvert un petit musée… que j’ai évidemment visité.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2017
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728  
  • Archives