Alain Brunet

Archive du 11 avril 2009

Samedi 11 avril 2009 | Mise en ligne à 10h18 | Commenter Commentaires (12)

Willie Nelson touchant, Billy Bob Thornton pète sa coche

willie-nelson-u10.jpg

Willie Nelson a donné à ses fans un récital des plus touchants, ce vendredi à la salle Wilfrid-Pelletier ; ses grands succès (Always on My Mind, etc.), pléthore de standards country, du blues, du folk, du boogie, Georgia On My Mind, Me And Bobby McGee ou même une version sympa (et un peu laborieuse) de Nuages, classique de Django Reinhardt… Même l’instrumentation n’avait rien de cheesy: percussions légère, basse, piano et cette guitare à cordes de nylon qui mène notre Willie bien-aimé à tous les solos. Très coooool !

Malgré cette soirée parfaitement réussie (unanimes sont les critiques à propos de la première patie assurée par l’octogénaire Ray Price), j’aurais vraiment préféré entendre le contenu de Two Men With The Blues, un disque formidable, lancé l’été dernier avec Wynton Marsalis. Semble-t-il que Willie n’accepte que rarement de reprendre ce concept sur scène.

Quant à Billy Bob Thornton… il a brillé par son absence.

La semaine dernière, on nous avisait que Willie ne donnait pas d’interview…. mais que les Boxmasters en accordaient, eux. Or, au sein des Boxmasters, il y a un certain Billy Bob Thornton, un artiste complet et talentueux, qui me séduit depuis des années. Évidemment, j’ai demandé à l’interviewer. On m’a indiqué alors qu’il fallait absolument parler aux trois membres si on voulait s’adresser à Billy Bob. OK.  Pas de problème avec ce souci d’équité…

Et puis alors ? Plus de nouvelles jusqu’à ce qu’on apprenne l’annulation de cette première partie à la suite d’un sérieux pétage de coche de l’ex d’Angelina Jolie.

Une interview réalisée en terre canadian, plus tôt cette semaine, s’est très mal passée. Billy Bob a piqué une (douce) crise de vedette pendant laquelle il a erré jusqu’à mépriser le Canada. Semble-t-il qu’il était vachement frustré d’avoir été présenté comme acteur et musicien… plutôt que comme musicien. L’interviewer avait été bien averti de ne faire aucune allusion à son métier d’acteur et de cinéaste, la consigne a été suivie sauf dans la présentation de l’artiste.

Après avoir présenté Billy Bob sous tous ses chapeaux ce dernier s’est mis à bouder, refuser de répondre clairement aux questions… et dire des énormités. Tout de même ! Comme si on présentait en ondes un chanteur célèbre qui vient de faire un film en occultant ce pourquoi il est connu! On comprend qu’il fallait se concentrer sur la musique, Billy Bob, mais de là à ce que les fils se touchent entre tes deux hémisphères…. parce qu’on a prononcé les mots acteur et réalisateur dans l’intro, il y a une marge !

On ne se surprendra pas que les Boxmasters aient été chahutés à leur spectacle torontois, ce qui a conduit à l’annulation de la première partie de Willie Nelson à Montréal – ce qu’on m’a dit vendredi chez Spectra le producteur.

À la suite de ses frasques, l’artiste s’est finalement remis à réfléchir normalement et présenter ses excuses aux Canadiens qu’il avait insultés pendant cette interview.

Voyez vous-mêmes ce qui a déjà fait le tour de la blogosphère:

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité