Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 14 juillet 2014 | Mise en ligne à 18h12 | Commenter Commentaires (3)

    Kode9 aux Week-ends du monde

    kode9-4

    Les statistiques officielles la Société du parc Jean-Drapeau nous indiquent que plus de 173 500 visiteurs pour les Week-ends du Monde 2014, consacrés à la musique (Karim Ouellet, notamment), la danse et la découverte culinaire. S’il n’avait pas plu des cordes dimanche pour la finale de la coupe du monde de soccer, ç’aurait été encore beaucoup plus. Samedi soir, en tout cas c’était vraiment achalandé lorsque je me suis présenté à la Place de l’Homme, soit au pied du Calder où se produisait Steve Goodman alias Kode9. Normalement, on circule très facilement en vélo dans cette zone. Beau problème !

    Le musicien écossais (aussi philosophe et chercheur comme on le souligne dans mon interview parue samedi) nous a donné un set généreux, varié, très recherché malgré une foule qui ne le connaissait probablement pas en majorité. Hormis ses intérêts marqués pour l’après dubstep, l’après-dub ou l’après-jungle, nous a concocté une deuxième heure chargée des styles footwork et ghettotech, actuellement en vogue sur la scène de Chicago.

    On ne s’étonnait pas d’entendre des extraits de feu DJ Rashad, figure dominante du footwork (danse de rue dont les protagonistes carburent à un mélange de ghetto house, techno, soul , drum & bass et hip hop) et mort tragiquement le 26 avril dernier. Overdose, semble-t-il… Rappelons que DJ Rashad était une signature Hyperdub, le label que possède Kode9 et qui réunit entre autre la brillante Laurel Halo, l’allumée Ikonika, le fameux Burial. Des enregistrements inédits de ce dernier nous ont d’ailleurs été balancés en fin de parcours. Exclusif!


    • Du footwork, c’est comme une bass rapide en syncope avec un rythme qui semble “sautillant” (shuffled), un peu comme un CD qui saute (l’utilisation fréquent d’échantillonages “hachés” semble vouloir aussi souligner cet effet) . C’est comme s’ils avaient voulu descendre du 2-Step (genre british techouse post-dnb) au 1-Step. C’est pas facile à expliquer mais çà sonne comme la danse, l’impression de piétiner sur place.

      http://www.youtube.com/watch?v=DTPBA7sxuwA

    • Feu DJ Rashad expliquait avoir mis au point ce rythme pour des événements consacrés aux danseurs de rue et autres fêtes tenues dans les points chauds de la région de Chicago. Il voyait la fonction de cette musique comme un exutoire, une occasion de lâcher la pression.

    • Mais il y a en a qui disent (y compris l’intéressé) que c’est RP Boo qui a lancé le genre musical. C’est pour çà que j’avais mis les deux albums ex-aequo l’an dernier (DJ Rashad et RP Boo) dans mon top techno.

      Ici il y a un petit docu intéressant sur le phénomène, mais il faut aussi lire les chicanes dans les commentaires (dont un qui dit “écoutez des vieux 12″ jungle (du drum and bass ragga) si vous voulez des rythmes complexes). Un autre “Dans 1 ans les blancs vont voler notre musique!”. Haha Kode9 est mieux de se cacher.

      http://www.youtube.com/watch?v=JpHY8BiLcQs

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité