Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 novembre 2012 | Mise en ligne à 15h16 | Commenter Un commentaire

    Patrick Krief comme un seul Dear

    Patrick Krief Hundred Thousand  Pieces

    Membre émérite de The Dears, fameux groupe à qui l’on doit une des premières manifestations probantes de l’indie montréalais à l’échelle internationale, le guitariste et chanteur Patrick Krief a lancé Hundred Thousand Pieces en mai dernier – étiquette Pirates Blend. Ce mardi au Lion d’Or, il défend la matière de cet album solo avec formation rock et quatuor à cordes – et sera précédé par Coco Méliès.

    Il n’y a certes pas une façon de faire dans la pop, mais il y a lieu d’admirer les auteurs-compositeurs-interprètes capables de tout jouer sur leurs albums qu’ils réalisent de surcroît. On vient à peine de l’observer chez Matthieu Chedid, on l’a aussi signalé côté Gros Mené (depuis ses débuts, Fred Fortin est capable de tout jouer), on le remarque aussi chez Patrick Krief, qui a presque tout fait sur son album… et qui ne se démarque pas radicalement du vaisseau amiral côté musique.

    Les textes, cependant, expriment un certain recul en ce qui a trait aux aventures passées; l’auteur y évoque différentes scènes, sentiments partagés, clarté, pénombre, enfin plusieurs états d’esprit vécus au cours de nombreuses années de tournée et de vie musicienne.

    Deux écoutes attentives permettent de conclure à une dizaine de chansons très bien construites, très bien arrangées, riches harmoniquement, fort bien chantées par le soliste mais… Malgré les qualités évidentes de cet enregistrement, malgré la ferveur et la conviction de son concepteur, l’esthétique d’ensemble qui y est suggérée ne me semble pas se démarquer clairement de ce qu’on a entendu de mieux côté indie rock depuis le début de ce siècle.

    La scène, où excelle Krief comme les fans des Dears l’ont maintes fois remarqué, devrait être une valeur ajoutée à cette proposition plus qu’honnête.

    Patrick Krief

    Liens utiles

    Écoute intégrale de l’album sur le site Bearpublishing

    Patrick Krief, site officiel

    Lion d’Or

    Interview d’Émilie Côté réalisée en mai 2012


    • Je suis fan des Dears depuis les touts débuts. On a annoncé leur mort tellement de fois, connaissant, entre autres, les humeurs plutôt changeantes du leader, Murray Lightburn, qui ont provoqué bien des au sein de la formation au fil des ans.

      Plutôt d’accord avec vous. Fan des Dears, je me suis évidemment procuré l’album de Krief. Oui, il flirte avec l’univers musical des Dears… Comment lui en vouloir, lui qui a passé la majeure partie de sa carrière musicale avec ce band indie.

      Musicien expérimenté, il aurait pu se planter dans ce projet solo … Il a su de belle façon s,infiltrer seul dans l’univers indie rock… belle voix, textes corrects, mélodies accrocheuses, feutrées par moment, arrangements bien structurés, dignes de mention … mais pas de révolution à la Arcade Fire quand ils sont arrivés avec Funeral. Je n,en espérais pas tant … krief a répondu largement à mes attentes … mission accomplie !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité