Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 24 février 2010 | Mise en ligne à 11h32 | Commenter Commentaires (90)

    Elisapie sur scène…

    Elisapie Astral

    Au Québec, on aime Elisapie Isaac. Très belle, très intelligente, très sensible. Charmante. Raffinée. Trilingue. Douée…  Et ce côté évanescent, cette prise qu’on ne peut avoir sur les êtres libres, voilà qui ajoute au magnétisme d’Elisapie… De surcroît, à son mystère.

    En bref, on lui reconnaît des qualités évidentes d’artiste. L’exotisme de ses origines inuits ajoute à son ascendant.

    Mardi soir à l’Astral, je me suis étonné de l’âge assez élevé de ses fans, très majoritairement plus vieux que la chanteuse et son personnel. Lorsque j’ai passé la remarque à qui de droit, on m’a assuré qu’un public jeune se pointerait plutôt ce week-end. Tant mieux si elle peut jouir d’un impact multigénérationnel, on ne peut que s’en réjouir.

    Elisapie ne mérite-t-elle pas la  place qu’elle s’est taillée? Bien sûr, on ne peut que lui souhaiter le plus grand succès.

    Pour vraiment ravir, cependant, il faudra à Elisapie des moyens supplémentaires sur scène. Un fil conducteur encore plus solide, un véritable point de vue orchestral .  Un meilleur encadrement musical. Une réalisation encore plus forte, qui transcende et magnifie cet alignement d’influences dont elle fait état . Un son  mieux circonscrit. Une personnalité vocale encore mieux définie, qui nous fait oublier toutes comparaisons – Martha Wainwright, Anna McGarrigle, Julee Cruise,  etc.

    En somme, il lui faut proposer sur scène un projet plus que gentil et sympathique que celui auquel on a droit dans le cadre de cette tournée. J’aurais certes aimé conclure à une soirée mémorable mais… Gentil ? Sympa ? Oui. Extra? Hmmm… Pas tout à fait.

    Manuel Gasse et Gabriel Gratton ont beau jouer de tous les instruments et faire les hommes orchestres, ça ne me semble pas suffire pour éclipser cette impression de minceur qui m’est restée au sortir de l’Astral. L’humour particulier dont fait preuve la belle Elisapie (fantasmes au sujet de Leonard Cohen, reprise d’Abba, etc.)  ne me semble pas suffire non plus à nous mener très haut, dans ce Nord magique et ensorcelant où elle aime nous convier. Dans ce Sud post-moderne où elle aime surtout évoluer.

    Impossible de se payer une formation complète par les temps qui courent ? Même pour Elisapie Isaac, qui jouit d’un vrai buzz ?  Les temps sont durs et les chanteurs doivent faire avec ? Imaginez le sort des dizaines d’artistes indépendants si Elisapie n’a pas les moyens d’un vrai band ! Si toutefois il s’agissait d’un choix artistique…


    • Ça me tape ces chanteuses de chambre à coucher. Ce n’est pas qu’elles ne sont pas bonnes mais elles ne groovent pas. Perso, il faut que ça groove et pas toujours sur le même beat. Un autre problème qui revient souvent.

      HS: Si Kevin Parent a besoin d’une infirmière, je suis prête à prendre soin de lui. Je ne lui ferai pas mal. :grin:

    • @scotch

      Vous exprimez un goût personnel (une humeur, en fait) sur ce qui vous importe d’une chanteuse: le groove vous y apparaît essentiel… Or, à la décharge d’Elisapie, plusieurs rythmiques différentes sont repérables dans son répertoire. “Chanteuse de chambre à coucher”, dites-vous ? Vous y allez raide ! Vous avez beau préférer les chanteurs de chambre d’hosto, mais …
      ;-)

    • @scotch: chanteuse de chambre à coucher! Je retiens l’expression :)
      Je suis lasse de ces albums qui nous donnent l’impression qu’il s’agit de la même chanson du début à la fin. Toutefois, je lui souhaite bon succès à cette chanteuse, je la trouve plutôt sympatique.
      Je laisse un lien youtube d’un duo qu’elle a fait avec Jorane et on voit tout de suite qu’Elisapie n’est pas encore tout à fait «rendue». Dans le sens qu’elle n’est pas encore tout à fait capable de faire sentir au spectateur l’émotion de la chanson, contrairement à Jorane qui est «toute là». C’est peut-être un peu injuste de comparer Jorane et Elisapie, car elles n’ont pas la même expérience, mais tout se joue dans l’intention si je peux m’exprimer ainsi. Cela dit, ce n’est que mon humble avis.
      http://www.youtube.com/watch?v=nS7raE9mGW4&feature=related

    • @Alain: Je suis toutefois d’accord avec vous pour Elisapie, les rythmiques de ses chansons ne sont pas toutes pareilles. Et je ne la classerais pas dans les «chanteuses de chambre à coucher» :)

    • @ alain
      “Si toutefois il s’agissait d’un choix artistique…”
      Il faudrait lui demander.

      Je peux me tromper mais je ne pense pas qu’un groupe complet aurait changé les choses complètement. Elisapie, je ne l’ai malheureusement jamais vu live. À la télé à belle et bum, avec un full band, oui cependant. ET je dois dire que je n’ai pas été tout à fait convaincu de sa performance, même si je l’adore. Je dirais qu’il y a un petit manque d’expérience de scène.
      Comme M-P Arthur, que j’ai vu la semaine dernière. Même constat: très bon album, manque d’expérience sur scène (comme leader dans son cas).
      Ça viendra.

    • @boogie

      D’après ce que je comprends, il y avait une intention d’intimité dans ce spectacle. Je ne sais pas exactement si cette intention coïncide avec quelque considération d’ordre financier… Quoi qu’il en soit, je trouve ça trop mince sur scène !

    • Pour la chambre à coucher ? Mais on n’a pas à se limiter à un genre là non plus…

      Pourquoi cela ne grooverait pas ?

      Pour le public d’une artiste donnée, difficile de se prononcer. Il y a la diffusion radio qui peut être un indice, Radio-Canada (Première Chaîne ou Espace musique), la moyenne d’âge est plus élevée. Les auditeurs de radio communautaire et étudiante aussi (public plus jeune en moyenne ).

      Le public de l’artiste, le public du Festival, le public de la salle, du jour de semaine ou de week-end, l’heure du spectacle, etc.

      Pour les moyens financiers ? Grâce au Festival et ses commanditaires et subventions, il y en a plus… Trois soirs, il faut quand même que le buzz soit réel.

    • Hmmm, lire le titre de l’article, je croyais de prime abord que quelqu’un avait fait une crise d’épilepsie sur scène…

      Non vraiment? Elisapie? C’est son nom? J’espère que c’est son nom d’artiste…

    • @ boogie

      Aucun artiste est avantagé par Belle et Bum, qui doit avoir les 467 premières position des performances les plus aseptisé, incolore, inodore, mononcle et sans intérèt de l’histoire.
      Beck serait avec cette bande de parvenus sans groove a 56 musiciens et aurait l’air d’un connard pas de talent…
      Petite montée de lait, pardon…

    • J’ai vu ce show il y a deux mois dans une salle de la ville (Ahuntsic) et j’ai été absolument charmé. Mais comme vous dites, pour les ligues … disons majeures, ça en prendra plus côté orchestration. Mais elle est tellement belle … qu’on déteste presque Patrice Robitaille ! :-)

    • Elle a joué assez longtemps avec Taima en formation groupe (deux guitares, contrebasse, batterie).

      Au début Taima était un duo mais c’est devenu un groupe, avant de disparaître.

    • @ alainbrunet

      Était-ce comparable à ce que peux faire ressentir une Chloé Sainte-Marie sur scène?

    • Elle avait aussi présenté un concert au Segal Center en septembre…

      Diffusé à la CBC Radio 2 et en ligne pour écoute :

      http://www.cbc.ca/radio2/cod/concerts/20090910isaac

      Pour le buzz, Elisapie Isaac comparé au groupe Taïma avant, il y a des comparaisons à faire ? Je connais les deux de nom surtout.

    • @marc-andre tessier

      Oui elle a joué avec Taima, j’ai vu ce groupe deux fois sur scène dans le temps. Et alors ?

    • Pour Belle et Bum… Je regardais plutôt avant dans les premières années et avant cela Beau et Chaud…

      Je trouve que ces deux émissions ont aidé la musique mais je trouve qu’ils ont voulu ”aseptiser” si vous voulez ou mettre l’accent sur les cotes d’écoute. Comme avec les comédiens invités..

      Il n’en demeure pas que je préfère les concerts à la radio maintenant ou sur le web…

    • @12truites

      Oui, la comparaison est possible avec Chloé Sainte-Marie. Deux multi-instrumentistes accompagnent Chloé dans son spectacle actuel, d’ailleurs. Ce spectacle m’a personnellement déçu. Les textes français qui liaient les chansons interprétées en innu (dialogue entre Chloé et son amie Bibitte au sujet du rapport entre blancs et autochtones) m’ont semblé carrément poches, d’autant plus qu’elle en beurre très épais sur son deuil (Gilles est partout!), aussi légitime soit ce deuil. Peut-être pas sur scène… pas à ce point en tout cas. Dommage, car j’aime beaucoup le dernier album de Chloé.

    • Ça vient aussi avec l’époque. Le milieu ‘indie’ a un préjugé défavorable dès que quiconque montre qu’il est capable d’aligner deux notes avec aplomb. Surviennent alors les clichés anti-technicisites et le dédain de la meute.

      Tout est dans le ‘emo’, mais ç’a ses limites.

      Disons que son passage avec la gang de Foulespine à l’époque de Taima a pas dû trop aider à renflouer ses coffres…

    • Au Segal Center, comme on voit dans le lien de la CBC Radio Two, elle était accompagnée de quatre musiciens…

      C’était un format showcase cela ? Et un programme double avec une autre artiste ?

      http://www.segalcentre.org/en/the_studio/routes_montreal

      Ce sont juste des points pour alimenter la discussion, savoir si ce sont des choix artistiques, des moyens financiers, des questions de disponibilité des artistes…

    • Je vous trouve un peu sévère dans votre analyse du spectacle de Chloé Sainte-Marie. je sais que le blogue est sur Elisapie mais je me permets de réagir car je ne suis pas entièrement d’accord avec vous. Je n’ai vraiment pas trouvé qu’elle en mettait trop en parlant de son amour parti, c’était plutôt, d’après moi, afin de soutenir un fil conducteur du spectacle, ça faisait partie, selon moi, d’une mise en scène globale. M. Carle était très ami avec Bibitte, elles ont dû rajouter les textes parce qu’il était mort. Je l’ai trouvé pudique quand même. malgré l’immense peine qui l’habite. Quant aux textes, axés sur les Premières Nations, ils sont souvent pertinents, malgré le ton un peu monocorde mais ils apportent une crédibilité certaine au fait de chanter qu’en innu. Au plaisir!

    • @Kalamata

      Ce n’est pas tant le fond de sa pensée sur les Premières Nations (je suis plutôt d’accord avec son point de vue) qui m’a dérangé que la faiblesse artistique de l’écriture de ces liens dans le cadre de son nouveau spectacle. Vraiment, j’ai trouvé ça pic-pic. Désolé… Et au plaisir !

    • Les comparaisons, nous en faisons toujours…

      J’écoute ”Moi Elsie” sur le site de la CBC Radio 2… Et là je pense un peu à Catherine Major…

    • Un groupe complet n’aurait peut-être rien changé au fait que la direction artistique semble manquer de cohésion… J’ai toutefois vu Taima sur scène il y a quelques années et j’avais bien aimé. Peut-être que la dynamique de groupe était meilleure, ce qui enlevait un peu de pression à Élisapie?

      Reste que je suis un peu tanné de ces artistes qui réduisent leur groupe sous prétexte de rendre le concert plus “intimiste”. C’est souvent clairement une raison budgétaire et ça n’enrichit pas toujours la qualité du concert.

    • @lordcraft

      “Non vraiment? Elisapie? C’est son nom? J’espère que c’est son nom d’artiste…”

      Vous suggérez quoi? Johanne Tremblay?

    • @tabarly
      “Aucun artiste est avantagé par Belle et Bum, qui doit avoir les 467 premières position des performances les plus aseptisé, incolore, inodore, mononcle et sans intérèt de l’histoire.”

      Je pensais que c’était à cause de la compression du son due au passage à la télé que tout sonnait pareil ;-)

      Toutefois, je ne dirais pas incolore, mais plutôt “unicolore”. En effet, je trouve que tout a un peu la même couleur quand l’ensemble complet accompagne un artiste. Et si Steve Hill est là, je change de poste.

    • La faiblesse artistique de l’écriture de ses liens… Je médite là-dessus depuis votre gentille réaction et je me questionne. Finalement, je ne sais pas trop ce que vous voulez dire. Le contenu? Ou la forme? Mme Bacon, parfois de façon un peu malhabile, pense passer un message, sur la vie de son peuple, elle mêle peut-être un peu tout, la mort de son ami, etc… Où l’artistique commence, où il flanche? Chloé, chante en innu, il fallait peut-être justifier… Rare, en spectacle de cet ordre, qui ce ne soit qu’en innu. Qu’en pensez-vous? Au plaisir, encore!

    • @ alainbrunet

      Vous me voyez bien surpris de votre critique du spectacle de Chloée. J’avais assisté au spectalcle “Parles moi” à la place des arts et j’avais beaucoup apprécié. Deux excellents musiciens, un spectacle bien dosé qui me changeait des nombreux shows “indie” auxquels j’ai l’habitude d’assister et où souvent le paraître prime sur la réel émotion. J’avais aprécié cette vulnérabilité est cette sensibilité sincère.

      Mais c’était l’époque pré-mort de Gilles.

    • @kalamata

      C’est sur la forme très rudimentaire, presque infantilisante, de ses propos servis sous forme de dialogue avec Mme Bacon au sujet de ce qu’on connaît déjà depuis longtemps – perte du territoire, acculturation, rapport à la nature, etc. Bien sûr, le grand public n’a peut-être pas encore absorbé ce point de vue sur la compréhension mutuelle entre blancs et amérindiens, sur les considérations historiques de leur oppression et tout et tout, mais… Je crois qu’un artiste doit aller beaucoup plus loin dans l’expression que de ne s’en tenir qu’à un échange aussi élémentaire, aussi peu littéraire…

      @12truites

      J’ai beaucoup aimé son spectacle précédent itou.

    • @ tabarly
      En bonne partie d’accord. Il y a quand même quelques bons musiciens, dont le nouveau bassiste, qui torche à fond. Même chose pour Albino au drum.

      Tout ce beau monde mis ensemble, ce n’est pas toujours beau à entendre effectivement. Lisse lisse lisse.

      En fait ce qu’il y a de plus hilarant avec B.et Bum, c’est de voir les mononcs et les matantes qui s’habillent chic pour aller danser à la tv et revivre leur
      jeunesse (tout en faisant du lypsinc à l’aide de l’écran géant qu’ils ont de toute évidence de la difficulté à lire). Ou ben les p’tits couples qui se tiennent par la main pendant que Piètre Actor reprend un slow de Joe Dassin au piano à gogo.

      Jean Leloup a déjà fait sonné ce band comme du monde.

      @ setzer
      moi c’est l’inverse. Je reste quand S.Hill est là avec sa flying v. Il donne un bon show, même si ses compos sont souvent un peu nulles. Il faut le prendre au 2em degré.

    • Hier soir à l’Astral, malgré mon jeune âge (inférieur à celui de l’artiste), j’ai beaucoup apprécié le spectacle d’Elisapie. Seule et sans attentes particulières, ne serait-ce que l’album m’avait particulièrement plu, je me suis laissé transporter doucement dans l’intimité d’une fille belle, authentique et excessivement charmante. J’ai vu le nord et ses aurores boréales, j’ai senti le vent sur la toundra et presque entendu les cousines qui rigolent!

      Peut-être que j’étais prédisposée à rêver un peu… et que je me suis laissé toucher plus facilement.

      Deux, talentueux, et multi-instrumentistes musiciens ont rempli leur mandat d’assurer la trame au service de la voix de la chanteuse sans toutefois trop attirer l’attention avec leurs prouesses parfois acrobatiques. Quant au choix du nombre de musiciens, je crois qu’il n’était résolument pas lié à des contraintes budgétaires, mais qu’il s’agissait réellement d’un choix artistique. La question du budget évoquée par Elisapie était selon moi simplement une blague (plutôt maladroite, je vous l’accorde).

      À la lecture de tous ces commentaires, je vous recommande de vous faire votre propre opinion et d’aller voir le show.

    • Littéraire? La poésie est-elle littérature? La poésie est méconnue, certes, celle en innu assurément! Très juste sur la non-souvenance des gens, mais quelle est la bonne façon, qui paraît justement infantilisante, peut-on penser rappeler au souvenir des gens les horreurs encore présentes? No se! Vous êtes une référence musicale primordiale au Québec, pour moi à tout le moins, je lis la Presse depuis 35 ans, vous avez l’intelligence et le coeur à la bonne place pour l’analyse de ce qui se fait au plan musical, au Québec et ailleurs, vous avez la souvenance mais tous et toutes n’ont pas ce que vous avez, vous le savez… J’ai l’air de défendre bec et ongles mais parfois, il faut infantiliser pour réveiller et provoquer des réflexions. des réactions… Bien contente, en bout de piste, que des gens se dépolacent pour voir ce show. Pour quelques raisons que se soit. .. Au plaisir!

    • @kalamata

      Je vois où vous voulez en venir, mais…
      Bien sûr que la poésie est littérature. Le problème, c’est que ces liens en français ne m’ont vraiment pas semblé poétiques – je ne parle pas de ces belles chansons en innu (difficile pour moi de juger de la forme littéraire!), ni de la très belle scénographie, je parle de ces liens en français. Je trouve d’ailleurs malheureux qu’on doive prendre conscience de telles évidences historiques par le biais d’une manifestation artistique. Enfin… tout est possible, mais… Selon moi, l’art se situe ailleurs, même s’il peut rester profondément engagé.

    • Je comprends! Je suis lente!!! En accord, vraiment avec ce vous dites… Je voulais peut-être vous inciter à mieux exprimer votre propos, là. c’est à peu près limpide, l’art se situe ailleurs, ne reste qu’à découvrir l’ailleurs. L’ailleurs qui circule, est, différent, d’une personne à une autre… Merci, vous êtes gentil… Et patient! Au plaisir…

    • @victoria

      Merci de votre témoignage. Une petite chose en passant… Je ne prétends en rien dicter mes opinions aux lecteurs de ce blogue. :-)

    • @setzer

      Heu, ouais, pourquoi pas? N’importe quoi mieux qu’un nom qu’on a de la difficulté à prononcer et qui se mélange avec un autre terme.

    • @alain

      Je n’insinuais pas le contraire, simplement que de tous les gens ayant laissé des commentaires personne ne semble pas encore avoir vu le spectacle. :)
      Au plaisir!

    • @ lordcraft

      “N’importe quoi mieux qu’un nom qu’on a de la difficulté à prononcer et qui se mélange avec un autre terme”

      Bonne chance avec les noms du monde entier.

    • @victoria

      Bien reçu! C’est d’ailleurs tout l’intérêt d’un blogue dans un tel cas. On peut y recueillir plusieurs points de vue sur un sujet. Vous avez assisté au spectacle d’Elisapie, kalamata a vu celui de Chloé Sainte-Marie, d’autres ajouteront leur grain de sel au cours des jours qui viennent. Inutile d’ajouterer que notre communauté s’enrichit de cette diversité de perceptions.

    • @ boogie

      Moi S.H je suis incapable, et ce, à quel que degré que ce soit. Il en fait juste trop… en anglais on dit “over the top” et cette expression n’est pas un compliment.

    • @victoria_tls

      “personne ne semble pas”

      plutôt rigolo cette formulation dans le contexte de votre commentaire. C’est le contraire de d’aucun diront? ;-)

    • J’aime beaucoup ton expression “Impression de minceur”. Elle traduit bien le sentiment de vide que l’on ressent parfois à la suite d’une prestation pourtant honnête d’un artiste. Il ne s’agit pas d’une remarque assassine de ta part contrairement aux propos parfois lapidaires de certains critiques ou tits Jos connaissants frustrés.Elle laisse la place aux améliorations souhaitées et encourage l’artiste à persévérer, selon ses moyens du bord. Article intéressant .

    • Voir une bonne prestation de Mme Isaac à la binnerie Mont-Royal à l’émission Voir: http://voir.telequebec.tv/

      J’aime bien ces prestation dans des lieux inhabituels (comme le font aussi ‘Mange ta ville’).

    • Merci sylvain_cournoyer,bel exemple d’une prestation sentie et spontanée.

    • @alainbrunet : votre commentaire sur la minceur s’appuyait sur l’absence d’une formation complète. Si vous avez vu Taima en formation groupe, vous avez un argument de plus pour valider ou non cette hypothèse.

    • @Boulga
      Fidèle à ton habitude, ton commentaire manque totalement de nuance et de fondement. Ce que les indies kids n’aiment pas, ce n’est pas la technique, mais plutôt le manque de personnalité de certains techniciens. Les indie kids aiment les bands, pas les artistes backés par des musiciens de sessions doués au point de vue technique mais à qui on ne demande que de venir jouer un partition. Ces musiciens interchangeables qui se promènent d’artistes en artistes sans jamais laisser autre chose qu’un son stérile qui sera répliqué parfaitement par un confrère quand lui-même se fera offrir un gig plus payant le même soir.

      Ce sont les musiciens que l’on voit s’extasier quand il font un solo pendant une toune de Luce Dufault à Belle et Bum alors que l’on sait très bien qu’ils n’en ont rien à foutre. À ce compte là, je comprends que l’on s’intéresse plus à des musiciens moins doués techniquement mais qui suivent leur propre voie.

      P.S., je sais que plusieurs musiciens indie rock ont aussi un son stérile et que certains musiciens studio ont de la personnalité.

    • @marc-andre_tessier

      Ce n’est pas tant un problème de nombre de musiciens que ce qu’on reçoit dans les oreilles en temps réel. Ce qui est mince, c’est le son d’ensemble, la réduction des arrangements, l’autorité encore trop ténue de la chanteuse pour faire dans ce minimalisme à trois. En groupe, Taima était prometteur, l’expérience s’est conclue avant que le groupe n’atteigne un calibre vraiment élevé. En solo, quelques années après la pause, Elisapie a encore des croûtes à manger. Elle devra peut-être réfléchir davantage à ses propositions musicales sur scène. Et même en studio.

    • @Boulga (suite)

      Et puis de quel milieu indie parle-t-on? Celui qui se réduirait à l’accumulation de clichés et que tu ressors quand vient le temps d’alimenter ta monomanie techniciste ou bien ce milieu vaste et complexe, formé d’individus aux goûts variés et parfois contradictoires, qui ne se révèle qu’à travers un regard nuancé?

      En dehors de leur amour pour des artistes qui seraient, disons, approximatifs (et indie), beaucoup de gens aiment simultanément Led Zep, King Crimson ou John Coltrane. Il est assez évident que plusieurs amateurs de musique, indie ou autre, refusent de laisser dicter leurs goûts par l’idéologie techniciste ou, à l’inverse, par l’idéologie de la ”botch”.

    • @francis

      D’abord j’en ai rien à cirer des musiciens de studio ‘techniques’ qui backent Luce Dufault. Un solo dans ce contexte me fait bayer aux corneilles. Moi même ça m’emmerde de joueur pour la gazillionnième fois ‘Dogs’ pendant que des couillons s’extasient sur ma ‘technique’ les bras accotés sur le moniteur.

      Je n’ai pas de monomanie techniciste loin s’en faut ! J’ai pas passé l’été à écouter du Sufjan Stevens, batinse… Je ‘downplay’ sur mes propres affaires depuis déjà dix ans…

      Je dis juste qu’il y a un espèce d’a priori favorable un peu go-gauche à la non-performance dans ce qui a un ‘buzz’ ces dernières années. Dumas, Vallières, cette fille, etc. Où quiconque sait moindrement jouer est a priori suspect dans ce milieu.

      Parce que à résultat technique égal, il y a une différence entre un gars qui sait jouer et qui ‘downplay’ (donc qui est dans son ‘espace’) et un gars qui en arrache et qui ‘overplay’. Au niveau de l’intonnation, entre autres. Moi c’est pas mon buzz…

    • @ alain brunet
      “Elle devra peut-être réfléchir davantage à ses propositions musicales sur scène. Et même en studio.”

      Doit-on comprendre qu’à l’image du dernier U2, votre appréciation de l’album d’Elisapie s’est atténuée avec le temps? Il me semble bien avoir lu ici même un billet assez dithyrambique à propos de cet album.

      De mon côté, j’ai comme l’impression que je préfère ne pas la voir en spectacle pour le moment, pour garder l’Aura et le charme!

      Pour ce qui est d’Elisapie et de la technique, je ne vois pas le rapport. Pour moi c’est de la pop bien jouée bien produite par Eloi Painchaud. Antoine Gratton n’est pas mon idole, loin de là en fait, mais il sait jouer (et imiter stevie wonder).

    • Encore une fois que tu mélanges tout. Le milieu indie a bien peu de chose à voir avec Vallières, Elisapie et Dumas. Je vois très mal pourquoi tu sors ces exemples bien qu’on fini par s’habituer à ce genre de chose venant de toi. Le milieu indie, c’est beaucoup plus des artistes comme Sufjan Stevens et les groupes sur Constellation dont tu fais constamment l’éloge.

      Par ailleurs, Vincent Vallière n’est que le descendent d’une longue tradition de folk rockers qui n’avaient rien de plus technique à offrir que lui. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Si tu t’attardes aux buzz des 30 dernières années, tu verras que nombreux sont ceux qui ne concernent pas des musiciens irréprochables au niveau technique. Encore là, rien de bien nouveau.

      La technique n’est pas ‘’suspecte”. Il n’y a pas d’opposition par principe. Le milieu indie, comme les autres, sait saluer la technique quand celle-ci est mise au service d’autre chose que de la technique elle-même et de l’égo du musicien.

      C’est simplement que la forme même de certaines musiques (pas seulement l’indie rock) sont moins exigentes techniquement. Parfois, on voit les limites d’une telle situation, d’autres fois, ces limites sont brillament contournées. C’est tout.

    • @boogie

      “Il me semble bien avoir lu ici même un billet assez dithyrambique à propos de cet album.”

      Vous devriez relire. Mon billet était très favorable à l’artiste, pas tout à fait à son album solo. C’est un bon album, remarquez. J’en garde la même impression à peu de choses près, contrairement au dernier U2.

    • (soupir)

      Indie-wanna-be, si tu préfères.

      Dans le contexte québécois, en opposition à Marie-Mai, Éric Lapointe, et autres gros vendeurs cliché.

    • @ alain
      c’est bien vrai, désolé. En fait, c’est surtout dans la discussion qui a suivi que cette impression mi-figue mi-raisain s’est révellée.
      En fait de mon côté ce même album, chanté par une autre chanteuse qu’elisapie (genre feist), n’e m’aurait certainement pas autant charmé, il y a des trucs un peu convenus.

      Pour ce qui est du dernier U2, je ne l’ai même pas écouté tant je suis persuadé que ce groupe n’a plus rien à offrir.

    • @Boulga
      Ben c’est ça, soupir tant que tu veux pendant que j’assimile l’idée selon laquelle quelqu’un qui parle du ”milieu indie” parle en fait des ‘wannabe indie” à la Vincent Vallières.

    • @ M. Brunet

      Désolée, ça ne “groove” pas assez pour moi. Quant à Seigneur, Seigneur, ce n’est pas pour des considérations artistiques que je serais à son chevet… :wink:

    • @scotch

      Si ça peut péter votre balloune, chère scotch, je connais pas un musicien moindrement informé qui a pas un sourire en coin suite à cet incident.

    • @ mikhail

      Ben oui c’est un gars de bois. J’aime les gars de bois qui défendent leur copine. Il me semble que ça n’existe plus.

    • @scotch

      J’avais bien saisi que c’est l’infirmière en vous qui s’exprimait.

    • @francis222

      Be ready, on va bientôt parler des Vulgaires machins.

    • L’album de Taima m’avait laissé plutôt froid (sans jeu de mots; c’aurait été trop facile et empreint d’un manque de sensibilité). Mettons que je n’étais qu’au quart charmé. Sur scène, au TNM en juillet 2004, le coefficient charme m’est grimpé à 85 %. De fait, j’ai même entendu des dames d’âge respectable assises près de nous s’émouvoir candidement de la beauté d’Elisapie! J’ai trouvé son album There Will Be Stars plus consistant, mais je n’ai pas encore vu le spectacle qui va avec. En gros, je crois qu’Elisapie Isaac est extrêmement charmante, douée, et qu’elle jouit du fort courant de sympathie inhérent à ce qui précède. Au TNM, elle avait pris la peine de remercier Alain Simard – qui était présent – pour son précieux soutien, ce qui n’est pas donné à tous les artistes qui se produisent au FJM, aux Francos ou à Montréal en lumière. Bref, je suis charmé, mais pas séduit comme je le suis par les propositions chansonnières de Sylvie Paquette, de Julie Doiron ou d’Ève Cournoyer, entre autres.

    • Je crois que sa plus grande force est sont authenticité. C’est vraiment ça qu’on apprécie le plus. Une vérité qu’on ne trouve pas ailleur.

      Pour le reste laissez lui le temps de trouver son style, elle va évoluer avec le temps, sans la brusquer. Sans fausse note.

      Ne la poussez pas à devenir quelqu’un d’autre. Si vous souhaitez voir Shakira ben allez voir Shakira. Société de consommation du sud, vous voulez toujours trop de sucre, trop de gras, trop de saveur artificielle. On en perd le produit original et ça finit vite au vidange.

    • @ M.Brunet

      J’aurais pu aimer sa musique mais ça ne “groove” pas assez.;

    • @ scotch
      on commence à le savoir que ça ne groove pas assez!!!
      Et pis, qu’est-ce qui “groove” tant que ça à votre avis ?

    • C’est une fille très mignonne, elle a du talent mais pour moi, c’est dans la même catégorie que toutes ces filles: Feist, Picard, Pirate, Bruni etc. Il y a aussi l’équivalent dans les filles à voix qui gueulent Dion, Beyoncé, Aguilera.

    • @ boogie

      Il y en a plein qui “groovent” mais dans les filles, je n’aime que Joss Stone. Ses balades ne sont pas mièvres non plus.

    • Dans le répertoire québécois récent, y’a juste deux affaires qui aient jamais ‘groové’ : Jean Leloup et Bran Van, et c’est la même gang…

      Groover dans le sens où tu peux mettre ça entre deux tounes dans un party où 30 personnes dansent, sans casser le ‘groove’.

      Disons que c’est pas le temps de piger un Neil Chotem !

      Et ceux qui disent Stefie Shock, DJ Champion, ou que sais-je encore, je vous dirais qu’on a pas la même crowd à nos partys…

      Ah oui, pis Gino Soccio, évidemment. Mais plus tard, pour les connaisseurs.

    • @ scotch
      ça a le mérite d’être clair: chez les filles, tout ce qui n’est pas joss stone est nul.
      C’est pratique, pas besoin d’un ipod 160 go.

    • @scotch…

      Cela fait limité comme intérêt… Mais tu veux surtout parler des plus jeunes ?

      Moi, je la connais pas beaucoup Joss Stone, si je me rend sur son MySpace elle me donne l’impression d’être dans une lignée déjà entendue… Et probablement meilleur…

      Alors tu peux mentionner des chanteuses des années 70, 80 si tu veux…

    • @setzer

      Je n’ai qu’une réaction à votre commentaire:

      *soupir*

    • Gloria Gaynor, est-ce que cela pourrait faire ton affaire cela Scotch ?

      http://www.youtube.com/watch?v=ZBR2G-iI3-I

    • Pour le groove, si on ajoute des cuivres cela peut aider mais on ne va pas chercher la même chose chez tous les artistes…

      Je n’écoute certes pas ” The Living Road” de Lhasa pour le groove…

      Il y en a plusieurs types bon mais demandons plus à James Brown ou Stevie Wonder qu’à un album de Lhasa si on veut du groove… La même chose pour Elisapie Isaac… C’est pas cela qu’on cherche chez elle ou qu’on lui demande, ce n’est pas sa proposition artistique.

    • Chez les filles????ça veut dire quoi ça? ben moi j’ai rien contre joss stone mais c’est pas le premier nom qui me vient à l’esprit, comme référence” fille” de ce qui allume ( du côté de la musique dite non sérieuse, comme dirait monsieur Brunet!) là . Deux noms, vite fait* sans même sortir de l’Angleterre: florence+machines?( que je trouve drôlement plus sexy que Joss Stone), La roux? là on s’amuse un peu…
      Scotch c’est pas LES filles, d’ailleurs je ne pense pas qu’elle aimerait être “réduite à une fille parmi les filles” elle travaille fort pour être à côté du peloton..
      pis moi ben si Joss Stone est la référence, je suis uns travestie! enfin…je suis un peu mélangée..

    • @norvegequebec
      mais oui tu es mélangée! c’est scotch qui dit que “dans les filles” elle aime juste j.stone (zzz). ce ne sont pas “LES filles” qui disent ça, évidemment.

      Pour le groove au québec, faut pas oublier rappeur chic. bomchakadakadakabouum.

    • @boogie,
      Une chance que t’es là pour la traduction simultanée :-)
      Je vais demander qu’on me rembourse mes cours de lecture rapide !!

    • @ lordcraft

      “Je n’ai qu’une réaction à votre commentaire:

      *soupir*”

      C’est moins pire que Frontenac.

    • Ces temps-ci, j’écoute en boucle: Love Cry de Four Tet. Le début est lent. La pièce dure 9 minutes.

      http://www.lastfm.fr/music/Four+Tet/_/Love+Cry

      L’autre que j’aime en ce moment c’est Mad’Moizèle Giraf pour Casser la baraque.

    • @ mikhail

      Jean Leloup, je ne l’aime plus. J’ai tout expliqué cela ici en long et en large. Bran Van c’est déjà dépassé. J’aimais la plage 1 et 20 de Rosé.

      @ lecteur curieux

      Gloria c’est un classique comme Barry White, James Brown et cie. Mais j’aime découvrir des nouveaux.

      @ boogie

      Je vais voir pour Rappeur chic si j’aime ça. Merci.

    • @ mikhail

      Qu’est-ce que tu veux dire au juste au sujet de Seigneur, Seigneur. Que c’est un bagarreur? Qu’il patine avec Johnny Weir? Qu’il est pas mal sur la défonce?

    • Hello scotch,

      J’ai écouté la première pièce que tu proposes sur last FM, Love Cry de Four Tet… Moi je trouve que cela convient pour dans un lounge ou encore un club, night club peut-être… Ou encore pour quelqu’un qui a son iPod souvent ou une autre baladeur… Je trouve le beat un peu répétitif mais si tu danses dessus… Il y a aussi des changements d’ambiance dans la toune et tu passes d’un passage à l’autre…

      Pour Mad’Moizèle Giraf ? J’ai été faire un p’tit tour sur leur MySpace et pour ta toune bien j’ai été ailleurs mais j’ai juste entendu un extrait de 30 secondes… Ils semblent bien funny, les gars…

      Je pense que ce que tu valorises, c’est plus quelque chose de dance, house, léger, pour s’amuser…

      Léger et qui ne se prend pas au sérieux… Et c’est pas bien grave si ce sont des albums qui valent disons un deux étoiles et demi aux yeux des critiques… Ou parfois un trois mais c’est peut-être le max…

      Pour du plus fin… La tu vas au ballet ou à des concerts classiques ?

      Pour la musique ? Je sens presque que tu aurais plus d’affinités avec une radio de 2010 mais qui ferait dans la dance music… L’ancien créneau de NRJ … Et peut-être qu’il y en avait aussi sur Mix 96…

      Présentement ? Tu vas peut-être y trouver juste quelques pièces je crois qui pourraient t’intéresser…

      À Radio-Canada, non cela fonctionnera pratiquement pas pour toi… Tu y trouveras pas grand musique te plaisant…

      Peut-être quelques tounes par contre sur CISM ou CIBL…

      Je te vois comme aimant ce qui est DANCE, HOUSE, FUNK, FUNKY, R&B, DISCO… Une certaine Pop mais pas toute…

    • Mais on s’éloigne du sujet du blogue… Sauf juste par curiosité pour Scotch…

      Debbie Tebs tu la connais ?

      http://www.myspace.com/debbietebbs

    • @ scotch
      rappeur chic, c’est une blague. Il a piqué le concept de “groove is in the heart” et a fait quelque chose de complètement nul et kitch. Ça vaut la peine quand même.
      J’aime bien Four tet.

    • En prévision du billet d’Alain sur les Vulgaires Machins, vous pouvez écouter 11 des 13 chansons de leur nouvel album sur leur site: http://www.vulgairesmachins.org/multimedias/audios/

    • @ lecteur_curieux

      Euh, non, je n’aime pas Debbie Tebs. En fait, je n’aime pas trop la musique house. Four Tet est une pièce que j’ai entendue à CISM et que j’ai aimée. Même chose pour Casser la baraque qui est une coréalisation de Vander, FunkLion et les GIRAF. En fait, je suis une mélomane à la carte, je serais une candidate excellente au iPod. J’ai un Mp3 mais pas encore d’ordi perso. “Une certaine Pop mais pas toute…” comme tu dis. Je peux aimer la musique sacrée dans certaines circonstances. :wink:. J’ai beaucoup aimé le mix Luciano et Bono dans la chanson Miss Sarajevo que l’on n’entend plus parce que ce n’est plus d’actualité. À chaque fois que je l’entends, je me dis: “C’est donc ben bon”, je sais que c’est kitchy. J’ai un ami Italien qui ne comprend pas cet engouement pour Pavarotti, qu’il y a de bien meilleurs ténors en Italie que Pavarotti. Je pourrais l’écouter pendant des heures en boucle et je ne me tannerais pas. Me demander scientifiquement pourquoi? Fouille-moi. Je n’en ai aucune idée. Oui, j’ai aimé Mix 96 mais j’aimais seulement une émission qui était le dimanche soir et qui s’appelait le “Lounge King” mais quand je n’aimais pas une toune, je “switchais” sur Black Cat Alley à CHOM qui était à la même heure le dimanche soir. Le problème, le son de mon ghetto blaster pour la radio n’est pas idéal. Le son de mon cellulaire est meilleur Sony-Ericsson ou encore je préfère mon cd player sony avec mes mini haut-parleurs Bose multi-médias. Le son est fantastique à cause des haut-parleurs, avant j’avais des Yamaha de moins bonne qualité. Je pense que mes goûts éclectiques viennent de l’influence d’un mélange de ma mère qui chante de l’opéra, mon père qui préfère le jazz, mon frère qui aime le jazz, le classique, le rock mais est beaucoup moins kitch que moi parce que j’aime danser alors le beat, le rythme est plus important pour moi. Mais je peux aussi apprécier du Paganini. C’est juste parce que ça m’ennuie.

    • Ah mais tu es difficile alors à cerner Scotch … Bon mais c’est difficile aussi … Pour Debbie Tebbs, j’ai juste pris une chance voir… Je la connais pas vraiment, moi-même, j’ai juste acceté son invitation sur MySpace il y a un bout… Sympathique, énergique et tout… Ok j’accepte… Même si je suis pas le public visé… C’est plus pour dire tu crois à ce que tu fais et tu réussis bon ben let’s go… Go for it ! Lâche pas la patate…

      Pour U2 avec Pavarotti… Je suis moins fan que toi…

      ———————————————————————————————–

      Par d’ordi perso mais tu viens ici comment ??? Sur un autre ordinateur ou sur ton cellulaire ???

    • @johnny_walker :-)

      “le beat, le rythme est plus important pour moi”

      On comprend que pour vous le rythme doit dépasser 120 ou 160 bpm. Volà le sens de ce que vous dites. Cependant, toutes les musique ont un “beat” ou un rythme. Alors, ce que vous dites n’a pas vraiment de sens dans mes oreilles, sauf si je devine que vous aimer bouger vite quand vous danser.

      Même dans la musique Nouvel âge il y a un rythme, un beat, une pulsation… bon j’arrête avant de me faire traiter de “techniciste”, le mot le plus populaire sur ce blog lorsque l’on ne comprend plus de quoi l’autre parle.

    • scotch et l.c.: connaissez-vous “Baby Can I Hold You Tonight” par Pavarotti et Tracy Chapman? Super beau, voir… http://www.youtube.com/watch?v=qQdnl0_IuRg

    • Merci sylvain pour le lien… Non, je ne connaissais. Je dirais que sans être un grand fan de cela. Je considère que c’est une belle rencontre entre deux artistes.

      Pourquoi ai-je certaines réserves ? J’imagine que je voudrais plus voir les deux séparément. Et Pavarotti à son plus grand sommet. Cependant, il a une belle voix et il est réputé. Et Tracy Chapman, j’ai une bonne opinion d’elle même si je connais surtout son succès…

      http://www.youtube.com/watch?v=Orv_F2HV4gk

    • @ lecteur_curieux

      Ce n’est pas un ordi personnel donc un ordi collectif où je ne peux pas télécharger de musique sur mon Mp3. C’est trop dangereux pour moi d’avoir un ordi perso… :wink:

      @ alka seltzer :grin:

      M. Techniciste, en effet, je ne sais pas comment l’expliquer parce que je n’aime pas le rythme continu de la House, il faut des variations. Exemple: J’aime beaucoup la musique de la scène des tam-tams dans le film Il Divo. Par contre, je n’aime pas les tam-tams sur le Mont-Royal. Je peux danser sur les tam-tams du film Il Divo, pas sur les tam-tams du Mont-Royal. J’ai acheté la musique du film Il Divo mais l’extrait des tam-tams n’est pas dessus. Probablement parce que c’était enregistré live pendant le tournage, donc de l’improvisation pure. J’ai vu le film 3 fois dont une fois pour la musique. Comme je ne peux pas expliquer pourquoi j’aime mieux danser sur Billy Jean que sur Beat it de MJ. C’est vraiment une question de comment on ressent la musique dans notre corps. C’est une question de vibrations. Tu sais quand notre instinct nous envoie de quelqu’un des bonnes ou des mauvaises vibrations? C’est un peu la même chose pour moi avec la musique. Ça dépend aussi dans quel état d’esprit je suis.

      @ sylvain

      Je n’aime pas ce mix. Le son de ton extrait n’est pas bon en plus. Je suis vraiment une mélomane à la carte.

    • Fast Car? Bien sûr, un classique.

    • ”Comme je ne peux pas expliquer pourquoi j’aime mieux danser sur Billy Jean que sur Beat it de MJ.” Scotch

      Mais si c’est sûrement que tu danses le Moonwalk… ;)

      http://www.youtube.com/watch?v=kXhy7ZsiR50

      Beat it, c’est le jacket rouge…

      Billie Jean c’est aussi les carreaux qui s’allument…

    • @ lecteur_curieux

      Ça me rappelle une nuit chaude d’été sur Crescent avec la musique de Billy Jean à tue-tête qui sortait d’une discothèque. :wink: J’ai tellement dansé là-dessus. Ma préférée reste: “The Way You Make Me Feel”.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2010
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
  • Archives

  • publicité