Alain Brunet

Archive du 7 mai 2015

Jeudi 7 mai 2015 | Mise en ligne à 13h52 | Commenter Un commentaire

Chanteuses et musiciennes de MTL: Isis Giraldo

Isis 10710581_689329471146449_1312575703551806249_n

Isis Giraldo est née à Bogota où elle a vécu jusqu’à l’âge de dix ans, après quoi sa famille a migré vers El Norte, où elle a fait des études en musique classique, piano jazz et chant choral. Elle vit à Montréal depuis son inscription à l’université McGill, elle se produit régulièrement dans l’underground jazzistique d’ici, notamment en tant que pianiste de la chanteuse Emma Frank. Isis Giraldo est l’une des musiciennes émergentes à découvrir, notamment pour cet ambitieux Poetry Project dont l’album Padre reprend des textes de son père écrivain. Ces poèmes n’ont jamais été publiés pour les “raisons politiques” que l’on imagine. ”

Ruben Dario Giraldo, est un poète colombien ayant malheureusement dû garder son art loin des projecteurs en raison des risques de représailles bien présents dans le pays”, peut-on lire dans le profil biographique de sa fille, musicienne extrêmement douée.

Pas moins de 16 pièces tapissent cet album très riche, assurément l’un des projets considérables qu’offre le jazz local par les temps qui courent: les orientations musicales sont au croisement du jazz et des musiques écrites de notre temps.

On doit pénétrer dans ce jardin luxuriant, goûter avec attention ses fruits parfois étranges, se laisser envahir par cette substance dont les balises sont néanmoins connues des mélomanes férus de jazz et de musique contemporaine. Non, ce n’est pas un truc léger. Les arrangements y sont généralement relevés et complexes, le chant choral et le chant solo s’inscrivent dans cette même profondeur orchestrale. On notera que l’audace harmonique qui caractérise cette approche n’est pas déployée au détriment de mélodies poignantes et consonantes.

Les voix y sont tout simplement délicieuses (Isis Giraldo, Felicity Williams, Thom Gill, Ghislain Aucoin, Robin Dann), les instrumentistes s’y joignent en toute volupté. On retient le jeu très lyrique de Giraldo au piano, le son très subtil du trompettiste Simon Millerd (compagnon et sideman d’Emma Frank) et du saxophoniste et clarinettiste Mike Bjella, l’accompagnement solide du batteur Kai Basanta, du contrebassiste Ben Dwyer et de la violoncelliste Jane Chan.

Facile de prévoir que le Café Résonance sera plein à ras-bord le jeudi 21 mai prochain, à compter de 21h.

Isis Giraldo, site officiel

Écoute des albums d’Isis Giraldo sur bandcamp

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2015
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives