Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 5 août 2013 | Mise en ligne à 13h14 | Commenter Commentaires (24)

    Osheaga: mes critiques de dimanche

    Kendrick Lamar, Osheaga (Olivier Jean)
    Crédit photo: Olivier Jean pour La Presse

    Kendrick Lamar: show minimaliste du surdoué

    Sur le coup de 19h, la densité de la population osheagienne était à son comble pour accueillir le MC de l’heure: le Californien Kendrick Lamar, prévu à la scène de la Rivière. Foule très majoritairement caucasienne, néanmoins fan finie de ce hip-hop de très haut niveau ayant germé dans un quartier chaud de la région de Los Angeles.

    Montréal le bienheureux était prêt pour le good kid de la m.A.A.d City. «My first time in front of you mother fuckers!» Pour ce, le rapper a choisi une prise de contact avec DJ et grosses basses plutôt que de miser sur l’interprétation magnifiée de son répertoire avec formation complète comme le font moult MC de nos jours. Doit-on voir dans ce minimalisme sur scène un projet culotté ou… un manque de préparation? Dans les règles de l’art hip-hop, en tout cas, une telle façon de faire est parfaitement acceptable.

    On aura reconnu plusieurs titres de son récent album, selon plusieurs le plus solide créé en 2012 sur la planète hip-hop: The Art of Peer Pressure en intro, Backseat Freestyle, m.A.A.d city, Money Trees, The Recipe et ainsi de suite jusqu’à la conclusion de cette heure, soit un plongeon ultime dans Swimming Pools (Drank).

    Physique d’ado, t-shirt blanc, calotte noire avec chiffres sur la partie frontale, poils au menton, ce garçon de 26 ans n’a rien de redoutable a priori. Tout se passe dans la caboche et il s’en passe, dans cette caboche. Le flow de son discours est brillant, ses portraits de société et de vie privée se calent parfaitement dans le beat. Et ce gros beat fait lever les foules sous l’impulsion d’un tel tribun.

    disclosure by EvaBlue 7
    Crédit photo: Eva Blue pour Osheaga

    Disclosure : se faire les dents…

    À n’en point douter, les frères Guy et Howard Lawrence sont de jeunes sorciers de l’électro anglaise. Est-il besoin d’ajouter que leur prestation dominicale sous la bannière Disclosure était très attendue; l’aire de la scène Piknic Électronik était remplie à capacité.

    Dans le casque d’écoute, ce mélange de house, UK Garage, nu disco et soul est à jeter par terre. Sur scène? Spectacle tout à fait acceptable mais en-deçà des attentes. Malgré le jeu en temps réel de ces réalisateurs très doués (basse électrique et percussions), la proposition était trop mince par moments. Le son n’était pas assez immersif pour qu’on s’y abandonne totalement.

    Pour la plupart tirées de l’excellent opus Settle, ces chansons sont superbement construites, comportent des rythmes contagieux et une diversité de riffs et textures mais… doivent être repensés pour leur exécution devant public. Si ce n’est que pour la présence virtuelle de ces très superbes chanteuses recrutées dans le cadre de ce projet – notamment Aluna George, Sasha Keable, Sinead Harnett, la soliste de London Grammar, Eliza Doolittle, Jessie Ware.

    Fort heureusement, cette dernière était aussi invitée hier à Osheaga; elle a pu se joindre à Disclosure et ainsi offrir la meilleure part du concert. On s’est dit alors que la facture du tandem était clairement supérieure lorsqu’une chanteuse en chair et en os en étoffe le répertoire. Enfin… laissons à ces mecs le temps d’apprendre, l’occasion de se faire les dents. Après tout, ils sont au tournant de la vingtaine!

    BigBoi_byPatBeaudry_006_resize
    Crédit photo: Pat Beaudry pour Osheaga

    Big Boi, la grande expertise black

    En ce qui me concerne, les albums de Big Boi sont en-deçà de ce qu’il a accompli précédemment avec Andre 3000, c’est-à-dire au sein du fameux band Outkast dont on espère le retour. Fort heureusement, plusieurs titres d’Outkast ont été joués par une formation d’élite afro-américaine. Le chapitre post-Prince a été entre autres écrit par Outkast et l’on ne s’étonne pas que Big Boi, blessé à une jambe et ainsi confiné à un trône doré pour l’occasion, fut derrière la propulsion de Janelle Monae. Quel band mes amis !

    IconaPop_TimSnow_20130804-10
    Crédit photo: Tim Snow pour Osheaga

    Icona Pop : girl power!

    Icona Pop, tandem d’enfer que forment les Suédoises Caroline Hjelt and Aino Jawo, a carrément rempli le vaste espace devant la Scène Verte. Traversée par la house mais aussi le punk rock, cette power pop synthétique a un indice d’octane étonnamment élevé. Du chien à revendre, et un orage en conclusion!

    JessieWare_byPatBeaudry_001_resize
    Crédit photo: pat Beaudry pour Osheaga

    Jessie Ware, chanteuse de puissance

    D’allégeance soul, dance et pop, Jessie Ware fait partie de ce nouvel aéropage de chanteuses anglaises de puissance. Scène de la Montagne, elle a dû affronter une ondée et dompter un équipement rébarbatif, et s’en est bien sortie pour cette première visite à Montréal. Douée, habitée, un tantinet espiègle… et parfaitement conformiste.

    gramatik by EvaBlue 04
    Crédit photo: Eva Blue pour Osheaga

    Gramatik : de la Slovénie à l’Amérique afro électro

    Gramatik à Osheaga? Originaire de Slovénie, transplanté à Brooklyn, ce DJ et réalisateur a bien assimilé les fondements de la musique noire américaine, qu’il actualise côté électro : big beat, échantillons anciens de musique, blues, hip hop, soul funk, guitariste à l’appui. Que 2 gars pour tout ça!


    • J’aurais aimé ça voir Kendrick Lamar mais je trouvais ça trop cher pour un show d’environ une heure.

      Kanye a beau avoir tout le talent du monde et des ambitions à la hauteur de ce talent mais en bout de ligne le hip hop c’est une affaire de lyrics. Et à ce niveau-là Kanye n’est pas du tout au même niveau que Kendrick Lamar. Même pas proche.

    • Ce qui m’intéressait c’tait Beach House, c’était comment siouplait?

      Bonnes vacances et opération, Alain.

    • Bonnes vacances et bon repos. Souhaitons que cette opération ne vous éloigne pas trop longtemps parce que vous savez ce qui se passe dans ce temps là… tout le monde se met à faire des listes et j’ai l’impression d’atterrir chez les martiens !

    • Bon..j’imagine qu’on peut écrire sur n’importe quoi..??
      Je viens de voir que Arcade Fire a fait la musique du dernier film de Spike Jonz, avec Joaquin Phoenix ( quels yeux bleus, my God, ) et Scarlett Johansson). On a peut-être fini d’entendre: who the f…is Arcade Fire???
      http://pitchfork.com/news/51817-arcade-fire-score-spike-jonze-film-her/

    • ”Bon..j’imagine qu’on peut écrire sur n’importe quoi..??”

      ah oui? :-D

    • Arcade Fire, j’hésite à commenter. Arcade Fire, c’est in ou c’est out? Parce que si c’est in je veux voir le film qui sera sûrement le meilleur film de tous les temps, celui à voir même avec les yeux fermés, tout cela grâce à la qualité de sa trame sonore!

      Mais si c’est out, je m’en fous complètement. Même si Scarlett, eh bien, Scarlett, c’est Scarlett. Un film à voir absolument les yeux ouverts. Oh, quoi? Arcade Fire jouait de la musique dans le film? Ah ben. J’avais pas remarqué. Bon, je fais quoi avec ma tuque, moi là?

    • Atchoum, ta tuque, tu peux recommencer à faire comme quand t’étais petit et la garder pour l’hiver…

    • Big Boi, blessé au bas du corps.
      Alain, blessé au haut du corps.
      Je vous souhaite prompt rétablissement et un retour rapide au jeu!

    • Petit changement au programme: je rentrerai le 3 septembre au travail, prendrai plutôt congé de maladie à compter du vendredi 4 octobre.

    • Vous manquerez donc Moderat & Jon Hopkins @ la SAT dimanche le 1er septembre.

    • Me semble que c’est petit, la SAT pour deux pointures du genre, non?

    • Le nouveau indiekid chez les british King Krule. 19 ans le garçon. 19 ans.
      http://www.npr.org/2013/08/18/210187927/first-listen-king-krule-6-feet-beneath-the-moon
      Son album 6 feet beneath the moon ( quel beau titre) vaut le détour.
      On s’éloigne des structures carrées et on se laisse renverser…les yeux fermés.

    • @blackened

      C’est relatif dans les deux cas: la SAT n’est pas si petite que ça (cap. 1500 ?) et ce n’est pas de si grosses pointures que ça. Don’t get me wrong: c’est BON mais c’est pas aussi populaire au QC que peuvent l’être des Daft Punk, Moby, Mistress Barbara, Tiesto, et autres big name pop de l’electro..

    • Autre sortie très intéressante (plus que le tantinet décevant Moderat II):

      James Holden – Inheritors

      Scusez le cliché mais c’est un album ”plein de maturité”. Beaucoup plus versé vers la IDM et moins Housy. À mon avis vraiment meilleur que son premier album parce que plus étoffé et moins axé sur la mélodie popish. Bref, c’est à écouter.

    • yep, quelques écoutes plus tard: Thumbs up!

      http://www.metacritic.com/music/the-inheritors/james-holden

      Le IDM est toujours bien vivant.
      Autechre et Boards of Canada débarquent en 2013 pis c’est James Holden qui va gagner la IDM cup… So frakkin’ unexpected.

    • jon8. J’ai lu que le titre de l’album de Holden est emprunté au livre Inheritors de William Golding. Dans ce livre ” William Golding remonte dans le temps et conte la lutte inégale d’une tribu néandertalienne, encore au stade prélogique, contre une tribu plus évoluée, et partant plus cruelle, qui sortira victorieuse du combat.”
      Je suis après écouter l’album avec cette donnée dans le colimateur et franchement, j’embarque. Connaître la source d’inspiration de l’artiste n’est pas essentielle pour apprécier l’oeuvre. Dans ce cas-ci, j’avoue que ça influence les images qui me viennent en tête. Je suis de ton avis. Très bon album.

    • oh, merci Norvege.. très intéressant, indeed.

      (…) their lives are lived so much in the present that the reader realizes they are very different from us, living in something like an eternal present (…)

      http://en.wikipedia.org/wiki/The_Inheritors_(William_Golding)

    • La pièce Blackpool Late Eighties est pratiquement humiliante pour Boards of Canada…

      http://www.youtube.com/watch?v=4ynDTwucfhY&list=PLZHyspCIHAVRH06anEaBBfOnd8KPzmwYo&index=14

      T’a quasiment envie de crier ”hey! c’tait supposé aller sur Tomorrow’s Harvest c’te toune là!!”
      Bin non. C’est sur l’album de Holden.

      ———

      Le dernier de Moderat n’a pas une once du corrosif qui a fait le succès de la collabo originale… Pendant ce temps, Holden prend la place laissée vacante par du Modeselektor adouci à coup de pantoufle Apparat…
      Wow. Humiliant encore une fois.

      http://www.youtube.com/watch?v=URfnZ0E5rbQ&list=PLZHyspCIHAVRH06anEaBBfOnd8KPzmwYo&index=10

      ——————–

      J’hallucine ou quoi ? Non c’est pas vrai, Holden ne va pas oser en ajouter une couche ?? Eh oui les copains.
      Autechre avec Exai s’est légèrement rapproché de l’oreille humaine sans jamais retrouver la magie des albums 90’s… Holden leur montre ce qu’une hypothétique évolution aurait pu ressembler:

      http://www.youtube.com/watch?v=2FmFXQSIzCo&list=PLZHyspCIHAVRH06anEaBBfOnd8KPzmwYo

      …TWO times.

      http://www.youtube.com/watch?v=NWgp2jm0964&list=PLZHyspCIHAVRH06anEaBBfOnd8KPzmwYo

      Tant qu’à faire le ménage… Jon Hopkins A.K.A. ”le nouveau son 2013” ? Well, sorry Jon. Toi et les autres vous vous êtes tous fait dépasser dans la courbe.

      Bravo James Holden, tu viens juste de prendre une sérieuse option sur *Album de l’année*.

    • C’pas fini, LOL

      Qu’est-ce qui aussi sorti de gros en 2013 qui comporte de l’IDM (yep, gros millésime hein??)

      Yep: AMOK de Atom for Peace -Thom Yorke/Godrich/Flea-

      Trop tiède créativement qu’on disait de cet album, non ? Well, y a plusieurs bouts de l’album The inheritors qui aurait pu servir de materiau pour coller à la voix de Yorke, voire même à du stock Radioheadien de haut calibre. Oh boy oh boy, faut l’faire.

    • 1500 places, la SAT? Il doit y avoir plusieurs salles alors, car celle où je suis allé cet été était plutôt petite… Je sais bien que Moderat et Hopkins tirent leur succès auprès des initiés, mais ils forment quand même une combinaison attrayante!

      Ça faisait longtemps que j’avais pas lu pareille dythirambe ici… Vivement la fin de la journée, que je puisse découvrir ce Holden!

    • @blackened
      Tu as probablement raison finalement parce que j’ai entendu entre les branches que le show a été déplacé de la SAT pour finalement se faire au Théâtre Telus. C’était sold out bien sûr. Ils vont peut-être offrir plus de billets maintenant?

    • Autre sortie intéressante selon plusieurs: le dernier album de Julia Holter, que j’ai bien hâte d’écouter. Un des plus hauts score de l’année sur Meta.

    • Pas mal intéressant, ce Holden. Avec des écouteurs, c’est du nananne pour les oreilles! Pas encore entendu Moderat, mais j’ai hâte de comparer.

      Après une écoute, j’ai bien aimé l’album de Julia Holter. Certains disent qu’elle a vendu son âme au diable en embauchant des musiciens de studio, mais je trouve que ce côté organique lui sied plutôt bien.

    • Très bon le dernier Julia Holter. Musique de chambre, planant, intelligent.
      Mais ces temps-ci, j’ai plus envie de mon jeune crooner moderne de 19 ans. J’ai re-nommé King Krule. Écorché, désabusé, un tantinet brouillon, un accent à scier en deux, une musique qui ne remplit pas toutes les craques. On n’a pas peur des petits silences qui donnent de la place à l’émotion dans la voix, au malaise. Ce jeunot commence vraiment par un home run.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité