Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 8 août 2012 | Mise en ligne à 9h59 | Commenter Commentaires (4)

    Dave Douglas, Steve Swallow, Chet Doxas: dans l’esprit de Jimmy Giuffre

    jimmy-giuffre

    Pourquoi donc le trompettiste Dave Douglas et le bassiste Steve Swallow se joindront-ils aux frères Chet et Jim Doxas, ce jeudi à la Sala Rossa ? Pour créer et jouer dans l’esprit de Jimmy Giuffre.

    Voici quelques rappels biographiques tirés de ses profils officiels et wiki :

    Né en 1921, mort en 2008, le clarinettiste et saxophoniste texan Jimmy Giuffre fut associé au style West Coast. L’appellation résume une grande variété de lectures californiennes du jazz moderne. Pour l’orchestre de Woody Herman dans lequel jouaient Stan Getz, Zoot Sims et Serge Chaloff, Herbie Stewart remplacé ensuite par Al Cohn, Giuffre avait composé la pièce emblématique Four Brothers que reprit cette mythique section de vents. Originaire de Dallas, il fut aussi marqué par le blues, la country et le Texas swing.

    Atteint de la maladie de Parkinson, Jimmy Giuffre a mis fin à ses activités professionnelles en 1996 et s’est éteint une douzaine d’années plus tard.

    Son oeuvre est nourrissante à souhait, enfin elle l’est pour quiconque s’intéresse au jazz moderne et contemporain. Tête éminemment chercheuse, Jimmy Giuffre multipliait en petite formation les séances plus expérimentales – dans le contexte de l’époque. Notamment cet excellent trio qu’il avait fondé avec de jeunes musiciens, au tournant des années 60: le pianiste Paul Bley et le bassiste Steve Swallow, qu’on a vu entre autres chez Gary Burton et Carla Bley dont il est l’époux depuis plusieurs années. On connait son jeu très particulier à la basse électrique, sa profondeur harmonique et son sens très raffiné de la mélodie.

    Excellente nouvelle pour les jazzophiles, Steve Swallow a accepté l’offre du saxophoniste montréalais Chet Doxas afin de créer un répertoire inédit mais inspiré par l’esthétique de Jimmy Giuffre. Autre pointure recrutée pour le projet, le trompettiste new-yorkais Dave Douglas – Masada de John Zorn, nombreux projets sous sa gouverne, etc.

    « Je connais Dave depuis une dizaine d’années et je n’avais jamais rencontré Steve en personne jusqu’à ce que ce projet ne se réalise. Mais je souhaitais travailler avec lui depuis longtemps. Ainsi, Steve, Dave et moi-même avons tous écrits plusieurs compositions dans l’esprit de Jimmy Giuffre. Nous partirons de cette matière », explique Chet Doxas, joint à Woodstock où le quartette répétait avant de faire une petite tournée suivie d’un enregistrement de deux jours à Toronto.

    Chet compte-t-il souffler dans la clarinette ?

    «Je jouerait surtout du saxophone, en fait. Vous savez, Jimmy Giuffre jouait du saxophone au début de sa carrière et il l’a fait à la fin de sa carrière – beaucoup de sax soprano. La clarinette ? Je ne sais pas encore. Elle n’est pas loin de moi… dans le coffre de ma voiture… »

    Le saxophoniste Chet Doxas et le batteur Jim Doxas joignent sur scène le trompettiste Dave Douglas et le bassiste Steve Swallow, ce jeudi à la Sala Rossa.

    À la suite de cinq concerts donnés cette semaine, le quatuor canado-américain passera deux jours dans un studio torontois afin d’enregistrer la matière apprivoisée lors de cette mini-tournée.

    Pour infos supplémentaires:

    Site officiel de Chet Doxas

    Sala Rossa

    Profil wiki

    Nécrologie de Jimmy Giueffre / New York Times


    • bonjour

      belle chance de voir Douglas dans un cadre “intimiste”. Un nouvel album de son quintet s’en vient sous peu !
      Je m’attends à un bon concert. J’aime beaucoup le son et l’approche de Giuffre. Je recommande le fabuleux album Emphasis & Flight sur HatHut (enregistrement live de 1961). Free Fall est excellent aussi (Atlantic, 1962)…

      C’était le festival de jazz de Newport ce week-end. On peut écouter les concerts sur le site de la NPR: http://www.npr.org/series/newport-jazz-festival/
      (le site est lent ce midi par contre)…

    • Jimmy Giuffre est l’un des “unsung heroes” du jazz. Son oubli est un scandale. Trop inclassable, trop différent, trop blanc peut-être aussi à une époque où l’on célébrait davantage le hard-bop, le modal et bientôt le free que l’on trouvait sur des labels comme Blue Note ou Impulse. À la suggestion de Duromax, ajoutons un superbe coffret de 4 cd sur Gambit (parce que s’il fallait attendre que les labels originaux agissent…) réunit ses enregistrements avec Jim Hall et un bassiste réalisés à la fin des années 50.

      Je me souviens encore d’un superbe concert au TNM en 1991 en compagnie de Paul Bley et de Steve Swallow dans le prolongement de leurs enregistrements sur le label français Owl.

    • Avec Dave Douglas, ça va surement être très bon. J’ai bien aimé son dernier disque avec Keystone, Spark of Being. Je l’écoute très régulièrement. C’était une très bonne recommandation Mr Brunet.

    • Merde, je vais manquer ça. Est-ce que c’est moi qui était dans le champ ou me semble que ce concert n’a pas été très publicisé?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité