Alain Brunet

Archive, mai 2010

Lundi 31 mai 2010 | Mise en ligne à 19h15 | Commenter Commentaires (8)

À découvrir aux Francos

Aux Francos, on ne débarque pas comme ça à l’improviste lorsqu’il s’agit de découvrir le talent émergent .

Après ce que vous allez entendre ci-dessous,  vous pourriez prendre la décision de vous rendre à leurs spectacles pour la plupart gratuits sauf exception,  et qui ont été annoncés ce lundi.

Pour les horaires, vous n’avez qu’à consulter la programmation officielle des FrancoFolies de Montréal.

On le sait, les jeunes auteurs francophones vraiment doués pour la chanson sont rarissimes. Je parle de ceux qui pourraient durer, ou même marquer les prochaines années de la chanson francophone d’Amérique.

À ce titre, la programmation extérieure des FrancoFolies montréalaises nous permet néanmoins de faire une tête. Profitons-en. J’avais quelques idées au sortir de la conférence de presse, j’ai ensuite fait un brin de jasette avec Caroline Johnson, une des excellentes programmatrices de musique au Québec – à l’emploi des Francos et du Festival de jazz de Montréal.

À la lueur de nos discussions, je vous recommande de passer un peu de temps sur les sites de ces artistes:

Moran
Moran
(le seul en salle dans cette sélection)

Philémon chante

Philémon chante

Patrick Pleau1

Patrick Pleau


Monogrenade

Monogrenade

Alex Nevsky

Alex Nevsky

Et bien d’autres comme ceux-ci…

Guillaume d’Aou

Gaëlle

Porcelaine

Émilie Proulx

Moussette

Geneviève Toupin

Francis d’Octobre

Louis-Philippe Robillard

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Jeudi 27 mai 2010 | Mise en ligne à 19h32 | Commenter Commentaires (64)

Arcade Fire lancera The Suburbs le 3 août

arkady_fireovitch2

Ainsi donc, le groupe montréalais Arcade Fire lancera The Suburbs, le 3 août prochain. Sur cette lettre vachement personnalisée, on peut en lire l’annonce depuis ce jeudi sur le site internet du groupe.

Deux extraits de l’album, The Suburbs et Month of May, viennent d’ailleurs d’être lancés en quantité limitée. On en trouverait des exemplaires chez les disquaires indépendants.
Les deux premiers extraits sont d’ores et déjà en vente en format numérique sur le site, ils peuvent aussi y être écoutés en transit.

Voilà donc la façon Arcade Fire de démarrer le processus de vente de sa musique: on commande le nouvel album à l’avance et on peut alors télécharger gratuitement  les deux premiers extraits.

Autre particularité de la mise en marché de The Suburbs, le nouvel album sera lancé après les premières représentations du groupe sur son territoire “naturel”:

Les 7 et 8 juin au Théâtre Granada de Sherbrooke

Le 12 juillet au Festival d’été de Québec le lundi 12 juillet.

Le 13 juillet  au Bluesfest d’Ottawa

Le 31 juillet au festival Osheaga, à Montréal.

On écoute ces deux premiers extraits ?

Encore plus facile d’accéder à l’écoute sur cette page.

The Suburbs se déploie sur un rythme lent, guitare acoustique bien gratouillée, simplicité orchestrale au service de la voix probante de Win Butler. Les cordes fulgurantes et autres éléments de réalisation ne surgissent vraiment qu’à la fin, il faut d’ailleurs rester attentif pour en repérer les particularités. Beaucoup plus que sur les albums La facture Arcade Fire se transforme, force est de constater.

Month of May
se présente comme un rock de base au ton haletant. Guitares viriles et concises sur un rythme on ne peut plus binaire, derrière lequel se répand un maelstrom de sons triés sur le volet. Butler s’y époumone à souhait, la chanson se conclut par une distorsion. On a visiblement cherché à toucher le sauvage, l’animal. Encore une fois, les arrangements sont plus discrets d’entrée de jeu et deviennent plus évidents au fil des écoutes

Lire les commentaires (64)  |  Commenter cet article






Mercredi 26 mai 2010 | Mise en ligne à 9h25 | Commenter Commentaires (55)

Festivals au fédéral: diviser pour régner ?

FrancoFolies Papillon

D’après les calculs perspicaces de ma collègue Nathaëlle Morissette, environ douze millions de dollars dorment toujours dans l’enveloppe du gouvernement fédéral destinée aux festivals canadiens pour l’année 2010.

Ayoye.

Lisez cet article paru ce mercredi.

Surtout ce paragraphe:

Selon les calculs effectués par La Presse à partir des listes mises en ligne sur le site internet d’Industrie Canada – où apparaissent les noms des festivals sélectionnés ainsi que les sommes reçues par chacun d’eux – 39,1 millions ont été remis en subventions cette année, contre 48,6 millions l’an dernier. En 2009, 60 événements ont bénéficié de l’aide fédérale alors qu’en 2010, 47 manifestations figurent au palmarès des festivals sélectionnés. Somme totale de l’aide reçue : 87,7 millions.

Comment interpréter ce calcul ?

La justification d’une meilleure équité à l’endroit des régions canadiennes, qui auraient conduit au retrait de 1,7 million aux FrancoFolies (sans compter ls festivals gay de Toronto et Montréal,  Gay Pride et Divers/Cité) tient-elle encore la route ?

Et voilà qu’une nouvelle justification s’ajoute à la première:

«Environ 8 millions de dollars ont été annoncés pour remettre un appui additionnel à l’industrie touristique du Canada via la Commission canadienne du tourisme (CCT), a répondu par courriel le porte-parole d’Industrie Canada, Michel Cimpaye. Ce financement permettra à la CCT de renforcer ses investissements sur les marchés internationaux prioritaires.»

Tiens tiens…

Or, malgré ce nouveau lapin sorti du chapeau, il reste encore 4 millions à dépenser… et les huit autres ne le sont toujours pas malgré les intentions du fédéral.

Cela mène-t-il à croire que  le gouvernement Harper use de stratégie partisane afin créer un déséquilibre dans  “l’écologie” des festivals ?

Que, parmi les effets pervers de telles décisions, on alimente entre autres la zizanie Québec-Montréal ?

Que l’on déstabilise sciemment l’offre de chanson francophone sur la région de Montréal à quelques semaines d’avis ?

Que le financement des festivals s’effectue, somme toute, selon des motifs d’idéologie ou de stratégie politique partisane comme le dénonce l’opposition ?

En somme, que l’on divise pour régner ?

Lire les commentaires (55)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2012
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    272829  
  • Archives

  • publicité