Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 10 août 2009 | Mise en ligne à 6h45 | Commenter Commentaires (29)

    Finale rapailleuse

     lj-cormier.jpg

    Oui, les vacances commencent pour moi ce lundi. Pour les semaines qui viennent, je serai pas mal moins présent sur Cyberpresse, soyez-en avisés. Enfin, peut-être serai-je incapable de résister à l’appel du blogue !

    Je termine ce cycle intense par l’éloge des 12 chanteurs et leurs musiciens, tous rapaillés samedi soir au Théâtre Maisonneuve. Un moment d’anthologie, rien de moins, que ma collègue Marie-Christine Blais décrit avec justesse, sans exagération.
    Louis-Jean Cormier et Gilles Bélanger avaient imaginé un très bel album en mettant en musique les grands textes de Gaston Miron, je ne m’attendais pas à tant de grâce et de musicalité sur scène.

    Samedi soir, il n’y avait rien de ringuard au programme. Rien de mince. Aucune effluve de québécitude surannée. Il n’y avait que des artistes de haute tenue, issus de toutes générations, tous mobilisés par la plume de Miron. Émergeant de cet esprit collectif, la musique y fut encore meilleure que sur disque. Plus achevée, plus pleine, encore plus fine,  plus diversifiée, toujours aussi actuelle dans ce contexte de commémoration poétique.

    À très bientôt…


    • Québécitude surannée? Pauvre Miron! Un autre qui se retourne dans sa tombe!

    • Je n’ai pas vu ce spectacle (le disque m’a laissé indifférent, à 2-3 exceptions près). Mais au final de ces Québécofolies, j’espère qu’on renouera l’an prochain avec les Francofolies. Mis à part quelques gros spectacles en salle et quelques rares exceptions sur la rue, l’apport européen a cruellement manqué cette année.
      Parfois je me dis que 10 jours c’est trop long et qu’on dilue trop le produit, qu’il y a trop de remplissage (les découvertes, je veux bien, mais quand il n’y a que de cela, des découvertes québécoises). Il faut un prétexte pour se rendre sur le site et, une fois sur place, faire des découvertes.
      Parfois je me dis qu’il y a peut-être une formule à inventer, qui ne serait pas un festival, ni un spectacle ponctuel, mais quelque chose entre les eux qui permettrait à la chanson francophone d’avoir une tribune passé le 10 août et avant le 31 juillet.
      Au terme de ces Francofolies on a un peu l’impression que vu du Québec la nouvelle chanson française n’existe pas. Il y a bien eu Loizeau et de la Simone, mais c’est très peu.

    • J’endosse tout à fait votre appréciation de ce spectacle, un grand moment (et celle de marie Christine Blais qui écrit qu’il s’agit d’un des meilleurs spectacles auxquels elle a assisté dans sa vie)

      Spectacle magnifique de simplicité et de beauté autour et au coeur de la poésie de Gaston Miron… (je ne connaissais pas la poésie de Miron avant d’acheter le CD des 12 hommes rapaillés cet été)

      Pas un mot des 12 hommes interprètes durant le spectacle… Michel Rivard, Daniel Lavoie, Jim Corcoran, Richard Séguin, Yves Lambert, Pierre Flynn, Yann Perreault, Vincent Vallières, Martin Léon, L J Cormier, D. Marin, G Bélanger…. spectacle intergénérationnel, tous présents sur scène, en tout temps, saisissant

      que les paroles de Miron… entrevues d’archives et ses textes chantés par ces 12 hommes rapaillés… musiciens magnifiques… en particulier le claviériste de Karkwa… François Lafontaine…

      des moments de pure grâce…

      Yann Perreault , jouissif dans Amour Sauvage,
      Vincent Vallières aux accents dylaniens…. Flynn au piano, Séguin à l’harmonica et Vallières à la guitare dans “Camarade”, Lavoie qui à la table de Miron lit un poème de Miron, Marin qui conte avec émotion

      belle solidarité de 16 hommes sur scène qui oublient leurs égos pour laisser fleurir l’oeuvre poétique, les paroles d,amour d’un 17e , Miron décédé…

      grandiose…ode à l’amour, ode à l’universel…..

      merci Gaston merci à tous les artisans de ce spectacle mémorable

    • M. Brunet,

      Vous connaissez le groupe américain The Low Anthem? C’est rien de très révolutionnaire, mais c’est du folk-rock assez efficace merci. Les titres Ohio, Ticket Taker et Charlie Darwin méritent d’être écoutés et font penser aux Fleet Foxes, avec un soupçon de Bon Iver (dont l’album For Emma…sorti l’an dernier, me met encore sur le derrière).

      Si vous avez 30 secondes, dites-moi vos impressions!

      Laurent Venne

    • Merci pour cet extrait et en particulier pour la première chanson que je ne connaissais pas. Des mots qui éveilleraient la sensualité à un bloc de glace…C’est magnifique. “Femme il me faut t’aimer, mes bras enlacent ta nudité sans rivage”……Je me demande si une seule femme pourrait rester insensible à de tels mots. Pense pas!
      @PhilippeHemond…je ne vous connais pas mais si je peux me permettre…Même si le disque vous a laissé indifférent, je vous suggère d’apprendre quelques lignes par coeur et de les murmurer à votre partenaire de lit…Nuit torride, promis!!!!! Dommage qu’on ait oublié le pouvoir des mots!!!!

    • @ misteur brunet
      Ai oublié de vous souhaiter de bonnes vacances. Congé bien mérité…Oubliez le blogue…nous serons sages et tenterons de ne pas trop vous faire honte.

    • @norvegequebec

      Merci !

    • @ norvegequebec

      Si seulement Miron parlait d’une véritable femme…

    • Excellent texte de Marie-Christine Blais. Un peu comme son camarade, je n’ai pas osé aller voir le spectacle. Pour une raison différente quand même: Chloé Ste-Marie… J’aime tellement l’entendre chanter en boucle “Je marche à toi” que j’en suis incapable par un autre. Je sais que j’ai tort mais c’est comme ça.

      Bonnes vacances Alain.

    • @ Mifune…Quand je ferme les yeux…je prends tout ce qu’il dit de façon personnelle.

    • Oublie le blogue
      J,espère que ton ordi est fermé !!
      BONNNNNEES VAAAACAAANNNNCES !!

    • @ norvegequebec

      La joie des oeuvres ouvertes :)

    • @mifune qui écrit:
      “”Si seulement Miron parlait d’une véritable femme…”"”

      je ne sais pas pourquoi vous écrivez cela… Miron parlait au contraire d’une véritable femme… dans ce poème Amour Sauvage… (dont j,avais souligné l’interprétation magistrale faites par Yann Perreault lors du spectacle dans mon billet de 8h 54)…

      lors du spectacle, aucun des 12 hommes n,a parlé… nous avons seulement entendu des extraits d,entrevues de Gaston Miron,

      dans l’un de ces entrevues faites alors qu’il venait de recevoir le prix David,

      Miron raconte que la vie n’est pas facile pour un poète, ce prix est le bienvenu car ce sera la première fois de sa vie qu’il gagnera plus de 14 000 $ en une année,

      pas facile la vie dans ces conditions financières , de plus il était père monoparental, (il élevait sa fille seul), et que , sa vie amoureuse avait connu des échecs….

      D’ailleurs j’ai acheté récemment, un bouquin fort intéressant intitulé “”"Album Miron”"” qui a été préparé et rassemblé par Marie-Andrée Beaudet qui fut la compagne de Gaston Miron dans les dernières années de sa vie.

      Bonnes vacances….. dans le silence d’un bord de mer isolé …. loin des grandes villes et des spectacles… peut-être ?

    • Bonjour M.Brunet,

      Ce message me permet de dénoncer la décision de Laurent Saulnier de changer le positionnement des Francofolies du début août à la mi-juin.

      Oui, cela permettra une plus grande délégation du vieux continent et tant mieux.
      Cependant, le mois d’août est devenu depuis quelques années le plus beau mois de l’été, alors pourquoi changer les dates pour ainsi repositionner ce festival dans un mois de juin frisquet ? Est-ce parce qu’ il nous faut maintenant un festival extérieur printanier à Montréal ?

      Bref, dernière la seule raison donner par M.Saulnier, beaucoup d’autres raisons sont restés en suspend.

      Les francofolies de Montréal sont depuis une dizaine d’années L’ÉVÈNEMENT de mon année, et je me souviens d’il y a 3-4 ans où le festival avait eu lieu en juin. Que de désapointement climatique !

      Salutations,

    • J’endosse le commentaire de Flagman…

      à la mi-juin sous la pluie, alors que la majorité des gens ne sont pas en vacances… ce sera un fiasco… alors que là avec Juste pour rire et le jazz cela fait une belle continuité….. non merci

    • On a un peu le choix entre de mauvaise dates ou de mauvais artistes. car les Francos de cette année, ce n’était vraiment pas fort.

    • si vous vouliez voir un bon show samedi c’etait au stade qu’il falait vous rendre c’etait hallucinant tu te poses pas cinquantes questions tu t’amuses c’est tout. bonnes vacances! we salute you

    • @ Philippe Hemond

      personnellement je pense que les francofolies de cette année ont été une grande édition…

      les 12 hommes rapaillés bien sûr, mais aussi la soirée des Colocs, celle de Jorane et de l’Orchestre métropolitain, le spectacle de Fleck et Diabaté, la soirée avec Tiken Jah Fakoly (malgré la pluie) celle de Khaled, etc….,

    • @ antoinepierpont

      Trop québéco-québécoise cette édition des Francos. Aux Francos, je m’attends à me brancher sur la France (et idéalement pas celle des chanteurs de plus de 60 ans), pas sur des recyclages de disques québécois (Nino et 12 hommes) ou sur des navires qui voguent sur le succès d’un film (Dédé).

      Je ne renie pas certains plaisirs, mais bon, Lapointe est en fin de tournée et Émily Loizeau a fait un spectacle où plus de la moitié des pièces sont en anglais (Franco dites vous).

      Mais quand je pense que par les années passées j’ai vu Mano Solo, Arno, Dick Annegarn, Higelin, Grand corps malade, les Têtes raides, les Ogres de Barback, Bashung… force est de constater que cette édition est mineure. Mais bon, je crois mes attentes un peu démesurées.

    • Seul Vrai moment fort….

      AOTY et PAYZ PLAY…il faut leur dire de plus jamais joué séparer ces 2 là…

      Jorane et les arrangements subtils du chef d’orchestre de l’orchestre métropolitain…wow…ça groovait…

      Chic Gamine un projet encore inconnu…mais franchement des vrais voix et un batteur percussionniste arrangeur qui a fait des miracles pour ponctuer onctueusements le fils de ce mur de voix qui sonnent jusque dans l’esprit et le coeur. Bravo.

      BADAMUS a été ok…mais le son…était pourri…

      Et tant qu’à moi le reste était nul à chier…

      je sais par contre que j’aurais aimé voir le show d’Arianne…

    • Je suggère un bon spectacle-événement pour l’an prochain, puisque c’est la mode aux Francopholies: la réunion sur une même scène de trois générations de “jeunes femmes superlativement jolies qui ont du succès » (Ghost, 2009) mais qui sont des victimes innocentes des railleries des méchants Québécois: Renée Martel ou Michèle Richard (ça dépend des goûts), Mitsou bien sûr et Cœur de pirate. Avec comme participation française Vanessa Paradis. Ça promet!

      Sans blague, j’ai TRÈS TRÈS HÂTE d’entendre le prochain album de Fred Fortin (mi-septembre ai-je cru entendre). Fortin est selon moi, pour ce qui est du rock queb, dans la même ligue que les Malajube-Karkwa.

    • Un bravo pour les Francos pour les spectacles pour les tout-petits. Ma fille de 3 1/2 ans a pu assister gratuitement à deux spectacles, Les Petites Tounes et Benoit Archambault. Lui permettre de voir des bands à l’oeuvre sur les planches (et Les Petites Tounes ça peut rocker assez pour le père!) avec un répertoire à sa portée est une expérience très appréciée.

      Bon, next step, est-ce que je l’emmène voir Porcupine Tree cet automne?

    • “Bon, next step, est-ce que je l’emmène voir Porcupine Tree cet automne?”

      ABSOLUMENT!! MANQUEZ PAS ÇA!

      Mais n’oubliez pas les bouchons pour les oreilles…
      Ça crache des décibels en ta…!!

    • Alain, il y a un truc qui m’a intrigué et qui semble s’expliquer à la lumière des derniers événements. Dans leur spécial Festivals de l’été, le magazine français Les Inrockuptibles avait l’habitude de faire un paragraphe très positif sur le Festival d’été de Québec. Pour la première fois cette année, pas un mot sur celui-ci et une grosse promotion publicitaire des Francofolies… Ceci expliquant cela?

      Au moins, si le Festival d’été n’est pas en même temps, vous aurez le temps d’en toucher deux mots…

      PS: Martin2008, très drôle, j’ai ri de bon coeur! Renée Martel all the way (Michelle Richard est une fausse blonde)! Sinon, tu as raison: Fortin, Malajube, Karkwa, ce sont les meilleurs.

    • Sincèrement, j’ai hâte qu’il y ait de vrais bons shows originaux aux Francos! C’est toujours du rebrassage de vieilles affaires au Québec. Hommage à Joe Dassin, même en France, il le trouve quétaine!! Reprendre des textes de Miron, remixer les tounes de Stefie Schock. Bref, rien de nouveau. Tant qu’à revoir de vieilles affaires, j’ai bien fait d’aller voir AC/DC au Stade. Ah j’oubliais…Marjo et Marie-Chantal Toupin…vraiment??!?!

      Plus sérieusement, c’est un peu tristounet au Québec. Pas moyen d’avoir un show tout simple. Juste une volée de rock de Lapointe sans invité. Juste un moment magique avec Ariane Moffat, sans faire un maudit duo. Tous ces trips de “St-Jean” ou de “Star Académie” sont généralement toujours ratés car on répète l,affaire 3 ou 4 fois avec un metteur en scène. Donnez-nous juste un gros show tout simple et svp, cessez les hommages. Y’a plein de bands au québec qui gaganent leurs vies à l’année avec ça! Bref, ça n,avat rien à voir avec les Stevie Wonder ou Ben Harper du Jazz!

    • Mr Brunet,
      SVP, la masturbation intellectuelle et parti pris à la TV sont inaccepatbles par votre«quotidien»
      I learn to deal with facts… Votre intervention de ce jour à RDI fut dès plus bancale.
      Je vis entre Québec et Montréal depuis 25 ans déjà et votre volet culturel fait abstraction entre le privé et le public. Vous avez là une situation typique d’un individu capitaliste pour les profits et socialistes pour les pertes. Vous aurez bien compris, j’ose espérer que je ne fais pas référence ici au maire Labeaume…
      Mes respects
      A. Bert Mc Graw

    • sideup écrit: “”Reprendre des textes de Miron, (…). Bref, rien de nouveau.
      Tant qu’à revoir de vieilles affaires, j’ai bien fait d’aller voir AC/DC au Stade.”"

      - les textes de Miron n’ont pas été repris…. ils n’avaient jamais été en musique. C’était quelque chose de nouveau.

      De toutes façons vous n,avez même pas assisté au spectacle et vous vous permettez de dire qu’il n’y avait rien de nouveau dans ce spectacle…

      Je n’ai jamais vu un spectacle où 12 chanteurs de 2 ou 3 générations participent à la mise en valeur des textes d’un poète… et où ces 12 chanteurs oublient leurs égos, ne prononcent pas un mot pour mettre en valeur leur ego, ne font qu’une ou deux chansons … mais restent sur la scène afin d’accompagner les autres (faire les voix sur une chanson, Séguin qui accompagne à l’harminica, ou Flynn au Piano… etc. ) simplement pour rendre hommage à une oeuvre…

      Lo siento amigo…. mais j’ai vu Pink Floyd, AC DC , Zeppelin et nombre de groupes rock au cours des années 1970 et 1980…. l’an dernier seulement (2008) j’ai vu plus de 60 spectacles et je suis d,accord aves Marie Christine Blais qui a écrit qu’il s’agissait d’un des plus beau spectacle de sa vie,

      AC DC ça fait 30 ans qu’ils font la même chose, absolument je suppose que vous prétendez que çà c’est nouveau..????.. ..( et samedi dernier dans un stade olympique au son horrible comme d’habitude) ??????

      tout à fait d,accord avec Potroub qui écrit: “”"Jorane et les arrangements subtils du chef d’orchestre de l’orchestre métropolitain…wow…ça groovait…”"”"

    • @antoinepierpont

      Nathalie Lessard a repris les poèmes d’amour de Miron en musique avec ses têtes de contre. Allez voir!
      http://www.nathalielessard.net/main2.html

    • merci pour l’info mais je n’avais jamais entendu parlé de Nathalie Lessard, elle n,est pas très médiatisée et à ce que je peux voir elle fait un ou deux textes de plus d’une vingtaine d’auteurs québécois

      Il y avait quelque chose de magnifique dans la présence de ces 16 artistes sur scène pour rendre hommage à l’oeuvre de Miron

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2010
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité