Alain Brunet

Archive du 9 mars 2010

Eh oui, les dernières Victoires de la musique ont ranimé un vieux débat: la pérennité de la francophonie. La pop culture n’est-elle pas un indice probant de la santé d’une langue ?

Avant de vous présenter Pony Pony Run Run, gagnant frenchy-anglo de la catégorie “révélation de l’année” aux Victoires, voici un rappel utile:

Différents estimés nous apprennent que le français est  la 10e langue la plus parlée dans le monde. À ce titre, il est important de faire la nuance entre langue maternelle et langue parlée , car le nombre de locuteurs incluant ceux dont le français est la langue seconde est plus friable que le nombre de locuteurs dont le français est la langue maternelle, parce que davantage soumis aux facteurs politiques et économiques.

Par exemple, le russe pourrait être beaucoup moins parlé dans une ou deux générations à cause de l’effondrement de l’Union soviétique. Le français, lui, est moins parlé au Brésil qu’il ne l’a déjà été (par l’intelligentsia)… et pourrait l’être moins en Afrique de l’Ouest et en Afrique du Nord au cours des prochaines décennies.

En fait,  si l’espace francophone ne fournit pas les efforts nécessaires pour améliorer sa cohésion et  maintenir son rayonnement, il pourrait rapidement passer de la 10e place à la queue du top 20 des langues parlées sur Terre.

Voyez les différents estimés:

Wikipédia: langues parlées

Wikipédia: langues maternelles.

Mongabay cite l’UNESCO: langues parlées.

KryssTall: langues parlées.

Wikipédia cite The Ethnologue: langues parlées

Populations du monde: langues parlées.

Photius: langues parlées

Listverse: langues parlées.

Infoplease: langues parlées.

Anthro-Palomar: langues parlées

Ce qui frappe, dans toutes ces données, c’est leur caractère aléatoire. On constate que le recencement des locuteurs de différentes langues demeure approximatif, bien que ces différentes données résument assez bien le rapport de force.

Selon certaines données, l’espagnol serait ex aequoavec l’anglais au chapitre des langues parlées dans le monde. J’ai plutôt tendance à croire que la montée de l’anglais dans l’Union européene, une tendance lourde, met clairement l’anglais devant l’espagnol.

On comprendra néanmoins que la position de l’anglais n’est pas non plus immuable sur cette petite planète… bien que très confortable à court et à moyen terme ! En Occident, du moins. Ailleurs ? Rien n’est moins sûr. On parle peu l’anglais au Brésil, on ne le parle pas du tout dans une large part de l’Asie, pour ne prendre que ces exemples.

Passons maintenant à Pony Pony Run Run, révélation de l’année aux dernières Victoires de la musique.

PonyPonyRunRun

On qualifie de power pop la musique de ce groupe français de province – Nantes et Angers. L’écoute de quelques chansons mène à constater l’influence marquante des années 80 (new wave, techno pop) et de la relative adaptation à la période actuelle. Chansons plutôt bien construites, catchy, énergiques, meilleures que je ne le croyais d’entrée de jeu.

Originales ? Singulières ? Exportables ?

Vraiment pas évident…

Lire les commentaires (59)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2011
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité