Alain Brunet

Archive du 22 décembre 2013

anime mrsclaus

Je reprend ici ma chronique annuelle de coffrets à offrir pour Noël, au cas où vous ne l’auriez pas repérée en version réduite via notre application LaPresse+, dans la section des arts sur ou carrément dans notre édition papier de samedi. La valeur ajoutée dans ce billet ? Douze coffrets ici suggérés et… vos commentaires ou suggestions pour l’ensemble de notre communauté. Puisqu’il reste encore du temps pour l’achat de cadeaux, cela peut être utile. Lisez, commentez et allez-y de vos propres suggestions !

coffret TheBandLiveattheAcademy630_072413

The Band : séjour mythique a l’Academy of Music

Du 28 au 31 décembre 1971, The Band avait élu domicile à The Academy of Music, amphithéâtre new-yorkais démoli à la fin des années 90. Feu le bassiste Rick Danko, feu le batteur Levon Helm, le claviériste et saxophoniste Garth Hudson, feu le pianiste et claviériste Richard Manuel, le guitariste et frontman Robbie Robertson avaient alors prévu un ambitieux programme. Arrangée par le grand Allen Toussaint, une section d’anches et cuivres avait été recrutée et pas n’importe laquelle : Snooky Young (trompette, bugle), Howard Johnson (tuba, sax baryton, euphonium), Joe Farrell (saxes ténor et soprano), Earl McIntyre (trombone), JD Parron (clarinette). Bob Dylan y fit une apparition remarquée : quatre chansons dont Like A Rolling Stone. Cofondateur du magazine Rolling Stone, feu Ralph J. Gleason (1917-1975) avait conclu à l’un des plus grands enregistrements publics du siècle précédent.

FOLK ROCK

The Band
The Academy of Music
Live At The Academy Of Music 1071 / The Rock Of Ages Concerts
Quatre CD et un DVD, livret de 50 pages, textes de Ralph J. Gleason, Robbie Robertson, Allen Toussaint, Jim James, Mumford & Sons.
Capitol / Universal Music
* * * * *

coffret Paul-Simon-Complete-Album-Collection-1024x544-608x323

Tout Paul Simon

La carrière discographique de Paul Simon a commencé un an après celle du tandem folk qu’il forma avec Art Garfunkel – avec qui il a fait cinq opus, de 1964 à 1970. Douze opus solos furent créés en studio entre 1965 et 2011, auxquels s’ajoutent deux albums enregistrés devant public (Live Rhymin’, 1974, Concert in the Park, 1991). Productivité moyenne? Peut-être mais… quelle constance ! Des joyaux ont été effectivement taillés : Paul Simon Songbook, le deuxième sans titre avec les premières traces de musiques afro-antillaises, le folk pop orchestral et raffiné de l’opus Still Crazy After All These Years qui inclut le classique 50 Ways To Leave Your Lover, le fabuleux cycle de musique africaines, latines et antillaises (Graceland, The Rhythm of the Saints, Songs from The Capeman), l’ambitieux So Beautiful or So What. Véritable tour de terre stylistique à travers le prisme folk.

FOLK, POP, WORLD

Paul Simon
The Complete Albums Collection
14 albums (CD), un livret illustré de 50 pages préfacé par Ashley Kahn
Legacy
* * * * ½

coffret Paul Bley

Paul Bley chez Black Saint / Soul Note

À partir de 1975, les labels jumeaux Black Saint et Soul Note, initiés par l’Italien Giovanni Bonadrini, furent parmi les plus importants au monde à mettre de l’avant le jazz nouveau. Des artistes majeurs y ont enregistré plusiuers opus qui font aujourd’hui l’objet de multiples coffrets – Don Pullen, Paul Motian, Enrico Pieranunzi, Cecil Taylor, David Murray, Mal Waldron, Oliver Lake, Julius Hemphill, Word Saxophone Quartet, Anthony Braxton, George Russell, Cecil Taylor, George Lewis, Andrew Cyrille, Jimmy Giuffre, George Allen, Bill Dixon, Dave Douglas,Lester Bowie, Enrico Rava. À titre d’exemple de cette grande qualité de production et direction artistique, citons le coffret de dix CD enregistrés par le pianiste (d’origine montréalaise) Paul Bley dont ce coffret contient dix albums en différentes configurations – solo sur le superbe Tango Palace, duos avec Paul Motian, Gary Peacock ou George Cross McDonald, Paul Bley Group avec John Scofield, Steve Swallow et Barry Altschul, trios avec Charlie Haden et Paul Motian ou encore Tony Oxley et Furio Di Castri. Voilà l’occasion d’explorer une part importante de cet improvisateur fabuleux, un des plus inspirés de toute l’histoire du jazz.

JAZZ

Paul Bley
The Complete Remastered Recordings on Black Saint and Soul Note
Coffret de 9 CD, aucun livret
* * * * 1/2

coffret Sarah Vaughan

The Divine One

La grâce, l’élégance, le grain, les vibratos délicatement posés à la fin des phrases, l’étendue exceptionnelle du registre, la parfaite maîtrise. En technique pure, elle surpassait toutes ses collègues et demeure un modèle absolu du chant jazzistique. Lorsqu’il faut nommer les plus grandes chanteuses de jazz, toutes générations confondue, Sarah Vaughan arrive très souvent au premier rang. À l’instar de ses fans, les jazzophiles en herbe peuvent ici découvrir The Divine One (Sassy pour les intimes) en se procurant cet objet très classe et très jazz, qui contient des enregistrements réalisés avec de petites formations entre 1954 et 1958 – pour l’étiquette EmArcy, alors filiale de Mercury que possède aujourd’hui la major Universal. Avec notamment 2Cannonball Adderly, Kai Winding, Roy Haynes, Clifford Brown, Jimmy Jones, Richard Davis, Thad Jones, Frank Wess, arrangements d’Ernie Wilkins.

JAZZ

Sarah Vaughan
Divine : The Jazz Albums 1954-1958
4 CD, 63 titres, livret de 40 pages illustrées, texte de Will Friedwald, chroniqueur au Wall Street Journal
Verve Select / Mercury / Universal Music
* * * * 1/2

cofffret Herbie Hancock Box

Herbie Hancock : 15 ans chez Columbia

Lorsqu’il fut mis sous contrat chez Columbia, le pianiste et claviériste Herbie Hancock émergeait à peine de l’expérience «jazz rock» initiée par Miles Davis. Sa démarche consista alors à faire dévier le jazz rock vers un jazz funk aux profonds ancrages afro-américains. Tout au long de cette période, il fut en phase parfaite avec les avancées de la musique populaire noire des USA, pour le meilleur et pour le pire; certaines de ses jazzifications furent carrément géniales (Headhunters, Thrust, Future Shock, etc.), d’autres carrément ratées (Feets Don’t Fail Me Now, Monster, etc.). Parallèlement, il faisait évoluer le volet acoustique de son art qui nous l’avait fait connaître au début des années 60. De grands réalisateurs ont mené à bien la majorité de ces 34 productions, bandes originales et enregistrements publics: David Rubinson (surtout) et Bill Laswell. Cette association avec le puissant label dura de 1973 à 1988.

JAZZ

Herbie Hancock
The Complete Columbia Album Collection (1972-1988)
34 albums originaux (CD)
Livret et coffret réalisé par Richard Seidel (197 pages)
Columbia / Sony Music
* * * *

coffret jazz on disques vogue

Jazzologie française chez Vogue

Les ados français des années 60 se souviennent que Vogue fut un label phare pour la génération yéyé. On se souvient moins que Vogue existait depuis 1948, alors fondé par des jazzophiles passionnés : Léon Cabat, Charles Delaunay et Albert Ferrari. Le volet jazz de Vogue fut ensuite renommé Swing et fait toujours partie de ce prestigieux répertoire (racheté par Sony), dont ce coffret contient 35 albums ayant marqué la jazzophilie française.Entre autres au programme, album commémoratif de Django Reinhardt l’année de sa mort (1953), Grand orchestre de Dizzy Gillespie en concert à la Salle Pleyel (1948), la grande pianiste et compositrice Mary Lou Williams (1953-54), débuts époustouflants du virtuose algérois Martial Solal (1954), et puis Lee Konitz, Clifford Brown, Bobby Jaspar, Henri Renaud, René Thomas, André Hodeir, Lalo Schiffrin, Roy Haynes, Barney Wilen, Henri Renaud…

JAZZ

Jazz on disques Vogue
«La discothèque idéale, 35 albums originaux» (CD)
Livret de 40 pages et notes signées Anne Legrand
Vogue / Sony Music / Legacy
* * * *

coffret Earth-Wind-fire-The-Complete-Columbia-Masters-Collection

Terre, Vent, Feu, pop noire et américaine

Fondé à Chicago par le chanteur, percussionniste, arrangeur et réalisateur Maurice White, Earth, Wind & Fire est l’une des formations afro-américaines les plus influentes du dernier demi-siècle. Des vingt albums studio créés par ces musiciens explorant soul, R&B, gospel, funk, disco, pop, brésilien ou jazz, 13 ont été lancés sous étiquette Columbia. Soul-pop incarnée et rooves irrésistibles que génèrent une puissante section rythmique, cuivres et anches spectaculaires, cordes disco tissées en épaisses moquettes, choeurs s’inscrivant dans la longue et riche tradition du chant choral black – gospel, doo-wop, soul. Particulièrement au cours des années 70 et 80, EW&F fut synonyme de perfection pop. Or, la musique urban était alors confinée à un marché communautaire ou spécialisé. Mieux vaut tard que jamais, les années Columbia sont ici réunies (de1972 à 1990) il vous faut en profiter.

POP, SOUL, R&B, FUNK, DISCO, JAZZ

Earth, Wind & Fire
The Columbia Masters
15 albums CD (13 albums studio, 3 compilations, un livret de 40 pages préfacé par Leo Sacks
Columbia / Sony Music
* * * *

coffret 320 chansons de Paris

Paris et ses 320 chansons

Depuis les débuts de l’enregistrement, on n’a cessé de mettre Paris en rimes. La preuve éloquente nous est fournie dans ce coffret : 320 chansons lui sont consacrées,soit la plus vaste anthologie du genre. Tous les grands paroliers, compositeurs et interprètes y sont réunis : Charles Trénet, Charles Aznavour, Colette Renard, Mistinguett, Léo Ferré, Maurice Chevalier, Jean Ferrat, Jacques Dutronc, Claude Nougaro, Philippe Clay, Marcel Mouloudji, Juliette Gréco, Josephine Baker, Billie Holiday, Frank Sinatra, Bing Crosby et d’autres plus obscurs pour les profanes de la chanson française. La période couverte est immense : de 1925 à 2007. Destinées aux inconditionnels de Paris, ces chansons se déclinent sous différents thèmes : Paris Romance, Paris Paname, Paris Spleen, rues de Paris, ponts de Paris, quartiers de Paris, haut lieux de Paris, amants de Paris, Parisiennes, Stangers in Paris, Paris Musette, Paris Ginguette.

CHANSON

Chansons de Paris
320 chansons, 12 CD, livret bilingue de 80 pages, plan de Paris
Le Chant du Monde
* * * *
A écouter : Édith Piaf, Sous le ciel de Paris

Coffret the clash 3

The Clash : 5 albums et puis s’en vont

De 1976 à 1985, The Clash fut sans contredit un grouphes phare du rock britannique. Le premier album (sans titre) fut parmi les productions emblématiques de la mouvance punk émergente, on peut en dire autant des quatre suivants… et oublier le sixième. Les perceptions sensibles et la pensée critique de ces mecs, particulièrement celles de feu Joe Strummer, se distinguaient de la révolte brute d’autres collègues punk première mouture. The Clash fut un quartette artistiquement fort, intégrant R&B et reggae à ses propositions très rock. Le coffret dont il est ici question offre les cinq albums studio : sans titre (1977), Give’Em Enough Rope (1978), London Calling (1979), Sandinista! (1980), Combat Rock (1982). On a exclu le dernier opus, Cut the Crap, réalisé par un groupe en pleine implosion – Topper Headon avait quitté en 1982, Mick Jones avait été congédié… Mieux vaut conserver les bons souvenirs.

PUNK ROCK

The Clash
5 Studio Albums CD Set
Coffret de 5 CD, reproduction fidèle des 33 tours originels et miniaturisés en support CD.
Aucun livret n’est offert avec ce coffret de format économique.
Sony
* * * * 1/2

coffret Paul Motian ECM

Paul Motian : premier séjour chez ECM

Le regretté Paul Motian (1931-2011) fut d’abord un batteur recherché : régulier chez Bill Evans, Paul Bley, Keith Jarrett. Il ne devint leader qu’en 1972, alors sideman de Jarrett – qui participe d’ailleurs au premier enregistrement de Motian, Conception Vessel, lancé sous ECM trois ans après la fondation du label par Manfred Eicher. Jazz de chambre très libre que celui de Paul Motian, joué par des musiciens libres, visionnaires, et qui nous ont donné albums souvent excellents jusqu’à la mort de leur employeur. La séquence ici suggérée dans résume le premier séjour de Motian chez ECM, de 1972 à 1985. Participent à ces enregistrements les guitaristes Sam Brown, Paul Metzke et Bill Frisell, les contrebassistes Charlie Haden, Ed Schuller, David Izenzon et Jean-François Jenny-Clark, les saxophonistes Carlos Ward, Charles Brackeen, Billy Drewes et Joe Lovano. À redécouvrir.

JAZZ

Paul Motian
ECM
Coffret de 6 CD, livret de 50 pages, comprenant les notes de pochette et un très bon texte du pianiste et compositeur Ethan Iverson (The Bad Plus).
* * * *

coffret Handel

Handel : Belshazzar

Belshazzar est un oratorio en trois actes de Georg Friedrich Handel, composé entre août et octobre 1744. Il avait alors 59 ans. Écrit par Charles Jennens, le livret s’inspire du chapitre 5 du livre de Daniel : il y décrit la chute de Babylone, cinq siècles avant Jésus-Christ. L’oeuvre fut composée pour soprano, deux altos, deux ténors, deux basses soli, choeur mixte et orchestre. Sous la direction de son fondateur William Christie, maestro et claveciniste d’origine américaine, l’ensemble baroque français Les arts florissants en propose ici une interprétation à la fois rigoureuse et habitée. Le ténor Allan Clayton y incarne Belshazzar, corégent de Babylone, la soprano Rosemary Joshua campe Nitocris, mère de Belshazzar, la mezzo-soprano Caitlin Hulcup devient Cyrus, l’opposant perse, le contre-ténor Iestyn Davis devient le prophète Daniel, le baryton-basse Jonathan Lemalu l’assyrien Gobrias.

MUSIQUE BAROQUE

Handel : Belshazzar, 1745.
Ensemble Les Arts Florissants, William Christie, direction.
Trois CD, Livret de 32 pages avec texte de Jean Echenoz. Second document de 104 pages avec texte du livret en anglais et en français, crédits et textes explicatifs de Pascal Duc.
Les Arts Florissants Éditions
* * * *

Coffret Gilbert Bécaud 60e anniversaire

60 ans de Gilbert Bécaud

Gilbert Bécaud est mort en décembre 2001. Il avait commencé sa carrière il y a 60 ans. Pour commémorer ces six décennies de Monsieur 100,000 volts Parlophone a lancé un coffret de quatre CD, soit 80 chansons enregistrées entre 1953 jusqu’en 1999. J’ai déjà écrit que Bécaud fut un pianiste aguerri, musicien éduqué, beaucoup plus qu’un mélodiste. Showman hyperactif malgré ses complets bien taillés et sa cravate à pois ayant traversé les époques, il fut un passionné de musiques populaires modernes, américaines ou latino-américaines, mais aussi européennes dans la facture et le vernis. Ainsi, ce coffret met en relief les interprétations très chaudes des textes de Maurice Vidalin, Pierre Delanoë, Louis Amade, Claude Lemesle et plus encore. Ce coffret n’est peut-être pas le plus beau des objets du genre mais son répertoire me semble très bien construit. Quatre thèmes, quatre CD: enregistrements studio, enregistrements publics, maquettes et raretés, et puis Bécaud autour du monde – en anglais, en espagnol, en japonais. en allemand, en italien,

CHANSON

Gilbert Bécaud
Édition 60e Anniversaire
Quatre CD, Livret de 16 pages, textes de Kitty Bécaud et Laurent Balandras
* * * *

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives