Alain Brunet

Archive du 11 février 2016

Jeudi 11 février 2016 | Mise en ligne à 11h27 | Commenter Commentaires (15)

Post-rock, hardcore, électro, jazz, Japon: Mouse on the Keys

Mouse on the Keys

Mouse on the Keys fut constitué il y a dix ans par le batteur, claviériste et compositeur Akira Kawasaki, ainsi que par le claviériste Atsushi Kiyota. Ces musiciens furent précédemment les membres fondateurs d’une formation indie rock nommée Nine Days Wonder.

En 2016, on imagine sans problème l’hyper-fragmentation des genres au pays du Soleil-Levant; comme dans toutes les société avancées, le Japon a son lot de bands indies (un exemple: visionnez le clip de la formation Toe à la toute fin de ce blogue), noise, électro, post-rock (il n’y a pas que Mono!)… bien au-delà de la J-pop, du jazz, de la musique classique, des tambours kodo ou de la flûte gagaku shakuhachi.

Au départ, l’idée de Mouse on the Keys était de fusionner l’énergie punk/hardcore à des propositions musicales complexes, inspirées du jazz et de la musique contemporaine d’Occident ou d’Asie. Dès sa fondation, le groupe fut associé à de multiples installations et événements multimédia, notamment au vidéaste et éclairagiste Keisuke Ikeda. Le visionnement des clips officiels de MOTK laisse deviner que ses membres sont aussi passionnés d’art contemporain. Sur Allmusic.com, on raconte même qu’ils s’intéressent aussi aux penseurs modernes, dont Jacques Derrida.

Pendant un moment, Mouse on the Keys fut un tandem qui s’adjoignait parfois les services du guitariste/saxophoniste Jun Nemeto. Le claviériste Daisuke Niitome s’est joint plus tard à cette formation qui a lancé trois albums : An Anxious Object (2009), Machinic Phylum (2012) et The Flowers of Romance (2015). Connu en Asie, le trio s’est produit en Europe, en Amérique latine, au Canada, surtout en Asie.

Après quelques écoutes du troisième opus, le constat est clair: cette musique est riche, cohésive, percutante, résolument contemporaine. Elle peut séduire les amateurs de math metal, jazz rock, prog, minimalisme américain, musique contemporaine occidentale, bandes originales de films japonais d’animation, mais aussi de techno et de hardcore, car elle en absorbe plusierus caractéristiques.

Mouse on the Keys se produit ce jeudi au Cercle à Québec, ce vendredi au Café Côté-Cour de Jonquière, le jeudi 18 février à L’Astral de Montréal, le vendredi 19 à La Mitaine de Joliette. Voilà la meilleure façon de faire durer le plaisir au cours des années à venir, voilà une excellente initiative de Bonsound.

LIENS UTILES

Une interview de Mouse on the Keys sera bientôt publiée dans LaPresse +

Mouse on the Keys, site officiel

Mouse on the Keys, bio du site Allmusic.com

Toutes les pièces de l’album The Flowers of Romance sur YouTube:

Exemple de rock indie / post-rock japonais: le groupe Toe

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2016
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    29  
  • Archives