Alain Brunet

Archive du 6 novembre 2012

Mardi 6 novembre 2012 | Mise en ligne à 17h37 | Commenter Commentaires (42)

Musique… démocrate ou républicaine ?

Selon un article de The Atlantic paru l’été dernier, le gouverneur républicain du New Jersey, Chris Christie, a assisté à 129 concerts de Bruce Springsteen. Le Boss, rapporte-t-on néanmoins, a mis beaucoup de temps avant de reconnaître cette admiration démesurée, vu ses allégeances démocrates – on sait qu’il s’était indigné naguère de l’usage républicain de sa chanson Born in the USA., selon lui interprétée à tort par les politiciens de droite.

Toujours est-il que les médias ont abondamment traité cette donnée fort divertissante concernant Chris Christie, on l’a souligné à grands traits lorsque le président sortant fut accueilli par le gouverneur au New Jersey de l’après Sandy, dans un élan de solidarité nationale dont l’objet était de venir en aide aux sinistrés de la tempête.

Certains vont jusqu’à dire que près de la moité des fans américains du Boss seraient républicains ! Le phénomène est-il étonnant ? De prime abord, oui. Et puis… à bien y penser, non.

Même si engagé et critique dans sa manière de dépeindre l’Amérique, l’art de Bruce finit par dépasser ces considérations. Quelles que soient leur allégeance politique, les fans d’un artiste en adaptent l’oeuvre à leur grille personnelle. Un demi-siècle plus tôt, on observait un phénomène comparable mais à sens inverse: un Jack Kerouak vieillissant ne retrouvait pas tout à fait dans les valeurs de ses jeunes fans, valeurs qu’il jugeait trop flyées pour lui. Avait-il le sentiment qu’on lui prêtait des intentions? Oui mais… il n’y pouvait strictement rien.

Quoi que pensent Madonna et Katy Perry de la droite américaine, il se trouve des centaine de milliers de fans qui les adulent… et qui ne partagent pas leur option démocrate. Le contraire est aussi remarquable: des armées de metalheads portent plus à gauche que Dave Mustaine, fier supporter de Mitt Romney comme le sont l’inénarrable Gene Simmons et le très narrable (…) Kid Rock.

Alors ? En ce jour d’élection présidentielle américaine, posons ces questions de circonstance:

Peut-on vraiment dissocier une oeuvre des valeurs qui animent son créateur ? Et lorsque c’est le cas comme on le constate objectivement, le récepteur de l’oeuvre a-t-il fait fausse route ?

Je vous laisse répondre… Et bonne soirée d’élections amerloques.

Liens utiles


The Atlantic


Chronique de Nathalie Petrowski sur le dossier Chris Christie

Chris Christie, profil wiki

Les musiciens qui votent ouvertement républicain.



Video streaming by Ustream

Lire les commentaires (42)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité