Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 30 janvier 2017 | Mise en ligne à 16h28 | Commenter Aucun commentaire

    Beyrouth-Montréal-Beyrouth / Avant-garde

    Sharif Sehnaoui-ghost photo de Tony Elieh

    Sharif Sehnaoui

    Au chapitre de la débrouillardise, citons également le cas de Sharif Sehnaoui, guitariste, compositeur, improvisateur, initiateur du festival d’avant-garde Irtijal. Car Beyrouth compte aussi des musiciens très pointus, férus d’improvisation libre, de bruitisme, d’électroacoustique ou de musiques contemporaines instrumentales.

    “Irtijal est le plus vieux festival de musique à Beyrouth. Ça a commencé en 1999-2000, et ça s’est vraiment transformé au fil du temps. C’est un parcours de différents genres musicaux, présentés dans plusieurs lieux et quartiers de la ville. Ainsi, nous présentons annuellement de 20 à 40 événements. C’est très éclectique : classique contemporain, free jazz, noise, rock, expérimental, musiques traditionnelles revisitées, musiques électroniques, etc. Nous allons à fond dans l’expression contemporaine, dans l’expérimental, la recherche, l’innovation.”

    En fait, la proportion d’étrangers est plus grande que celle des musiciens locaux. Nous avons des sponsors mais pas de sponsor commercial, des instituts Goethe institute, Institut français, Institut suédois, etc, des fonds, très peu d’argent de l’État.

    Sharif Sehnaoui dirige aussi deux labels: Al Maslakh s’applique à « diffuser l’indiffusable de la scène libanaise », alors que le label Annihaya « se concentre sur l’échantillonnage, le recyclage, la déconstruction et le déplacement de différentes composantes de la culture populaire ».

    « À la base, résume-t-il, je suis musicien et je reste musicien. Mais il a fallu soi-même organiser des choses, concerts et enregistrements. Ça s’est vite imposé, un musicien dans mon genre n’avait pas le choix. Si j’arrêtais d’éditer et diffuser, ça irait mieux pour le créateur en moi.»

    À titre de guitariste ouvert à plusieurs expressions du maqâm arabe au free jazz en passant par le bruitisme, Sharif Sehnaoui a une approche très spéciale de la guitare.

    « Je suis devenu guitariste à Paris, j’étais alors inscrit dans une très bonne école de musique actuelle, l’EDIM. On y poussait les étudiants à suivre leur propre voie, on leur apprenait les standards mais on les ouvrait à d’autres horizons. J’ai quitté cette école lorsque je me suis mis à faire de l’improvisation. Puis j’ai cherché des façons différentes de faire sonner la guitare – surtout la guitare acoustique à cordes de métal.

    ” En fait, j’ai un peu fui la guitare avant de préciser mon propre langage, car je voulais sonner comme des saxophonistes ou des pianistes pendant une certaine période. Je cherchais des façons différentes de faire sonner la guitare – surtout la guitare acoustique à cordes de métal. J’ai aussi fait des études de percussions, j’ai finalement essayé de fusionner ces différentes approches via la guitare traitée.

    “Je n’ai pas de ligne spécifique. Je peux jouer aussi jouer dans une esthétique rock, une esthétique jazz ou même la tradition des maqâms arabes. Tout dépend du projet. Il m’importe de ne pas me mettre de limites. Il me faut être séduit par une idée, mais je peux complètement changer de style d’un projet à l’autre. Par exemple, transformer des rythmes de danses populaires orientales en quelque chose de contemporain.”

    Sharif Sehnaoui s’est produit en Europe, Amérique, Afrique du Nord, en Afrique, en Iran, ou même aux Suoni per il Popolo de Montréal il y a trois ans. Ses revenus de musiciens, indique t-il , proviennent surtout de ses prestations à l’étranger. Nul n’est prophète…

    Sharif Sehnaoui et Radwan Moumneh

    Sharif Sehnaoui et son ami Radwan Ghazi Moumneh de Montréal (Jerusalem in my Heart)

    Lien Soundcloud Sharif Sehnaoui

    Lien Soundcloud Karkhana

    Site officiel Festival Irjital

    Wormholes – Sharif Sehnaoui & Mazen Kerbaj from Sharjah Art Foundation on Vimeo.

    WORMHOYES // FESTIVAL SONS DE PLATEAUX#9 // 24 MAI 2015 // MONTÉVIDEO // MARSEILLE from GRIM on Vimeo.


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2017
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives