Alain Brunet

Archive du 5 mars 2010

Vendredi 5 mars 2010 | Mise en ligne à 18h45 | Commenter Commentaires (23)

Gare aux… Gorillaz !

Gorillaz Plastic Beach

“The revolution will be televised”, nous annonce Snoop Dog en début de programme, infirmant la prédiction de Gil Scott Heron. Question de nous rappeler le caractère audio-visuel de ce Plastic Beach.

Ainsi , Damon Albarn et  Jamie Hewlett ont relancé Gorillaz. En 2001, le concept était un projet parallèle à Blur qui n’a pas poursuivi pour les raisons qu’on sait. J’ai bien aimé The Good, The Bad & The Queen il y a une paire d’années… J’ai naussin apprécié le projet malien mené par Damon Albarn, sa contribution au dernier album d’Amadou & Mariam et plus encore. Eh oui, je préfère Blur à Oasis.

Gorillaz agit sur un tout autre registre.

À la base, la version sonore me semble un projet de studio où convergent plusieurs genres: hip hop (moult références old school dans le cas qui nous occupe, mais aussi du travail très actuel), break beats, funk, dub, électro, musiques instrumentales de sources variées (classiques occidentale ou orientale), pop indé, fragments de pubs, esthétique de science-fiction old school  (la calligraphie du titre sur la pochette n’est pas sans évoquer l’annonce de Voyage to the Bottom of the Sea !) et de films de flibustiers. Le tout décliné sur une plage de plastique.

Albarn et l’artiste visuel James Hewlett poursuivent l’érection de leur monde audiovisuel, bellement adapté à l’environnement numérique. Les membres de Gorillaz sont virtuels, comme le cadre de l’action auquel on confère des éléments de réalité. Ainsi, 2D, Murdoc Niccals, Noodle Russel se retrouvent dans une nouvelle aventure, Plastic Beach étant aussi un univers narratif.

Une fois de plus, Damon Albarn a choisi un casting des plus relevés, à mon sens le plus relevé des trois albums de Gorillaz : Lou Reed, Bobby Womack, Yuki Nagano des Little Dragons, les MCs Snoop Dog, Mos Def, Kano et Bashi. Pas moins de 16 chansons résultent de cette collaboration.

Rencencées sur  Metacritic, les réactions sont excellentes.

Les miennes itou. Damon Albarn a réalisé ce projet au cours de la même période de sa collaboration auprès de Massive Attack, dont une large part du dernier album a été enregistré dans son studio. Cette ambiance de labo avec invités spéciaux l’a fort probablement inspiré pour créer le meilleur des albums de Gorillaz.

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité