Alain Brunet

Archive, décembre 2012

Lundi 31 décembre 2012 | Mise en ligne à 18h39 | Commenter Commentaires (26)

Le temps des LISTES: sono mondiale

Noel anime 12

On pourrait faire durer le plaisir en élaborant davantage sur cette sono mondiale beaucoup plus considérable que ne le laisse paraître la liste qui suit. On pourrait aussi dresser d’autres listes et se pencher sur d’autres genres et sous-catégories. Mais… le temps manque, et l’animateur du blogue doit aussi participer activement à l’animation de sa famille et ses proches.

Alors ? On attend vos listes de créations musicales non anglophones et non francophones, toutes origines confondues. On continue en 2013 !

Bonne et heureuse année à tous nos lecteurs, lectrices, blogueuses et blogueurs !

Lucas Santtana O Deus Que Devasta Mas Tambem Cura

Lucas Santtana
O Deus Que Devasta Mas Tambem Cura
Diginois Records

On se trouve dans un Brésil d’aujourd’hui, un Brésil libre qui ne s’accroche pas à son patrimoine sans pour autant chercher à se coller bêtement sur la mouvance indie anglo-américaine. Qui rejette la pression du passé, qui ne se sent pas l’obligation de faire dans la samba-bossa-funk et autres variétés prévisibles de musica popular brasileira. Cette musique demeure néanmoins tropicale, lusophone, profondément brésilienne. De surcroît, excellente.

Spoek Mathambo Father Creeper

Spoek Mathambo
Father Creeper
Sub Pop

Oui, ç’aurait pu se trouver dans la sélection anglo. Cet artiste sud-africain, citoyen du monde et toujours présent sur sa terre natale, risque de s’y retrouver régulièrement dans les années à venir. On le présente dans la sono mondiale car cette dernière pénètre lentement et sûrement l’imaginaire mondial, y compris l’anglo-américain. Signature Sub Pop, cet afro-futuriste (électro, hip hop, rock, pop, Afrique) est une illustration probante de ce que devient la culture urbaine en Afrique australe.

Curumin Arrocha

Curumin
Arrocha
Urban Jungle / Six Degree

D’origine métisse, latine et japonaise (puisque la plus grande communauté d’immigrants japonais se trouve au Brésil), ce natif de Sao Paulo a appris le vocabulaire de la musica popular brasileira (samba, bossa nova, samba funk, etc.) avant de le transgresser. Les couleurs synthpop, reggae/dub ou électro, cette énergie rock sont au service de chansons résolument urbaines, brésiliennes… et souscrivent à une vision universelle de la pop culture.

Jimmy Cliff Rebirth

Jimmy Cliff
Rebirth
Universal

Ce son créé au tournant des années 70, on le préfère à toutes les digressions pop que le sexagénaire nous a balancées dans les creux de sa longue carrière. Inutile d’ajouter qu ce retour au classicisme est plus que bienvenu. La voix est ici exemplaire: puissante, évocatrice, jubilatoire, encadrée par par le réalisateur Tim Armstrong, leader du groupe punk Rancid et fin connaisseur de reggae.

Emel Mathlouti Kelmti Horra

Emel Mathlouti
Kelmti Horra
World Village

Kelmti Horra signifie «ma parole est libre », les chansons de cet album s’inspirent surtout de la noirceur pré-révolutionnaire en Tunisie. Les esthétiques trip hop et dark wave qui y sont préconisées y rappellent davantage les années 90 que la période actuelle, si fertile en nouveaux influx électroniques: cette chanteuse tunisienne (transplantée en France) fonde sa pop sur ce qu’elle a intégré de Portishead, Massive Attack, Dead Can Dance, mouvances auxquelles elle a collé un folk engagé, fort en mélodies. Pour la Tunisie et l’Afrique du Nord, pour le monde, il s’agit d’une avancée convaincante.

Niyaz Sumud

Niyaz
Sumud
Six Degrees

Deux de ses membres, le compositeur et multi-instrumentiste Loga Ramin Torkian (kamaam, robab, saaz, djumbush, lafra, guitare, viole) et son épouse, la chanteuse Azam Ali (qui joue aussi la percussion et le santour), vivent désormais à Montréal et y coulent des jours heureux. Le troisième membre est Carmen Rizzo: DJ, programmeur, claviériste, remixeur, réalisateur, il joue un rôle-clé au sein de cette formation transculturelle, née en Californie On connaissait les albums précédents de Niyaz (sans titre en 2005 et Nine Heavens en 2008, étiquette Six Degrees), les projets personnels d’Azam Ali ou de Loga Ramin Torkian. Les applaudissement reprennent de plus belle à l’écoute de Sumud.

Angelo Finaldi Disoriented Voyage

Angelo Finaldi
Angelo Finaldi Disoriented Voyage
Artik

De l’Italie du 17e siècle à la Nouvelle France en passant par le centre-ville de Montréal et les banlieues! Voilà ce qui grouille dans la tête d’un créateur assumé. S’y greffe une déferlante de styles musicaux dont le musicien fait usage avec grande maîtrise: funk, pop, jazz, rock, hip hop et autres grooves ouest-africain ou antillais. Angelo Finaldi fut naguère associé à la pop culture, pari de flamboyants musiciens d’origine italienne. Depuis une dizaine d’années, ses propositions ont atteint un niveau encore plus élevé, certes davantage Nino Rota que Gino Vannelli.

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






Dimanche 30 décembre 2012 | Mise en ligne à 16h16 | Commenter Commentaires (21)

Le temps des LISTES: électro

Noel anime15

Suis pas mal satisfait du volet électro de ma couverture 2012. Ne prétends pas encore être devenu super connaisseur, ai néanmoins écouté plusieurs dizaines d’albums technoïdes et assisté à plusieurs dizaines de sets et concerts. Voici, sans prétention (enfin, toute petite prétention après tant d’années d’écoute en dilettante), une liste de mes dix albums préférés au rayon électro.

Évidemment, il s’agit aussi d’un point de départ pour que nos blogueurs nous transmettent leurs listes au-dessous de ce billet.

Voices from the Lake

Voices From The Lake
Voices From The Lake
Prologue

Les Italiens Donato Dozzy et Neel proposent une véritable immersion technoïde, où les sons de synthèse sont variés et ne réfèrent pas directement à la lutherie du monde physique. Les sédiments de sons s’y avèrent riches, leurs surimpressions subtilement conçues, leurs particules innombrables.

Shackleton

Shackleton
Music for the Quiet Hour/ The Drawbar Organ
Woe to the Septic Heart

Sam Shackleton impose de brillants concepts rythmiques, basses fréquences et percussions tous azimuts, tout en exploitant un répertoire textural d’exception. The Drawbar Organ :10 pièces dynamiques. Music For The Quiet Hour, œuvre en cinq mouvements horizontaux. Supérieur!

Andy Stott

Andy Stott
Luxury Problems
Modern Love

Pour ce projet artistique, Andy Stott a travaillé essentiellement avec le rythme et la voix. Il a préconisé des musiques exprimées sur des tempos moyens autour desquels il a omis régulièrement la percussion de synthèse, préférant créer la pulsation avec un jeu varié de séquences texturales. Très intéressant

flying Lotus Until The Quiet COmes

Flying Lotus
Until The Quiet Comes
Warp

Les expériences de Steven Ellison, alias Flying Lotus, sont à la fois sérieuses et réjouissantes : cassures rythmiques, envolées atonales, insertions et surimpressions de sons atypiques, séquences planantes… auxquelles s’ajoutent les couleurs soul, R&B, hip hop instrumental, indie rock, trip hop ou jazz.

Ben Klock Fabric 66

Ben Klock
Fabric 66
Fabric Records

Au-delà de la carrure techno dont il fait d’abord usage, Ben Klock peut explorer des sous-genres apparentés à la house et même à certains rythmes afro-caribéens. Il aime la vitesse du rythme, il aime les sons puissants et conquérants, qui meublent totalement les espaces investis, ll aime faire exploser le plancher de danse, il aime aussi la finesse.

john-talabot_fin

John Talabot
fIN
Permanent Vacation

Talabot aime effectuer des prises de son dans son environnement, c’est-à-dire la Catalogne urbaine et sa nature méditerranéenne environnante. Il aime coller de menus ornements sonores à des pistes de claviers, à des basses de synthé bien charnues, des beats inspirés de la house / disco ou du dubstep. On y perçoit un soupçon d’Afrique, un autre d’Asie. On y perçoit une patte. Une signature.

Burial Kindred

Burial
Kindred (maxi)
Hyperdub

D’entrée de jeu, Kindred offre un rythme différent. D’une durée de 11 minutes et 28 secondes, la pièce-titre se fonde sur un jeu de clics et de tambours synthétique plus vigoureux, percussions de synthèse à travers lesquelles se faufilent claviers, basse, voix soul, le tout ponctué de breaks intermittents, ce qui mène à conclure à une suite de petits mouvements déployés dans une ambiance spectrale.

Christian Loeffler A Forest

Christian Loeffler
A Forest
Ki

Fort sur sur les lignes de basse bien grasses et bien costaudes, faisant bel usage de la voix (Mohna) dans un esprit dubbisant, les progressions harmoniques efficaces, l’évocation simultané de la mélancolie et de l’euphorie comme il le dit lui-même.

Vessell Order of Noise

Vessell
Order of Noise
Tri-Angle

Membre du collectif Young Echo, Seb Gainsborough est de ceux qui aiment l’alliage entre techno, house, dubstep, dub, ambiances vaporeuses, pénombre technoïde. Voilà un départ canon pour cette carrière solo from Bristol.

Monlolake Ghosts

Monolake
Ghosts
[ml/i]

Cette approche minimaliste que Monolake propose avec sont récent album Ghosts laisse la première impression de l’avoir entendue annuellement depuis la fin des années 90. Les nouveaux éléments de ce vocabulaire semblent rarissimes… et finissent par surgir au fil des écoutes. Méfions-nous des eaux calmes !

Lire les commentaires (21)  |  Commenter cet article






Vendredi 28 décembre 2012 | Mise en ligne à 19h52 | Commenter Commentaires (75)

Le temps des LISTES: anglos de partout…

Noel anime16

Faut-il souligner que les albums 2012 de Leonard Cohen, Neil Young, Godspeed You ! Black Emperor, Patrick Watson, Grimes ou Japandroids sont au top de la sélection anglo mondiale ? Bien sûr qu’il le faut. Et puisqu’ils ont été déjà retenus dans la liste précédente, voici la suite, soit 25 opus supplémentaires suggérés en ordre… alphabétique :

Alt-J An Awesome Wave

Alt-J
An Awsome Wave
Infectious

Cliquetis, tintements, percussions atypiques, jeux de voix raffinés, traitement inusité d’une vivifiante récolte de sons et étonnante variété de climats s’intègrent aux mélodies très pop, motifs de guitare et de piano. Hautement créatif du début à la fin, cet album a une vraie signature. Et le Mercury Prize.

Beach House Bloom

Beach House
Bloom
Sub Pop

Les Américains Alex Scally et Victoria Legrand suggèrent la dream pop idéale : dosage parfait de clarté mélodique, charge romantique, faste harmonique, puissance affective, aigreur, douceur et élégance côté arrangements et réalisation. La meilleure pop ne résulte-t-elle pas d’un tel mélange?

Bruce Springsteen Wrecking Ball

Bruce Springsteen
Wrecking Ball
Columbia

Réalisé de concert avec Ron Aniello, ce très solide Wrecking Ball nous propose une synthèse musicale de l’Amérique version Springsteen, évoquant la musique de ses frères chicanos, le gospel et le hip hop de ses frères noirs, les élans celtiques de ses frères irlandais, le violon et le banjo de ses frères appalachiens, l’indie rock assorti de cuivres et anches de ses plus jeunes collègues.

Converge All You Love You Leave Behind

Converge
All We Love We Leave Behind
Epitaph

Assurément, l’esprit punk hardcore est omniprésent sur cet opus, huitième de la formation, dont les rythmes, riffs, et procédés compositionnels pour le moins incandescents relèvent du mathcore pour leur difficulté d’exécution. Métal pour la batterie (Ben Koller), la basse (Nate Newton) et la guitare (Kurt Ballou), hardcore pour les grommellements (Jacob Bannon) et pour l’épais glaçage de distorsion qui nappe le tout.

Death Grips No_Love_Deep_Web

Death Grips
No Love Deep Web
Autoproduction

Propos nihilistes, pessimistes, fatalistes, bien au-dessus de l’idée qu’on se fait de l’agressivité. Messe plus foncée que noire ! Les Death Grips ne rigolent pas et répandent la poudre la plus explosive de digital hardcore et de hip hop industriel que l’année 2012 nous aura offerte.

Deerhoof Breakup Song

Deerhoof
Breakup Song
Polyvinyl

Cet équilibre idéal entre sauvagerie, sensualité, sueurs aérobiques et concepts compositionnels de haute volée, on le trouve chez Deerhoof. Très rares sont les formations capables de maintenir un esprit rock aussi fervent avec de telles propositions rythmiques, harmoniques, avec une telle pléthore de références.

DjangoDjango_DjangoDjango_web

Django Django
Django Django
Because Music / Warner

Pour les fans de barbershop psychédélique, pour les fans de guitare surf, pour les fans de rock progressif, de folk rock, de blues et de ponctions électroniques qui nous rappellent le temps présent, ce quartette londonien, de surcroît finaliste au Mercury Prize, n’a pas fini d’épater la galerie.

Doctor John Locked Down

Dr John
Locked Down
Nonesuch

Cuivres bien chauds (encore du Dap Kings là-dessous), guitares cochonnes crépitant sur la grille, choeurs fervents, échantillonnages, section rythmique parfaite dans ce contexte, claviers de vieux sorcier, envoûtement de grooves. Avec des couleurs musicales proéminentes dans les années 60 et 70, Auerbach a su faire un recyclage de choix.

Fiona Apple

Fiona Apple
The Idler Wheel Is Wiser Than the Driver of the Screw and Whipping Cords Will Serve You More Than Ropes Will Ever Do
Epic

Dans cet album, le piano est un tambour, le cœur est un tambour, la tête est un tambour, le bas-ventre est un tambour, les tripes sont un tambour, la caboche est un tambour. Voilà une des plus brillantes contributions piano-voix de la chanson américaine. Fiona Apple frappe fort. Très fort.

Frank Ocean Channel_ORANGE

Frank Ocean
Channel Orange
Def Jam

Ze nouvelle voix soul / R&B de l’année 2012 ? Plusieurs le croient. Après avoir épaté la galerie en 2011 avec un mixtape particulièrement inspiré, Nostalgia, Ultra, Frank Ocean a fait un peu plus pop sans tout effacer ce qu’il y avait d’original dans les prémices.

Grizzly Bear Shields

Grizzly Bear
Shields
Warp

Les voix de Daniel Rossen et Edward Droste, les arrangements de Daniel Rossen et Chris Taylor, ce jeu raffiné et compétent d’abord au service de chansons magnifiques. Équilibre idéal entre le classicisme des formes et la créativité caractérisant leur emballage, Shields est l’album d’un grand groupe américain.

Hot Chip In Our Heads

Hot Chip
In Our Heads
Domino

Cette synthpop anglaise n’a aucune prétention autre que de nous injecter refrains et mélodies dans un contexte légèrement renouvelé. Pour qui aime la chanson pop roulée dans les puces électroniques, ce cinquième album de Hot Chip (hot… microchip) est un must.

Julia Holter Ekstasis

Julia Holter
Ekstasis
RVNG

La Californienne Julia Holter est une jeune compositrice, interprète, réalisatrice, parolière. De son temps, assurément, mais aussi de tous les temps. Les sources de sa musique sont plurielles: elle puise dans le minimalisme américain, la musique contemporaine, le baroque, la musique romantique, la musique indienne, l’électro pop, l’ambient, l’improvisation libre, le déphasage rythmique et plus encore.

Kendrick Lamar Good Kind M.A.A.D. City

Kendrick Lamar
Good Kid M.A.A.D. City
Top Dawg / Aftermath / Interscope

Musiques noires de haute inspiration. Grooves parfaits, superbes amalgames d’électronique et de jeu d’instrumentistes, variété de rythmes et d’ambiances, soul sur toute la ligne, le tout présenté sous la forme d’un journal personnel multi-plateformes. À l’image d’un jeune homme de 25 ans, élevé à la dure dans le quartier Compton, soit l’un des fiefs historiques du gangsta’rap.

Lambchop Mr.M

Lambchop
Mr M.
Merge Records

Sous la direction esthétique du très brillant Kurt Wagner, ce Mr M signé Lambchop contourne le sens direct, maintient une ambiguïté ludique, laisse émerger le sentiment et la sensation avant que n’émerge le sens de ces chansons country, folk, classic pop, classico-jazzy. Grand raffinement américain!

Mark Lanegan Blues  Funeral

Mark Lanegan
Blues Funeral
4AD

Pour faire lever un enregistrement de rock infusé aux racines du blues et autres tubercules indigènes d’Amérique, il faut une surdose d’imagination dans l’emballage et l’expression. À ce titre, on avons ici tout un plat mijoté au menu: Blues Funeral.

Scott Walker Bish Bosch

Scott Walker
Bish Bosh
4AD

Ce mutant de la pop culture aura 70 ans en janvier prochain. À quelques semaines de sa huitième décennie, il s’offre Bish Bosch, un opus hallucinant sous étiquette 4AD. Les mélodies y sont construites sur des motifs de guitares souvent atonales, des percussions souvent arythmiques, des claviers aux textures inquiétantes ou d’une moquette atypique que tisse un orchestre à cordes de 36 musiciens.

Swans The Seer

Swans
The Seer
Young God

Murailles de saturation érigées sur des rythmes binaires, rimes psalmodiées, cris scandés dans la pénombre, sombre chant choral, mantras néo-tibétains, ambiances paranormales. Sorte de rituel de la distorsion, étonnantes éclaircies sur fond de sorcellerie. Michael Gira n’a pas tout dit.

Tame Impala Lonerism

Tame Impala
Lonerism
Modular

Kevin Parker, chanteur, guitariste, multi-instrumentiste, réalisateur, personnage central de Tame Impala, pourrait se plaindre de n’être pas né à la bonne époque. Idem pour ses collègues. Les mecs carburent au psychédélisme, se roulent dedans, s’y font frire, rôtir, cuire à la vapeur, mijoter en totale immersion. On ne s’emmerde pas pour autant.

The Evens The Odds

The Evens
The Odds
Dischord

Le couple Ian MacKaye (guitares, voix) /Amy Farina (batterie, voix) fait jaillir une punkitude fervente dans cet alliage de rock et folk indies, très fort en groove. On y apprécie la tension entre agressivité et délicatesse, entre testostérone et progestérone, entre crevasses de cynisme et sommets de tendresse.

The Men Open Your Heart

The Men
Open Your Heart
Sacred Bones

Ce n’est pas tant ce bouillon fumant de références (hardcore-punk-garage-shoegaze-country-blues) qui frappe que la manière présenter cette musique aussi tributaire de l’avant-rock américain des années 80 et 90. À travers ces voix balancées en meute et autres paroxysmes sortis du garage, il se passe vraiment quelque chose.

Van Morrison Born to sing no plan b

Van Morrison
Born to Sing : No Plan B
Exile/ EMI

Nous avons ici droit à l’intégration stylistique d’un maître : jazz, soul, country, blues, gospel, folklore celte. Jusqu’au bout de l’arc-en-ciel, aux portes du cœur, sur les routes du Midi, au troisième sous-sol de la cupidité, sur le mirador des sages, au pays des géants. Van the Man est toujours en selle!

Lire les commentaires (75)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2012
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    272829  
  • Archives

  • publicité