Alain Brunet

Archive du 11 janvier 2013

Vendredi 11 janvier 2013 | Mise en ligne à 20h30 | Commenter Commentaires (4)

Dom La Mena / Ela, Brésilienne… du monde

dom la nena ela

Dominique Pinto, alias Dom La Nena, est violoncelliste. Brésilienne et citoyenne du monde, elle chante aussi. Et c’est probablement pour cette raison qu’elle risque de faire boum au cours des mois qui viennent.

Violoncelle et chant ? Aucun rapport avec Jorane. On est plus près de Juana Molina ou de feue Lhasa, en fait… Joli voile sur les cordes vocales, mélodies délicates, douces progressions harmoniques, approches consonantes, sobres interventions au violoncelle. Sorte de folk embué d’ornements de musique classique, formation oblige -on le constate notamment sur la chanson Buenos Aires dont l’introduction harmonique est similaire à celle des Canons de Johann Pachelbel).

Sauf les langues d’expression (portugaise ou espagnole), rien ne permet de circonscrire cette approche dans un territoire précis du globe. Indie folk de chambre dont les traits latino-américains apparaissent çà et là, sans être proéminents.

Dom La Nena a vécu en France lorsque papa a fait son doctorat. A vécu de nouveau au Brésil avant de se déplacer en Argentine afin d’y étudier auprès de la violoncelliste Christine Walevska. À 18 ans, elle retournait vivre en France où elle s’est taillé une place dans l’accompagnement pop – Jeanne Moreau, Étienne Daho, Camille, Jane Birkin. Elle habite Paris.

Au terme d’une tournée avec Jane Birkin en 2009, elle s’est mise à la composition et l’écriture de chansons. A procédé à moult prises de son en cours de tournée française afin d’étoffer ses maquettes, pour ensuite travailler avec Piers Faccini dans un studio planté dans les Cévennes. Faccini, que plusieurs apprécient pour son propre répertoire chansonnier, a réalisé cet album sympa, accessible pour de vastes publics ouverts sur le monde, assez créatif pour qu’on y consacre un billet. ;-)

Facile, en fait, de prévoir le buzz à l’endroit de Dom La Nena, dont l’album Ela vient d’être lancé sous étiquette Six Degrees.

Liens utiles

Profil sur le site Six Degrees

Site officiel

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Vendredi 11 janvier 2013 | Mise en ligne à 12h13 | Commenter Commentaires (46)

Erimaj = Jamire… Williams, l’album Conflict Of A Man

ERIMAJ Conflict of a man

Jamire Williams est un des batteurs les plus intéressants de la nouvelle génération jazzistique. Il s’avère ici un leader, chanteur et compositeur à suivre de près en 2013.

On l’avait identifié parmi ces jeunes sorciers de la batterie ayant intégré au jazz actuel une panoplie de rythmes inspirés du hip hop et de l’électro – voilà d’ailleurs une authentique avancée formelle, question de le souligner à ceux qui croient le jazz une forme empoussiérée voire scotchée sur un glorieux passé de plus en plus lointain. Outre ses activités de sideman (Robert Glasper, Christian Scott, Jason Moran, Dr Lonnie Smith, etc.), Jamire Williams a lancé son propre groupe, Erimaj, dont l’album (lancé il y a plusieurs semaines) apparaît sur plusieurs listes des meilleurs opus créés en 2012.

Il ne faut pas chercher ici les pointes de virtuosité, mais plutôt arpenter une zone mitoyenne entre chanson et musique instrumentale de haute volée. Pour qu’une chanson soit intelligible dans un contexte jazzy d’aujourd’hui, on doit miser sur une certaine simplicité dans la structure tout en conservant les éléments esthétiques d’un jazz de pointe – ce qu’offre en outre cet album dans ses séquences instrumentales.

Sous étiquette Don’t Cry Recording, Conflict of A Man s’inscrit dans cette nouvelle mouvance de jazz urban, très raffiné et tributaire de la culture afro-américaine sans compter les meilleures propositions sondées sur les planètes rock et électro. Participent à cet effort de création les Américains Corey King (Fender Rhodes, machines, trombone, voix), Vicente Archer (basses) et le Canadien Matthew Stevens (guitares, aussi un membre-clé de l’ensemble de Christian Scott).

Liens utiles

Erimaj, site officiel

Extraits à écouter sur Grooveshark

Lire les commentaires (46)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité