Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 14 novembre 2012 | Mise en ligne à 15h49 | Commenter Commentaires (26)

    Half Moon Run: jusqu’où ira le buzz ?

    Half Moon Run Dark Eyes

    Depuis l’édition 2011 de l’événement M pour Montréal où le trio fut révélé au milieu professionnel, le buzz à l’endroit de la formation Half Moon Run a pris de l’ampleur. Lancé au printemps dernier, Dark Eyes a récolté des critiques très positives, les appuis se sont multipliés depuis. De retour au même festival ce mercredi à la Sala Rossa, Half Moon Run fera… sala comble. Déjà impossible d’y accéder si vous n’avez pas d’ores et déjà réservé votre place.

    On l’a annoncé en septembre dernier sur le site du label Indica: Marty Diamond de la firme Paradigm, soit l’agent américain de Coldplay, Dave Matthews Band, Franz Ferdinand, The National, MGMT, The Low Anthem et Sigur Rós, a mis sous contrat ce jeune band anglo-montréalais (originaire d’Ontario et de Colombie Britannique). Ce n’est pas une garantie absolue de succès mais… disons que la mère nature est du bord de Half Moon Run par les temps qui courent…

    Le groupe tourne vachement avec Metric cet automne, et il est aisé de prévoir que la meringue de la hype montera jusqu’à la paroi supérieure du fourneau. Tournées canadiennes, états-uniennes et européennes s’enchaînent. Parmi les étapes, le festival Iceland Airwaves, celui des Inrocks au Trianon parisien ou le Woodford Folk Festival australien. À Montréal, Half Moon Run se produira le 7 décembre au National… Il y a fort à parier que le Métropolis suive quelques mois plus tard. Peu probable que le trio ne vienne cueillir un autre panache au GAMIQ 2013 !

    Hype justifiée ? Réécoutons Dark Eyes, car ce blogue ne s’est pas penché sur sa matière lors de sa sortie printannière.

    Les arrangements vocaux sont très beaux, érigés autour du soliste Devon Portielje complétés par le guitariste Conner Molander et le batteur/claviériste Dylan Phillips. Guitares, échantillonneurs, claviers et percussions sont partagés par le trio, auquel s’ajoute sur scène le multi-instrumentiste Isaac Symonds.

    Si la majorité des chansons de Dark Eyes s’inscrivent dans la mouvance indie sans qu’on puisse conclure à mieux que des étudiants exemplaires qui s’exécutent dans les règles de l’art (Fleet Foxes, Grizzly Bear, Radiohead, etc.) et qui maîtrisent leur références sans les transcender (folk, pop ou soul de facture indie), certains titres laissent croire que le groupe pourrait aller plus loin – Gun Salute, Fire Escape, Drug You, Nerve.

    On le sait, les groupes peuvent faire évoluer très rapidement leur langage, du moins à ce stade précoce de leur développement. En tout cas, voilà bien assez d’arguments pour se pointer ce mercredi à la Sala ou en décembre au National.

    Liens utiles

    Half Moon Run, profil bio sur le site du label Indica

    Horaire M pour Montréal

    Écoute intégrale et achat de l’album Dark Eyes sur Bandcamp


    • Pour continuer sur le post précédent, c’est des Beaucerons qui m’ont fait connaître ce groupe…

    • H.S.

      toute a journée j’ai été dans l’impossibilié d’accéder à Lapresse.ca. Quelqu’un là bas sait que ça coince solide avec Firefox et Chrome ?
      probablement à cause des grosses pub toujours de plus en plus lourdes…

    • la pub de Air France par contre on la voit! On ne voit que ça en homepage..

    • HS

      Alain, vous avez entendu Willy Moon, qui est au rockabilly ce que Lana Del Rey est à Nancy Sinatra, une sorte de déformation 2.0 et cartoonesque. Cheezy et intriguant.

      http://www.youtube.com/watch?NR=1&feature=endscreen&v=uVnJhf_L3f0

    • @sujet

      très interressant. le meilleur truc à avoir été proposé sur ce blogue depuis un moment!

    • @jon8 et charkie
      Les expressions « c’est plate » et « ça ne me touche pas » sont-elles synonymes ?

      @gh
      Vaguement. Il faudra s’y pencher. Un autre album sur la pile…

    • @unholy_ghost tchu pense tchu comme moé que la Beauchhhe… cé réveillé en T$%&?&**

      Euchhhhhhhhhhh vient ded là donc… E’j'connais peut-être tes sources.

      Comme je dis souvent à Blackened : Un moment donné à Saint-Georges… (on ferme le micro)

    • Frank, j’aime archhhchicane…

    • De la musique douce, douce, douce. Dans le sillage de Coldplay, peut-être, mais avec des mélodies moins fortes. Musique en fondu pour ambiance quelconque. Je manque d’enthousiasme, mettons.

    • Pas d’engouement de mon côté : ça ressemble à un succédané de Fleet Foxes/Grizzly Bear bricolé par de jeunes gens appliqués. Ça goûte le reflux d’influences pas encore assez digérées. Et que ces musiciens aient planté leur tente à Montréal, hé bien tant mieux pour eux. Montreal, capitale de l’indie anglo apatride?

    • « Sing the Delta » d’Iris DeMent, par contre, ce n’est pas du gruau instant pommes-cannelle.

    • @hardy

      Deux ou trois chansons me conduisent à spéculer à la hausse. Étudiants appliqués, c’est vrai, mais quelques signes supplémentaires. Notamment la perfo sur scène: j’ai vu leur set hier soir et il se passe quelque chose de moins lisse (c’est-à-dire différent de cette impression qu’on a des trois quarts de cet album), ce qui laisse croire que les prochaines compositions pourraient être plus personnelles. Peut-être qu’il n’en sera rien, aucune boule de cristal peut prédire la destinée de ce potentiel.

    • Très prometteur même si trop référenciel. Par moments faut se pincer pour ne pas epnser que c’est Radiohead. Un premier album: Radiohead aussi était archi-référencé.

      C’est souvent comme ça chez les jeunes groupes. Faites comme les Beatles: il copiait à tout va mais il changeait juste assez les ingrédients pour qu’on ne reconnaissance jamais les références.

    • “ça ressemble à un succédané de Fleet Foxes/Grizzly Bear”

      Fleet Foxes: c’est poche/c’est plate/ça ne me touche pas.
      Grizzly Bear: c’est bon en tab.

    • La nouvelle du jour : Radio X de Montréal a de moins bonnes cotes d’écoute que Planète Jazz en avaient. Pas que planète machin était un bon poste, en fait je pense que c’était plutôt du jazz assez mononc qui passait là. Mais c’est quand même trop funny d’apprendre ça.

    • @alain

      Ouais bon, quand je dis ”C’est plate” je devrais plutôt dire ”Ça ne me touche pas”. Si ma mère était encore en vie, elle me donnerais sûrement une claque en arrière de la tête!

    • Ce que j’ai a dire n’est pas tres cool,mais bon:le rock est mort,et on passe a autre chose.

    • Pour en revenir à Half Moon Run, je les ai connus lors de leur performance aux GAMIQ 2011 et j’étais ensuite rentré chez moi pour écouter leur démo de 3 tounes en boucle qui était sur bandcamp à ce moment là. L’album est beaucoup trop lisse. Je trouve qu’on y perd beaucoup de feeling. Mais bon, ils sont encore jeunes et ont sûrement mieux à offrir.

    • Moi c’est le contraire : les Renards lestes me touchent beaucoup et l’Ours grizzly ne me touche pas ou peu. Pourquoi? Question de sensibilité, de douceur du pelage, peut-être. Allez savoir.

      Quant à Radio-X Montréal qui a des cotes d’écoute inférieures à Planète Jazz, ça m’étonne : l’équipe X du matin est constituée de jeunes animateurs cultivés, allumés, curieux, ouverts et s’exprimant de façon impeccable (Henri Bergeron, qui les écoute grâce à une application en nuage, doit être fier d’eux). Mais à peu près chaque fois que je syntonise Radio-X, je tombe sur du jazz : est-ce que la plage horaire X se limite à l’émission du matin tandis que le reste est encore occupé par Planète Jazz, ou alors les X sont devenus snobs à peine deux mois après leur arrivée à Montréal?

      Signé : auditeur_curieux

    • Excellent!

    • Moi j’aime Fleet Foxes et Grizzly Bear. C’est grave docteur?

    • Déficit d’attention dans le cas des Fleet Foxes.

    • Il va également falloir que Half Moon travaille sur ses pochettes : celle-ci donne l’impression qu’il s’agit d’un groupe de métal chrétien des années 90. À moins que ce ne soit voulu. Ce dont je doute.

    • ”Très prometteur même si trop référenciel. Par moments faut se pincer pour ne pas epnser que c’est Radiohead.”

      J’ai pensé à Patrick Watson et Radiohead en écoutant les extraits.

      M’en fou du référenciel; un knock-off de Radiohead sera toujours meilleur qu’un knock-off de Sarah Mclachlan.

    • ”Ouais bon, quand je dis ”C’est plate” je devrais plutôt dire ”Ça ne me touche pas”. Si ma mère était encore en vie, elle me donnerais sûrement une claque en arrière de la tête!”

      oh ouais c’est vrai, faut pas offusquer le p’tit jésus avant nowel..
      mea culpa: TOUTTE LE MONDE EST BEAU

    • “M’en fou du référenciel; un knock-off de Radiohead sera toujours meilleur qu’un knock-off de Sarah Mclachlan.”

      Excellent! Long shot…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité