Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 11 août 2012 | Mise en ligne à 9h58 | Commenter Commentaires (34)

    Jimmy Cliff… et les vacances

    Jimmy Cliff Rebirth

    La renaissance de Jimmy Cliff, 64 ans, passe par le retour aux styles de ses grands tubes créés aux débuts de sa longue carrière. Ska, early reggae, roots reggae, soul/R&B, gospel, pop, instrumentation originelle avec orgue et claviers, excellente section rythmique, parfaits ornements guitaristiques, section de cuivres, choeurs. Ce son classique créé au tournant des années 70, on le préfère à toutes les digressions pop que Cliff nous a déjà servies. La voix du sexagénaire est aussi exemplaire: puissante, évocatrice, jubilatoire, juste en tous points, en pleine maîtrise.

    De surcroît, une réalisation de l’Américain Tim Armstrong, figure de proue du groupe punk Rancid (grand connaisseur de reggae comme le furent les punks de la grande époque) dont Cliff interprète la chanson Ruby Soho (1995), en plus de reprendre Guns of Brixton de The Clash (1979).

    Avec une trentaine d’albums derrière la cravate, l’incontournable reggaeman Jimmy Cliff vit donc cette relance professionnelle orchestrée par Tim Armstrong, beaucoup plus jeune que son client. Cette démarche inter-générationnelle est comparable aux réalisations signées Jack White (Loretta Lynn, Wanda Jackson…), Jeff Tweedy (Mavis Staples) ou Damon Albarn (Bobby Womack)

    L’engagement et la conscience du contexte actuel est tangible dans World Upside Down, Children’s Bread, Cry No More ou Rebel Rebel. Cliff y dénonce la tyrannie politique, la calamité écologique, l’hypocrisie religieuse et plus encore. Ainsi, le reggae du vétéran demeure porteur d’une conscience planétaire, bien au-delà des affaires intérieures en Jamaïque, porteur d’un discours critique apparemment libre de toute allégeance. Du gros calibre, assurément.

    La sortie récente de l’album Rebirth précède une tournée de Jimmy Cliff dont l’escale montréalaise sera le clou du Festival international reggae de Montréal – prévu du 17 au 19 août sur les Quais du Vieux-Port.

    Ceci est d’ailleurs mon dernier billet avant la rentrée de septembre. Le printemps et l’été montréalais ont été très chargés en 2012, et ce n’est pas terminé. Heavy MTL au parc Jean-Drapeau, Orientalys au Vieux-Port et le Festiblues à Ahuntsic ce week-end, Expérience Montréal près des installations olympiques à la fin du mois, Falla 2012 à la Tohu, j’en passe !

    Désolé pour le reste du mois d’août, j’ai assez donné depuis le printemps – Elektra + Victo + Kinetik + Mutek + Francos + Suoni + FIJM + Nuits d’Afrique + Piknic Electronik + MEG + Osheaga… ouf ! Je saute donc mon tour pour quelques semaines et je disparais dans la nature.

    D’ici là, vous avez beau réagir à ce billet (vos impressions sur le nouveau Jimmy Cliff ? Vos impressions du Festival reggae de MTL ?) ou aux textes précédents !

    À +

    Liens utiles

    Festival international reggae de Montréal

    Mon interview avec Jimmy Cliff et les suggestions de Konshens, Tarrus Riley et Pop Caan


    Écoute intégrale de l’album sur Grooveshark


    • Ouf! Votre emploi du temps me fait plier les genoux… Bonnes vacances bien méritées!

    • Entre le rebirth de Jimmy Cliff et Snoop Dog qui se prend pour la réincarnation de Bob Marley, on peut affirmer que le reggae n’est vraiment pas mort. Et c’est tant mieux.
      Moi j’aime le côté contagieux de cette musique. Et le propos de Jimmy Cliff.
      J’ai écouté ce rebirth et c’est très réussi. Il ne sonnera pas la cloche d’un renouveau du reggae c’est plutôt un classique du genre.
      Et toute une vie qui passe dans la voix du bonhomme…

    • Bonnes vacances bien méritées!

      En espérant vous retrouver d’ici le 18 août. J’aimerais bien vous lire sur Alt-J avant leur spectacle au Petit Campus (!). J’ai l’impression qu’ils passent encore sous le radar, mais pour combien de temps?

    • Que de souvenirs… Jimmy Cliff à Toronto en 1972, je crois, pour la fête des Caraïbes (ne me souviens plus si c’était Caribana ou un autre nom). C’était alors “The Harder they come…” Un retour au style classique chez Jimmy Cliff, ça promet!

    • Vacances méritées ! J’aurais aimé t’entendre au sujet du dernier Regina Spektor qui date déjà de 2-3 mois.

    • Eve Cournoyer. Requiescat in pace.

      C’est d’une tristesse. Elle venait de lancer son dernier disque et de faire la couverture du Voir. Une présence d’autant plus singulière dans le paysage musical qu’elle était discrète, sans tape-à-l’oeil.

    • bon débarras Brunet pis avec tes conneries musicales (plutôt du bruit et du criage de sauvage)

      Bande de ploucs

    • Plaît-il?

    • Mes sympathies aux proches d’Eve Cournoyer .
      Je connaissais son 1er album . Je sais que j’ai lu que du bien des autres albums et de ses shows.
      J’aime la chanson Dans le bois et utilise ce nom d’internaute depuis l’an passé . Des milliers de gens ont vu ses prestations dans des salles
      ou le courant passe bien de la scène au public . Et sont très remués . Paix .

    • @entre2joints

      Visiblement, le savoir-vivre c’est pas votre fort.

    • @ entre2joints

      Cacapipipoil… enfin, si j’ai bien compris votre état. Je vous souhaite du bonheur. Et juste un peu plus de curiosité…

    • Je suis vraiment secoué par la disparition d’Ève Cournoyer. Lorsque le mal de vivre l’emporte sur les éponges hypersensibles de cette qualité, c’est une défaite pour nous tous. Enfin… un dur coup…

    • @ghost

      Je pars bientôt dans la Baie des Chaleurs. Quels sont les meilleurs champignons à cueillir ?

    • Bonnes vacances mon cher!

    • En ce moment, on peut trouver des girolles (à ne pas confondre avec le très semblable et très dangereux clitocybe lumineux), la cèpe ou bolet commun, quantité d’autres. Mais je ne risquerais pas à cueillir des champignons si je connaissais pas cela (il y a un champignon sur dix qui est toxique; vous avez vu la scène de la roulette russe dans Deer Hunter?).

    • Sinon, dans les champs, sur le bord de la mer, il y a beaucoup de psylocybes semi-lancéolés aux propriétés stupéfiantes… Attention jeune homme!

    • @AB
      Je me demandais si vous alliez nous rapporter une tonne de curiosités exotiques auditives de vos vacances. Mais là, là, de la Baie des chaleurs, la tendance de cette attente est fortement à la baisse!

      Cela dit, passer de Puerto Platto à la Baie des chaleurs, ça dépayse son toupet pareil! Partez, la mer est belle!

    • @Atchoum

      Le propre des découvreurs c’est de ne pas avoir d’apriori. La Gaspésie et la Baie des chaleurs sont parmi les viviers de talents du Québec. Il doit y avoir des dizaines de bar à chansonniers. Qui sait.

    • @ghost
      Possible. De mon passage là-bas je me rappelle beaucoup plus des paysages et du prix qu’on demandait de la glace qu’autre chose.

    • Je me suis demandé à la fin des jeux olympiques quel genre de cérémonie aurait pu être imaginée au Qc, qui en aurait fait partie? Pour les jeux d’hiver de Labeaume, pardon, de Québec, mettons.

      Le Cirque du soleil, Lepage, Champagne… Ça fait beaucoup de talent au mètre carré.

      Céline Dion est inévitable. Ginette Reno aussi, j’imagine. Et Arcade Fire, évidemment. Est-ce que Leonard Cohen participerait à une telle manifestation? Huum,gros doute.

      L’hymne à l’amour d’Offenbach chanté par Martin Deschamps?

      Ou Quand les hommes vivront d’amour de Lévesque en chorale?

      Oxygène dans une compétition olympique avec une Dufresne survolté malgré ses 60 ans bien assumés?

      Histoire sans paroles d’Harmonium?

      Est-ce que les Yankees de Desjardins serait de mise?

      Les Soeurs Boulay font-elles trop traditionnelle ou si leur magie transcenderait le genre et les époques?

      Misteur Valaire en fin de rideau?

      Le Labrador de Dubois?

      Je serais vraiment curieux de savoir ce qui pourrait être créé ici ave des moyens. Créé ici plutôt qu’à Las Vegas, par exemple!

    • ”Je serais vraiment curieux de savoir ce qui pourrait être créé ici ave des moyens. ”

      Quelque chose de mauvais goût, mais avec encore plus de mauvais goût.

    • Je verrais bien un milliers de petits saints-jean-baptiste faire des chorégraphies au son de Céline chantant Une colombe avec un hologramme du Frère André et de Elvis, des gars de la construction plaçant des cônes oranges au son de Libérez-nous des Libéraux traduit en Inuktitut, pour intégrer les peuples du Nord, Michel Côté et Patrick Huard montrant les plus belles scènes du cinéma québécois avec eux dedans, nos meilleurs humoristes racontant les meilleures jokes de blondes qui pètent au lit en esperanto, un char allégorique en forme de Poutine géante, des mascottes de Labaume montés sur des échasses, du volley-ball de plage bitumineuse, le Cirque du Soleil refaisant le classique Allegria avec des nageuses synchronisées baignant dans de la bière de brasseries artisanales, une couple de Patriotes rependus pour l’occcasion devant la Présidente de la République fleurdelisée du Québec, un régiment de police montée dans leur livrée bleue de la GRQ, Hellujah de Cohen, et traduit par Plamondon, chanté par Gregory Charles et les petits chanteurs du Mont-Royal déguisés en Harfang des Neiges, en finale Martin Deschamps et Éric Lapointe chantant une version rock des Gens de mon pays et du Tour de l’île en trio, si je puis dire, avec Paul McCartney prêté pour l’occasion, avec à la fin tous les porte-drapeaux de chaque pays qui viendraient nous dire dans la langue de Marie Laberge combien y nous aiment. Tab… que ça sra beau!

    • J’oubliais: l’hymne nationale des jeux composé par Dan Bigras et joué par Alain Lefebvre, Marc-André Hamelin et Alain Lortie avec Marie-Mai au chant.

    • Bon, ça me fait commencer la journée en riant. Bonne chose.
      .
      Le parfum Neige de Lise Watier transformé en rince-bouche pour les athlètes;
      Des chaussures croco obligatoires sur tout le site olympique;
      Plutôt que remettre des médailles, le gouvernement actuel remet des enveloppes brunes autour du cou des gagnants;
      Des voitures à roue électrique qui ne roulent pas;
      Du plongeon de 3 mètre dans les nids de poule;
      Du trampoline sur les gaz de schiste;

    • J’oubliais les nouveaux sports: car surfing, wet t-shirt (les gagnantes recevraient des nouvelles boules gratis), les enveloppes brunes à relais avec retour à l’investisseur, callage de bières et de roteux, courses de chars modifiés dans le trafic, marche en bédaine dans les centres commerciaux, concours de dunk de raccrochage de crucifix à l’assemblée nationale, décathlon québécois où l’on pourrait pratiquer les meilleures compétitions de nos festivals du cochon graisseux, de la patate, lancer du marteau sur une banquise des Îles, etc. Les toilettes olympiques décorées avec goût par Pauline Marois nous ferait enfin oublier le déficit du stade…

    • @ unholy_ghost

      ” avec à la fin tous les porte-drapeaux de chaque pays qui viendraient nous dire dans la langue de Marie Laberge combien y nous aiment. Tab… que ça sra beau!”

      Mais, soudainement en début de cinquantaine, je trouve tout ça très rafraichissant. J’en ai la larme à ll’œil. ” avec à la fin tous les porte-drapeaux de chaque pays qui viendraient nous dire dans la langue de Marie Laberge combien y nous aiment. Tab… que ça sra beau!”

    • ?

    • Ce n’est pas du sarcasme, ce serait effectivement beau… avec quelques petites modifications protocolaires.

    • @ setzer
      Vous êtes un idéaliste, vous.
      Surtout quand on pense qu’on n’est même pas capable de se faire dire bonjour ou merci dans la majorité des commerces du West Island.
      .
      Cela dit, que les leaders du Suburban profitent de la cérémonie olympique pour hurler leur sentiment d’aliénation devant le fait français ferait de la super bonne télé! On serait peut-être même assez chanceux pour entendre des perdus dire au micro : Quoi, ça parle français au Qc? Où ca?

    • Pour ceux qui aime les expériences, je vous invite à regarder le documentaire RE:GENERATION Music Project.

      On demande à 4 DJs connus de remixer une oeuvre provenant de styles musicaux différents.

      http://www.youtube.com/watch?v=f_4UQWZmfwg

      Très intéressant!

    • Une petite suggestion pour éviter que nos muscles d’écoute ramollissent en l’absence du patron. Après avoir lu une critique fort élogieuse je me suis penchée sur le cas de Didymoi de Sidsel Endresen et Stian Westerhus. Les sceptiques, qui diront que la musique d’improvisation et expérimentale ne dégage aucune émotion, seront confondus. Au travers toutes ces explorations sonores il y a des envolées mélodiques qui laissent complètement pafs.
      Pour vous rincer l’oreille…
      http://www.bbc.co.uk/music/reviews/8qx2

    • Bon…précédent message perdu dans le cosmos. Je disais donc…qu’afin d’empêcher nos muscles d’écoute de ramollir en l’absence du patron, je vous envoie un lien que les curieux auront peut-être envie d’explorer.
      Je disais aussi que si vous êtes parmi les sceptiques qui ne croient pas que la musique expérimentale, d’improvisation ou de recherche sonore peut provoquer des émotions qui donnent la chair de poule, vous pourriez être surpris.
      Je n’ai pas trouvé de streaming complet, ça donne donc une idée trrrrès partielle de l’expérience. J’ai lu une critique dans un journal d’ici qui fait grand cas de cet album et tout en écoutant, j’ai fait un survol des critiques écrites sur le net et je constate que l’enthousiasme ne relève pas de la fierté nationale mais semble partagé par de nombreux critiques.
      http://www.bbc.co.uk/music/reviews/8qx2

    • RIP Hal David. Pour tous ceux qui pensent que la chanson ce n’est pas que de la musique, dut-elle être la plus belle du monde.

    • En voilà une façon de reprendre le travail avec la disparition de ce grand parolier…. :(
      Quand même pas mal de s’éteindre à 91 ans, au terme d’une existence bien remplie… Fait à noter, les tandems compositeurs-paroliers ne sont pas légion par les temps qui courent. Jadis, c’était la façon de faire des chansons. Depuis les années 70, l’appétit des droits d’auteurs a souvent conduit le monde de la chanson à la proéminence d’auteurs-compositeurs inconsistants…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité