Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 22 janvier 2014 | Mise en ligne à 10h32 | Commenter Commentaires (60)

    Mogwai: Rave Tapes

    Mogwai Rave_tapes_cover

    Dans l’univers post-rock, le nom de Mogwai apparaît toujours parmi les premiers de la nomenclature. Depuis les années 90, la formation écossaise (Glasgow)a été parmi les plus influentes du sous-genre, et poursuit son chemin à la manière des chambristes, jazzmen et musiciens d’orchestre. Plus on se penche sur ce Rave Tapes, huitième album de Mogwai, plus il faut se rendre à l’évidence: le post-rock est une musique instrumentale de plus en plus distanciée de l’expérience rock. Cela exige une écoute attentive, quoiqu’elle soit assez facile à piger pour la plupart des mélomanes le moindrement exigeants. Donc assez légère pour la trame de fond d’esprits multi-tâches…

    La musique de Mogwai (et celle des meilleurs groupes post-rock), en ce qui me concerne, c’est plus ou moins ce que le prog aurait dû devenir… ou bien ce que le prog est vraiment devenu ! Les références aux années 70 sont là (Crimson, notamment) , mais on ne s’y accroche pas comme tant de formations en proie à l’immobilisme conceptuel, à ces réformettes dont l’objet inavoué est de camoufler les rides voire la vétusté des formes – mêmes beats, mêmes harmonies, instrumentation relativement similaire, même esthétique sauf quelques accointances avec le jazz-rock des années 70… Bien sûr, le post-rock doit prendre garde de ne pas se coller à son âge d’or, mais la forme n’est pas encore stabilisée pour qu’on s’inquiète de sa longévité.

    Du rock, Mogwai conserve la musculature des rythmes et la rugosité des guitares, conserve certains éléments de claviers, inclut de nouvelles propositions électriques ou électroniques. De la musique populaire et des musiques de films, Mogwai conserve l’argument mélodique. De l’électro, d’autres éléments. Bien sûr, nous n’en sommes plus aux grandes découvertes post-rock du groupe mais bien au nouveau chapitre d’un roman captivant. Fort probablement, ce chapitre ne sera pas jugé parmi les meilleurs du bouquin mais l’écriture demeure assez substantielle pour qu’on le lise du début à la fin. En prime, on a droit à un monologue divertissant de Lee Cohen (ami depuis au moins 1999, puisqu’il apparaissait sur l’album Stanley Kubrick), au sujet de Stairway to Heaven et la conspiration satanique. À écouter à l’envers comme à l’endroit !

    LIENS UTILES

    Mogwai, site officiel


    Mogwai, profil wiki

    Metacritic: 76% pour 24 critiques recensées

    Écoute intégrale de Rave Tapes sur Grooveshark


    • Ben coudonc, on ne peut pas dire que le post-rock déchaîne les passions, ici… C’est vrai que depuis GY!BE, le genre progresse plutôt lentement, sans grande révolution. Perso, j’aime bien le genre malgré tout et je suis gâté cette semaine! :-)

      Ceux qui ont vu l’excellente série française Les Revenants auront pu apprécier comment Mogwai peut intégrer sa musique à l’image. Le groupe gagne en maturité tout en maintenant son énergie. Rave Tapes s’inscrit bien dans lignée de cette trame sonore et me donne pas mal le goût d’aller au Métropolis en mai!

    • J’ai entendu Master Card à CISM hier; avant que l’animatrice ne nomme le groupe, je croyais que c’était une vieille pièce plus allumée de Dream Theater. Très bon.

    • Très bon album, t’es pas tout seul blackened, c’est juste que les autres planent encore, ou bien ils se balancent sur la dansante Remurdered. Moi, ça tombe tout-à-fait dans ma palette tangerine.
      Faut que je ré-écoute Repelish, j’en ai perdu des bouts…

    • Depuis Rock Action, je trouve que Mogwai devient de plus en plus redondant avec chaque album.

    • Redondant? Je ne dirais pas ça… Rave Tapes se démarque quand même pas mal de Hardcore Will Never Die, But You Will, non?

      Faut peut-être pas attendre une révolution sonore de la part de ce groupe non plus.

    • blackened : Le son change mais les pièces ne se démarquent pas. C’est un style musical que j’aime beaucoup mais Mogwai ne m’allume plus. J’ai l’impression que le groupe a fait le tour et qu’il serait temps d’explorer de nouvelles avenues. Lorsque j’écoute un album de Mogwai, il y a généralement qu’une ou deux pièces que je retiens. Du moins, c’est le cas depuis, au moins, Mr. Beast.

      “Rock vide” est ce qui m’est venu en tête lorsque j’ai écouté Rave Tapes. Il manqué quelque chose que je n’arrive pas à identifier.

    • “C’est un style musical que j’aime beaucoup mais Mogwai ne m’allume plus.”

      On veut les noms des bands qui t’allument! :-)

      Bon, on t’a fait remonter de Rock Action à Mr Beast. On lâche pas… T’as écouté la BOF des Revenants? ;-)

    • BOF… ou plutôt BOST (bande sonore originale de la série télé)?

    • blackened : I did not.

      Est-ce que Slint, Talk Talk et Tortoise comptent? Sinon, je dirais GY!BE, Explosions in the Sky (jusqu’à All of a Sudden…), early Mogwai, Dirty Three, entre autres. J’aime bien certains trucs des Pelican, Red Sparowes et Mono. Par contre, ces groupes peuvent être incroyablement ennuyants et redondants.

      Ce que je voulais dire est qu’il n’y a pas un album de Mogwai qui m’a réellement allumé depuis Rock Action.

    • Je cite Alain ‘La musique de Mogwai (et celle des meilleurs groupes post-rock), en ce qui me concerne, c’est plus ou moins ce que le prog aurait dû devenir… ou bien ce que le prog est vraiment devenu ! ‘

      Je ne suis pas d’accord. J’aime bien Mogway mais ça n’a pas la qualité du bon prog d’aujourd’hui. Je préfère et de loin la musique de Steven Wilson, Porcepine tree, Opeth, Birds and Buildings etc. Mais j’admets que cette musique trouve son influence dans le prog.

      A force de ne pas écouter du bon prog, Alain a perdu l’oreille. Je suis moi aussi passé par là. :o)

    • @sylvainchartrand

      J’ai donc perdu l’oreille à force de ne pas écouter de prog ? Sachez, cher progophile, que je fais de trrès gros efforts pour éviter tout argument ad hominem – en d’autres termes, je me garde de juger publiquement la qualité de votre écoute , de vos oreilles et de votre vision générale de la musique. Je peux toutefois juger la musique que vous semblez aimer au plus haut point: pour chacun des groupes que vous citez en guise d’argument d’autorité (Steven Wilson, Porcupine Tree, Opeth, etc.), que j’ai écoutés souvent et pour la plupart vus sur scène, je ne peux que renchérir: ces musiques sont enlisées dans le passé avec un vernis très très mince d’actualité. Cela dit, je respecte vos goûts et vos choix… sans les partager. Let’s agree to disagree. ;-)

    • corrigez-moi si je me trompe mais le groupe 65daysofstatic est dans ce qui est le plus d’actualité au département Post-rock…

    • ”Sachez, cher progophile, que je fais de trrès gros efforts pour éviter tout argument ad hominem”

      Ce serait tout de même amusant de voir Alain version Mr. Hyde une fois de temps à autre. Ne serait-ce que le soir d’Halloween. J’accepterais même de servir de cobaye. Hehehe :)

    • En matière de post-rock, je vous recommande fortement The Drift, un groupe originaire de San Francisco. Une expérience musicale unique et intense à chaque écoute. De puissants et de longs ‘jams’ durant lequels aucune note n’est perdue.

    • @jon8

      Par le passé, je me suis rompu à des discussions plus musclées. Certaines sont vraiment regrettables. Je sais pertinemment que les engueulades entre blogueurs (surtout des hommes) engendrent un spectacle très prisé par certains. Or, dans la majorité des cas, cela pompe beaucoup d’énergie pour un piètre résultat sauf celui de s’être engueulé publiquement. Pas exactement l’objectif d’une discussion civilisée. Je suis d’ailleurs assez fier que les discussions soient plus posées depuis plusieurs mois. J’y vois une évolution, une maturité acquise, et non une sorte d’indifférence ou de fadeur. Moins de répliques ? Oui, peut-être, mais moins de temps perdu.

    • De l’arène romaine aux « clashs » de plus en plus fréquents de la radio-télé française – notamment à « On n’est pas couché » –, le peuple a toujours aimé se faire chauffer le sang, le cul bien calé sur des gradins de pierre ou dans un La-Z Boy.

    • Or, nous ne sommes pas ici pour ça. Toutefois, j’aimerais bien servir de cobaye moi aussi, comme Jon8. Ça pourrait être cool.

    • hardy, vous êtes un modèle de civilité. Vos désaccords avec mes points de vue (lorsque nos chemins esthétiques se séparent) sont exposés exactement comme je le souhaite. Mais bon, je comprends qu’une séance de combat extrême est toujours la bienvenue chez l’homo… pas toujours sapiens. ;-)

    • Du temps perdu, il y en a aussi pas mal dans le discussions civilisées, ici comme ailleurs.

    • Alain :

      Mon premier thème : Arrêtons de subventionner inutilement les musiciens de jazz.

      Je déconne. Il m’est arrivé de me colleter un peu avec vous ou avec certains participants, jadis, et je n’ai pas trouvé ça nécessairement plaisant. Ça m’a sans soute appris quelques trucs sur moi, par contre.

    • @effet

      Tant qu’à être dans les fleurs, je suis très heureux de la tournure de nos rapports virtuels (entre vous en moi, j’entends). J’aimerais d’ailleurs qu’ils soient plus fréquents. Et… oui, on perd aussi du temps dans les discussions plus civilisées. Et je suis loin de penser qu’une discussion civilisée doive occulter le conflit si ce conflit existe. Une discussion plus civilisée ne sert qu’à mieux exposer les points de vue et les différences de point de vue s’il y a lieu de le faire.

      @hardy

      Effectivement, ces collisions ne sont divertissantes que pour les autres qui assistent au show. Pour ceux qui y participent, nenni. Enfin… Parfois, j’avoue, elles le sont pour les esprits vraiment belliqueux voire reptiliens.

    • Mogwai sort son album en même temps que son propre whisky. C’est bon pour toi jon8, tu vas peut-être les trouver plus d’actualité???
      http://pitchfork.com/news/53690-mogwai-get-their-own-whisky-add-tour-dates/

    • Mea culpa: J’aurais aimé avoir la possibilité d’effacer/éditer une couple de mes commentaires. Je crois cependant m’en être excusée.
      Contre-attaque: je l’ai déjà dit, je ne m’exprime pas autrement sous mon pseudo que je le ferais en signant mon propos de mon nom. Donc…j’ai aussi reçu une couple de croches dans la mâchoire, sur ma propre personne qui m’ont franchement donné envie de dire f…je débarque.

      Sur ce sujet, sortira au Québec la semaine prochaine un essai intéressant: Un Québec polémique, analyse étoffée sur la façon de débattre sur la place publique, au Québec. On y cause aussi de la façon de débattre sur les réseaux sociaux et blogues.
      http://www.editionshurtubise.com/catalogue/2233.html

    • Tiré de la référence de norvège :

      « Résumé : Lorsque nous débattons de sujets d’ordre public, sommes-nous guidés par le bien de la collectivité et par le souci de développer un dialogue constructif avec les autres acteurs de la société ? Devant nos contradicteurs, cherchons-nous un terrain d’entente ou tentons-nous plutôt de les discréditer ?

      Ces questions, cet ouvrage les pose en prenant pour témoin le Québec dans son rapport parfois malaisé au débat polémique. Mais plus largement, il explore une dimension souvent négligée dans les analyses de conflits idéologiques : la part qu’y jouent l’intersubjectivité, les affects, l’image que l’on se fait de soi et de l’autre.

      Jusqu’à quel point, en effet, le souci de protéger notre image publique et notre dignité personnelle interfère-t-il dans les débats que nous engageons avec les autres ? »
      .
      « Devant nos contradicteurs, cherchons-nous un terrain d’entente ou tentons-nous plutôt de les discréditer ? »

      Ça dépend du contradicteur, de l’argument et du sujet, je crois bien!

    • @norvege

      J’ai déjà lu que les pseudos tiennent souvent à rester pseudos afin de choisir d’autres personnalités que la leur dans la vraie vie. Ou encore pour «se lâcher plus lousses» en devenant plus directs, plus agressifs qu’ils ne le sont normalement. C’est fort possible mais… Pour corroborer ce que vous dites à votre sujet, je crois sincèrement que la personnalité des pseudos est très majoritairement conforme à celle des personnes en chair et en os qui donnent vie à leur personnage virtuel.

    • « Ça dépend du contradicteur, de l’argument et du sujet, je crois bien! »

      Je ne vous contredirais pas là-dessus.

      Par rapport aux « clashs » que l’on observe de plus en plus fréquemment à la radio-télé française, je dois préciser, à la décharge des animateurs et participants (polémistes ou non) qui y donnent lieu, que le niveau de discussion – je reprends l’exemple de « On n’est pas couché » –, quant à son intensité et à sa richesse, s’élève généralement à des kilomètres au-dessus de ce qu’on entend ici à « Tout le monde en parle ». Je me souviens d’une entrevue avec François-Henri Désérable, un jeune hockeyeur français qui a écrit un bouquin sur la Révolution française. Bon me v’là encore en train de parler de télé. Désolé Mogwai.

    • @atchoum “Ça dépend du contradicteur, de l’argument et du sujet, je crois bien!” Moi je vais vous contredire :-) heum….
      J’avoue que c’est tentant de discréditer un interlocuteur qui a des propos que l’on considère erronés, sans fondements ou disgracieux. Ce faisant, on tombe justement dans le piège analysé dans l’essai mentionné plus haut, le piège du glissement menant inévitablement à un combat de coqs, à un dérapage dont l’issue assurée est le cul-de-sac. Plutôt que de s’en tenir aux arguments soutenant notre propos, on le personnalise.
      Je vois ici, sur le blogue un effort soutenu pour n’accepter que les conflits au plan des arguments et non sur le jugement porté sur celui/celle qui les défendle. Ridicule ou non :-))

    • @hardy, faudra que je me branche sur cette émission. Connaît pas. En France, l’engueulade est un sport national. J’avoue qu’ils sont dans les ligues majeures dans l’art d’argumenter mais ça demande souvent une constitution plutôt robuste.

    • Norvege :

      C’est ce qu’on appelle l’argumentation ado minime.

    • haha, c’est bon ça

    • TV5, le samedi ou le dimanche, je ne sais plus trop; naguère assidu, j’avoue avoir quelque peu décroché depuis un petit bout.

    • TV5 je n’ai pas hardy mais c’est sur youtube, je suis à écouter l’émission de décembre avec Lisa Leblanc. plein feu sur les bottes de cow boys…

    • ”Et… oui, on perd aussi du temps dans les discussions plus civilisées. Et je suis loin de penser qu’une discussion civilisée doive occulter le conflit si ce conflit existe. ”

      Ce que je je veux surtout dire, c’est que ça ce qui m’importe, c’est le contenu. Ce n’est pas parce qu’une discussion est civilisée que le contenu est élevé, et ce n’est pas parce que ça brasse que le contenu est nul.

    • On s’en doutait haha !

    • «civilisé» ne signifie pas «mou»; on peut être vigoureux sans être injurieux

    • Le contenu peut certes émerger «quand ça brasse» mais les dommages collatéraux (arguments ad hominem, dénigrement, injures, accusations gratuites, sous-entendus disgracieux, etc.) sont tels qu’ils finissent par avoir raison de leurs participants. Et faire fuir la majorité silencieuse et pacifique qui vient pour s’informer, apprendre, tripper tout simplement sur les musiques proposées. Carburer à la haine, l’envie, la jalousie, le pétage de bretelles, l’étalage ostentatoire des connaissances ou la défense farouche de son image personnelle, ça fait assurément un bon show. Une fois le feu éteint, cependant, il ne reste plus grand-chose. Personne n’y échappe complètement, mais il faut s’efforcer d’éviter.

    • Quelle que soit l’énergie que l’on met à défendre notre point de vue, ce qui finit par l’emporter, c’est la portée du propos, sa justesse et le champ de compréhension qu’il permet d’ouvrir.

    • Très bien dit, Monsieur Brunet.

    • Merci. Et revenez parmi nous plus souvent ! On vous l’a déjà dit je crois…

    • J’ai un peu le style courant d’air, il est vrai. Mais je prends bonne note de votre invitation.

    • Je suis bien d’accord sur les principes. Dans les faits, je ne crois pas que la qualité du propos et des interventions se sont améliorés dans les derniers mois.

      En large partie, les discussions tournent désormais autour de la stricte opinion (”j’aime ça/j’aime pas ça”) et des ”je vous recommande ceci si vous aimez cela”.

    • ”Ce que je je veux surtout dire, c’est que ça ce qui m’importe, c’est le contenu. Ce n’est pas parce qu’une discussion est civilisée que le contenu est élevé, et ce n’est pas parce que ça brasse que le contenu est nul.”

      Je suis avec placebo là dessus. Il ne faut pas éviter la confrontation (malgré le risque de dérives puériles/mauvaise foi) si ça permet de faire avancer une discussion. Mais bon, le format blogue est trop limité pour permettre d’aller très loin dans ce sens.

    • @effet

      Je ne crois pas non plus que le contenu des répliques se soit amélioré sur le fond. Peut-être serons-nous capables d’attirer d’autres intellos musicophiles capables de discuter convenablement… Cela dit, je ne crois pas que l’on ne s’en tienne qu’à j’aime/j’aime pas. Résumé un peu grossier… Auparavant, les discussions musclées d’un bon niveau intellectuel se transformaient régulièrement en dialogues pour happy (or mad) few qui monopolisaient la plupart des échanges. Je préfère alors un séminaire de doctorat à un web show non inclusif et… désagréable.

      @jon8

      Discuter convenablement, ce n’est pas éviter la confrontation.

    • Je ne parle pas de ce blogue en particulier mais des échanges en général.

      Ce qui a frappé quelque fois ce blogue en particulier c’est l’ego hypertrophié de certains intervenants. Ce qui peut arriver sur tous les blogues et forums. Y a pas de quoi en faire un fromage non plus, on passe à autre chose tout simplement.

    • « malgré le risque de dérives puériles/mauvaise foi »

      À ce compte-là, je crois que la musique électronique n’est bonne que pour les gens cérébraux, qui n’éprouvent du plaisir qu’en entendant des sons de cliquetis avec un wak, des fois, mais pas trop souvent… Et je me demande aussi si les trippeux de musiques électroniques n’ont pas leur zone érogène concentrée au milieu de leur pouce, un peu comme l’handicapé du film Intouchables avait tout ça dans ses lobes d’oreilles. M’enfin, je dis ça de même.

      Vrai, quand même, que s’il fallait que les foules d’amateurs de musique électronique se tiennent en rang qu’à la queue leu leu chacune des personnes frotte les lobes d’oreilles de la personne devant elle, je plaindrais vraiment celle qui serait dernière, finalement. Faudrait qu’elle ait le dedans des pouces particulièrement sensible…

      Mais, peut-être, en même temps, que ça pourrait faire des records de file de monde qui se frotte les oreilles en sautillant sur place et que ça ferait parler dans tous les journaux branchés du monde entier. L’expression vortex polaire prendrait alors un nouveau sens dans le cadre de l’IglooFest, tiens!

    • Anyway, la qualité des interventions ici v.s. les interventions sur certains blogues voisins c’est comme du Caviar v.s. microwave Pop-corn. Bien sûr y a bien Gilles qui vient nous visiter de temps à autre mais en général ce blogue s’en sort admirablement bien.

    • @atchoum
      Haha! :)

    • ”Mogwai sort son album en même temps que son propre whisky. C’est bon pour toi jon8, tu vas peut-être les trouver plus d’actualité???”

      Oh, voilà qui est bien!
      …j’aime beaucoup Mogwai, sans blague, c’est un de mes derniers liens avec le Rock dans sa forme ”pure”. J’ai pas encore écouté le nouvel album, j’en suis encore qu’au début du bottin de listes que nous a pondu Sultitan, je pense terminer d’ici l’été.

    • « c’est un de mes derniers liens avec le Rock dans sa forme ”pure”. »

      Mogwai n’a aucun lien avec le « rock pur ». C’est du post-rock de bon ton. Le rock pur, c’est Little Richard et Chuck Berry. Fin de la discussion. ;-)

      Je croyais que Mogwai n’existait plus depuis des années. Ah non, je les mélange avec The Beta Band. Foutus groupes écossais.

    • d’où les guillemets!
      ;)

      C’est déjà plus ”pur” que U2, non ?

    • Si « rock pur » signifie « qui ne plaira pas nécessairement à des gens qui aiment U2 », alors oui, le rock de Mogwai est plus pur que celui de U2.

    • de toute façon ce qui arrive dans nos rues ce n’est jamais pur, hein ? Toujours coupé avec quelque chose…

    • ”Je ne crois pas non plus que le contenu des répliques se soit amélioré sur le fond. Peut-être serons-nous capables d’attirer d’autres intellos musicophiles capables de discuter convenablement… Cela dit, je ne crois pas que l’on ne s’en tienne qu’à j’aime/j’aime pas. Résumé un peu grossier…”

      Bien d’accord. Oui, c’est un peu caricatural, mais j’aime bien quand on part d’un album et que l’on s’en va complètement ailleurs. Le discours sur un album m’intéresse surtout quand il ouvre sur autre chose, apporte du sens sur la musique at large ou, encore mieux, sur le monde. Des critiques et appréciations d’album basiques, c’est pas ça qui manque. Bien qu’elles soient essentielles, il ne m’apparait pas particulièrement intéressant de savoir ce que les quidams anonymes en disent. Je ne dis pas ça méchamment.

      ”C’est déjà plus ”pur” que U2, non ?”

      Ça dépend de l’album ; )

    • Les « J’aime » ou « J’aime pas » influent sans doute sur la perception d’une partie des blogueurs contemplatifs ou actifs. Je suis persuadé que si effet_placebo écrit « C’est mon meilleur disque de l’année jusqu’à maintenant », un certain nombre de blogueurs jetteront une oreille à l’album.

      J’aime bien moi aussi lorsque les discussions digressent, sans déraper, pour qu’on finisse par apprendre, réapprendre, découvrir, s’extasier, s’édifier ou s’émouvoir de quelque façon que ce soit.

    • Pour renchérir sur les propos d’hier, c’est sûr qu’on peut discuter calmement même lorsque nos opinions divergent. Je reprends l’exemple d’Arcade Fire, que je ne peux piffer. Si je me contente d’affirmer que c’est de la marde, ça limite l’échange. Si je tente d’expliquer pourquoi, en me concentrant sur le volet non viscéral de ma perception, c’est déjà plus civilisé. Sans verser dans le prosélytisme inversé, c’est-à-dire convaincre le plus de gens possible que c’est de la marde. Et sans croire un instant, bien sûr, que les fans d’AF puissent présenter quelque pathologie coprophagienne que ce soit.

    • Vous voyez que c’est enrichissant de regarder 30 vies? Éthique et culture religieuse ET dialogue, Michel Marcotte le répète assez souvent.

    • J’aimais mieux Virginie. Lacaille lisait Debord. C’était le bon temps.

    • Oui, mais Arcade Fire, c’est le nouveau son du nouveau monde. Plus nouveau que ça c’est pas encore sorti.
      .
      Parlant de nouveauté, j’ai entendu de courts extraits du nouveau Fiori. Si ça sonne comme dans le temps, il semble encore capable de captiver l’oreille comme dans le temps. Je suis curieux comme tout.

    • @atchoum On devrait faire un blogue sur le retour des titans..David Crosby vient de sortir un album solo…

    • Moi je fais partie des “je n’aime pas” le bashing AF. Je suis de ceux qui “aiment”

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité