Alain Brunet

Archive du 25 mars 2015

Mercredi 25 mars 2015 | Mise en ligne à 17h18 | Commenter Commentaires (12)

Laura Marling, Short Movie, le pouvoir des mots et de la voix

Laura Marling Short Movie

Pour tant de mélomanes, les chansons interprétées dans une autre langue que la leur peuvent avoir des vertus essentiellement musicales. Alors bonne chance pour apprécier Richard Desjardins si vous parlez bulgare. Il faut donc rappeler qu’une chanson n’est pas faite que de sons, de notes, d’harmonies et de rythmes. Il faut aussi rappeler que certaines chansons sont plus musicales, d’autres plus poétiques. Par exemple, on pourrait résumer Laura Marling à une addition/synthèse du meilleur folk rock des années 60 et 70. Mais… ses mots, sa voix, sa dégaine, sa personne démantibulent ces considérations référentielles. Ses textes et son organe vocal constituent un espace de liberté considérable, en témoignent son nouvel opus, imaginé lors d’un long séjour en Californie (Laurel Canyon pour être précis) et dont voici quelques exemples:

La rupture:

« He means to ride me on / He sees a battle he don’t want to face alone/ I bolt upwards and shake him off my back/ He falls to his knees, on to a bloody track/ Well I can’t be your horse any more… » (Warrior)

La symbiose:

« Keep your love around me so I can never know what’s going on…» (I Feel You Love)

La sagesse:

« Never give orders / just to be obeyed /Never consider yourself or others / without knowing that you’ll change…» (Gurdjieffs’s Daughter)

Et ainsi de suite…

La Britannique n’a que 25 ans et cinq albums studio derrière la cravate, dont l’exceptionnel Once I Was an Eagle sorti en 2013. D’entrée de jeu, Short Movie ne produit pas le même ravissement musical, cet album n’en demeure pas moins recommandable. Moins chargé, cet opus s’inscrit dans une mouvance néo-folk anglo-américaine où l’on identifie clairement les influences antérieures, de Joni Mitchell à Bob Dylan en passant par Fairport Convention et Dire Straits.

Les guitares sont belles, les harmonies et mélodies sont riches, les arrangements fins pour la plupart. On a aussi droit à quelques passages musclés dans le jardin de Laura Marling, qui use aussi de la guitare électrique dans le cas qui nous occupe. Si on ne s’en tenait qu’à la musique, on parlerait d’une courte-pointe des années 60 et 70 mais les autres composantes changent la donne : l’auteure-compositrice-interprète se démarque par la haute tenue de ses textes, par la musique de ses mots, par son phrasé, le grain de sa voix, ses inflexions mélodiques, sa vieille âme.

LIENS UTILES

Écoute intégrale de l’album Short Movie sur Deezer

Laura Marling, site officiel

Laura Marling, profil wiki

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives