Alain Brunet

Archive du 15 février 2010

Lundi 15 février 2010 | Mise en ligne à 18h19 | Commenter Commentaires (169)

Déclin des arts classiques chez les jeunes. Et la musique ?

OSM nouvelle salle

La future salle de l’OSM

Lundi,  j’ai lu avec intérêt l’article de Nathaëlle Morissette au sujet du déclin annnoncé des arts classiques chez les jeunes. Ma collègue renvoie à une enquête sur nos pratiques culturelles mise en ligne par le ministère québécois de la Culture et des Communications, dont l’un des volets se concentre sur les pratiques musicales entre 1979 et 2004.

Je me suis permis un survol supplémentaire de ce volet.

” De toutes les pratiques culturelles mesurées dans l’enquête, l’écoute de la musique est sans contredit la plus populaire “, nous explique la chercheure Marie-Claude Lapointe dans un document  intitulé L’écoute et la consommation de musique.

On y constate que 97,2 % des Québécois écoutent régulièrement de la musique.

Entre 1979 et 2004, la proportion des amateurs qui écoutent souvent de la musique est passée de 79,9% à 90%. Le groupe d’âge des 15-24 ans est le plus important, on remarque que l’écoute fervente de la musique décline progressivement avec l’âge.

Fait intéressant, la catégorie pop-rock (qui exclut les sous-catégories de musique populaire comme le hip hop ou l’électro) a décliné entre 1979 et 2004, c’est-à-dire de 50,2% à 28,4%. On doit en déduire que la pop-rock prisée par la FM commerciale ne fédère plus autant le grand public, pendant que les sous-tendances de la musique populaire ne cessent de croître. Qui s’en plaindra ?

Pour la musique classique, c’est tout le contraire: l’étude fait observer un taux global de popularité de 16,5% en 1979  et de  23,5% en 2004. Il y a eu progrès, donc.

Or, cette croissance s’observe surtout  chez les 65 ans et plus: 48,7% écoutent la musique classique, alors que cette proportion est minime chez les 15-24 ans, c’est-à-dire 4,5%.

En outre, la musique classique est “populaire” auprès de 36,9% des personnes inactives sur le marché du travail (retraitées), alors qu’elle jouit de cette même popularité auprès de 6,9% des étudiants et de 19,7% des personnes actives sur le marché du travail.

“… la proportion de gens âgés de 55 ans et plus qui assistaient à des spectacles d’arts classiques comme le théâtre ou la danse est passée de 32,3 % en 1979 à 44,4 % en 2004. Les jeunes de 15 à 34 ans sont, eux, moins nombreux qu’avant. Les 15 à 24 ans formaient 52,7 % du public en 1979 et 45,7 % en 2004. Chez les 25 à 34 ans, la proportion est passée de 52,3 % à 40 % “, conclut pourtant l’étude rapportée par Nathaëlle Morissette.

Il faut donc en déduire que cette croissance du taux de popularité globale de la musique classique (de 16,5% en 1979 à 23,5% en 2004) se concentre sur le groupe des personnes retraitées… de plus en plus nombreuses.

C’est d’ailleurs ce que je constate chaque fois que j’assiste à un concert de musique classique. J’ai 52 ans, je fais partie du jeune public ! Bien sûr, je fais un peu de démagogie. Des jeunes (des vrais!) se rendent aussi aux concerts, plusieurs étudiants en musique figurent parmi eux. Des trentenaires prennent aussi goût aux musiques plus exigeantes. Encore plus de quadras, encore plus de quinquas…

À ces pratiques de l’écoute de la musique classique ou de l’opéra, d’ailleurs, on peut inclure le jazz et les musiques contemporaines – instrumentales, électroacoustiques, “actuelles”, etc. Là également, le public vieillit, bien qu’il soit plus jeune que celui de la musique classique.

C’est vrai, les mélomanes n’écoutent plus que de la grande musique de tradition européenne. Cette croissance des musiques sérieuses, observée dans cette étude, n’en demeure pas moins réelle. Jamais il n’y a eu autant de citoyens éduqués au Québec et, pourtant, l’idée qu’ils se font des musiques complexes ne devient très positive que lorsqu’ils approchent la retraite.

Pourquoi ?

Les musiques classiques sont-elles condamnées à ne séduire que les “vieux” et une portion très minoritaire d’adultes et encore plus minime de jeunes ?

Lire les commentaires (169)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2013
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité