Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 12 août 2009 | Mise en ligne à 6h01 | Commenter Commentaires (156)

    Les Francos en juin: pour ? contre ? indifférent ?

    Les FrancoFolies déménagent en juin. Bon bon, un petit effort avant de décrocher pour de vrai.

    Je dresse donc la table pour une discussion qui vous amusera peut-être au cours des prochains jours. Voici  quelques éléments de réflexion pour mieux en débattre si ça vous chante:

    Le reportage de Philippe Renaud, Cyberpresse

    L’analyse de Daniel Lemay, Cyberpresse

    La réception dans l’ensemble, un reportage de Judith Lachapelle, Cyberpresse

    La réaction du maire Labeaume: SRC

    La réaction de Spectra et du maire Tremblay : Cyberpresse

    Le conflit des maires : suivi de Daphné Cameron et Nathaëlle Morrissette, Cyberpresse

    Feu nourri de critiques contre les Francos: SRC

    Le Festival d’été de Québec demande au gouvernement d’agir: Le Soleil


    Les FrancoFolies selon l’organisation de la Fête nationale: CNW

    Alain Simard demande une rétractation:  Ariane Lacoursière, Cyberpresse

    Jean Charest demande aux parties de se parleret refuse d’intervenir our l’instant: Le Soleil.

    Quelques questions, maintenant :

    Est-ce vraiment plus rentable financièrement de présenter les FrancoFolies en juin ?

    Ce repositionnement améliore-t-il vraiment le choix d’artistes à programmer ?

    Si tel est le cas, cela désavantage-t-il alors le Festival d’été de Québec ? Daniel Gélinas, patron du Fetival d’été, a-t-il raison lorqu’il a affirme que le déplacement des FrancoFolies en juin pourrait “tuer” le volet francophone de l’événement, de surcroît le fondement de sa mission originelle ?

    Que penser de la vive réaction, éminemment spectaculaire, du maire Labeaume ?

    Que penser de la réplique d’Alain Simard ? De l’appui du maire Tremblay ?

    Spectra et les FrancoFolies auraient-ils dû consulter tous les grands festivals avant de prendre sa décision ?

    En quoi les FrancoFolies peuvent-elles nuire aux célébrations de la Fête nationale ?

    Les plus petits festivals de Montréal prévus en juin devraient-ils se repositionner en juillet et en août ?

    Qu’adviendra-t-il de Mutek, Suoni per il popolo, Présence autochtone, tous présentés en juin ?

    Après le Festival international de jazz de Montréal, c’est-à-dire à partir de la deuxième semaine de juillet, la voie sera-t-elle libre à une succession de festivals plus “nichés” ?

    Ces festivals plus modestes pourront-ils tirer avantage du changement de dates des Francos ?

    Le gouvernement québécois devrait-il trancher ?


    • Que le maire qui peut pisser le plus loin gagne.

    • Personnellement je n’encourage pas la gang Spectra mais la je doit admettre qu’ils ont pris une bonne décision. Le maire Labeaume en mène large pas mal et son discours est incohérent puisque, de toute façon, les deux marchés sont bien distincts. La preuve ? Kiss peux jouer un soir à Montréal et le lendemain à Québec… et vous savez quoi ? Ils peuvent même faire Gatineau ! Quelle ignorance de la part du Maire Labeaume. De toute façon Spectra contrôle la carrière de plusieurs artistes. La preuve: à chaque année au Francofolies ces la même chose… Spectra nous présente sous une forme ou une autre ces artistes. Exemple: le lcas du Festiblues cette année. On ouvre avec Ariane Moffat?? Depuis quand fait-elle du blues? Donc, Spectra nous présente (LOCO TICASS,Paul Piché,Dubmatique,Arianne Moffat,Daniel Bélanger) donc Régis Labeaume devrait se tenir peinard puisque Spectra ne contrôle pas l’Europe; Spectra contrôle ses pions qu’ils nous repasse d’une année à l’autre. Du coup ils n’ont plus besoins d’investir dans des productions… le tout est maintenant payé par les gouvernement… et ils ont même réussi a se faire payer un nouveau pseudo Spectrum
      Alors si le maire Labeaume veux pouvoir encore produire un Pierre Lapointe il a besoin d’être plutôt poli…

    • Je ne crois pas que ce soit une bonne idée de déplacer les Franco au mois de juin, pour la simple et bonne raison que les vacances de la majorité des gens se trouve en juillet et en août. Quand on travail tôt le matin, on a moins le goût d’aller voir un spectacle qui se termine à minuit. À moins qu’on fasse coïncider le festival avec la St-Jean….mais encore.

      Et de plus en plus, les mois de juin et juillet sont horrible côté température alors que août et septembre sont beaucoup mieux. Bon, peut-être que ce n’est qu’une passade, mais cette passade de l’été qui commence plus tard dure depuis au moins trois ans.

      Le festival des Franco a déjà eu lieu en juin….je me demande comment était l’achalandage ?

    • CONTRE!
      Labeaume a raison, SPECTRA fausse la donne en affirmant qu’il fait un déficit en tenant son événement en août.
      SPECTRA est un organisme privé dont le but est de faire notamment des profits (ce qui est normal), mais qui a mis sur pied des organismes à but non lucratif afin d’avoir droit à des subventions et qui charge des frais de gestion exorbitants à ces organismes… Qu’il baisse ces frais et il n’y en aura plus de déficit. Ce n’est pas SPECTRA qui est en déficit, bien au contraire, ce dernier engrange des profits substantiels, mais bien les OSBL qu’il a lui-même fondé… Un peu tordu, non?

    • J’en suis totalement indifférent! Les Francofolies sont pour moi l’équivalent des “pestacles” mais en version sénile.

    • CONTRE les francos en juin

      c’est trop tôt, les gens ne sont pas en vacances
      depuis quelques années c,est le festival de la pluie début juin
      je ne crois pas aux arguments de Spectra au fait qu’Il aurait plus d,artistes étrangers
      les francos ont déjà été en juin… que Spectra ressorte les statistiques…

      POUR l’enfilade actuel des festivals à Montréal, ça roule bien et c’est en pleine saison touristique… en juin c’est hors saison, l,achalandage sera minimaliste

      À Montréal, il y a Présence autochtone… qui ne peut être reprogrammé ailleurs car la fête des Autochtones est le 21 juin

      -Labeaume est un faiseux, il est en campagne électorale, il fait son show, il n’est pas crédible… il y a 20 ans le festival d’été de QUébec était à dominante francophone, maintenant pas du tout… les francos n’ont aucune incidence sur le festival de QUébec

      par contre ce serait une catastrophe pour le Festival de la chanson de Tadoussac qui existe depuis 25 ans

    • Voyons Donc catstrophe pour le festivals de la chanson de Tadousac le public des francopholies en majorité ce dépacent a vélo alors il ya 400 kmh qui les sépares de Charlevoix et la majorité des Montréalais pense que La Malbaie ces en FRance…

    • Je suis absolument pour les Francofolies de Montréal au mois de juin. Labeaume fait de la petite politique ( est-il capable d’en faire de la grande ? ) et je ne comprend pas l’ attitude du maire de ce grand village . En quoi les Francofolies de Montréal en juin pourrait avoir des conséquences négatives sur le Festival de Québec ?

      A Québec au Festival d’été les artistes francophones hors-Québec ont-ils été sollicités depuis quelques années ? Labeaume et sa gang n’ont-ils pas collés un spectacle d’humour en même temps que celui de Rozon à Montréal ?

      La venue d’artistes internationaux comme McCartney ( avec l’aide financière du fédéral ) serait elle compromise à cause des francofolies en juin ?

      Mentalité de village que celle de ce petit maire !

    • Si ce n’était pas une année d’élections dans les Villes ça passerait de façon normale. Labeaume pogne les nerfs sans raison, Spectra veut justifier ses raisons. Voyons messieurs, il n’y a rien qui justifie les crises. Ce sont deux villes différentes. Un maire qui est contre tout ce qui se passe à Montréal et qui se veut aussi gros, malgré une population beaucoup plus petite. Monsieur Labaume, je vous le dis il y a rien qui peut nuire à Québec dans cette saga. Penses-y !

    • Pour . On se sauve au minimum 2 jours de démontage de scènes et 2 autres jours de montage.

    • Si les Francos se contentent de ne produire que des artistes Québecois, ils peuvent bien se produire pendant le Festival en lumière. De moins en moins pertinent ce festival, en ce qui me concerne.

      Je pense que le maire Labaume, le Sarko Québecois, a profité de cette décision pour pouvoir faire un autre show médiatique qui serait vu à Montréal. Calvasse c’est quoi le rapport entre le festival d’été de Québec qui présente Kiss et Sting et les Francos .

      On va leur faire un deal, on leur donne pour les 20 prochaines années en exclusivité les shows en duo de Marie-Chantal Toupin et Marjo à Québec.
      Content-là ?

    • Catastrophe pour le Festival de la chanson de Tadoussac ?

      Soyons sérieux quand même !

    • Question de déficit: À l’heure où on a qq chose à payer même pour des médicaments d’ordonnance, pourquoi donner tant de concerts gratuits, avec l’argent public?
      Que les Franco vendent un bracelet à 5$ pour l’accès aux shows de rue, et leur déficit sera détruit beaucoup.

      Ça n’est pas pour prendre parti du côté de Lebeaume, toutefois, que je trouve hyper-crétin!

    • Peut-être que je suis dans le champ, mais selon mes souvenirs, la mi-juin était (jusqu’à cette année) le temps du grand prix, et les festivals commencaient après. Je dis ça parce que plusieurs intervenants ont mentionné que le retour des formules 1 était très proche d’être conclus. Ça serait dommage que ça tombe dans le même temps que les Francos.

      Quant au déménagement comme tel et la guéguerre, je n’ai pas de problèmes avec ça, il semble évident que le maire Labeaume cherche avant tout à protéger son festival, mais ça ne servirait à rien de planter celui de Montréal. Ils devront se démarquer autrement.

      Mais maintenant, le fardeau de la preuve repose sur les gens des Francos. Ils devront nous démontrer que le changement de date vaut la peine. Si les grands artistes français ne se pointent pas plus que maintenant, ils auront raté leur pari et la ville ainsi que les organismes subventionnaires devront alors poser quelques questions.

    • 100% pour.

      http://jones-aucunachatrequis.blogspot.com/

    • Pourquoi pas une véritable intégration des festivals tenus à Québec et à Montréal : un plan d’ensemble qui permet de créer un label, une image de marque “à la québécoise”. Qu’on en finisse avec les guéguerres, nous sommes si petits en Amérique (@petitvampire : Même Montréal est un gros village à l’échelle de l’Amérique; sortez de votre île SVP)

      Pour son rayonnement en Amérique, au Canada et ailleurs, le Québec doit miser sur ses deux grands pôles urbains, Montréal (3,5 millions d’habitants – l’agglomération) et Québec (750 000 habitants – l’agglomération). Quant au festival de Tadoussac, ou de Sainte-Rose du dégelis, qu’on les encourage oui, évidemment qu’ils sont importants, mais on ne parle pas de la même chose là… je pense que c’est clair !

    • Si Spectra juge qu’il serait plus rentable de déménager le festival en juin pourquoi pas?

      Quand au maire Labaume, je le trouve moins sympatique. Est-ce que c’est le vieux complexe d’infériorité de Québec qui ressort? Côté festival, Québec donne l’impression d’être à la remorque, l’imitateur, sinon c’est quoi, le Grand Rire, c’est quoi Les Grands feux Loto-Québec? A-t-on entendu un seul montréalais critiquer Québec pour ses imitations ou ses reprises?

      Côté financier, je trouve cheap son allusion au fait qu’Alain Simard veuille s’en mettre plein les poches. Au contraire, tant qu’à avoir des subventions aussi bien les rentabiliser au maximum, ne serait-ce que par respect pour les payeurs de taxes. En juin, les gens ne sont pas en vacances, pas tous en tous cas, alors ils ne sont pas partis à Virginia Beach ou Old Orchard, donc ils pourront aller aux francos.

    • Est-ce que je suis le seul qui s’est gelé les billes aux Francos en Juin? Il y a quelques années. Nous étions allés voir une représentation gratuite de Vincent Vallières où le mercure ne devait pas dépasser les 8 degré celcius.

      Si pour eux, c’était des éditions réussies, on a pas la même vision de la chose. Nous n’y allions pas parce qu’il faisait trop froid il y a quelques années, lorsque c’était en juin. Nous n’y allons plus parce qu’on ne voit rien avec tous les arbres et les tentes pour la bouffe qui cachent la vue sur la place des festival…

      Tandis qu’au Festival d’été, il y a de l’espace et il fait beaucoup plus chaud. Qu’ils mettent les francos quand il veulent, nous allons quand même faire le voyage pour le plaisir d’apprécié un show où on n’est pas des sardines ou du surgelé.

    • Mauvaise idée…
      Il fait souvent plus beau en août, la majorité du monde prennent leurs vacances en juillet et août et non en juin puis j’aime bien terminer ma tournée des festivals par celui des Francos. Donc, je suis totalement contre.

    • Pourquoi Montréal consulterait le maire de Québec pour changer la date de la tenue d’un festival? Pourquoi le maire de Québec veut contrôler LE Québec? On s’en balance du maire de Québec… Montréal ne l’a pas élu à ce que je sache!

      Autre événement relié à cette chicane… on a vu la députée de Laporte (qui est ministre!!!) faire une sortie et menacer les coupures… peut-être qu’elle a oublié qu’elle est députée dans la région de Montréal… c’est vrai elle doit être neutre!!! Madame la ministre, vous devriez laisser Napoléon Labeaune faire sa croisade, il a tellement de classe…

    • La première chose à considérer : pourquoi Alain Simard n’a pas contacté Daniel Gélinas, du Festival d’été, avant de faire une déclaration qui soulève les passions et attise la chicane. Il est prêt à le faire une fois le feu allumé. Personne n’a rien à gagner en mettant dans le coup des politiciens qui vont être en élection en novembre prochain.
      La deuxième chose est que le festival d’été vend un bracelet pour l’accès aux spectacles. Les gens intéressés paient donc un certain montant pour assister aux divers spectacles. Est-ce que c’est la même chose pour les francofolies.
      La troisième chose est qu’il est étonnant que des compagnies privées, et non des organismes à but non lucratif, gèrent ce type d’événements qui servent de tremplin pour leurs activités d’affaires; la ligne est alors mince entre le correct et la possibilité de conflit d’intérêts.
      Un dernier point, c’est qu’il y a trop d’événements gratuits de telle sorte que les gens les considèrent comme acquis et qu’on ne peut pas les remettre en question, en tout ou en partie. Est-ce que ces événements sont toujours pertinents (le gouvernement vit la même situattion avec les trop nombreux comités ou commissions dont il ne se départit pas parce que c’est commode pour y placer d’anciens politiciens).

    • Le coeur du festival est sa programmation. Le reste c’est de la poutine interne. A la limite il y aurait pu y avoir une discussion locale. Montréal et Québec sont deux marchés trop distincts. Labeaume profite d’une enième tribune pour se donner de l’importance.

      @ cddb si vous permettez respectueusement, l’argument meteo est trop aléatoire pour être présenté ici. A titre de rappel, au spectacle de Radiohead la première semaine de août l’an dernier, je peux vous dire qu’on se les gelait…

    • L’essentiel de la guéguerre semble la course aux artistes francophones, et là avant l’omniprésence des festivals européens et des vacances d’aout. De toute manière en ayant un mois et demi de différence, les tourneurs européens auront certainement des artistes différents à proposer. Est-ce que cela va attirer plus ou moins de monde à l’un et l’autre des événements? Je ne crois pas. Surtout que les grands événements à Québec ressemble de plus en plus à la nostalgie anglophone pour Boomer et X : Styx, Kiss, Yes, etc.
      L’impact touristique des Franco, je ne suis pas sur, mais de créé une amélioration pour cet aspect à Québec, définitivement.
      Disons que de voir une programmation des francos en juin, ainsi que du FÉQ dans le même été permettra vraiment de voir une différence ou non.
      Ce déménagement des francos risque de faire mal au Coup De Coeur Francophone, parce que là, ils seront presque à armes égales pour faire venir des découvertes, vu que la concentration de festivals voués à la découvertes en été est à son plus bas en juin en Europe.

    • Nininou explique très bien la façon de fonctionner de Spectra. Quand on sait que les politiciens et les journalistes de Montréal sont à genoux devant Alain Simard, in comprend tout.

    • …….et pourquoi pas ? existe-il une loi qui interdit à une ville quelconque de présenter un spectacle à la date qui lui convient ? ….faudrait-il maintenant faire la liste de toutes les villes du Québec qui présentent des spectacles pour ne pas avoir les memes dates ? foutaises….pour ceux qui ont peur de ‘’se les” geler, apportez-vous une petite laine..et/ou un bon imper …

    • FAUX. Les Francophonies sont déjà déménagées, elles sont rendues au Festiblues dont elles ont usurpé la programmation. Voyez un peu (textes de la dépêche “entre guillemets”):

      “Ariane Moffatt ouvrira la 12e édition du FestiBlues, qui se déroulera du 12 au 16 août au parc Ahuntsic, à Montréal. La chanteuse présentera mercredi son spectacle Tous les sens. Steven Guilbeault, d’Équiterre, mettra la table à ce concert avec une allocution sur les enjeux environnementaux suivie d’un «slam écologique», composé avec Richard Séguin. Auparavant, l’auteur-compositeur-interprète de la chanson Indigène, Marc Gabriel, montera sur scène.”

      Non mais qu’est-ce qu’Arianne Moffat vient faire dans un Festival de blues??? Pire encore, Steven Guilbeault, le pape des écolos qui fera un slam écolo avec Richard Séguin: Ouate de phoque ise datte? Marc Gabriel, seigneur, pincez-moi quelqu’un!! Du blues my …!!

      “Le jeudi 13 août, la soirée débutera avec le groupe de la relève Power Stroke Blues Band, avant de se poursuivre avec le spectacle de Carl Tremblay, Jim Zeller et Jimmy James. Sylvain Cossette clôturera la soirée.”

      Bon, enfin des vrais bluesmen, de talent en plus. Mais avait-on vraiment besoin de Sylvain “cover” Cossette pour clôturer une soirée de blues?

      “Le vendredi, la scène sera laissée au spectacle «Country Blues», qui réunira Damien Robitaille, Martin Deschamps, Steve Veilleux de Kaïn, Patsy Gallant, Francine Raymond et plusieurs autres qui entonneront quelques airs de country.”

      Bien oui, il y a tellement de blues de programmé qu’on peut bien faire un petit intermède country-blues (ironie)! Avec les grandes blueswomen Patsy Gallant et Francine Raymond, rien de moins!!

      “Samedi soir, trois groupes se retrouveront sur une même scène, soit Noir Silence, Vilain Pingouin et Les BB.”

      Les BB??? Non mais ils se fouttent vraiment de notre gueule!!!

      “Enfin, le dimanche, le FestiBlues se conclura par une prestation des Porn Flakes, qui accueilleront Éric Lapointe, Martin Fontaine, Lulu Hughes, Suzie Villeneuve et plusieurs autres.”

      Suzie Villeneuve, dites-moi que je rêve, quelqu’un!!!

      Le ou les responsables de cette programmation devrait être congédiés sur le champ, c’est d’un ridicule total.

    • Les mois les plus agréables au Québec sont août et septembre. La température est idéale pour les événements extérieurs et il ne pleut pas beaucoup. Je ne vois pas quelles analyses divinatoires ont mené à la décision de déménager le festival en juin!

    • Bonjour M.Brunet,

      Comme écrit dans votre précédent blogue, ce message me permet de dénoncer la décision de changer le positionnement des Francofolies du début août à la mi-juin.

      Oui, cela permet de débattre de plusieurs facteurs comme décrit ci-haut.
      Cependant, le mois d’août est devenu depuis quelques années le plus beau mois de l’été, alors pourquoi changer les dates pour ainsi repositionner ce festival dans un mois de juin frisquet ? Est-ce parce qu’ il nous faut maintenant un festival extérieur printanier à Montréal ?

      Les francofolies de Montréal sont depuis une dizaine d’années L’ÉVÈNEMENT de mon année, et je me souviens d’il y a 3 ans où le festival avait eu lieu en juin…GLACIAL !!!

      En conclusion, pour ma part étant donné qu’une bonne partie du festival est présenté à l’extérieur, je crois sincèrement que l’aspect climatique devrait être un point culmunant à ce débat, car il ne faut se leurrer le mois de juin est frisquet. Bizarrement, dans quelques années les vacances de la construction et la fin des classes se retrouveront au mois d’août à cause du changement climatique, donc pourquoi aller à l’encontre seulement pour le fric ???

      Salutations,

    • CONTRE à cause de la température médiocre en juin depuis au moins 5 ans.

    • Sans habiter à Québec ni à Montréal, je crois que le succès de Québec ces dernières années dérange énormément. Québec n’est plus ce qu’elle était, l’histoire du complexe d’infériorité ne tient plus la route.

      Le Maire Labeaume ne devrait pas trop s’en faire. Même si les Francos se tiennent en juin, le Festival d’été sera quand même exceptionnel, comme à l’habitude.

      Dommage que sa sortie publique ait été aussi désorganisée car au fond, ça fait 2 ans que certains rongent leur frein en voyage le succès du supposé ”Village” et ça, c’est un secret pour personne…

    • @brunot t

      Prenez garde aux généralités et et aux préjugés faciles. D’ailleurs, je vous invite à questionner Alain Simard directement, à savoir si les “journalistes sont à genoux” devant lui.

    • Le maire Labeaume, l’impresario en chef de Québec, se contredit. Il nous raconte à longueur de semaine, festif et enthousiaste, que Québec est la plus belle ville du monde, irrésistible, que les grands artistes l’aiment et la désirent. Or il nous apprend que le Festival d’été doit pour survivre faire du “piggyback”, entendez du parasitisme sur les Francofolies pour attirer des artistes dignes de ce nom. Sa ville, ma ville, est devenue soudain ce qu’elle était vraiment, une capitale provinciale au marché restreint. À la bonne heure, nous pourrons ainsi passer à autre chose et stopper sa transformation en un Disneyland désaffecté, autour d’un château aux dimensions surfaites. L’urbanisme, l’architecture, le commerce sont aussi de grands arts.

    • Ça donne à notre “p’tit Napoléon”, le maire Labaume, l’avantage de faire la couverture de tous les journaux de la province, comme il aime. S’il gérait la ville comme il s’emporte pour ce genre de niaiserie, on serait au top. Très d’accord avec “quidnovi” Québec est devenu un Dineyland avec une grosse souris comme maire. Moi qui ait voté pour lui lors des dernières élections, je m’en mords les doigts, presque assez pour commencer à vouloir le maire Tremblay comme maire de Québec……………………………………………………………………….

    • CONTRE

      1- je ne fais pas confiance à Simard… je préfère le festival de Québec de toute façon…
      2- j’aime bien l’idée de vendre un bracelet 5$ pour qu’on arrête de payer le salaire de Simard avec mes impôts (je suis généralement pour que tout soit gratuit pour tous mais là… pas pour enrichir quelqu’un … donnons l’argent public aux écoles et au transport en commun!!)
      3- Les Francos en juin alors que personne n’est en vacances et que l’école n’est pas terminée?? non merci!!

    • Je suis surtout triste de voir les Francos déménager en juin pour une raison bien personnelle. Cela fait deux ans que je passe une semaine complète aux Francos. Je suis saguenéenne et je suis donc une touriste qui dépense beaucoup d’argent dans la métropole pour avoir l’occasion de me baigner dans la musique francophone. Or, il est impossible pour moi de prendre des vacances en juin, qui est la période la plus intense de mon année. Par conséquent, je ne pourrai plus assister aux Francos. Voilà une touriste de moins dans votre ville.

      Tadoussac est plus proche, mais je suis inquiète pour ce petit festival puisque ce sont surtout des touristes qui assistent aux spectacles et déjà que les médias centralisateurs ignorent presque son existence, imaginez si c’est en même temps que les Francos. (De toute façon, encore une fois, je ne peux assister qu’aux spectacles du vendredi ou du samedi, ce qui ne satisfait pas mon désir d’entendre beaucoup de chanson francophone en peu de temps.)

      Ne nous leurrons pas, Montréal n’a pas besoin des touristes pour que ses festivals soient des succès (ce qui explique que le Grand Rire, qui vient avant, ne nuit pas tant que ça à Juste pour rire). Mais la majorité des Montréalais ne sortiront pas de leur île pour assister à des événements culturels similaires.

      Quant à la fameuse expression « guerre de clochers », je rappellerai que lorsqu’il s’agit d’attirer plus de spectateurs, de visiteurs ou de faire plus d’argent, habituellement, on appelle ça de la concurrence et qu’on le veuille ou non, dans l’industrie touristique, les villes sont toujours en concurrence.

    • Et si on essayait? Une tentative, au lieu de se poser cents milles questions et d’assister à des combats de coqs. Après l’on verra. Si l’on s’aperçoit, avec les années, que ça fout la xxxx au FDQ, l’on aura qu’à couper les vivres à ce soi-disant producteur de bonne volonté…

      D’un autre côté, il faudrait peut-être considérer le fait qu’à chaque année, il apparaît toujours de nouveaux festivals. Festival de ci…festival de ça… Je n’ai rien contre, sauf qu’il faudra s’y faire côté “dates” en laissant décider la région de sa période d’événements, sans cela , on n’en finira plus.

    • Pas pour, pas contre… simplement sceptique !!! personne ne connait les véritables enjeux, et ne peut même les imaginer. Mais c’est à tout coup une histoire de gros sous pour des poches. J’ai suivi les Francofolies en 2006 (en juin).. quelle tristesse dans les scènes extérieures… quelques personnes éparpillées assistaient aux spectacles. Je ne comprends pas vraiment la motivation de faire un festival en juin alors que nous, Montréalais ne sommes pas en vacances et que les écoles ne sont pas finies et qu’il pleut souvent et que quelques jours après il faut aller au Jazz… je n’aurai pas l’énergie de tout faire et je ne serai pas la seule !!! Pour Québec, les arguments du Maire Labaume sont un peu faibles, les artistes français ont cédé, depuis plusieurs années, la place aux anglophones… et ça, pas à cause des francofolies.
      Bizarre également que personne ne parle des salles de Montréal.. ça devrait raccourcir leur saison puisque les Francos demandent l’exclusivité 1 ou 2 mois avant, je ne sais pas exactement.
      Pour Tadoussac, j’y vais depuis 2 ans… magnifique… magique festival, vraie chanson, vrais artistes, vrais organisateurs (probablement) !! Ils vont sûrement y perdre au change… impossible autrement. Quand les médias auront à choisir entre un petit régional et un gros Montréalais … à votre avis ??? et les artistes.. quand ils devront choisir (puisque c’est en même temps).. ça sera compliqué..David devra t’il se contenter de l’ombre de Goliath ? Ce serait bien dommage.

    • @Nininou

      Tres bien ton resume, ne pas oublier que les soi disants festivals sont plus des subventions deguises.

    • Ah, comme on a encore de la difficulté au Québec d’accepter le succès… Alain Simard a bâti, avec son éternel et surtout très très travaillant partenaire André Ménard, un mini-empire du divertissement et tout de suite on se méfie, on trouve ça louche, on jure qu’il nous exploite et est complice des Gouvernements. Allons… J’ai beau, de temps en temps, trouver lourde l’omniprésence Spectra, elle ne me bouscule pas comme la convergence Québécor. Pour avoir été dans les coulisses de l’équipe dès les débuts, je sais combien ils ont travaillé fort pour en arriver là et ils méritent leur positionnement malgré les réserves qu’il m’inspire parfois.

      Curieusement, personne n’a évoqué le fait que de tenir les Francos plus proches du Festival d’Été permet des jumelages de prestations d’artistes qui sont difficiles autrement. En payant un seul voyage et un seul amortissement de répétitions pour une série de prestations, on facilite beaucoup de programmations conjointes. Je me souviens combien Jean Beauchesne (qu’on n’a pas entendu d’ailleurs dans ce débat), le directeur de la programmation du Festival d’Été, scrutait la programmation du FIJM pour pouvoir faire venir conjointement des artistes, en toute complicité d’ailleurs.

      Je pense que le maire Labeaume et le nouveau super-héros de Québec, Daniel Gélinas (il n’y a pas si longtemps directeur général de l’Orchestre de Trois-Rivières) font beaucoup de bruit pour rien, ou plutôt, pour se poser en grands défenseurs de la Québec Experience. J’ai toujours eu l’impression que la rivalité Québec-Montréal était artificiellement promue par des gens qui en tiraient beaucoup de profits. Les citoyens eux, pris dans toute leur humanité, ne l’ont pas créée.

      Marc Desjardins

    • C’est de la politique et des intérêts en jeu chacun défend ses intérêts.

      C’est très clair pour moi que ce qui est vu comme bon pour les Francofolies ou le Festival de Jazz est aussi bon pour Spectra. C’est très clair. C’est la même chose pour le Festival Juste pour Rire ou Rozon.

      Il y a toujours des intérêts privés ou personnels. Mais je suis pas sûr qu’on pourrait changer de gestionnaire disons à tous les cinq ans par appel d’offre. Il y aurait des intérêts pareil.

      Mais qu’on essaye pas de nous faire croire qu’au Festival d’été de Québec ou ailleurs même s’il y a pas de gestionnaire privé qu’il y a pas des intérêts privés.

      Il y a toujours des intérêts en jeu à l’ADISQ, au gouvernement, dans les villes, les syndicats… Et quand il y a des subventions en jeu c’est la aussi la bataille. Tout le monde veut avoir sa part du gâteau…

    • On pourrait tout centraliser à Trois-Rivières?

    • La météo c’est souvent d’la merde en juin anyway…

    • POUR, les Francopholies sont l’initiative d’Alain Simard et il est le meilleur juge de ce qui est bon pour son festival. Les festivals sont trop concentrés en juillet de toute façon. Personne n’a le temps de même suivre leurs calendriers respectifs. Et la ville de Québec n’a rien à dire à ce sujet. Le maire Labaume fait une crise de québéco-mégalo-folie.

    • Contre l’idée des Francos en juin… Je trouvais que les Francos finissaient bien la période de vacances estivales à Montréal… Et le mois de juin est rempli de petites fêtes… Et avec le retour possible de la F1… Selon moi, ce serait de saturer la ville en juin..

      Cependant, où aller prendre l’argent déficitaire?

      Plusieurs ont parlé d’achat de bracelets pour avoir accès au site… Intéressant mais impossible à faire dans les circonstances actuelles… Durant les Francos, le quadrilatère St-Laurent/ De Bleury/ Ste-cath/ de Maisonneuve est fermé à la circulation puisque les scènes extérieures sont dans la rue… Impossible de restreindre l’accès à ce quadrilatère seulement à ceux qui ont leur bracelet… Il faudrait donc déplacer ces scènes à des endroits où les périmètres peuvent être restreints aux gens ayant payé leur droit de passage et ce sera très difficile à faire au centre-ville…

      Je propose le système du festival de jazz… L’achat de carte de fidèlité donnant droit à son détenteur des accès VIP et des rabais sur divers items (dont la bière, ce qui serait très populaire)… Même ambiance décontractée et plus d’argent dans les coffres tout en le gardant en début août…

      Si rien ne fonctionne, je seconde Sergei K: on envoie le tout à Trois-Rivières, ils ont un beau centre-ville !

    • Pour…un festival ne peut continuer en faisant déficits après déficits…en août çà marche pas! Si les gens de Québec qui se pensent si supérieurs à tous les points de vue (et qui dénigrent Mtl) sont si bons alors ils ne devraient pas avoir peur de la compétition..que les artistes choisissent d,aller où ils veulent: à Mtl!!! C’est bizarre quand même que Québec se coit si supérieure et ose même se comparer avec Mtl….On voit bien que c’est des pommes et des oranges!

    • Le GROS de cette histoire, c’est les exclusivités signés par les artistes à ces festivals.

      Personne ne semble en parler…

      Et oui, les artistes signent des clauses d’exclusivités pour participer à ces “festivaux”…

      Comme si toute la populace participent à tous les festivals… Il sont tellement dans le champ avec cette gueguerre.

    • Regardez bien l’an prochain, les FrancoFolies annonceront encore un déficit (à cause du mauvais temps et personne est vraiment en vacances à cette période).

      Je dirais plus que les gens sont tannés de se faire servir les mêmes artistes à chaque année. Il est là le problème, je crois.

    • Je suis pour. Depuis quand les Montréalais doivent-ils demander la permission au maire de Québec? Le Red Bull est monté à la tête du maire Labeaume!

    • Tout cela devient RIDICULE.
      Je suggere à M Simard de s’entendre avec juste pour rire et d’enchainer les franco juste après le Festival de Jazz, donc même économie, et suivrait le festival juste pour rire.
      On règle ainsi le cas de copier coller du grand rire de Québec et on entre en plein dans le festival de Québec. Après tout il le mériterais bien !
      Maudites gang de chialeux !!!!

    • Je suis tout à fait en accord avec squire, depuis quand, nous Montréalais devions nous demander la permissions aux villages avoisinants pour modifier les activités de la ville ? Comme M.Tremblay l’a dit, le maire Labeaume n’a pas demandé de permission pour déplacer ton Rire Bleu en même temps que Juste pour rire… de toute façon, tous les boucliers qui se sont lévés n’ont comme arguments QUE des hypothèses…

    • CONTRe à 100%
      Pourquoi changer les données..
      Il est probable d’un retour de la formule 1 en juin en plus…

      Et désolé m. Brunet, mias je suis daccord avec @bruno.t sur le fait qu’on sent que les médias sont vendus à Spectra….et le gouvernement aussssssssi..

      Donc au final que les Francos restent en août….

    • Depuis quand un promoteur doit-il demander la permission de tous les organisateurs d’évènements de la province, de tous les maires de la province et de tous les ministres de la provinces? Non, mais ça va pas?!?

      C’est une décision d’affaire entre Spectra, Montréal et les artistes. Les gens suivront ou non en fonction de leur intérêt. Les FrancoFolies appartiennent à Spectra et n’est pas un évènement organisé par Montréal ou le Gouvernement du Québec.

      @Music: les ministres qui se sont prononcés jusqu’à présents ne sont pas très pro-Spectra. Lis un peu les articles…

    • Si en déplaçant en juin les Francos, on pense que cela va favoriser la venue d’un plus grand nombre d’artistes français (belges/suisses…) au Québec, je me dis qu’il serait peut-être possible d’en faire profiter la ville de Québec également. Après tout, une fois l’océan Atlantique traversé, ce ne serait pas si difficile et compliqué que cela pour un artiste européen et ses musiciens d’aller donner un spectacle ou deux à Québec après avoir fini ses/leurs prestations aux Francos de Montréal. En fait, cela pourrait même rendre le déplacement plus intéressant et rentable pour eux, non? Comment se fait-il que personne n’ait encore pensé à cet argument-là?

    • @ sebsurleweb : Dès que l’événement que tu produis vit en bonne partie avec l’argent des taxes des citoyens, tu dois rendre des comptes. Et si ces taxes proviennent du gouvernement du Québec, tu rends compte au gouvernement. La seule façon d’y échapper et de faire ce que tu veux, c’est de ne pas demander ou de pas recevoir de subventions, ce qui ne semble pas le cas de Spectra.

      Si cet événement est déficitaire à chaque année, il est temps de faire les comptes et de voir s’il est toujours approprié de le tenir.

    • Les Francos et les “Anglofolies” (alias le Festival d’été) n’ont absolument pas la même clientèle. Il n’y a pas un show du calendrier du Festival d’été de Québec que j’aurais aimé voir, et même si on m’avait payé pour me rendre à Québec en train et en première classe, pas même avec un bracelet en or.

      Le Festival d’été de Québec, c’est une fêtes pour les gars à calottes qui veulent de la musique en anglais.

      Ce débat est une perte de temps. La ville de Québec a vraiment un complexe d’infériorité, et Lebeaume ne fait que faire honte aux gens de Québec.

    • La vraie question c’est est-ce que Spectra survivrait à la disparation des Francofolies. Est-ce que ce pseudo festival a vraiement autre fonctions que d’assurer des débouchés aux produits Spectra ?

    • Je n’ai pas tout lu ce qui précède mais j’y vais de mon grain de sel, désolé si ça sent le réchauffé…

      Je travaille malgré moi dans le quartier des spectacles même si mon domaine n’y est pas relié et je suis tellement pour! J’ai lu le maire Labeaume dire que Spectra n’avait pas à désirer moins de temps et de dépenses de montage et démontage parce que c’était pour ça qu’il était subventionné! Quelle idiotie! C’est à se demander presque pourquoi on présente des spectacles entre les deux! S’il y a moyen d’éviter des montages et démontages inutiles et bien ce temps et cet argent dépensés à la logistique devient un gaspillage de fonds (publics) pur et simple! Depuis quand l’efficacité est-il un mal?

      Et en plus d’être inefficace, la situation actuelle rend le quartier invivable pour les montréalais et les touristes pendants plusieurs jours à chaque fois (en plein été faut-il le rappeler). Ce dont il s’agit (en plus de pouvoir attirer les artistes européens, etc.) c’est de l’usage de ces lieux publics (qu’on vient et continuent de revamper à grands efforts d’ailleurs). C’est autant une question d’urbanisme que d’animation culturelle. Le maire de Québec n’a pas un mot à dire selon moi sur l’utilisation de la Place des Festivals. Qu’on arrête de saper l’espace vital des montréalais et qu’on leur redonne, ils sauront habiter cet espace et le rendre vivant!

      Que les festivals se suivent de façon ordonnée en réduisant les temps morts ou l’on prive les gens de leur Place et qu’on maximise les équipements et le travail investi! C’est la logique même. Subventionné le gaspillage et refaire le même boulot 2-3 fois dans le même été est tellement ridicule qu’on se demande bien pourquoi on a laissé la situation actuelle se dessinée en premier lieu.

    • Le pluriel de festival est festivals.

    • Je n’ai pas tout lu ci-dessus et je ne fréquente pas les Francos ni le Festival de Québec d’ailleurs… Je suis persuadée que l’un n’enlève rien à l’autre. Premièrement car l’offre est différente Québec n’est pas Montréal et Montréal n’est pas Québec. L’ambiance , le décor et les artistes présentés ne sont pas les mêmes.

      Ridicule toute cette guéguerre de clochers. Je trouve surtout que Québec est surprotégée par la classe politique. Personne n’aurait dû donner d’importance aux propos du maire Labeaume.

    • De toutes façon MTl est une ville où l’immigration est en pleine expansion. Pourquoi y tenir des FRANCOfolies.

    • Clochemerle, vous connaissez? L’histoire d’un village s’opposant à l’autre pour une question d’urinoir public. Québec, c’est Clochemerle en plus petit et Régis Labeaume, le maire de Champignac. Mais ne vous inquiétez pas, le débat va prendre de la hauteur avec l’entrée en scène de nos dignes représentants à Québec et à Ottawa.

    • @ joey_star

      C’est de l’ironie, j’espère?

      Vous savez comme moi qu’il y a beaucoup des immigrants qui parlent un français châtié. les Maghrébins, les Africains souvent, les Européens…

    • CONTRE
      En août, ce sont les vacances, je suis disponible pour aller voir les Francofolies. En juin, je serai beaucoup moins disponible.
      Et puis certains ont relevé avec beaucoup de justesse le retour imminent de la F1.
      Le mois de juin est déjà assez occupé et le mois d’août sera un grand vide si les Francofolies déménagent.
      De plus, la température est plus froide à la mi-juin qu’au début août.

      Y a-t-il eu un sondage sur les préférences des spectateurs potentiels? Ce sont quand même très majoritairement nos taxes qui paient les festivals, on devrait avoir notre mot à dire en tant que citoyens.

    • S’ils veulent économiser sur le montage-démontage des scènes, qu’ils échangent les périodes du festival de jazz et du festival juste pour rire.

    • La rivalité culturelle entre Québec et Montréal ne date pas d’hier comme en témoigne cette vidéo historique:
      http://parodies.ca/quebec.htm

    • Je suis tellement content que les Franco déménagent avant le Festival d’été de Québec. Si tous les artistes poches québécois vont seulement aux Franco..quel bonheur! On va avoir la paix à Québec.
      Dévelopons le côté international à Québec + le coté relève francophone, avec les groupes émergents et différents. Amenez-nous ACDC, Metallica et Madonna ! Les artistes francophones…on les voient assez de même. Ecoeurite aigue..restez a MTL.

    • Qu’Alain Simard veuille s’en mettre plein les poches – si j’y croyais même un peu, je m’en balance beaucoup plus. Il les mérites, ces deniers.

      Et je ne parlerais même pas culture, non – il les mérites, subventioms et tout et tout, parceque les retombées économiques pour les trois paliers de gouvernements, pour les travailleurs du milieu touristique et restaurations, et autres, sont de beaucoup supérieur au petit $200 000 en frais de gestion que les Franco payent Spectra.

      Simard prend les moyens pour rentabiliser son festival en fonction de ce qu’il voit venir, pas de ce qui est dans le passé.

      Et ces politiciens de clochers

    • Il est par contre particulièrement ironique de lire des commentaires par des gens aux nomsn très fancophone de joey_star et let-it-be, qui chialent entre autre contre le manque de Français à Montréal…

    • Hey on peut-tu avoir des débats de société plus importants que ça?

    • Il faudrait décider si on veut des Francofolies ou plutôt des Québécofolies qui ne présentent que les mêmes artistes qu’on peut voir et entendre partout toute l’année. Si le changement des dates peut aider à attirer les artistes étrangers de langue française, alors je suis pour! Il me semble qu’il s’agit de chercher à offrir un peu de diversité dans notre langue qui ne devrait pas se résumer à une simple bataille de coqs entre organisateurs de Québec et de Montréal.

    • Décidément cette saga est pitoyable!
      Mais peut-être est-ce un signe ?
      Un festival se replace dans l’échiquier de notre court été et déclenche un tonnerre de critiques.
      Question; Y a t-il trop de festivals dans notre petite province ? Attention! je ne me demande pas si il y a trop de culture, nuance. Mais y a t-il trop de gratuités ?
      N’oublions pas que plusieurs de ces événements sont accrochés aux mamelles des subventions gouvernementales et diluent l’argent, pas nécessairement en faveur de d’autres événements artistiques. Personnellement j’aimais bien la formule des passeports du festival d’été de Québec, qui, pour un peu d’argent proposait plusieurs spectacles de qualité. On faisait alors de belles découvertes en musique du monde. Malheureusement, on dirait que la nouvelle tendance est de convoiter les grosses têtes d’affiches.
      Ceci dit, je n’adhère pas pour autant au discourt du “clown” Labeaume et je pense qu’il devrait mettre quelques gallons d’eau dans son vin. Je n’aime pas non plus l’arrogance de Spectra. Surtout leur manière de prendre toute la place sans consulter les autres. (Présence autochtone etc.)

      Pour conclure, j’ai déjà entendu à plusieurs reprises, des artistes et diffuseurs de spectacles en salle se plaindre de la baisse de fréquentation automnale. La plupart d’entre eux soupçonnaient le trop grand nombre de spectacles gratuits au cours de l’été.
      Oui, pour les festivals mais non pour la gratuité partout. Il faut trouver l’équilibre à tout ça sans nuire aux artistes qui n’ont vraiment pas besoin de ces chicanes !!!

    • CONTRE : en juin il fait trop froid, je ne suis pas en vacances et la saison des devoirs à faire faire est loin d’être terminée.
      POUR : Si de nouvelles dates peuvent inciter des artistes étranger à faire la traversée, ça va faire beaucoup de bien à ce festival sui semble se chercher.
      INDIFFÉRENT : KISS, Sting, Placido Domingo… y a des artistes francophones au festival d’été? Si oui c’est un secret bien gardé.

    • OUAIS ouais on sait comment fonctionne le groupe de Spectra,
      au faite… qui a donc le droit de travailler pour ce groupe ? personne d’autre que la petite bande a Alain Simard …la petite mafia, que cela soit pour la vente d’objets , de T-Shirt et autres merdier de ce bazar avec très souvent des dessins réellement bidon et surtout de mauvais goût qui nous font penser aux années 70 Québécois du même style de ce que l’on peut trouver au coin de la rue Saint-Laurent et Sainte-Catherine.
      Les politiciens et les journalistes de Montréal sont à ses chevilles et n’oses pas critiquer sa façon de diriger sa petite troupe d’Alain Simard, personnellement sa me fait vomir.

    • @ trucmuch
      Quand je lis les crédits à la fin du programme des Francos ou du FIJM, il me semble qu’il y a pas mal de monde. Ça fait beaucoup d’amis pour un seul homme.
      Et si ses produits dérivés ne se vendaient pas, soyez certain qu’en homme d’affaires averti il changerait la formule. Il faut donc croire que tous ne sont pas de votre avis.
      Enfin, en tant que lecteur des journaux montréalais, je ne sens pas une telle compalisance.

    • Même si je comprends assez bien les raisons pour lesquelles M. Simard préfère présenter les FrancoFolies plus tôt, je trouve que ce serait quand même un peu dommage.

      Ainsi tous les festivals d’été importants de Montréal (et n’oublions pas les spectacles des fêtes du Québec et du Canada) auraient lieu l’un à la suite de l’autre en juin et juillet et, rendu en août, seul le FestiBlues du parc Ahuntsic proposerait des concerts gratuits. C’est quand même peu pour l’un des rares mois de l’année où la température permet de présenter des spectacles à l’extérieur !

    • Bon il manque juste une équipe de hockey a québec et la province sera diviser en 2!

    • Il faudrait peut-être songer à meubler ce petit temps mort au début du mois de août… peut-être avec un festival? Prédiction: Osheaga va prendre de l’expansion… en anglais.

    • Coudonc, c’est quoi ces arguments à propos de la température du mois de juin ? Vous êtes donc bien frileux ! À vous entendre, on ne devrait plus que s’enfermer chez nous durant tout le mois de juin ! Alors quoi, plus de festival durant ce mois ? Voyons, achetez-vous un bon petit imperméable et ce n’est pas plus grave que ça. Même qu’une belle pluie peut avoir son charme avec de la bonne musique… ! Personne ne fond sous un peu de pluie. Et en plus, la pluie, ça sent bon.

      Mettre les Franco en juin ne m’inporte peu en soit. La question qui me chicotte est de savoir pourquoi Spectra était systématiquement déficitaire en août. Personne ne semble se soucier de ça alors que c’est la raison invoquée pour changer de dates. Pourquoi Alain Simard n’était pas capable d’arriver avec ses sous ? À la rigueur, qu’ils réduisent un peu le nombre de spectacles gratuits, ou qu’ils en rendent un peu plus payants, je ne sais pas…

      En ce qui à trait à M. Lebaume, qu’il ne s’inquiète pas, les Franco ne lui volerons pas Kiss, ni Sting. Et puis pourquoi un artiste refuserait de se présenter dans deux festivals différents à environ un mois d’interval, qu’il viennent d’ici ou d’ailleurs ? Être à leur place, je serais heureux de faire parti de la programmation de deux gros festivals ! Peut-être suis-je trop naïf… En réalité, la seule chose qui m’inquiète dans le déplacement des Franco, c’est le sort des plus petits festivals qui se tiennent au même moment… Je trouve ça malheureux que ça leur tombe dans la face et qu’ils échoppent en étant forcés de se déplacer. Peut-être que Spectra et le gouvernement pourrait faire preuvent d’altruisme en les aidant à se restructurer… ? Qui sait…

    • Habitant a 500 km de Montréal. j’arrive tout juste des Francofolies et en 2008 j’ai assisté au Festival d’été de Québec.

      Laissez-moi vous dire qu’il y a autres temps que l’on doit faire pour emplir les temps morts en dehors des spectacles. Montréal est une ville cosmopolite, internationale et combien emballante. 100% d’accord avec les changements de date. Apres quelques jours a Québec on a fait le tour du jardin. Soyons réalistes Québec est a Montréal ce que Saitn-Colomban est a Québec.

      Quant a la joute politique qui entoure ce débat on se rends bien compte que ce ni la diplomatie ni la vision qui qui dominent.

      Avec 2 mandats de Labeaume Québec va en arriver a devenir une banlieue de Lévis. Bonne chance.

    • Stérile débat. Je me déplacerai toujours pour aller entendre des musiciens que j aime ./
      Qu’ils se trouvent a Québec, à Montréal, à Victoriaville, à New York, ou sur Mars.
      Peu de cybernautes dans ce blogue évoquent le contenu, les programmations,
      c’est réellement ça qui fait et fera battre notre coeur.
      Les grands musiciens, compositeurs élèvent l’esprit et
      «La musique savante manque a à notre désir». Rimbaud

    • La décision unilatérale d’Alain Simard va littéralement nuire au Festival
      d’Été de Québec, aux Fetes Nationales du Québec en région et étouffer a mort Le Festival De La Chanson de Tadoussac.

      Alors que la Ville de Québec se dynamise et que les régions, dont la mienne, s’organisent et se structurent pour créer un Nouveau Québec, notre tres “jalouse”, tres “laide” et “dépassée par les évenements” métropole nous donne ici, encore une fois, un bel exemple de “Montréalisme” arrogant et condescendant !

      Montréal fait parti du Québec…..mais Montréal n’est pas le Québec, comme la doctrine “Montréaliste” le suppose.

      Montréal a atteint son seuil critique de dévellopement et doit désormais rester
      stable, dans tous les domaines, au profit du dévellopement de nos régions.

      Guy LeVasseur
      Rimouski

    • LA question fondamentale va ressortir: est-ce que le but d’Alain Côté était bon?

    • C’est une chance que le ridicule ne tue pas. Nous aurions des funérailles nationales à foison, pleurant nos coqs de village et nos amuseurs publics.

    • LA QUESTION QUI TUE : Les Francofolies se sont déjà déroulées en juin à 2 reprises. Je crois que les représentants du FEQ devraient en profiter pour nous démontrer en quoi, exactement ils ont souffert de ce changement de calendrier? Je soupçonne qu’ils ne peuvent pas s’appuyer sur de vraies preuves quantitatives. Ils l’ont vécu 2 fois, qu’ils nous démontrent à quel point ils en ont subi des conséquences négatives. Sinon, la discussion n’a pas lieu d’exister selon moi. Comme dirait Simard, on parle ici de peur irrationnelle.
      Je pense que Québec se sent à l’aise dans son rôle de pauvre petite ville bafouée par la Métropole. La victime est toujours plus sympatique aux yeux des québécois, non?
      Québec avait pourtant réussi à se faire une place et à éblouir au niveau international. Quand je vois le maire de Québec s’attaquer personnellement à Simard, je me dis qu’en fin de compte il n’est pas un vrai leader politique digne de ce nom. Peut-être même que le succès remporté au 400e a été un accident. Du moins, je pense que Québec se sentirait plus à l’aise de croire à ça plutôt que de s’assumer, de continuer de se bâtir un identité propre et garder confiance en elle au lieu de toujours se comparer aux autres.

      GROW UP! Business is business.

    • POUR !

      Le maire Labeaume s’excite le poil des jambes pour rien. Les artistes sont réservés longtemps à l’avance alors une date ou l’autre, une ville ou l’autre. Premier arrivé, premier servi, ca ne change absolument rien. Y’a assez d’artistes au Québec, Canada, francophonie et USA pour satisfaire tous les goûts.

      Et si ca évite montage/démontage…. en fait les perdants ce sont les techniciens de scène qui viennent de perdre qq jours de travail et je n’ai vu ni entendu personne à ce jour se plaindre de leur sort.

      Et les autres festivals qui se plaignent et dont je ne connaissais pas l’existence ? Ils ont saisi la balle au bond pour se donner de la visibillité.

    • @ piranha
      Voyons…. si tu ne connais pas ces festivals c’est que Spectra est entrain de créer de l’ombre à tous…..
      Que se soit la présence autochtone, tadoussac, le reggae, nuits d’afrique, les week-end du monde et j’en passe…
      Qu’ils fassent du jazz et des la musique franco et qu’ils restent à leurs dates et laissez les autres faire en sorte de faire de belles découvertes…… les autres festivals ne veulent pas se plaindre.. mais bien que Spectra dégagent de leurs pattes……..

    • pauvre Mouréalais. Vous me faites rire quand vous vous comparer à la ville de Québec qui est plus petite (en population) pour vous remonter. Le même fou rire me viens quand vous osez vous comparer à New York ou Paris. On vous aime pareil, vous êtes drôle.

      Pour ce qui est des Francofolies, s’ils sont en déficit c’est peut-être que les spectacles sont plattes ou que c’est mal administré. Le déplacer pour sauver $250000 sur un budget de $10 millions il me semble que ce n’est pas grand chose. À nous présenter les mêmes artistes que l’on voit à la St-Jean et à la TV aller-retour, ça commence à taper sur les nerfs et c’est pas très innovateur. Alors préparez vos tuques, p’tite laine et thermos de chocolat chaud pour les Francos afin de revoir les excellents Arianne Moffat, Locolocasse et Eric Lapointe. Quant à moi je vais allez au Festival d’été voir qui sait les Bon Jovi, Bryan Adams et Tragically Hip.

    • Juste une petite réflexion comme ça.

      Les autorités de la Ville de Québec vont-elles consulter celles de Montréal afin de savoir si nous sommes d’accord avec leur intention d’avoir une nouvelle équipe de la LNH? Surtout si le gouvernement avance des fonds publics pour la construction du nouvel aréna.

      C’est que ça pourrait faire diminuer les cotes d’écoute du Canadien au Québec.

      Les autorités de la Ville de Québec vont-elles consulter celles de Montréal afin de savoir si nous sommes d’accord avec leur intention d’avoir une nouvelle équipe de la Ligue Canadienne de Football?

      C’est que ça pourrait faire diminuer les cotes d’écoute des Alouettes au Québec.

    • @gens ivre

      Plus de 60% du Festival d’Été est à contenu francophone et si vous avez Bon Jovi, Bryan Adams et Tragically Hip c’est qu’ils étaient la veille à Mtl.

    • M. Brunet, pourriez-vous comptabiliser les fois où Kiss, Sting, Paul McCartney (Beatles, Wings, solo) sont venus à Mtl, quoiqu’étant de Québec, j’sus-tu écoeuré de les entendre ces parvenus nouveaux-riches.

      98% des artistes qui se produisent à Québec étaient à Mtl la veille, y’as-tu quelqu’un qui va leur dire que Jeff Beck, Van Der Graf, Kiss, etc. ont passé par Mtl avant d’aller à Québec.

    • Ha!Ha!Ha!Ha!Ha!
      Une tempête dans un verre d’eau.

    • Et Toronto dans tout çà? Les maudits, ils nous volent nos festivals, voyez Luminato, leur festival de cinéma, et j’en passe… Il y a un complot mondial contre les québécois, c’est tout dire! Il y même un festival francophone à Rennes, France, imaginez. Et nous n’aurons même pas notre festival de la framboise dans le rang des Trois Cochons qui toussent, faute d’argent! On ne peut même plus importer des talents sur le même vol transatlantique pour sauver quelques cennes et prendre un peu congé des nôtres, qui entre vous et moi, se répètent un peu entre deux concerts anniversaires et trois ou quatre hommages à Ti-Zoune ou la Bolduc. Sans oublier Paul Piché. Nous souffrons…. c’est affreux.

      Le martyre, c’est tout ce qui nous reste quand on n’a pas de talent. Celui d’offrir quelque chose d’original.

    • Mais ce que je retiens…c’est que c’est DÉFICITAIRE…

      Donc…pourquoi forcer sur les gens, un festival peu fréquenté, et dont les artiste en rebutera plus d’un…

      nous passer toute la batche de son écurie avec ces vieux cheveaux de courses et les nouveau poulain qui encore les jambes frêle.

      Personnellement…

      Je ne peux que me résoudre à voir d’un board des gens en bonne position qui abuse de leur positionnement…sans pour autant donner quoi que ce soit de valide culturellement parlant. et s’en sortir à coup de subvention que les gouv donnes les yeux fermées sans se questionner.

      Certe Spectra fait cela de plus bien longtemps…

      Mais surveillez bien l’équipe De LIVENATION rentrer dans le décor du quartier des spectacles…eux ils ont du CASH en masse et pas besoin de dépendre de qui que ce soit pour eux…et leur savoir faire et planétaire.

      Moi je donne pas long à personne qui voudrait pas marcher les fesses sérrés tout à l’heure…

      et ça vaut pour Spectra ou Encore le festival d’été de québec ( à qui je lance tout de meme des fleurs pour avoir la meilleur formule qui ne ment pas…puisqu’on a qu’à prendre le poulx du succès de cet évènement directement au niveau des millier des sourrires de satifactions et de bonne vibes qui pullullent partout sur le site et à tout heurt)…

      Alors…tenez-vous le pour le dit…pourfendeur de la culture…les jeux sont faits…

      Maintenant qui saura s’Entacher de l’amour de festivalier les appuyants massivement en nomnbre et rayonnant de leur sourrire affichant le buzz d’un vrai évènement enfin organiser comme il faut…
      sans favoritisme…mais organisé par des Hommes D’esprits…

      Pour ma part, Spectra à vendu son âme en se détachant de son Spectrum

      j’imagine ce qui reste de leur scrotum…

      HAHAHAHHA

      BONNE ET HEUREUSE à tous

    • @jluc10 on va les faire pisser assis pour qu’ils soient à arme égale…hahahaha

    • J’ai une boîte de production.

      Je crée une OSBL pour pouvoir reçevoir des subventions du gouvernment.

      Mon OSBL, loue des salles de spectacles qui m’appartiennent;

      elle engage des artistes que j’ai mis sous contrat;

      elle fait filmer les grands spectacles avec ma boîte de production de film;

      elle me demande de vendre de la marchandise;

      elle me paye pour administrer le tout.

      À quoi donc cette OSBL peut-elle servir si elle ne fait rien qu’engager des sous-traitants?

      Qui donc fait un déficit?

      Pensez-y;)

    • Le problème n’est ni SPECTRA (qui demande ce qu’il croit bon pour son festival et ses intérêts) ni Labeaume (qui défend sa ville et ses événements fragiles). Le n’est ni la qualité des festivals, ni la qualité des artistes…Le problème c’est la MAIRIE de MTL qui ne semble pas être capable de rien faire de bien… S’il avait eu un iota de sagesse, un soupçon de transparence dans cette organisation… Il n’aurait jamais accepté inconditionnellement ce changement sans en aviser tous les intéressés…Les Montréalais les premiers! On appelle ça de la CONCERTATION! Le comble (de cette tempête dans un verre d’eau qui ravive les guerres de clochers…) c’est quoi? Et bien c’est de savoir qui tranchera dans tout ça? Ottawa? … J’espère que SPECTRA est capable de réaliser son festival en juin sans subvention…Sinon, bien vu!…vraiment bien vu…

    • Ca aurait peut-être été bien que les gens du milieu s’en parle avant que ça tourne en boule… me dite pas que c’est pas faisable, tout le monde se connait dans le milieu!
      Le maire de Québec en fait toujours trop, mais il a misé sur le tourisme depuis qu’il est là !
      Je croix que c’était égoïste de la part du festivals de ne pas en parler avec les principaux intéressés du milieu.
      Je ne comprend pas pourquoi il veulent a tout prix changé leur horaire, et oui ça pourrai faire en sorte que certains artiste francophone ne feront pas les 2 festivals mais qu’un seul.
      Questions déficit c’est un peu ingrats de parler de ça puisque ses festivals sont abondamment subventionnés (et imaginez que moi pour construire un festivals avec mes collège bénévolement il va falloir courir après l’argent pendant plusieurs années).
      Sincèrement j’aurai été fâcher qu’un autre festivals (de même type) se pointe dans mon horaire, ça complique énormément les choses : programmation, clientèles visées, etc… et c’est toujours les plus petits qui en souffrent (ceux moins subventionné) et qui ne seront pas aidé dans leur démarche.
      Par contre, je ne pense pas que le Festivals d’été de Québec disparaisse pour autant, il vend aussi avec lui la magnifique ville de Québec, un must! Et a une réputation déjà bien faite!
      Je voudrais aussi vous dire qu’ils y a bien d’autres festivals en fin juillet et août… festivals de film, festival d’anime, festival de science-fiction, etc.

    • Petite paranthèse pour souligner le décès de deux innovateurs Les Paul ainsi que Rashied Ali.

      Ali fut un superbe batteur de l’avant-garde , bien connu pour son travail John Coltrane , il avait 74 ans.

      Moins surprenant compte tenu de son age mais néamoins triste nouvelle le décès de Les Paul, atristera les amants de la guitare. Il nous laissera en héritage, quantité d’innovations dans ce domaine.

      Lien Pour Les Paul

      http://www.google.com/hostednews/ap/article/ALeqM5jBD78k8tewQ7FPeiKtJbK8QPmtzAD9A2AGKO0

      Pour Rashied Ali

      http://artsbeat.blogs.nytimes.com/2009/08/13/rashied-ali-jazz-drummer-dies/?hp

    • Je suis pas pour ni contre ni indifférent, bien au contraire.

    • @notsosilentpete
      J’aime votre maniere d’exposer la situation.

    • “pauvre Mouréalais. Vous me faites rire quand vous vous comparer à la ville de Québec qui est plus petite (en population) pour vous remonter. Le même fou rire me viens quand vous osez vous comparer à New York ou Paris. On vous aime pareil, vous êtes drôle.”

      Vous n’avez rien compris. Les “Mourialais” en ont rien a cirer de Québec.

    • Tout à fait d’accord avec Notsosilentpete. Très bien résumé et j’ajoute “… tout ça avec la complicité des subventionneurs qui acceptent de cautionner de telles structures tordues.”.

    • En quoi les FrancoFolies peuvent-elles nuire aux célébrations de la Fête nationale ?
      EN RIEN. À moins que les organisateurs de la fête nationale avaient pensé inviter Jane Birkin, Isabelle Adjani, Renaud, Charlotte Gainsbourg et … Diane Tell.

    • Tiens, une idée… car Québec serait vraiment une ville intéressante à visiter à vélo. Certes, il y a des côtés, mais c’est reconnu que les gens de Québec ont de bons molets.
      Je propose que Montréal vende l’idée des Bixi à la ville de Québec. Et si jamais Napoléon accepte une idée qui vient d’ailleurs, alors demandons aux ingénieurs du Bixi d’oublier d’installer les freins.

    • mon_oeil50,

      a Québec, ils disent les “brakes”. C’est plus fédéraliste comme ça! :) Bixi, ça ferait aussi trop “Plateau’ pour eux, alors ils appelleraient ça le “Bike X” ou de quoi du genre.

    • Je suis plus ou moins indifférente. Pour moi, perdre le volet francophone au festival d’Été parce qu’ils seront tous aux Francofolies (ça reste à voir quand même), ça fait presque mon affaire (étant donné que j’ai plus de groupes anglophones que francophones dans ma playlist).

      Mais je suis contre le fait que les Francofolies aient décidé d’imposer leur décision comme ça, sans consulter les autres. (Peut-être savaient-ils que ça serait contesté), je trouve ça dommage pour les célébrations de la fête Nationale et le festival autochtone.

      P.S.: Parfaitement d’accord avec gens-ivres

    • @ le_piano_ivre : Tu devais être ivre quand les Nordiques ont été acceptés dans la LNH. Le canadien de Montréal a voté contre Québec et Winnipeg. Et lorsque Winnipeg et Québec ont boycotté la bière Molson, le vote a changé parce que cette entreprise de Montréal voulait continuer à y vendre sa bière et faire des profits. Donc, Québec ne doit rien à Montréal sur ce sujet.

      Le maire de Montréal parle qu’il n’a pas protesté quand le cirque du Soleil est venu présenté des spectacles à Québec. Primo, le cirque du Soleil est originaire de Baie-Saint-Paul et une des premières villes à les encourager a été Sainte-Foy avec la mairesse Andrée P. Boucher. Il y a quelques années, le cirque du Soleil a voulu s’installer en permanence à Montréal et le maire Tremblay, suite à des pressions de certains groupes socialo, a reculé et n’a pas donné le permis de construction au cirque du Soleil. C’est cela vouloir rester petit face à Toronto à laquelle vous n’osez plus vous comparer parce que c’est maintenant une ville trop dynamique. Jean Drapeau avait de la vision, lui.
      Qui a payé le métro, le stade olympique, la grande bibliothèque, etc.? Les citoyens de tout le Québec; pas seulement ceux de Montréal. Ça va bien chier sur la tête des autres quand on est entretenu comme l’est Montréal avec l’argent des taxes et des impôts de tout le Québec. Je ne nie pas que Québec que Québec a eu sa part de subventions à l’occasion des fêtes du 400e mais Gaspé d’abord et Québec ensuite sont à l’origine de la fondation du Québec, incluant Montréal. Quand ce sera le 400e de Montréal, voua aurez aussi votre large part de subventions et ce sera correct.
      Alors pourquoi montrer une telle arrogance envers Québec alors que peu de montréalais sont venus la visiter? Montréal esr ciche de «pauvres» et pauvre de «riches». On le voit avec le tollé de l’incompétent socialo P. Curzi qui fait de l’urticaire parce qu’une subvention est proposée pour un collège privé alors qu’Hydro a donné des subventions, entre autre à l’Université Laval et à d’autres institutions publiques. Nous avons compris, à Québec, que nous n’arriverons à rien avec un PQ qui prône le nivellement vers le bas, qui est contre l’excellence et qui veut nous entrainer dans le socialo-communisme. Je vois déjà les baguettes en l’air, mais j’ai voté pour eux pendant bon nombre d’années, mais je me suis réveillé quand ils ont voté la loi sur les fusions forcées sans mandat de la population lors d’élections et sans consultation des citoyens. Qu’est-ce que ce sera quand on sera un pays? On sera sous la coupe de décisions autoritaires qui seront prises contre les citoyens. Je ne veux pas d’un tel pays. Et depuis 2000, je suis contre un pays qui ne serait le projet que du PQ et du Québec solidaire.

      Le maire a gagné sa manche avec les francofolies. Combien d’argent des taxes payées par tout le Québec viendra-t-il chercher dans nos poches maintenant.
      À tous ceux et celles qui expriment du mépris envers Québec, sachez que nous vous le laissons. Empoisonnez-vous avec.
      Un dernier petit message. Vous voulez garder votre festival francophone. Il serait peut-être bon que vous regardiez le dictionnaire avant d’envoyer vos textes puisqu’il y a beaucoup de fautes de français.

    • Spectra est la machine des festivals,des centaines d’employés et des dizaines de commanditaires dépendent et/ou profitent des subventions et des profits de cette entreprise.Qu’ils décident de changer les dates du festivals a uniquement un but lucratifs,ne vous méprenez pas.Ce serais idiot de penser autrement.En plus que faire un festival avant la st -jean est au risque de se faire détruire par la météo,et d’étrangler les fournisseurs…C’est le gros cash qui drive ces gens,et c’est la même chose dans la cour à Labaume à QC !!
      Il y aurais une bonne job d’umbudsman aàfaire avec les festivals et surtout voir ou va NOTRE argent,et nos taxes..tu te paye pas des chars à 100000$ avec une entreprise à but non lucratif…

    • @remidam

      Je te ferai remarquer que votre belle ville de Québec est embellie en grande partie par l’argent de la Commission de la Capitale Nationale à même les taxes de tous les Québécois, les miennes incluses et ce même si je suis Montréalais.

      Comme la grande région de Montréal comprend environ 50% de la population de la province de Québec votre beau boul. Champlain a été payé à 50% par de gens de Montréal. Et il faut calculer ainsi pour tous les projets de la Commission à Québec.

      Pis on ne passe pas notre temps à brailler et à déchirer nos chemises sur la place publique à cause de cela comme votre Maire Labeaume.

      Vous pouvez le garder votre maire, vous pouvez la garder votre Ministre Verner on en a rien à cirer à Montréal.

    • @remidam

      Je complète en disant que les autorités de la Ville de Québec ne viendront jamais demander l’avis de la Ville de Montréal quant à une possible venue de la LNH ou de la LCF à Québec et ce même s’il y a des conséquences négatives pour ma ville.

      Et elle ne le fera pas avec raison, elle n’a pas à le faire. Ça regarde uniquement la Ville de Québec et ce même si la construction du nouvel aréna est rendue possible à cause de l’argent de l’État.

      Alors pourquoi nous à Montréal devrions-nous demander l’avis de la Ville de Québec pour déplacer la date de notre festival?

      C’est justement ce que disait hier le Maire Tremblay : Pourquoi nous à Montréal devrions-nous consulter Québec alors que Québec elle ne nous consulte jamais.

      Devrions-nous demander la permission à Ottawa et Toronto également qui ont j’en suis sûr des activités également au mois de juin? N’oublions pas qu’Ottawa est plus proche de Montréal que Québec.

    • Indifférent. Je n’y vais pas anyway.

    • @gens-ivres

      C’est vraiment n’importe quoi votre histoire. Personne à Montréal ne se compare à New York ou Paris. De l’ignorance crasse…

      On veut juste vivre en paix et faire nos affaires sans demander la permission à un p’tit maire situé à 250 Km de chez-nous. Si M Labeaume veut gérer Montréal et bien, qu’il se présente à la mairie. J’aimerais ça le voir gérer une vraie ville, il n’aurait pas assez d’une caisse de Red Bull pour être capable de faire de quoi.

    • Pendant ce temps, il y a 630 festivals de musique qui cohabitent à l’étroit en Grande-Bretagne…

      http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/200908/01/01-889068-explosion-de-festivals-musicaux-en-grande-bretagne.php

    • Personnellement je m’en fous, je ne vais jamais aux francopholies, ce n’est pas mon genre de festival. En fait je préfère déambuler dans les rues de Québec et aller au festival d’été.

    • Je crois qu’il s’agit là d’un cas flagrant d’une attitude irrespectueuse de la part des Francopholies face au Festival d’été de Québec.

      Ce n’est pas la première fois d’ailleurs… et c’est avec raison que les gens de Québec décrient la situation.

    • yes!!!!! on aura plus Isabelle Boulay!!!

    • @ Mr. Anderson, j’ai des amis dans votre grande ville qui se pettent les bretelles à vouloir se comparer aux grandes métropoles de ce monde. Pour moi Paris, New York, Londre et peut-être Tokyo sont dans une classe à part. Alors quand ces mêmes amis et amis de ces amis rabaissent Québec en se croyant dans cette classe, ça me fais encore une fois rire. Si le chapeau ne vous fait pas c’est correct.

      Pour ce qui est du reste il serait peut-être temps de passer à autre chose. Que les Francofolies fassent ce qui pensent être le meilleur pour eux et le festival d’été va s’ajuster au besoin et avec des gros noms d’artistes anglophones j’espère car Garou, les Cow-boys fringuants, Marie Mai et autres pu capable de les entendre tout ça grasse au CRTC.

    • réjouissez vous insulaires, vous pourrez vous complaire pendant ce beau festival francophone trop long et surtout, redondant.

      nous, on se réserve les stars internationales!

    • @jacqueslarochelle

      Je vous conseillerais d’aller lire un éditorial paru dans le journal Le Soleil d’aujourd’hui.

      Il y est dit que Les Francopholies ne sont pas plus respectueuses envers le Festival d’Été que le Festival d’Été envers d’autres festivals au Québec.

      On y cite des cas de contrats exclusifs etc…

      Alors…

    • @ gens-ivres

      C’est clair que Paris, Londres, New York et Tokyo sont dans une classe à part. Vos amis veulent juste vous narguer je crois.

      Sans rancune.

    • 21e édition des Francofolies
      30e édition du Festival de jazz
      27e édition de Juste pour rire
      25e édition des Feux

      Je reprends une suggestion que j’ai lue ici : Fusionnez tous ces festivals, faites-en un gros “best of” et paquetez ça dans une longue fin de semaine de quatre jours… et puis on passe à autre chose!

      Faudrait penser à se renouveler un peu!

    • On devrait avoir des FrancoFolies à Québec. C’est ce que je me disais dernièrement avant cette histoire. On manque de spectables francophones dans le berceau de l’Amérique française. Je ne vais presque plus au Festival d’été pour cette raison.

    • Montreal es vraiment en manque d,imagination de leadership , une ville en deroute tant par ces dirigants, ces citoyens profiter en car dans pas long ca seras les montrealnordaufolies qui vont remplacer les francofolies et c,est vous qui irai vivre la a Mourialnord
      p.s il n,y a pas de députés conservateurs a Monrouial alors vous savez maintenant que vous perdrez la subvention

    • @notsosilentpete

      entièrement d’accord avec votre résumé de la situation.

      Blogueurs, blogueuses, montréalais(e)s, québécois(e)s et autres, soyez de bonne foi pendant quelques instants. Oubliez les vieilles et persistantes rivalités, oubliez tous les “pour” et les “contre”, les Simard, Labeaume et cie et réfléchissez une seconde.

      Les Francofolies ont d’abord été programmées à l’automne. Puis déménagées en août “pour des raisons pratiques et de rentabilité”… Puis maintenant on veut les déménager en juin “pour des raisons pratiques et de rentabilité”.

      Se pourrait-il tout simplement qu’elles ne soient pas rentables parce qu’il faudrait réviser la programmation?

      Si un festival est intéressant, le public va se déplacer pour y aller, un point c’est tout. Qu’il se passe à Montréal, à Québec ou à St-Creux-du-Profond!

      Pensons-y objectivement: un événement culturel prend naissance et se déroule au fil des ans grâce à l’argent de mes impôts. Il rencontre des difficultés financières. On le déplace dans le calendrier. Il rencontre encore des difficultés financières. En tant que payeuse de taxes, ma première réaction c’est: c’est quelque chose qui ne marche pas bien, on laisse tomber!…ou on offre autre chose au public pour l’attirer…

      Si les Francos ne sont pas rentables en août, quand tout le monde est dehors et profite du beau temps, je ne vois pas comment elles pourraient attirer les foules en juin, dans le rush de la fin des classes, quand les vacances ne sont pas encore arrivées et que la pluie s’en donne à coeur joie la plupart du temps!

      L’été est court au Québec. De plus en plus d’ailleurs. ET les festivals se multiplient. Ainsi que les anniversaires de villes un peu partout (Québec, Trois-Rivières, Granby etc… et bientôt Montréal). Pas étonnant que certaines festivités aient de la difficulté à faire leurs frais. Que voulez-vous: on ne peut pas y assister 7 jours sur 7 pendant deux ou trois mois. Faut travailler de temps en temps, pour payer des impôts qui serviront, justement, à subventionner ces fabuleux événements rassembleurs…

      Alors, si certains, commes les Francos, sont en déficit, au lieu de bousculer les autres, faudrait peut-être envisager d’autres pistes de solutions. Changer la programmation, comme je le suggérais plus haut. Ou se tenir aux deux ans, histoire de se faire désirer un peu…

      Quand au maire de Québec, on peut gueuler haut et fort contre lui, mais force est d’admettre que c’est chez lui que tout se passe depuis deux ans. Et que dans la Vieille Capitale, on parle davantage de succès que de compteurs d’eau … Alors au lieu de lui crier des noms, faudrait peut-être employer notre énergie à ramer dans le bon sens…

    • Ça me laisse ni chaud ni froid…
      J’irai faire un ptit tour peu importe la date.

      Je trouve très drôle la réaction du maire de Québec cela dit. Ça fait ptit peuple en pas à peu près…
      Simard n’a de permisssion à demander à personne et si le maire est pas content de ça, ben qu’il déplace son festival. Et pis, si ça adonne, j’irai également faire un ptit tour.

      À celui qui habite Québec et qui aimerait avoir le maire Tremblay, je réponds que tu ne veux pas ça ;). On est pas mieux ici avec cette administration…

    • Bref, c’est du gros niaisage politique cette affaire-là. J’avais un peu le feeling que ce maire était fait de ce moule. C’est, pour moi, ma première véritable constatation.
      Le Québec-Montreal , qui est le meilleur et tout, c’est quelque chose qui m’a toujours dépassé un peu….Je trouve ça tellement ridicule…

    • Il y a des spectacles à tous les soirs à longueur d’année … Il y a toujours quelqu’un qui veut nous vendre quelque chose … Il y a tellement de boites de production et tellement d’artistes maintenant qui se compétitionnent entres-eux que la plupart crèvent de faim, même les bien connus (ou qui l’ont été il y a 2 ans) …

      Les Francos en Juin ou en Août ???

      La grille horaire sera pleine anyway … Les gens sont sur-sollicités, sur-bombardés de pub pour assister aux spectacles … C’est tellement saturé qu’on s’en fout totalement du nom du festival qui chapeaute parceque c’est du pareil au même de toute manière (comme dit précédemment : Ariane Moffat qui ouvre le festival de Blues … (???) …)

      Ridicule …

    • … Et de toute façon ça commence à ressembler à un flagrant déséquilibre entre l’offre et la demande si tout le monde est sur les dents à ce point …

      Donc, il est là le problème.

      Y’a trop de shows, trop de festivals, trop d’évènements, pour ce qu’il y a de consommateurs …

      Festival Heavy
      Mutek
      Meg
      Nuits d’Afrique
      Osheaga
      FFM / FNC
      Spasm
      Fantasia
      Vue d’Afrique
      Festival Trans-Amerique
      Salon du livre
      Juste Pour rire
      Divers Cité
      Mondial de la bière
      … … etc … etc … etc … etc …

      Lâchez-nous un peu et pour ceux qui n’arrivent pas à survivre avec les subventions de l’Etat (tous ces festivals sont artificiellement tenu à flot par le Gouvernement) ben coudon, trouvez vous une vraie job.

      C’est plate à dire mais c’est ça.

    • Arrêtez un peu, les Francofolies ne sont pas déficitaires, tout ça n’est que pirouettes comptables. La vérité c’est qu’il s’agit d’une petite guéguerre économique entre deux gros joueurs pour le monopole du monde festivalier. Il y a une crise économique, les Américains ne viennent plus crise économique oblige et Québec draine une plus grosse partie du cake restant depuis deux ans. Alors les géants Spectra réplique en essayant d’avoir une exclusivité sur les gros noms français.

      Ça fait au moins dix ans que le très influent magazine français Les Inrockuptibles fait un numéro Festivals de l’été. Chaque année, il faisait un gros paragraphe sur le Festival d’été de Québec. Maintenant que le Festival est de plus en plus dans les mêmes goûts que la revue, aucune mention cette année! MAIS, de grosses publicités (très ringardes) dans le numéro sur les Francofolies… Ceci expliquant cela? Spectra a voulu avoir une exclusivité? On dirait qu’ils jouent de plus en plus musclés.

    • De toute façon, il y a des spectacles partout au Québec, de juin à septembre.
      Je ne comprends pas ces chicanes au sujet des dates.
      Mettons qu’on mettrait les Francos exactement en même temps que le Festival d’été de Québec. Les artistes pourraient faire les deux places dans le même 10 jours. Et les fans finis de tels ou telles artistes pourraient voir leur favoris aux deux endroits, dans deux contextes super cools, non?
      Et, en passant, je suis né à Québec. Je suis parti à Montréal à 20 ans, il y a 26 ans. Ce sont deux villes exceptionnelles.
      Québec c’est beau, majestueux, romantique, bouillonnant de culture.
      Montréal c’est une ville cosmopolite, ça bouge beaucoup plus, c’est plus gros, c’est tout. Il y a des gens de partout dans le monde qui vivent à Mtl.
      Et de partout au Québec, surtout, dont plusieurs de Québec même, tout comme moi…

    • Le véritable débat devrait être la question de la programmation. Peu importe si le festival se tient en juin ou en août, le véritable succès du grand événement repose sur les artistes présentés.

      Comparativement au Festival de la chanson de Tadoussac, où les organisateurs osent dans leur programmation en y présentant des artistes francophones d’ailleurs que le public d’ici ne connait pas, depuis au moins deux années, les FrancoFolies de Montréal quant à elles, se permettent de revenir avec les même artistes et d’amener de moins en moins d’artistes des autres francophonies.

      En fait, je crois fermement que les programmateurs des Francos ne creusent pas assez pour faire découvrir des artistes. Heureusement, il existe à l’automne, le Coup de Coeur francophone, qui lui est un véritable pourvoyeur de découvertes francophones.

      De plus, de reprogrammer ainsi le festival en juin, permettrait à moins d’étudiants de trouver un boulot, puisque l’équipe spectra engage surtout des étudiants sur son site durant ses deux grands festivals. Et au moment où l’on souhaite déménager les Francos, les jeunes n’ont pas terminé les cours.

      Quant à Mutek et le Suoni, ils n’attirent absolument pas le même public. Ici on parle de musiques électronique, ainsi que de musiques diverses, allant du post-rock, en passant par l’expérimental et le folk. Les amateurs de chanson, surtout, ne trouvent généralement pas leur compte dans ces deux festivals.

      Spectra raconte qu’en juin, ils auront l’opportunité d’apporter d’avantage d’artistes d’ailleurs. Un truc auquel je ne crois absolument pas, puisqu’ils ont vachement besoin de se renouveler.

      Tant qu’à Labeaume, il se tire dans le pied. Et le Festival d’Été de Québec ne vaut pas grand chose à côté de la fougue du Off Festival de Québec.

    • C’est quoi les Francofolies? Ça intéresse tu kekun?

    • @olivier 905

      oui, cher phillistin.

      Retournez jouer à la XBOX, et ne revenez jamais, svp.

    • Bien dit, Jim!

    • comment trouvez-vous les 2 derni`res chansons de radiohead, boys and girls ??

    • Les Francos en juin: pour ? contre ? indifférent ? Absolument rien a foutre en fait.

    • Buggly, déjà que ça m’enchante pas trop d’écouter un CD (souvent pas le choix, mais je préfère les vinyles), je vais pas commencer à écouter des fichiers à la pièce d’un groupe qui n’est même plus capable de pondre un album bon de part en part depuis des années. Je vais bien finir par l’écouter mais je vais pas me forcer à le downloader. Ça tue la magie.

    • comme si Montreal et Québec étaient des villes voisines comme Québec et Lévis voyons donc ces dates n’auront aucune influence sur la clientèle des deux festivals
      Mais pour le petit Napoléon pit bull de Québec il ne pouvait laisser passer une autre occasion de se mettre en valeur avec son language de fond de cour qu’on lui connait… Comme il fait pitié l’imbécile qu’il est et qui se plait à le démontrer chaque fois qu’il en a la chance

      J’oubliais de vous dire que je suis de la région de Québec et que j’ai honte d’avoir ce gros gen comme devant dans la vie de tous les jours ici

    • Les gouvernements font face à des défis et déficits ahurissants. Les festivals de tout acabit devraient être le premier endroit à rayer de la liste pour financement. Point.

    • Salut Alain (18 aout), je présume que tu est est vacances. Écoute une suggestion pour toi. Va voir le guitariste australien Tommy Emmanuel jeudi le 20 aout à la salle Pierre Mercure. Dans le genre Barde de haute voltige il est tout simplement étourdissant en plus d’être un show man extrordinaire. C’est incroyable ce qu”il fait avec une 6 cordes acoustique. Pat M, Aldi, Steve Vai, et autres bardes de talent en sont confondus !

    • Contre.
      Je ne vis plus à Québec depuis quelques années et je n’aime pas Labeaume. Cette décision dérange beaucoup de monde.

    • La veille de l’annonce du bilan des francos, je partageais justement avec mes collègues de travail à quel point je préfèrerais voir les Francos prendre la case horaire du festival de Jazz. Les Francos prennent maintenant en partie la “fin de semaine du grand-prix”, et je suis convaincu que ça va rendre l’événement plus populaire. Le festival présence autochtone verra son achalandage augmenter en plus de par la proximité des deux sites de festival. Je sais du moins que je serai du nombre des nouveaux participants à ce festival du Solstice.

      Couplé à la Saint-Jean (fête nationale), nous aurons droit à un beau mois pour fêter l’été et la langue d’ici.

    • Je pense que le maire Labeaume est un clown. Il se prend pour un dieu, quand je le vois à la télévision il me fait c….J’espère juste qu’il se fasse batte au prochaines élections…

    • Peut importe, les Francofolies en juin ou en août de toute façon on peu très bien ce passé d’Éric Lapointe, Michel Louvain ou Jonathan Pinchaud à Québec. Le FÉQ peut très bien se passé de ces artistes la preuve le FÉQ fut un succèes cet été avec KISS, STYX et LES CLAYPOOL. Le FÉQ existe depuis 42 ans et il est bien plus rentable que les francofolies. Mettez votre festival quand bon vous semble on s’en fout un peu. En passant gardez aussi le maire Tremblay et ses contreverses, nous allons garder le maire Labeaume et ses grands projets. Son language est un peu coloré, mais j’aime mieux avoir un maire qui tient à ses convictions et qui fais grandir notre ville qu’un maire s’embourbre dans la contreverse et qui ne fais qu’enfoncer ça ville.

    • Moi je m’en fous un peu car je ne vais plus aux francos. Tanné des bains de foule et tanné de circuler à Montréal, c’est une ville qui dégénère et qui s’en va nulle part, rues bloquées, infrastructures sur le déclin. Alors qu’ils changent les francos de date ça ne me fais pas un pli. Et on est un peu tanné d’entendre japper les gens de Québec contre ceux de Montréal parce qu’ils se sentent inférieurs. Ils paranoyent et croient qu’on les déteste, comme disait Foglia…”on ne les déteste pas, on ne pense pas à eux….on se c*&?%$ d’eux !”

    • @slype

      Si pour vous une ville qui dégénère est une ville dont les rues sont barrées, alors vive la dégénération de Montréal!
      Sortez de votre auto quelque fois, vous allez voir… C’est génial.

    • DÉGÉNÉRATION?…

      Désolé, c’est vendredi après-midi…. :-/

    • Va-t-on devoir rappeler Bouchard et Taylor et lancer une Commission de consultation sur les pratiques d’accommodement des festivals?

      Il n’a pas fait assez chaud ces deux dernières semaines?!

      Cette polémique n’est qu’une tempête dans un verre de sangria provoquée par un trop plein de rayon UV sur la tête du maire de la Capitale!

      - Le but premier de ce changement est de favoriser la venue des artistes européens (qui sont, pour la plupart, en vacances quand arrive le mois d’août)

      - Ce changement d’horaire aura pour effet de maximiser les effectifs pour l’organisation des scènes extérieures et des kiosques

      - Le déplacement en juin laissera la place au Festival Juste pour Rire, qui pourra utiliser les nouvelles infrastructures de la Place des Festivals

      - Québec continuera d’ajouter d’excellents artistes «francophones» à sa programmation estivale (pensons à Paul McCartney, Kiss, Sting, Plácido Domingo, Styx ou Voivod)

      Bon, on respire un grand coup… et on s’entend sur un point:

      Ceux et celles qui se rendaient au Festival d’été de Québec pour voir Kiss en plein-air, ou encore, les amateurs de musique indigène raffolant du Festival Présence autochtone ne changeront pas leur habitude parce que les Francofolies de Montréal se tiendront en juin…
      Il vont continuer de participer à ce qui est le plus «accomodant» pour eux et vont se foutre du reste!

      Point final.

      – 30 -

    • a petitvampire
      12 Août 2009
      07h57

      C’est des commentaires comme ça qui fait qu’il existe une guerre entre les deux villes. J’ai resté pendant 18 ans à Québec, et c’est une VILLE superbe. Montréal est aussi une belle place que j’ai rarement eux la chance de vraiment la visiter. C’est simplement deux villes différentes. C’est aussi des commentaire du genre qui fait qu’ont qualifie les Monmtrealais comme des têtes enflé. Malheureusement, c’est des ti-counes comme toi qui pénalise et ce j’en suis certains d’autres montrealais qui sont bien correcte.

      De plus, je suis certains que vous aimeriez avoir un maire comme Labeaume, qui ce bas pour ça ville et qui est un homme du peuple qui parle comme nous. Certe il est en élections, mais il à gueuler comme ça depuis le début de sont mendat. Sans ça présence, le 400 ieme de Quebec n’aurais pas eu le même impacte. Donc, j’en veux plus des Labaume de ce monde pour nous gouverner.

      Pour ce qui est du débat actuel, je m’en contre fous. Je ne crois pas que ca va changer quoi que se soit aux festival de Québec.

    • Je croyais que les gens qui lisaient la Presse étaient des gens d’un statut plus élevé. J’ai l’impression d’être dans une garderie.

    • a TSLS

      12 Août 2009
      14h59

      Non mais regarder ca, je présume que tu dois rester a Montreal pour dire des commentaires du genre. C’est drôle, non je dirais ridicule ce genre de commentaire surtout venant d’un résident de Montréal. Je dois te rappeler mon cher que cette ville a beaucoup d’anglophone, donc SVP lache moi dont avec ton commentaire gauchiste. De plus, je tiens a dire que je n’ai rien contre le fait qu’il y ai bcp d’anglophone, j’ai même rien contre Montréal et c’est résident. Je suis juste contre les gens qui bitche les autres endroit sans même y avoir mit les pieds.

      Maintenant, svp arrêter de dire les gens de Québec, c’est le maire de Québec qui est au milieu de cette affaire. Les gens de Québec en général sans font pas bin bin.

      Merci

    • à sylvain lavoie

      Un statut plus élevé? Ça prend bien du monde qui se croit être sur un statut plus élevé pour se nommer comme cela!

      Pouvez-vous me décrire ce qu’est un statut plus élevé.. je suis curieuse..

    • @petitvampire
      12 aout 2009
      7h57

      la venue de McCartney était dans le cadre du 400eme de la ville et non durant le festival d’été, et ça grace en partie aux surplus du championnat mondial de hockey. J’aime mieux avoir un grand village en santé qu’une métropole en ruine.

    • ……… cette semaine, le maire Labeaume se dit victime d’harcèlement de la part de Ses policiers, ________________y-a-il une grève de zèle qui se prépare dans la belle ville tranquille de Québec ?___________________________-//une ville qui compte plus de fonctionnaires que de vrais travailleurs ,( je ne veux pas dire que les fonctionnaires ne travaillent..pas .. ! ) //Ottawa et Québec sont pareilles à plusieurs points de vues,,elles ont plusieurs personnes qui travaillent grace au gouvernement. et elles comptent sur les touristes pour faire un coup d’argent..//.Montréal, elle se débrouille très bien avec ce qu”elle a…//

    • Je suis contre. Coudonc, Alain Simard n’a jamais regardé la météo de Montréal en juin ? On se les mouille et y fa frette !!! L’été, c’est au mois d’août que ça se passe. Avant ou après, y’é trop tard…
      Je vis à Repentigny. Je ne suis ni de Montréal ni de Québec. Cependant, côté culturel, j’ai vu depuis au-delà d’un an ce dont est capable le maire de Québec, M. Labeaume. Les fêtes du 400e, deux spectacles différents du Cirque du Soleil simultanément, le Moulin à images, le Festival d’été, les Fêtes de la Nouvelle-France, etc., bref Québec pourrait faire la leçon à Montréal. Et quelle belle ville ! Le maire Gérald Tremblay devrait avoir honte avec ses nids de poule, ses viaducs qui tombent en ruine, sa ville malpropre, les conflits d’intérêts, le taux de chômage, les usines qui ferment…

    • @ Alain Brunet ~ Toujours en vacances??

      Les albums *remasterisées* des Beatles sortent mercredi…

      Allez-vous en parler??

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2009
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité