Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 4 février 2014 | Mise en ligne à 15h30 | Commenter Commentaires (9)

    Marissa Nadler, July: éthéré, évanescent, beau

    marissanadlerjuly[1]

    Sous étiquette Sacred Bones, July est le nouvel album de Marissa Nadler. Ses chansons furent d’abord remarquées en 2004, soit avec l’opus Ballads of Living and Dying. Cette femme de 32 ans se réclame de Leonard Cohen, Nina Simone et Joni Mitchell. Jusque là, rien d’étonnant … Parmi ses contemporains, on peut citer Joanna Newsom, Neko Case, Devendra Banhart, Beirut, Coco Rosie, Bonnie Prince Billy, Chelsea Wolfe, Laura Marling. Marissa Nadler a pu bénéficier d’un certain rayonnement dans la presse spécialisée et au sein du public enclin au nouveau folk.

    Voyons voir ce qu’il en retourne.

    July ne comporte que des mélodies soyeuses, aériennes, évanescentes, éthérées, fantomatiques. On y est doucement mené en altitude, on y plane en déchiffrant les rimes de la parolière tout en en sirotant les mélodies. Les harmonies guitaristiques y sont simples, bien exécutées, sans intérêt majeur… ou mineur. Les arrangements sont riches, célestes, constitués de fréquences vocales, électroniques ou néo-symphoniques.

    Et c’est vraiment ce qui distingue cette production. Si ces arrangements de facture space folk et ces superpositions vocales n’étaient pas aussi bien ficelés, on ne parlerait pas de cet album aujourd’hui. July a été réalisé par Randall Dunn qui a déjà enregistré Sunn O))) ! Et regroupe Steve Moore, synthétiseurs, Phil Wandscher, guitares, Eyvind Kang aux arrangements de cordes.

    Les thèmes de cette poésie évoquent une nature calme et tragique. Spleen, sourire résigné, douce ivresse, douce tristesse, mémoire de road trips et de chansons jouées à la radio, amours oniriques ou sinistres. On imagine mal Marissa Nadler grimper dans les rideaux. On l’imagine mieux s’y cacher derrière.

    Et on pourra la voir le 8 mars prochain, à la Casa Del Popolo.

    LIENS UTILES

    Marissa Nadler, site officiel

    Marissa Nadler, profil wiki


    Écoute intgrale de l’album July sur The Line of Bestfit

    Profil AllMusic, cinq chansons du nouvel album à écouter intégralement.

    Metacritic, 82% sur 7 critiques recensées.


    • J’avais beaucoup aimé ses albums précédents, et j’aurais très envie d’aller voir ce que ça donne en concert, mais il me semble que la Casa est très précisément le genre d’endroit dans lequel on n’entendra rien because les amateurs de sôcheul, non ? Je rêve de la voir à la 5e salle. Ou en double-bill avec Joanna Newsom à la nouvelle salle symphonique ?

      Anthony Joseph (fabuleuse collabo avec Mop Mop l’an dernier) vient de faire un album avec Meshell. Vous nous en parlez bientôt monsieur B. ?

    • Écouté en boucle hier… J’aime beaucoup! C’est à se demander si la Casa ne sera pas trop petite…

    • @ben50: Bien d’accord avec le commentaire sur la Casa; d’ailleurs c’est flagrant sur ce vidéo du lancement d’Amanita Bloom cette semaine (un excellent album en passant sur lequel j’aimerais bien connaitre votre opinion monsieur Brunet):

      https://www.youtube.com/watch?v=bek6eio_scA

    • Well, la Casa est un endroit idéal pour un concert intimiste. Le seul problème, c’est la petitesse de l’endroit. S’il y a trop de monde…

    • Sans compter que si le DJ de la salle d’à côté n’est pas trop collaboratif, Mme Nadler risque d’avoir un accompagnement groovy non-sollicité pour sa délicate guitare acoustique.

    • Pour le moment il est encore en écoute complète via Soundcloud, moi je l’ai attrapé par le lien suivant : http://www.thelineofbestfit.com/new-music/album-stream/stream-july-the-new-album-from-marissa-nadler-145172 . Dommage pour les considérations de salle, avoir eu plus confiance je me serais réservé le weekend en question pour un aller-retour à Montréal. Quant à l’album, il me semble plus nuancé que l’éponyme et The Sister, bien qu’il faudrait que je retourne à ces derniers pour confirmer. Dans l’absolu, je suis un fan depuis quelques années, et ce n’est certes pas July qui va me faire changer d’idée.

    • Entendons-nous bien. La Casa del Popolo est une salle vraiment recommandable. J’y ai assisté très souvent à des concerts, le bruit des voisins m’a très rarement importuné.

    • N’ayez crainte, on s’entend bien et j’adore la Casa aussi, malgré tout. Mais j’y ai tout de même vu quelques concerts à volume très bas où la musique du DJ d’à côté traversait dans la salle, dont un de Kim Myhr où la musique minimaliste limite bruitiste se mélangeait avec Good Times. Un beau moment. :-D

      Mais bon, avec un peu de concentration, on peut facilement en faire abstraction et ça ne m’empêchera pas de rêvasser au son de la voix de Mme Nadler!

    • Quelqu’un est allé voir miss Nadler à la Casa hier soir? J’aimerais avoir ses commentaires à propos du concert. La Maison du Peuple, c’est un peu loin de chez moi.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité