Alain Brunet

Archive du 8 octobre 2008

Mercredi 8 octobre 2008 | Mise en ligne à 10h05 | Commenter Un commentaire

Trois chansons de Lucinda

lucinda.jpg

La discographie de l’Américaine Lucinda Williams compte au moins deux très grands albums de chansons : Car Wheels On A Gravel Road et West, dont elle présentera fort probablement des extraits jeudi soir Métropolis. Malheureusement, l’album Little Honey, son p’tit nouveau, ne sera mis en vente au Canada que le mardi 14 octobre, c’est-à-dire quelques jours après son passage à Montréal.

En prime à l’interview de Mme Williams publiée samedi dans La Presse,  voici trois citations inédites au sujet de trois chansons inédites, c’est-à-dire qu’elles figurent sur Little Honey… dont il sera évidemment question ce jeudi.

 

Little Rock Star

 « J’avais lu des articles à propose de jeunes rock stars en proie à des comportements autodestructeurs. Amy Winehouse, par exemple. Dans cette chanson j’aborde le sujet d’un point de vue plus mature et plus vieux, je le fais quand même avec empathie, je ne suis pas en train de juger, je m’inquiète du sort de ces  jeunes artistes de talent qui lancent tout par-dessus bord.  Tout le monde peut faire le lien avec l’objet de cette chanson.

 

Rarity

Dans ce cas également,  j’essaie d’être empathique, avec le point de vue (forcément plus mature) d’une artiste de mon âge.  L’idée de Rarity part de mon admiration pour l’artiste Mia Doi Todd, dont les disques indépendants m’ont impressionnée. Un jour j’ai vu qu’elle avait obtenu un bon contrat de disques avec une major… après quoi j’ai su qu’on l’avait rapidement abandonnée. Voilà qui m’a menée à cette réflexion sur les rarities, sur le peu d’intérêt que porte l’industrie de la musique sur les perles rares.  Personnellement, je m’estime chanceuse d’avoir survécu à la crise de l’industrie de la musique, peut-être par la peau des temps… je ne sais. C’est probablement que j’avais démarré avant que les choses tournent mal. Ma carrière sur scène me sauve, il faut dire.

Tears of Joy

Je suis très fière de cette chanson, dont la musique se fonde sur un vieux son Motown que j’aime tant. C’est la première fois qu’il est question de larmes qui ne coulent pas à cause de la tristesse. J’ai écrit cette chanson après avoir fait la rencontre de Tom, c’est le point de vue d’une femme mature et amoureuse. Elle se dit voilà, assez d’histoires chaotiques, tu as trouvé ton homme.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité