Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 décembre 2011 | Mise en ligne à 18h37 | Commenter Commentaires (42)

    Le temps des listes: jazz 2011

    Au tour des jazzophiles de s’exprimer sur leur année 2011, à commencer par cette liste de départ. La somme de vos choix qui suivront devrait, on l’espère, donner une idée de l’énorme production jazzistique au cours des douze derniers mois. Production hélas impossible à suivre intégralement lorsqu’on fait dans le multi-genres.

    Qu’à cela ne tienne, vous avez ici de quoi bouffer jazz à satiété !

    Craig Taborn avenging-angel

    Craig Taborn / Avenging Angel / ECM

    Compositeur extrêmement doué, le pianiste Craig Taborn est certes l’un des plus brillants concepteurs du jazz contemporain. Cet album solo est clairement un acte d’élévation pour ce musicien américain comme il l’est pour son public.

    Gretchen Parlato The Lost And Found

    Gretchen Parlato / The Lost And Found / Obliqsound

    L’approche extrêmement personnelle de cette New-Yorkaise rejaillit dans cet album réalisé par le surdoué Robert Glasper: très inspiré par le jazz des années 60 (grosse empreinte de Wayne Shorter), empreint de soul, hip-hop et musique brésilienne, ce son laisse émerger une voix unique.

    francois-bourassa-quartet idiosyncrasie

    François Bourassa Quartet / Idiosyncrasie / Effendi

    Le pianiste montréalais a acquis une telle maturité dans l’écriture, ici consacrée à la musique contemporaine de souche européenne, qu’on peut qualifier cet album d’accomplissement unique sur l’entière planète jazz.

    David Binney Graylen Epicenter

    David Binney / Graylen Epicenter / Mythology Records

    David Binney, saxes alto et soprano, voix; Gretchen Parlato, voixl; Ambrose Akinmusire, trompette; Chris Potter, saxophone ténor; Craig Taborn, piano; Wayne Krantz, guitare; Eivind Opsvik, contrebasse; Brian Blade, batterie; Kenny Wollesen: percussions et vibraphone; Rogerio Boccato, percussion. Voilà un des meilleurs aréopages 2011, de surcroît au service d’un compositeur majeur.

    Marianne Trudel espoir-autres-pouvoirs-marianne-trudel

    Marianne Trudel / Espoir et autres pouvoirs / Effendi

    Au rythme où vont les choses, Marianne Trudel ne cesse de s’apporhcer du peloton de tête de la composition jazzistique. Ce septuor, un ensemble de jazz très moderne qui s’apparente aussi à la nouvelle musique de chambre, laisse aussi fleurir la voix à titre d’instrument à part entière.

    John Escreet The Age We Live In

    John Escreet / The Age We Live In / Criss Cross

    Cet album mène John Escreet sur des zones de jazz électrique que Don’t Fight The Inevitable n’avaient pas explorées. Les prémisses de l’album précédent sont toujours là, mais… elle est bien là l’intention de crever l’abcès de cet immobilisme présumé côté jazz électrique.

    vijay-iyer tirtha

    Vijay Iyer, Prassanna, Nitin Mitta, Tirtha, The Act

    Paru au printemps sous étiquette Act, l’album Tirtha met en relief la conversation du très brillant Vijay Iyer avec des collègues d’origine indienne mais qui n’ont pas été éduqués aux USA comme lui: le guitariste et compositeur R. Prasanna et le tablaïste Nitin Mitta. Très jazz, très indien.

    stefonharris_davidsanchez_christianscott_ninetymiles_ip

    Stefon Harris, David Sanchez Christian Scott, Ninety Miles, Concord Picante

    Trois musiciens vivant aux USA ont fait leur trip cubain, chose encore trop rare pour les raisons qu’on sait. Stefon Harris, vibraphone, Christian Scott, trompette, David Sanchez, saxophones (et originaire de Puerto Rico) ont travaillée avec les ensembles cubains des pianistes Rember Duharte et Harold Lopez-Nussa. Très très bon.

    John Zorn

    John Zorn, A Dreamers Christmas, Tzadik

    Depuis des lustres, on n’avait pas entendu meilleur album de jazz pour le temps des Fêtes. Toutes les références sont là, du Noël de Vince Guaraldi à celui de Bill Evans en passant par celui de George Shearing, avec l’imprimatur de John Zorn et ses Dreamers, formation idéale pour une telle entreprise.

    jamesfarm_jamesfarm_jk

    James Farm, James Farm, Nonesuch

    Voilà le groupe qui résulte d’une rencontre de 2009 au FIJM. Aaron Parks, piano, Matt Pennman, contrebasse, Eric Harland, batterie. James Farm est devenu un groupe, et cet album a clairement poussé plus loin les propositions initiales. Groupe d’avenir ? Chose certaine, la somme des individualités (et pas les moindres) est supérieure à ses parties.

    atomic_here comes everybody

    Atomic, Here Comes Everybody, Jazzland

    Nec plus ultra au domaine de ces escouades de choc sans instruments harmoniques, Atomic a lancé sept pistes de jazz contemporain, tributaire des factions radicales de l’impro européenne mais aussi propices à de très belles démonstration de cohésion et d’organisation – piano, saxophones, clarinette, trompette, contrebasse et ce puissant influx du batteur norvégien Paal Nilssen Love.


    • encore plein de trucs à essayer… je ne dormirai pas beaucoup en fin de semaine! Vivement que la liste Top franco embarque ça va me donner un break.. haha

    • Bonne année les mélomanes!

      Directement du nord, voici une liste des albums jazz qui m’ont le plus marqué cette année:

      - Muhal Richard Abrams: Sounddance
      - Bill Dixon : Envoi
      - Benoit Delbecq, François Houle : Because She Hoped
      - Farmers by Nature : Out of this World’s Distorsions
      - Fire! avec Jim O’Rourke : Unreleased?
      - Vijay Iyer : Tirtha
      - William Parker: Crumbling in the Shadows is Fraulein Miller’s Stale Cake
      - Craig Taborn : Avenging Angel
      - David S Ware : Organica
      - Ware, Cooper-Moore, Parker, Ali : Planetary Unknown

    • Techniquement, ce ne sont pas des créations de cette année
      mais deux parutions du pianiste Brad Melhdau
      - un double solo live + DVD et un beau gros coffret -
      sont dignes de mention pour 2011:

      LIVE IN MARCIAC et THE ART OF THE TRIO RECORDING 1996-2001

      et un album aux frontières du Jazz et du Funk :

      THE MOSAIC PROJECT ~ Terri Lyne Carrington

    • Bonsoir

      voici ma liste, longue…j’en ai écouté beaucoup et y’en reste pas mal à découvrir encore ! Il n’y a pas d’ordre ni de limite…

      Canadien (11)

      François Carrier Trio + 1, Entrance 3, Ayler

      Trio Derome Guilbeault Tanguay, Danse à l’envers, Ambiances Magnétiques

      Colin Stetson, New History Warfare, Vol. II : Judges, Constellation

      Matana Roberts’ Coin Coin, Coin Coin Chapter One: Gens de couleur libres, Constellation

      Craig Pedersen Quartet, Days Like Today, Indépendant

      Maïkotron Unit, Ex-Voto, Jazz From Rant

      Jerry Granelli Trio, Let Go, Plunge Records

      Thom Gossage Other Voice, In Other Words, Songlines

      Tim Brady, 24 Frames Scatter, Ambiances Magnétiques

      David Mott, Dragon Horn, Indépendant

      François Bourassa Quartet, Idiosyncrasie, Effendi,

      ****

      International (35)

      Endangered Blood, Endangered Blood, Skirl

      Darren Johnston, Aram Shelton, Kjell Nordeson, Lisa Mezzacappa, Cylinder, Clean Feed

      John Zorn, Nova Express, Tzadik

      Marc Ducret, Tower Vol. 2, Ayler

      Peter Evans Quintet, Ghosts, More is More

      Matthew Shipp Trio, The Art of the Improviser, Thirsty Ear

      Craig Taborn, Avenging Angel, ECM

      Fire with Jim O’Rourke, Unreleased?, Rune Grammofon

      David S. Ware, Cooper-Moore, William Parker, Muhammad Ali, Planetary Unknown, AUM Fidelity

      Starlicker, Starlicker, Delmark

      Okkyung Lee, Noisy Love Songs, Tzadik

      Resonance Ensemble, Kafka in Flight, Not Two

      Nicole Mitchell, Awakening, Delmark

      John Escreet, The Age We Live In, Mythology

      Nils Petter Molvaer, Baboon Moon, Sula

      JD Allen Trio, Victory!, Sunnyside

      Side A, A New Margin, Clean Feed

      William Parker & ICI Ensemble, Winter Sun Crying, Neos

      Miles Davis Quintet, Live In Europe 1967 – The Bootleg Series Vol. 1, Columbia/Legacy

      Darius Jones Trio, Big Gurl (Smell my Dream), AUM Fidelity

      Darren Johnston’s Gone to Chicago, The Big Lift, Porto Franco

      Tony Malaby’s Novela, Novela, Clean Feed

      Swedish Azz, azz Appeal, Not Two

      Simon Fell Ensemble, Positions and Descriptions, Clean Feed

      Sao Paulo Underground, Três Cabeças Loucuras, Cuneiform

      Amir ElSaffar Two Rivers Ensemble, Inana, Pi Recordings

      Daunik Lazro, Some Other Zongs, Ayler

      Satoko Fujii Min-Yoh Ensemble, Watershed, Libra Records

      Tim Berne, Jim Black, Nels Cline, The Veil, Cryptogramophone

      BassDrumBone, The Other Parade, Clean Feed

      Jason Adasiewicz’s Sun Room, Spacer, Delmark

      Aki Takase & Han Bennink, Two for Two, Intakt

      Farmers by Nature, Out of this World Distorsions, AUM Fidelity

      Mostly Other People Do the Killing, The Coimbra Concert, Clean Feed

      Atomic, Here Comes Everybody, JazzLand

    • Le solo de Tigran mérite considération, j’avoue avoir peu écouté de nouveautés cette année pas certain de pouvoir un propre top 10 moi-même. Dans l’ensemble je n’ai pas vraiment fait de découvertes renversantes grosso mode simplement des valeur sures qui ont offert des galettes recommandables.

      Le duo Bollani-Corea m’a semblé fort probant .

      Plus j’y pense , plus ce fut l’année des pianistes du moins en ce qui me concerne, particulièrement en salle, des sublimes performances de Mehldau en duo et solo, de Tigran au Gésu en particulier et du trio de Pilc au FiJM. Fujii et Taborn fuent parmi ceux qui se sont distingués aux Suoni. Hors-saison la prestation solo de Mathew Shipp fut une des plus remarquables sans oublier Escreet en début de 2011.

    • Je viens de relire votre critique de Tigran Hamasyan (A Fable) de février dernier. Je vois que vous semblez avoir aimé, mais avec retenue.
      Tout un coup de coeur, en ce qui me concerne. J’ai eu la chance de le voir à Québec avec Ari Hoenig (une autre belle découverte). Ils étaient accompagnés d’un guitariste qui n’était pas piqué des vers et qui avait un sourire constant dans le visage. Super concert dans une petite salle-resto du quartier St-Roch.

    • Votre guitariste est Gilad Hekselman qui n’est pas un manchot en effet…

    • Je viens de me rappeler d’un autre truc qui mérite mention, me semble qu’on en a pourtant pas mal discuté ici, le projet Coin Coin de Matana Roberts.

    • Je vais peut-être venir à bout de faire un top ten avant la fin de l’année ou de la nuit, mention honorable pour le Lovano en hommage de Parker sur Blue Note et le Lee Konitz live sur ECM avec entre autre le regretté Paul Motian.

    • Bon un dernier commentaire avant d’aller me coucher, ma foi je suis le Ghost des sujets jazz pas mis la patte dessus encore mais beaucoup de gens mentionnent l’album de Ambrose Akinmusire de façon fort favorable.

    • C’est Ella qui chante dans la tite vidéo? Je l’adore depuis la nuit des temps. Encore plus que Billie Holyday… mais on ne s’obstinera pas là-dessus… :-)

      Mes seules découvertes jazz cette année, ce sont Esparanza et Corea, Clarke & White. Ça compte tu ? :-)

    • Ah oui, il y a aussi Vince Guaraldi avec Peannuts Portaits mais je ne sais pas si ça date de cette année. Je sais juste que je l’ai acheté cette année.

      Ça compte tu ça itou? :-)

    • Ella avec Louis. Depuis des années, Louis que s’il m’avait sussuré dans le creux de l’oreille, avec sa voix inoubliable, des tounes comme “Give me a kiss just for a moment and my imagination, ta ta ta ta ta ta”, j’aurais succombé à la tentation. Un ami m’ a déjà dit: ah, mais il était pas beau et il était gros Louis”. J’ai répliqué: m’en fous, tout son talent était dans sa muqieue et sa voix. Mais bon, là n’est pas le sujet de ce blogue. Ça parle plutôt de nouveautés jazz. Mais vous pouvez êre sûr que si j’avais pu assister à un spectacle de Louis, j’aurais été aux premières loges. :-)
      Malheurement, je n’ai jamais eu cette chance. :-(

      Oui, je suis un peu folle… :-)

    • @ vanbasten

      “Je vais peut-être venir à bout de faire un top ten avant la fin de l’année ou de la nuit, mention honorable pour le Lovano en hommage de Parker sur Blue Note et le Lee Konitz live sur ECM avec entre autre le regretté Paul Motian.”

      Merci! J’allais le souligner.
      Deux octogénaires, un septuagénaire et un quadragénaire! Et toujours créatifs!
      J’ai eu le plaisir de voir Konitz récemment en concert avec son trio habituel. À la toute fin, il a demandé ce qu’on voulait entendre. Comme j’étais tout près de la scène, j’ai dit -assez fort- “Out of Nowhere!”. Il a répondu “OK, ca je connais ca” et il improvisé -ou plutôt, joué à cache-cache- avec ce standard pendant presque 10 minutes. Toujours génial, l’ami Lee!

    • Ai aimé certains albums du top 10 et devrai écouter les autres.

      Tigran Solo est un pur ravissement, et le rappel d’un concert mémorable à la Chapelle, à l’été 2010.

      Le constat personnel que je fais en cette fin d’année est que mes horizons musicaux se sont considérablement élargis (en grande partie à cause de ce blogue). Un de mes plus grands moments de bonheur musical, cette année, a été le concert du groupe The Thing, dans la cave d’un pub de Stavanger (avec le batteur Paal Nilssen Love qui joue aussi avec Atomic, le choix numéro 11 du top 10. ) Je m’étonnais moi-même du bonheur absolu que me faisait vivre ce concert. Horizons élargis, indeed !

    • Par ailleurs, j’ai récemment écouté un album qui m’a mise dans une état de béatitude hypnotique délicieux. Vraiment un état où tu te mets à aimer ton prochain, ton voisin et ton chien.
      je ne sais pas si c’est catégorie jazz mais comme c’est de la musique expérimentale/impro, je ne vois pas de meilleur endroit où le classer.
      L’album s’appelle Pan Tone. Il s’agit d’un concert d’impro unissant le pianiste allemand Volker Bertelmann alias Hauschka et la violoncelliste islandaise Hildur Gudnadottir (que j’ai d’ailleurs entendue en première partie de Fever Ray en 2010). Ce pianiste allemand traficote son piano pour l’utiliser à des fins peu traditionnelles.(piano percussions et plus encore….) Enfin, un vrai régal.
      Comme c’est la saison des cadeaux je vous envoie l’écoute intégrale par la poste…

      http://soundcloud.com/sonic-pieces/sets/hauschka-hildur-gu-nad-ttir/

    • Encore une petite dernière (peut-être…).
      Album Symphonies in my head du saxophoniste norvégien Håkon Kornstad . Il a été des débuts du groupe Atomic, a collaboré avec entre autres Sidsel Endresen et John Hollenbeck etc… Ce projet solo est enregistré lors d’un concert d’impro à l’église Sofienberg à Oslo. Un gars, seul avec son saxophone et quelques autres intruments traficotés et surtout sa looping machine vintage…Moi, ça m’impressionne. L’impro c’est vraiment l’équivalent d’être tout nu sur une scène. Ça prend une bonne dose de folie et le courage de risquer sa peau.
      Bref cet album est très réussi, mes pièces préférées sont Damascus et Mandal, et Plystre (où il y a quelques éléments vocaux de Kornstad qui est aussi en voie (!!!)de devenir chanteur d’opéra. Je n’ai pas trouvé d’écoute intégrale mais on peut se faire une tête et le voir bâtir son édifice, un étage après l’autre..

      http://www.youtube.com/watch?v=ITuI-JoR_Kw&feature=related

    • The Thing est en effet assez spectaculaire, ce fut une chose assez jouissive de les voir live leur première présence fait partie de tops personnels en ce qui concerne l’histoire des Suonis.

      Paal Nilssen Love est pour moi un automatique déplacement lorsque il se pointe ici, un des meilleurs batteurs contemporains j’ignore si c’était le cas pour votre prestation mais ils sont meilleurs quand Joe McPhee se joint au groupe.

      Je vais jeter un coup d’oreille à votre duo d’autant plus que j’ai un faible pour les violoncelles et fort souvent les violoncellistes…

    • @vanbasten Hildur Gudnadottir ne fera pas exception. Fort jolie fille! Y a vraiment quelque chose enter les hommes et les violoncellistes. Mon chum est pareil…
      Pour ce qui est de The Thing, McPhee n’était pas avec le groupe ce soir là. Je surveille ça.

    • Merci pour cette liste M. Brunet.

      Je partage la plupart de vos choix, avec une affection particulière pour David Binney.

      J’ajouterais cependant Colin Stetson qui nous a livré cette année un disque singulier, ambitieux, créatif et envoutant.

      Mention honorable au Tigran solo également.

      Finalement, un disque pas tout à fait jazz mais quand même un peu: The Budos Band III

      Ferez-vous une liste Classique 2011?

    • @alainbrunet

      Avez-vous aimé Exception To The Rule de John Escreet également paru en 2011? Vos impressions?

    • @ norvegequebec

      Écouté votre duo, c’est davantage style musique contemporaine ça fitterait bien chez ECM new series. Merci encore.

      Pour le violoncellistes ben je présume que c’est un peu similaire à ce que certaines filles ressentent lorsqu’un mec enfourche une guitare mais dans ce cas-ci avec des attraits féminins qui attirent les hommes, ces musiciennes possèdent une certaine élégance et un raffinement et des habileté manuelles qui peut nous sembler idyllique,

    • En tant que fan fini de Metheny, je me permets de mentionner le “What it’s all about”, seul à la guitare et proposant des relectures vraiment intéressantes de classiques populaires. Magnifique.

    • @fadelui

      Classique ? Je n’ai pas assez de matière de mon côté mais… j’aimerais bien consacrer plus d’énergie sur ce terrain. Combien de milliers d’albums se créent sur terre chaque année ? Personnellement, j’essaie d’en découvrir un par jour. Et j’écris environ 300 billets par an sur ce blogue, sans compter le reste de ma tâche dans le journal – néanmoins quelques papiers chaque semaine qui ne sont pas destinés au blogue. Alors ? Impossible de tout couvrir, aussi éclectique sommes-nous. Pour l’an prochain, d’ailleurs, je me demande bien comment gérer la couverture de ce corpus infini…

    • @ AB

      C’est la que la sagesse rentre en ligne de compte et qu’on doit accepter nos limites et qu’aussi omnivores soit-on , on ne pourra goûter à tous les plats existants. Vous avez la chance d’avoir des participants à votre blogue fort enthousiastes, , continuez d’ouvrir les chemins ce sera notre rôle de creuser davantage , vous vous n’aurez qu’à rajouter du sel quand ça viendra trop glissant.

    • @ duromax

      Votre liste a pris du temps à arriver mais elle en valait la peine.

    • @alainbrunet

      Voici ma liste Classique instrumental 2011:

      1- Alexandre Tharaud joue Scarlatti
      2- Steven Osborne – Ravel – Musique pour piano solo
      3- Jean-Efflam Bavouzet et BBC Symphony Orchestra – Ravel – Concertos pour piano, Debussy Fantaisie, Massenet œuvres pour piano
      4- Alexandre Tharaud, Bernard Labadie et les Violons du Roy – Concertos pour clavier
      5- Marc-André Hamelin – Liszt Sonate pour piano

      Mention honorable: Nelson Freire – Liszt – Harmonies du soir

    • J’ai bien aimé le disque sur Satie de Tharaud, parfait pour les néophytes du classique comme moi.

    • Le “Modern Music” de Meldhau et Kevin Hays: suis-je le seul à l’avoir fait tourner encore et encore?

    • bonjour à tous
      je suis fou de voix féminine alors allons y avec Gretchen parlato et espérenza spalding que j’ai acheter juste cette année et mon concert préféré , celui de Kellylee Evans dans le cadre du festival de jazz de quebec que je vois de plus en plus comme un excellent festival de jazz , moins grand public mais avec de très bon musicien représentatif du genre ; je sais , à quebec qc , nous sommes un peu centrés sur nous même , vaut mieux en rire .
      bonne musique à tous

    • ”Pour l’an prochain, d’ailleurs, je me demande bien comment gérer la couverture de ce corpus infini…”

      D’ailleurs, félicitations Alain pour le travail cette année. C’est à mon avis le blogue le mieux entretenu sur cyberpresse, pendant la (très) longue période des festivals j’en était étourdi!

      Bonne année 2012 à tous!

    • Tommy Guerrero – Lifeboats and follies

    • Bonne années à tous!

    • Bonne année à tous les steady, à tous les occasionnels et à tous les silencieux. Bonne année aussi à ceux qui ont pris une pause, j’espère qu’ils nous reviendront. Vite comme ça, je pense à vieuxcon, notsosilentpete etc….Je nous souhaite aussi une présence accrue des femmes.

    • … surtout des violoncellistes

      Sérieux bonne année à tous même à ceux qui n’aiment pas la musique…

    • Vanbasten, ma belle-soeur est célibataire et violoncelliste…

    • Bonne année bisexuelle et aux conservateurs, bonne année 1812.

    • L’Armistice s’en vient…

    • @norvegequebec
      Merci pour la recommandation de Pan Tone

      ”L’album s’appelle Pan Tone. Il s’agit d’un concert d’impro unissant le pianiste allemand Volker Bertelmann alias Hauschka et la violoncelliste islandaise Hildur Gudnadottir (que j’ai d’ailleurs entendue en première partie de Fever Ray en 2010)”

      Tu m’a eu à ”Fever Ray” ;-) .. j’ai écouté, j’ai acheté! En fait c’est du classique expérimental que l’on pourrait classifier Ambient aussi,. d’où peut-être la sensation ecstasy éprouvée ;-)

      Je trouve qu’il y a beaucoup de musique de qualité qui vient du nord de l’europe depuis quelque temps (ou depuis longtemps?) Ils semblent avoir une sensibilité artistique très proche de la mienne en tout cas.

    • ”Fort jolie fille! Y a vraiment quelque chose enter les hommes et les violoncellistes. Mon chum est pareil…”

      Oui, c’est pas très compliqué à comprendre: le seul positionnement de la musicienne et son instrument suffit à rendre le tout sexy! Je me souviens encore au dernier spectacle de Loreena McKennit à la Place des arts, la violoncelliste, dont j’ignore le nom, m’hypnotisait avec ses mouvements. Viscéral je vous dis. Mettez une violoncelliste dans chaque maison et Pfizer ne vendra plus de viagra. (le taux de divorce va peut-être aussi augmenter par contre…)

    • L’ordre est alphabétique.

      Garage à trois – Always Be Happy, But Stay Evil
      Tommy Guerrero – Lifeboats and Follies
      Macrotones – First Signs of Danger
      Natural Yogurt Band – Tuck In With…
      Red Snapper – Key
      Steve Reid – Live at the South Bank
      Tied & Tickled Trio + Billy Hart – La place demon

    • Je me trompe ou la liste de Duromax c’est pas juste jazz? Il y a Sao Paulo Underground, Okkyung Lee, Atomic, Vijay Iyer, et Fire qui m’intéressent. Quand çà sonne trop jazz, j’ai de la misère. Je me sens comme Catherine Deneuve dans Repulsion de Polanski.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2009
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité