Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 13 décembre 2012 | Mise en ligne à 20h02 | Commenter Commentaires (32)

    Voices from the Lake

    Voices from the Lake

    Au début de l’année 2012, les Italiens Donato Dozzy et Neel ont créé ensemble une heure absolument captivante de musique électronique: Voices from the Lake, sous étiquette Prologue. Découvert près d’un an après sa sortie, donc sur le tard, cet opus me semble plus que recommandable. Et puisque personne de notre communauté ne l’a encore suggéré, allons-y avant que ne s’amorce le temps des listes. Il pourrait faire partie des vôtres !

    Superbe immersion technoïde que suggère Voices from the Lake. Continuum jalonné d’une onzaine de tableaux qui s’enchaînent comme par magie. Les sons de synthèse y sont variés et ne réfèrent pas directement à la lutherie du monde physique, ce qui devient une qualité en soi dans le cas qui nous occupe. Les sédiments s’avèrent riches, leurs surimpressions subtilement conçues, leurs particules innombrables.

    Ponctuée par des constructions rythmiques sophistiquées malgré leur apparente simplicité, émaillée de fragments mélodiques accrocheurs, progression dramatique créant les condition nécessaires au décollage vers les hautes altitudes, cette galette me semble témoigner d’un imaginaire compositionnel clairement au-dessus de la moyenne.

    Liens utiles

    Bandcamp / Prologue Music

    Metacritic: moyenne de 87% fondée sur 5 critiques


    Écoute sur MusicMe


    • J’adore ça!Wow!

    • Vraiment superbe, la musique comme les images.

    • À première écoute, ça sonne très bien; très feutré.
      Ça me rappelle un Peu Yagya (Rigning).

    • Album de l’année de Resident Advisor

      http://www.residentadvisor.net/feature.aspx?1704

    • En effet, effet. ETK, c’est assurément un des meilleurs albums électros qui me soient tombés dans les oreilles cette année.

    • Décollage vers les hautes altitudes ou plongée en apnée vers le fin fond du lac ? Ça me donne le vertige des profondeurs des propositions aussi denses. De la musique philosophique, c’est ça pour moi.

    • Les images sont belles mais la musique me semble un peu trop loungy 5 à 7 à première écoute.

    • Je n’ai pas écouté l’album au complet encore, mais pour ceux qui l’on fait: qu’est-ce que cet album ajoute au travail de Wolfgang Voigt (projet Gas) de la fin des années 90, au juste ? Plus de textures sonores ?

    • Well… On ne vient peut-être pas de découvrir de nouveaux Aphex Twin mais cette proposition technoïde me semble plus que solide.

    • @jon8

      Dans certains rythmes et dans les textures en général, il y a quelque chose qui leur appartient.

      @boogie

      De la musique «philosophique» ?

    • @AB

      D’accord, dans ce cas je vais écouter cette singularité dans le confort de mon foyer, avec un système de son qui mettra en lumière les textures! Parce que sur l’ordi du bureau c’est pas génial.

    • J’aurais dû écrire qui incite à la philosophie (de sous-sol). Je trouve ça très propice à se questionner sur le qui suis-je et le pourquoi-je. Pas du tout 5 à 7 loungy en ce qui me concerne. Mes connaissances par rapport a cette mouvance bien précise sont très limitées, cela étant dit. Je connais et j’ai des album d’aphex twins, d’autechre et d’autres gros noms mais je ne sais pas qui est wolfrang voigt, par exemple.

    • Wolfgang Voigt c’est un artiste allemand de la scène électronique qui roule sa bosse depuis un bon moment déjà et où il a été assez actif dans la même période que les Richie Hawtin, Autechre, Aphex Twin, etc… Ce que je considère comme le golden age du IDM/techno; les années 90.

      J’ai plusieurs albums de son projet Gas et c’est très atmosphérique, plus que du Monolake par exemple, mais ça reste moins cheezy vaporeux que du Deepchord par exemple. Je dis ”cheezy” mais en fait c’est pas méchant, c’est plutôt pour nommer ce que j’appelle de la musique ”décorative”, ce qui peut jouer justement dans un resto branchouille lors d’un 5 à 7 du jeudi.

    • Wolfgang Voigt, c’est aussi le boss de Kompakt, une institution de la musique techno en Allemagne. L’album compilation de Gas, Nah Und Fern, est un must dans le genre. File under “techno des fonds marins” :)

      Concernant Donato Dozzy, et bien c’est ma révélation des dernières années. Je prends le temps de déguster tranquillement cet album de Voices From The Lake, qui vient me chercher autant que l’album Glider de The Sight Below, mon dernier crush ambiant. Superbe, merci Alain d’en parler.

    • J’ai acheté l’album numérique Voices from the lake, y compris le continuous mix d’une heure+ et, j’en conviens, ce n’est pas de la musique décorative. Ceci dit, si c’est l’album de la grande famille electro de l’année, eh bien l’electro n’a pas bonne mine en 2012. Il me semble que de la récupération des nineties fait avec les outils du jour ce n’est pas très révolutionnaire, et l’electro se doit de l’être au moins un peu, révolutionnaire.

      @stereo

      j’approuve pour le ”techno des fonds marins” :-) Nah Und Ferm que j’ai en coffret 4 disques est très joli en plus d’être un must pour les amateurs de Ambient/minimal techno.

    • @jon8

      Faut-il croire que la création électronique doit être forcément sur le front de la révolution parce qu’elle use de la lutherie la plus récente de l’histoire musicale ? Si on le croit, on risque d’être déçu.

    • Bon point.

      Encore faudrait-il définir ce qu’est ”propositions électroniques”.

      Radiohead, Portishead, Bjork, NIN, Goldfrapp, Massive attack, Fever Ray… C’est quoi ?

    • Porte de shed et tête de radio, c’est un mélange de lutheries électriques, acoustiques, électroniques. En ce qui me concerne, la nature de la lutherie importe peu mais j’aime que les créateurs d’aujourd’hui fassent usage de toutes les lutheries qui sont à leur disposition. Encore là, ce n’est pas une valeur absolue: seul le résultat compte.

    • ”Porte de shed et tête de radio, c’est un mélange de lutheries électriques, acoustiques, électroniques.”

      Eh bien voilà: ils osent le mélange. D’où leur côté révolutionnaire.

      Nommez moi un album des dernières années, fait exclusivement avec de la ”lutherie classique”, qui soit révolutionnaire. Rien ne me viens à l’esprit.

    • Pourtant… Entre autres ici: http://www.smcq.qc.ca/smcq/fr/artistes/compo/a/ Peut-être pas révolutionnaires mais parfois aussi novateurs que les groupes mentionnés.

    • Rien en inventaire du côté pop ou rock, disons dans les cinq dernières années ? La seule chose qui me vient en tête -et ce n’est pas révolutionnaire- c’est Timbre Timbre, qui a réussi à se forger une identité sonore sans utilisation de ”lutheronique”, mais encore là c’est grâce à une récupération dans le passé, surfant sur la vague vintage hipster. Sinon ? Les heures de gloire révolutionnaire du post-rock sont passées, tout ce qui touche au pop de nos jours est inflitré par l’électro… Y reste quoi, sérieusement ?

      Même le Blues revit grâce à la lutheronique!

    • « Tremblement de fer », de Pierre Labbé, ça innove en masse hors électro.

    • La musique populaire acoustique est forcément conservatrice si elle reste tonale et binaire. Ce qui en fait la nouveauté, c’est justement la lutherie et l’aménagement de l’espace sonore. Le reste n’est que répétition et petites variations. La musique acoustique évolue côté musique «sérieuse»: jazz et musique contemporaine peuvent encore nous surprendre.

    • Peu d’artistes peuvent se vanter d’être révolutionnaires, surtout si par ”révolution” on exige que ce soit à l’échelle mondiale, avec une diffusion sérieuse, et non collé dans le confidentiel.

      Par contre, beaucoup peuvent se vanter d’être évolutionnaires. Les oeuvres expérimentales ne sont pas, à mon avis, autre chose qu’évolutionnaires tant que l’impact n’est pas prouvé.

      I.E. le catalogue entier du label Raster-Noton n’est pas (encore) révolutionnaire comme peut l’être l’oeuvre de Richard D. James, même si l’expérimentation y est parfois poussée plus loin, parce que la notoriété acquise, le temps passant et, surtout, le timing, fait que l’impact dans le public et chez les autres artistes est majeur.

    • ^
      parlant de Richard D. James, non de Raster

    • ”In 2010, “Avril 14th” was sampled by Kanye West for his song “Blame Game” featuring John Legend from the album My Beautiful Dark Twisted Fantasy.”

      http://en.wikipedia.org/wiki/Aphex_Twin#Influence_on_others

      …Pis c’est là que je m’en rend compte! haha

    • C poche.

    • HS: Je me cherche un billet pour Casse-Noisette. Je ne l’ai jamais vu. Il reste des billets un peu trop cher. Si quelqu’un a des billets corpo réduits ou un billet de trop, je vais l’acheter. Mezzanine. Merci. Je me cherche une job aussi. Ça commence à être urgent. Maintenant ou pour début janvier. Merci.

    • Cela va vers l’introspectif mais je dirais plus l’hypnotisme ou un genre de transe occulte. Bon je dois me référer à du fantastique ou de la science-fiction où l’on essayerait de vous programmer le cerveau ou vous rendre sous l’emprise d’une force étrange.

      Qu’est-ce qu’il y a au fond de ce lac ?

    • Oui plus mystique que philosophique ou sinon métaphysique. Rites initiatiques, éléments de civilisations anciennes et musiques tribales mais plus d’une civilisation avancée voir ”extra-terrestre” ou encore créatures de légendes.

      Énergies, puissances surnaturelles…

      Mais tout cela étant dit en restant avec un esprit sceptique et rationnel. ;)

    • Woah, les gars.. Si vous trouvez cet album philosophique, introspectif, mystique ou métaphysique que penseriez-vous d’albums comme Pp. Nmlk ou Music for urban meditation ou encore les séries Move D, Outland et Create ?

    • Je parle des 3 vidéos plus haut et l’image peut m’influencer.

      Pas écouter l’album au complet, bien des choses peuvent nous être évoquées selon notre vécu ou expériences, c’est comme le 5 à 7 ou le lounge, cela dépend avec qui on y va, à quel moment, à quel endroit…

      J’ai juste dit ce qui me venait à l’esprit sans identifier les films, séries ou autres avec lesquels des liens me viennent…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité