Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 11 janvier 2013 | Mise en ligne à 12h13 | Commenter Commentaires (46)

    Erimaj = Jamire… Williams, l’album Conflict Of A Man

    ERIMAJ Conflict of a man

    Jamire Williams est un des batteurs les plus intéressants de la nouvelle génération jazzistique. Il s’avère ici un leader, chanteur et compositeur à suivre de près en 2013.

    On l’avait identifié parmi ces jeunes sorciers de la batterie ayant intégré au jazz actuel une panoplie de rythmes inspirés du hip hop et de l’électro – voilà d’ailleurs une authentique avancée formelle, question de le souligner à ceux qui croient le jazz une forme empoussiérée voire scotchée sur un glorieux passé de plus en plus lointain. Outre ses activités de sideman (Robert Glasper, Christian Scott, Jason Moran, Dr Lonnie Smith, etc.), Jamire Williams a lancé son propre groupe, Erimaj, dont l’album (lancé il y a plusieurs semaines) apparaît sur plusieurs listes des meilleurs opus créés en 2012.

    Il ne faut pas chercher ici les pointes de virtuosité, mais plutôt arpenter une zone mitoyenne entre chanson et musique instrumentale de haute volée. Pour qu’une chanson soit intelligible dans un contexte jazzy d’aujourd’hui, on doit miser sur une certaine simplicité dans la structure tout en conservant les éléments esthétiques d’un jazz de pointe – ce qu’offre en outre cet album dans ses séquences instrumentales.

    Sous étiquette Don’t Cry Recording, Conflict of A Man s’inscrit dans cette nouvelle mouvance de jazz urban, très raffiné et tributaire de la culture afro-américaine sans compter les meilleures propositions sondées sur les planètes rock et électro. Participent à cet effort de création les Américains Corey King (Fender Rhodes, machines, trombone, voix), Vicente Archer (basses) et le Canadien Matthew Stevens (guitares, aussi un membre-clé de l’ensemble de Christian Scott).

    Liens utiles

    Erimaj, site officiel

    Extraits à écouter sur Grooveshark


    • En écoutant Social Life hier, je me disais euh…quel mauvais titre. Avec une toune comme ça, on a pas du tout envie de vie sociale, on a plus envie de se rouler sur le tapis avec un amoureux. L’impression se confirme.

    • En voilà un dont la macédoine n’a pas convaincu à la première écoute hier. La prédominance du hip-hop, sans doute. Plus de maïs que de petits pois et de carottes.

    • “ces jeunes sorciers de la batterie ayant intégré au jazz actuel une panoplie de rythmes inspirés du hip hop et de l’électro – voilà d’ailleurs une authentique avancée formelle, question de le souligner à ceux qui croient le jazz une forme empoussiérée voire scotchée sur un glorieux passé de plus en plus lointain.”

      Ayoye, c’est pas la veille que le jazz intègre le hip-hop ou l’électro. Je ne vois pas en quoi être à la remorque de genres plus populaires pour se mettre à la page et attirer la clientèle sophistiquée des quartiers trendy est une avancée formelle. Va falloir me convaincre qu’il y a plus.

    • HS

      J’ai vu le futur du rock hier à la télé américaine, un late nite show, je sais pas lequel.

      For King and Country.

      TRIPLE WOW !!!

    • Jay Leno.

      Tu blagues? Rock FM parfaitement conventionnel qu’on entend depuis 10 ans.

    • Ce n’est pas à vous que je m’adresse ghost. Je ne tiens vraiment pas à vous convaincre, votre opinion est déjà coulée dans le béton armé.

      Pour le hip hop, cependant, les batteurs inspirés de j-dilla font ça depuis quelques années à peine- Chris Dave, Gene Lake, Eric Harland et cie. Ça a commencé dans les bands de Meshell, puis chez Glasper, etc. C’est encore neuf. Cette façon de jouer n’existait pas il y a dix ans. On ne parle pas ici de rythmes funk ou R&B que Miles et le jazz fusion ont exploités ad nauseam. Pour l’électro, par ailleurs, on n’est plus sur la stricte transposition du drum’n'bass, c’est rendu pas mal plus loin…

    • @ je crois que ghost s’adresse à boulga
      @boulga King and country décrit sa philosophie ainsi
      “The power of music can impact our mood, emotions, our day. But when you merge the strength of music with the heart, hope and passion of the Gospel… it has the ultimate power not only to change someone’s day, but to impact them for eternity. This is why we write music and sing songs – we hope that people will be moved, encouraged and stirred to live a life for Someone greater than themselves.”

      Je viens d’écouter 3 tounes. Accrocheur mais pas exactement le futur du rock
      Du rock chrétien avec des voix angéliques.

    • ok j’avais pas vu le commentaire numéro 1 du fantôme

    • http://www.forkingandcountry.com/

      le futur du rock ?
      haha?? Wtf, mate.. le café était pas frais ?

      oh wait! le FUTUR du rock, ok, je comprend le sens là.
      ;-)

    • “Je ne tiens vraiment pas à vous convaincre, votre opinion est déjà coulée dans le béton armé.”

      Oh, OK.

    • Je comprends aussi que plusieurs mélomanes partagent cette perception (de sur-place jazzistique) que je respecte. No problemo.

    • À quoi va ressembler le rock du futur? J’sais pas. La relève, par contre, pour moi ça ressemble à ça :
      http://www.youtube.com/watch?v=CCMSYRgRdAo

    • Je sais pas comment ils sonnent sur disque ou à la radio.

      Mais live à la télé hier, wow, ça torchait et c’était franchement beau à voir. Ils étaient au moins 7-8 sur scène avec cordes et tout. Y’a même eu une escapade bruitiste à la Sonic Youth, une chose qu’il faut être effronté en sim… pour faire dans un late nite show.

    • Désolé, j’ai oublié de préciser que j’étais hors sujet.

      Ghost, il ne s’agit pas que d’attirer les aspirants trendsetters et les trendfollowers avérés de l’avenue du Parc ou du quartier Saint-Jean-Baptiste, ni les enfants de bonne famille d’Outremont ou du quartier Montcalm, mais d’alimenter en jazz des geeks qui, comme moi, ne peuvent espérer adhérer à la secte en accrochant sur Pat Monotonie.

      Alain, j’ajouterais Deantoni Parks à votre liste de futurs batteurs du futur. Son jeu m’avait frappé quand j’avais écouté le « Devil’s Halo » de Meshell. Il fait maintenant partie des Mars Volta.

    • Qu’est-ce que ça serait si tu voyais un show d’Arcade Fire (dont ils copient l’instrumentation, le bordel live et jusqu’aux habits mormons): http://www.youtube.com/watch?v=cy7KuBaEFOg

      Pour le reste, vocals à la Jonas, torch songs entre Simple Plan et Coldplay. Le FM rock depuis dix ans.

    • Quand on a vu Arcade Fire pour la première fois, ça c’était le futur du rock. Neuf ans plus tard, les groupes FM commencent juste à les copier.

    • AF : j’attendais qu’on me la sorte, celle-là.

      C’est vraiment comique, parce que quand j’ai vu ça, un ami avec qui j’ai jamais parlé de AF a dit, texto : « Wow, on dirait vraiment Arcade Fire mais qui savent jouer ». Précisément ce qui m’est passé par la tête après 10 secondes de les avoir vus.

      Oui, précisément, c’est du AF/ post rock ce band-là, carillon, grosse grosse caisse et tout, mais pas une gang de granos qui ont de la misère avec le concept d’intonnation. Ils sont pas sans qualités, AF, mais ils savent pas jouer de leurs instruments, donc, ça part mal. Le crescendo réalisé hier en 3 minutes était d’une irréprochable maestria. Play with a purpose !

      Ils vont être big, ces gars-là.

      Coldplay et Simple Plan : aucune espèce de rapport, ces bands sont compressés dynamiquement à mort et ne sauraient pas davantage réussir un crescendo réussi d’une poutine à l’orange (surtout SP).

    • Quelque part entre Coldplay et Simple Plan, le FM rock n’est pas ma force.

      À ce point-là, c’est plus une influence mais du vol. Ils s’habillent pareil, se placent pareil sur le stage, violon et grosse caisse fessée, on se pitche les instruments, on utilise un mégaphone, on fait un petit bout bruitiste parfois, tout ce que faisait Arcade Fire voilà 10 ans. Tu ne comprends tellement pas Arcade Fire que tu prends pour le futur un band qui ne font que les singer sans âme. Que le son soit plus corporate n’y change rien. Comme un peintre qui faisait parfaitement en 1915 ce que Monet expérimentait en 1890.

    • Pour ce qui est de Coldplay et Simple Plan, je parle surtout de la mélodie torch song. J’aurais pu citer 100 autres groupes depuis 10 ans mais le rock Fm n’est pas ma tasse de thé.

    • Yé! Une Québé-querelle comme on les aime! Wou-hou! Jon8, sors le pop-corn!

      Je dois vous sonner raison à tous les deux :

      - ghost, oui, le band chrétien de boulga est poche, même si les gars savent jouer; ma fille aînée me dirait qu’elle a téléchargé ça et je l’intimerais de supprimer les fichiers sur le champ 1) tellement c’est mauvais et 2) parce qu’aucune infiltration évangélique n’est tolérée chez nous.

      - boulga, oui, Arcade Fire est poche, même si les gars et les filles ne savent pas jouer; ma fille aînée me dirait qu’elle a téléchargé ça et je l’intimerais de supprimer les fichiers sur le champ 1) tellement c’est pompeux et 2) parce qu’aucune irrigation angélique n’est tolérée chez nous.

    • *donner

    • «sonner raison» ça sonne assez bien pourtant haha!

    • Hehe, le sujet est complètement busté!

      Ok, Erimaj, donc ? J’vais devoir écouter ça aussi. Damn, ma liste est longue.

    • Je vais mettre ça dans mon casier « Actes manqués ».

    • Erimaj, assez fort pour lui, mais conçu pour elle, peut-être. Quelque chose accroche l’oreille, mais ne la retient pas. Bof. Ça peut être une forme d’initiation au jazz. Le genre de truc qu’on devrait pouvoir entendre dehors pendant le festival de jazz de Montréal. Genre suffisamment hybride pour que les gens restent sur le site et apprécient. Ça pourrait être dans l’intérêt du FIJM de se former une relève autrement que par un espace jeune.

      Me semble que ce type de show n’empêcherait pas les boomers d’aller payer un prix de fou en salle. Entendre les artistes de sa génération, ça n’a pas de prix.

      Ça doit bien être au tour de Procol Harum d’ouvrir le festival cette année?

    • Well atchoum, il s’agit d’une forme hybride, et puisque la chanson y est souvent à l’avant-plan, il faut garder ça relativement simple.

    • D’accord.

      Je suis en train d’écouter Darius Jones quartet. La pochette m’a accroché.

      C’est un autre style, évidemment. Sa musique m’étonne. Je me surprends à sourire pendant que je l’écoute. C’est vrai pour le saxo qui me fait sursauter, le geignard, c’est aussi vrai pour le pianiste qui me mène en bateau. Avec ses changements de rythme et de sons, on dirait que le batteur a de l’imagination pour 10.

      En plein le genre de band qui me ferait tripper live.

    • J’ai vu la vidéo de For King and Country à Jay Leno avec le lien mis par Ghost.

      L’enregistrement n’est pas bon mais cela n’empêche pas de voir certaines choses…

      Futur du rock ? Je ne pense pas.

      Mais un gang de gars allumés et enthousiates qui ratent pas leur chance que leur donne ce passage télé ? Mets-en. Ils sont en feu alors que c’est juste de la télé mais on ne doit pas rater sa chance de faire bonne impression.

      Ils dormaient vraiment pas sur la switch ou ne sont pas allés là pour faire du tourisme. Conventionnel ou non ? Ils vont en vendre de la galette… Mais combien ?

    • Hardy, même si ce n’est pas irrecevable, je n’ai jamais compris l’accusation de pompe de Arcade Fire. Oui ils poussent le lyrisme au maximum, mais ils sont trop nerveux, humblement collectif, gracieux pour la pompe (comme U2, Muse, etc.). Alors que ce For the King & Country (déjà ce nom, bordel) transforme le tout en pompe.

    • Cette toune poche de fk&c ferait un excellent jingle pour Justin Trudeau. Le chanteur a les mêmes cheveux en +.

      atchoum come on, drummer comme ça c’est pas mal plus mâle alpha que les ptits reels de monsieur pointu qui fait de la claquette en même temps…

    • Erimaj: j’achète !!! La soul que j’aime, une soul “contaminée”. Il me semble qu’il s’en fait peu, à part Meshell quand elle s’y met, Badu, Hargrove et quelques autres Monae. J’ai écouté et réécouté la révélation du moment, Frank Ocean, et je n’arrive pas à trouver ça génial, “l’album de l’année”. Comme s’il avait écrit son Innervisions ou son What’s Going On. Il me semble qu’on en est loin pourtant.

      Ahhh ne vous moquez pas de Procol Harum. Je réécoutais justement A Salty Dog et Grand Hotel la semaine dernière, et je trouve qu’ils sont trop oubliés, peu célébrés. Il faut l’invitation d’une Kate Bush (Aerial) pour rappeler leur magnificence.

    • @hardy_canyon

      11 janvier 2013
      16h23
      Yé! Une Québé-querelle comme on les aime! Wou-hou! Jon8, sors le pop-corn!

      Je dois vous sonner raison à tous les deux :

      - ghost, oui, le band chrétien de boulga est poche, même si les gars savent jouer; ma fille aînée me dirait qu’elle a téléchargé ça et je l’intimerais de supprimer les fichiers sur le champ 1) tellement c’est mauvais et 2) parce qu’aucune infiltration évangélique n’est tolérée chez nous.

      - boulga, oui, Arcade Fire est poche, même si les gars et les filles ne savent pas jouer; ma fille aînée me dirait qu’elle a téléchargé ça et je l’intimerais de supprimer les fichiers sur le champ 1) tellement c’est pompeux et 2) parce qu’aucune irrigation angélique n’est tolérée chez nous.
      ———————————————
      C la dictature? Je n’aimerais pas être votre fille.

    • Scotch, hardy n’aimerais pas être votre père, sans doute….

    • @ghost
      De quoi je me mêle? Vous encore moins. Lol Hep, on ne choisit pas ses enfants, ni ses parents. Ni la musique de ses parents ou ses enfants.

    • « Scotch, hardy n’aimerais pas être votre père, sans doute…. »

      Ho-ho-hi-hi!

      Si jamais vous vous cherchez une famille d’accueil, Scotch, faudrait voir.

      Puis, chère Scotch, si j’avais la moindre velléité dictatoriale, on n’entendrait pas Carly Rae Jepsen (gracieuseté de ma fille aînée) et MixMania (gracieuseté de la cadette) en boucle chez nous, ces jours-ci…

    • “on n’entendrait pas Carly Rae Jepsen (gracieuseté de ma fille aînée) et MixMania (gracieuseté de la cadette) en boucle chez nous”

      Christian Rioux a raison, le déclin du Québec est commencé…

    • « Christian Rioux a raison, le déclin du Québec est commencé… »
      .
      Quoi que Justin Bieber ne semble pas avoir frappé ou encore One Direction. y a peut-être de l’espoir.
      .
      Hardy

      Est-ce vous le papa qu’on voit à la télé transformer un magazine en papier mouchoir?

    • Allons, ghost, tout n’est pas perdu, mes filles écoutent des tonnes d’autres trucs – la famille dispose d’une musicothèque multi-supports assez fournie –, puis l’aînée potasse toutes sortes de pièces au piano dont Bach – le Brian Wilson de l’époque ;-) –, tandis que jusqu’à tout récemment la cadette chantait du Joe Dassin – l’Alexis HK des années 70 ;-) –, entre autres, avec la chorale de l’école.

      Et puis, c’est un stratagème d’éducation vieux comme la mort : on diffuse à cœur de jour des musiques exigeantes comme Wadada Leo Smith, Living By Lanterns et Ron Miles et, deux ou trois jours par année, on procure aux enfants une illusion de liberté en les laissant choisir les conneries qu’ils veulent écouter.

      Atchoum : non, ce n’est pas moi, je me contente de transformer les billets de banque en musiques multi-supports. Et non, il n’y a aucune pièce de One Direction ou de Justin Bieber chez nous, tous supports confondus.

    • Hardy

      Heureux de l’apprendre!

    • Ghost

      Tant qu’à être dans le hors-sujet, j’aime bien vous lire quand vous traitez de musique. Peut-être encore un peu plus quand vous parlez cinéma. Mais lorsque vous causez économie, alors là, c’est du grand art. Voilà.

    • Mais je me demande, tout de même…

      Si j’avais grandi dans un environnement où mes parents écoutaient Wadada Leo Smith, est-ce que je me serais opposé à eux, bref rebellé en écoutant à tue tête les BB?

      Est-ce que je leur aurais présenté une ou des filles qui auraient connu par coeur des paroles de chanson comme Laver, laver, savez-vous savonner?

      Je ne sais pas…

    • “Mais lorsque vous causez économie, alors là, c’est du grand art.”

      Vous pensez à quoi?

    • Sur le site de Lussier. Les explications concernant les trucs d’impôt à des pourcentages pharaonesques pour ceux qui reçoivent des émoluments éléphantesques passé un cap que je juge stratosphérique (mais c’est juste moi).

    • Ah… Je suis pourri en économie, mais là c’était des évidences: quand des populistes te disent que Depardieu paye 75 d’impôt, alors que c’est sur la tranche supérieure l’an prochain, je veux bien discuter du taux mais au moins respecter les faits.

    • Entéka, merci du compliment. J’avais l’impression d’avoir perdu la main, mais là je suis reparti pour embêter les gens encore quelques années…

    • @unholy_ghost

      14 janvier 2013
      16h06
      Ah… Je suis pourri en économie, mais là c’était des évidences: quand des populistes te disent que Depardieu paye 75 d’impôt, alors que c’est sur la tranche supérieure l’an prochain, je veux bien discuter du taux mais au moins respecter les faits.
      *****************************
      Je pense qu’on a lu le même article sur le sujet? Dépardieu est un voyou, il agit comme un voyou. Les autres partent discrètement.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « août    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité