Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 31 janvier 2012 | Mise en ligne à 13h02 | Commenter Commentaires (14)

    MIDEM: les stats françaises en phase avec les nord-américaines

    midem2012 logo

    Malgré un déclin observé pour une neuvième année consécutive, le marché de l’Hexagone manifeste un certain optimisme après de nombreuses années sombres, constate-t-on à la lecture des médias français.

    Comme c’est le cas chaque année au Marché international de la musique (MIDEM), le Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP), soit le groupe de pression des majors en France et relié à l’International Federation of the Phonograhic Industry (IFPI), dévoilait lundi les statistiques qui suivent, question de dresser sommairement le portrait de l’industrie de la musique enregistrée chez les cousins:

    * Déclin du chiffres d’affaires de 3,9% pour un total de 617,2 millions d’euros en 2011.

    * Croissance de 25 % des ventes tirées du numérique pour un total de 110,6 millions d’euros. Le numérique représente ainsi 21 % des revenus de la musique en 2011, soit 5% de plus que l’année précédente. Les revenus du numérique se résument par la vente en ligne (croissance de 23,6 % pour les albums téléchargés légalement), les abonnements aux plateformes d’écoute en flux continu (internet et téléphonie mobile) ainsi que le partage des revenus publicitaires émanant de ces services.

    * Les ventes physiques d’albums, singles et DVD, elles, représentent 79% des revenus du marché français, ce qui totalise 412,6 millions d’euros en 2011. On observe ainsi une baisse de 11,5% des ventes physiques par rapport à l’année précédente.

    David El-Sayegh, directeur général du SNEP, résume la situation en parlant d’un« marché en convalescence, avec des promesses pour l’avenir », citation reprise par Le Monde.

    Que penser de ces stats à notre tour ?

    Comme on le constate aux USA ainsi que dans notre petit marché québécois, le numérique légal est en croissance. Douze ans après les débuts du déclin annoncé par la croissance exponentielle du piratage, les revenus du numérique représentent aujourd’hui le cinquième de la cagnotte française.

    On sait que les mesures françaises pour contrer le piratage (HADOPI) sont les mieux actualisées au monde. Or, on observe dans l’Hexagone plus ou moins la même tendance à la croissance des revenus légaux du numérique dans des marchés où le cadre juridique est nettement moins répressif – le Canada est un bon exemple. La corrélation entre répression sur l’internet et augmentation des revenus semble donc toujours aussi difficile à établir directement.

    La suite s’annonce intéressante…

    Liens utiles

    L’article du Monde

    L’article du Figaro

    Bilan 2011 du Syndicat national de l’édition phonographique


    • Je souhaite lire Scotch à ce sujet parce qu’elle est très divertissante!

    • Des “tendances” sur une année, dans un contexte de crise en plus, ont une valeur méthodologique presque nulle.

    • Oui, bien sûr, ça ne permet de rien prédire. So what ? Tout ce que ça indique ici, c’est que les constats de 2011 se ressemblent dans les marchés français, américains ou québécois, sans indiquer de tendance à long terme. Ni même à moyen terme. L’industrie de la musique, elle, est bien tentée de le faire… Pas moi.

    • Paul Mcguinness a encore dit des sottises au MIDEM cette année …cette fois sur Google.

      Attachez-le quelqu’un.

    • D’accord avec Boulga dans un certain sens mais tout cela commence à miner l’industrie de la musique solidement.

      Les chiffres parlent peu actuellement c’est vrai mais la business en dit beaucoup… surtout mes contacts avec les jeunes bands. Je suis jeune (34;) mais ils me font halluciner ben raide!

      On me demande des services de mastering parfois, ce que j’offre avec plaisir (Analogue/Digital). Ce n’est plus le Loudness War la nouvelle fixation mais… la gratuité.
      Quand vient le temps de parler de prix on me dit je ne vend plus rien donc j’ai rien à mettre.
      À 200-300$ par album… je dit non merci, à 500$ tu peux te faire ca 100% digital sur le web avec un résultat super duper bon ;). De toute façon tout le monde écoute en MP3 sur système cheap maintenant non ;) ? La qualité ca vaut plus la peine… ca ne paie plus les statistiques nous le disent ;).

      Bref, le constat des baisses de ventes commence à servir à dévaloriser le travail lui même et ca… c’est vachement dangereux mes amis. (pour ne pas utiliser un autre mot)

      On me demande même de masteriser pour du Vinyle ou 5.1 / 7.1. Je ne cut aucun Lacquers, ni masterise du surround mais si je le faisais… je vois bien la demande venir pour 200 piasses… cela n’a plus de sens de vous le dit.

      P.S. les ventes de Vinyle augmentent pas mal semble-t-il.

    • PS: Les ventes de vinyles aux USA en 2011 = 1,2% du marché des ventes d’albums. Méchante augmentation !

    • Ben voyons j’ai vu un graphique quelque part qui semblait vouloir dire le contraire. Méchante erreur !!! qu’on me lapide sur le champ.

    • God save … la France!

    • @frankola

      Le rapport Nielsen SoundScan est formel: http://blogues.cyberpresse.ca/brunet/2012/01/10/musique-remontee-annonciatrice-des-ventes-legales-aux-usa/

      On n’en est quand même pas à la lapidation !

    • ”PS: Les ventes de vinyles aux USA en 2011 = 1,2% du marché des ventes d’albums. Méchante augmentation !”

      … Tu peux doubler le volume d’un verre d’eau, ça ne change rien au fait que lorsque lancé dans la piscine ça ne change pas grand chose ;-)
      Si les ventes de vinyles atteignent un jour ne serait-ce que 10% du marché total, je m’engage devant témoin à traverser le pont Jacques-Cartier déguisé en lapin.

    • Echo & the Bunnymen / une de leur chanson dans une pub au Bowl de Dimanche.
      Voir Videos sur Cyberpesse .

    • Me semble que çà serait le temps pour un album de Negativland sur tout ce pleurnichage anti-piratage.

      Ce groupe là existe-t-il encore? On s’ennuie!

    • @Alain c’était pas les chiffres la lapidation c’était plutôt l’égo qui vient avec… bonne continuation ! ;)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité