Alain Brunet

Archive, novembre 2014

Samedi 29 novembre 2014 | Mise en ligne à 10h14 | Commenter Commentaires (8)

Rattrapage 2014: Mirel Wagner, la prochaine Tracy Chapman ?

mirelwagner-whenthecellar-900px

When The Cellar Children See The Light Of Day séduit la faune folk.

Éthiopienne, mi-vingtaine, transplantée en Finlande depuis la petite enfance, sa culture musicale (apparente) n’est vraiment pas celle d’Addis-Abeba. On pense à Bizunesh Bekele, Mahmoud Ahmed, Mulatu Astatke, Getatchew Mekuria, Alemayehu Eshete et plusieurs autres.

Le profil biographique de la jeune femme nous indique qu’elle a plutôt pour modèles Joni Mitchell, Tracy Chapman, Neil Young ou Meshell Ndegeocello, artistes folk, R&B, jazz, blues ou folk-rock. À l’évidence, sa voix cendrée d’alto porte les gravats et pierres précieuses des vieilles âmes. Sauf de minces étoffes de cordes, voix et effets électro-synthétiques, sa musique est extrêmement simple. Vu sa maîtrise relative de la langue anglaise, ses rimes sont directes quoique bien tournées; elle révèlent néanmoins des lignes habiles et inspirées. Le buzz à son égard remonte à 2011, année de la sortie de l’album Bone Voyage et de la chanson-phare No Death. On ne sait trop si elle s’avère la prochaine Tracey Chapman ou Joan Armartrading, on sait qu’on tombe sous le charme de cet opus minimaliste et poignant. Avant qu’elle ne devienne une star sur ce continent, on peut la découvrir à prix raisonnable. Ce soir à la Vitrola, «avec invités», ça vous dit ?

LIENS UTILES

Site officiel La Vitrola

Biographie Mirel Wagner sur Music-Story


Mirel Wagner, site officiel

Mirel Wagner, profil Sub Pop Records

Écoute intégrale de l’album sur Deezer

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Vendredi 28 novembre 2014 | Mise en ligne à 12h30 | Commenter Un commentaire

Rattrapage 2014: Arca, Xen

Arca Xen

Natif de Caracas, le Vénézuélien Alejandro Ghersi a la cote.

Arca (son pseudo) a été formé au Clive Davis Institute of Recorded Music, associée à la Tisch School of Arts de New York. Son travail a été rapidement remarqué puisqu’il fut embauché par Kanye West pour bosser sur Yeezus. Sa collaboration au dernier album de FKA Twiggs a aussi été primée, sans compter celles auprès de Hudson Mohawke. Âgé de 24 ans, cet artiste a acquis la connaissance nécessaire à ce superbe travail… de synthèse. En fait, Xen me donne l’impression de rabouter intelligemment les découvertes plus obscures et d’ainsi offrir un bel équilibre de ces environnement sonores auxquels il joint assez de fragments mélodiques… afin d’épater un public qui déborde le cadre de la musique électronique de pointe.

Si souvent dans le monde de la musique (et de la création en général), des artistes arrivent au bon endroit au bon moment et ficèlent les découvertes de leurs prédécesseurs… qui restent dans l’ombre. Nils Frahm et Woodkid sont des exemples de ces compositeurs devenus très populaires en intégrant ce que d’autres ont imaginé. Bien sûr, ils ont fait preuve d’assez d’imagination pour séduire un grand public peu féru des matériaux sonores dont ils font usage, d’où leur réputation d’innovateurs. D’entrée de jeu, j’inscris Arca dans cette catégorie. Cela dit, j’apprécie son travail et je lui prête un vrai potentiel de compositeur et un vrai talent de réalisateur. Voilà certes une carrière à suivre de près.

LIENS UTILES


Arca profil Wiki

Arca, site officiel

Album Xen, écoute intégrale sur Deezer

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 27 novembre 2014 | Mise en ligne à 12h55 | Commenter Commentaires (9)

Rattrapage 2014: Perfume Genius, Too Bright

Too_Bright_Perfume_Genius

Mise au point avant de poursuivre: plusieurs de mes critiques d’albums ne se sont pas transformées en blogues par la suite, pour des raisons déjà énoncées. Je pense entre autres aux opus Shabazz Palaces, Andy Stott, Machinedrum, DaCruz, Lucas Santtana, Brian Eno & Karl Hyde, Scott Walker & Sunn O))), Common, Grouper et plusieurs autres. Faut-il les inclure dans cette suite «rattrapage 2014» ? Je ne crois pas, car on risque d’aboutir en février 2015 ! Alors ? Que des échappés.

Passons donc à cet excellent Too Bright, troisième album signé Perfume Genius.

Il y a cet lyrisme gay parfaitement assumé. Il y a ce sens de la mélodie poignante, parfois grandiose. Il y a cet amour pour les musiques sacrées (européennes ou gospel), pour les musiques romantiques du 19e siècle, pour le folk, la pop, la soul. Il y a cette singularité musico-poétique dans l’approche de Perfume Genius.

L’orchestration ici préconisée est un mélange circonspect de claviers, de cordes et de voix superposées (ou traitées), de propos sensibles mis en rimes. Originaire de Seattle, Mike Hadreas est devenu Perfume Genius alors qu’il s’efforçait d’abandonner alcool et drogues dont il était devenu dépendant. Sauvé par la création, le mec s’est trouvé une voie unique à sens multiples.

Sous étiquette Matador, les opus Learning, Put Your Back et Too Bright sont sont sortis respectivement en 2010, 2012 et 2014. Pour son plus récent paru cet automne, Hadreas a pu compter sur la précieuse collaboration de John Parish (PJ Harvey) aux percussions et d’Adrian Utley (Portishead) au synthétiseurs, pour ne nommer que les plus connus. Ces bonnes gens ne se déplacent pas pour n’importe qui, inutile de le souligner.

LIENS UTILES

Perfume Genius, site officiel

Perfume Genius, profil label Matador


Perfume Genius, profil wiki

Écoute intégrale de Too Bright sur Deezer

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives