Alain Brunet

Archive du 16 mars 2015

Lundi 16 mars 2015 | Mise en ligne à 17h37 | Commenter Commentaires (65)

Kendrick Lamar: To Pimp a Butterfly

Kendrick_Lamar_-_To_Pimp_a_Butterfly_coverart.jpeg

De New York, Joey Bada$$ et la tribu Pro Era contribuent à rénover le style boom bap et ramener le jazz dans le hip hop d’aujourd’hui, avec la bénédiction de DJ Premier ou de Statik Selektah. On s’en réjouit puisque le dernier Bada$$, un album qu’on retiendra certes au Temps des Listes, ne cesse de se bonifier au fil des écoutes. Et voici la réplique de Los Angeles, signée Kendrick Lamar. Puissante réplique! Sous étiquette Top Dawg/Aftermath/Interscope, son troisième opus a été lancé sur la Toile une semaine plus tôt que prévu. C’est idem pour la critique que voilà.

Ceux-là qui le croient surévalué, chouchou de la presse spécialisée, devront à mon sens réévaluer leur position. L’écoute des 16 titres de To Pimp a Butterfly, troisième et très ambitieux album du MC californien, se résume par un gros WOW! La musique y est supérieure à ses premiers opus, ce qui n’est pas peu dire.

Diversité stylistique dans les altitudes black : boom bap, jazz funk, jazz moderne, G-funk, P-funk, nu soul, blaxploitation, électro. Séquences instrumentales très relevées, approche chorale de haute volée. Lecture à chaud ? Peut-être, j’ose néanmoins affirmer que cette proposition musicale est d’un niveau comparable aux meilleures, je pense à Outkast et autres Erykah Badu.

Le rapper y réunit une vingtaine de beatmakers et réalisateurs top niveau : Flying Lotus, Pharrell Williams (qui, on le rappelle, a beaucoup réalisé au cours de sa carrière), Sounwave, Koz, Jazz Arnold, Terrace Martin, etc. Y constitue un pool multigénérationnel, nécessaire à ses brillantes avancées : Thundercat, Bilal, George Clinton, les Isley Brothers, Snoop Dog, Anna Wise, Rhapsody. Y échantillonne Fela Kuti, James Brown, Michael Jackson, Sufjan Stevens.

Enchâssant ses rimes dans des patterns rythmiques exigeants, le MC chronique sur le fric, la famille, l’éducation, les institutions, la politique, la violence domestique, la dépression, la fierté identaire, la vulnérabilité.

Nous sommes au cœur de la grande créativité afro-américaine.

LIENS UTILES


Écoute intégrale de l’album To Pimp a Butterfly sur Spotify

Kendrick Lamar, site officiel

Kendrick Lamar, profil wiki

Lire les commentaires (65)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives