Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 31 juillet 2012 | Mise en ligne à 19h43 | Commenter Commentaires (4)

    The Weeknd: le prodige torontois à Osheaga

    the-weeknd20

    On pourrait estimer qu’Abel Tesfaye, alias The Weeknd, se tue dans l’œuf. On pourrait juger que cet artiste de 22 ans procède à son propre avortement professionnel en déclinant toutes interviews ou en interdisant les médias officiels de le prendre en photo lorsqu’il monte sur scène. Tête enflée ? Paranoïa? Autoconstruction ou autodestruction du personnage?

    On écoute attentivement sa musique et… ces considérations deviennent futiles. Totalement. On écoute ces 27 titres déclinés sur trois mixtapes lancés en une seule année (2011), dont cet House of Balloons sélectionné au Polaris de 2011 suivi de Thursday et Echoes of Silence – tous gratuits en téléchargement autorisé par l’artiste et suggérés à la fin de ce billet.

    On écoute ces 27 titres depuis 2011, on se dit encore que cet artiste de Toronto est LE surdoué black à émerger de la musique populaire canadienne. Perso, en tout cas, je n’ai jamais entendu un jeune artiste noir de ce niveau from Toronto.

    Impossible de prévoir la suite des choses mais, chose certaine, on vient d’assister à toute une mise en orbite. On ne se formalisera donc pas de ne pouvoir lui parler ou de le prendre en photo, sa musique parle d’elle-même, ça suffit amplement pour l’instant.

    Ses chansons produisent des ambiances sépulcrales, patibulaires, d’une tendresse carbonisée,. Mais aussi gorgées de sensualité, empreintes de ce romantisme sombre qui catalyse la grande création depuis la nuit des temps. Oui, cet afro-spleen procède d’une soul-pop biberonnée aux micro-processeurs, R&B à haute teneur technoïde mais qui n’exclut pas le jeu instrumental.

    Les 27 titres d’Abel Tesfaye constituent un florilège de références noires et blanches en matière de culture pop ou rock (jusqu’à Gainsbourg !), grande diversité texturale, exploitation maximale de tout ce qu’offre la lutherie de 2012, époques et styles transcendés par un créateur de chansons à la voix haut perchée, non sans rappeler feu Michael Jackson.

    The Weeknd a beau se blinder, se cadenasser, refuser de parler à quiconque des médias pourrait en dresser le portrait. Il a beau n’en avoir rien à cirer, on sera au pied de la scène d’Osheaga où il se produira. On assistera à tous ses concerts tant et aussi longtemps qu’il fera preuve d’une telle inspiration.

    The Weeknd se produit vendredi, 18h40, scène de la Montagne, parc Jean-Drapeau. Inutile d’ajouter que j’y serai… puisque j’étais en Inde lors de son passage au Métropolis, en mars dernier.

    Liens utiles

    Télécharger gratuitement House of Balloons

    Télécharger gratuitement les albums Echoes of Silence et Thursday

    Abel Tesfaye, profil Wiki

    Osheaga, infos


    • Tout est dit dans cet article!! J’ai vraiment adoré ses trois mixtapes!!

    • C’est intelligent ce qu’il fait et ça marche. Regardez sa popularité depuis la sortie de ses mixtapes.

    • J’y serai aussi. Depuis 2011 sur écoute, j’ai bien hâte de voir comment ça sera rendu sur scène. Ce sera une bonne journée à Osheaga, bien qu’il faut admettre que plusieurs groupes qui s’ammèneront sur scène ont atteint un certain plateau (sur disque à tout de moins). Mais ce n’est pas le cas de The Weeknd !

    • HS

      Tony Sly rest in peace

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité