Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 25 septembre 2008 | Mise en ligne à 20h39 | Commenter Commentaires (5)

    Radiohead vous propose de remixer Reckoner

      reckoner.jpg

    Radiohead a obtenu tant de succès avec le concours  Nude Project , proposant à ses fans de remixer la pièce Nude au moyen d’un logiciel offert sur sn site officiel  qu’il poursuit l’expérience avec la chanson Reckoner, tirée aussi de l’album In Rainbows.. Le concours propose cette fois un logiciel moins complexe pour faciliter les choses à son auditoire prêt à remixer Reckoner.

    Le magazine Wired rapporte en outre que The Nude Project avait attiré plus de 6 millions de visiteurs uniques sur le site de Radiohead. Un demi-million d’entre eux ont soumis leur vote après avoir entendu les remixes amateurs, plus de 1,7 million de fois.

    On se doute bien que Radiohead espère augmenter la participation de ses fans pour le remix de Reckoner. Le coût d’inscription, d’ailleurs, est de 99 cents au lieu de 5$ pour Nude.  Et ça semble bien parti : Wired souligne que 174 remixes avaient déjà été soumis à peine 15 heures après que l’opération eut été rendue publique !  Ainsi, les remixes sont téléversés vers Radiohead qui les diffuse ensuite. Sur la plateforme iTunes, on se sera procuré préalablement la chanson divisée en six pistes – à des fins de remixage. Le procédé est d’ailleurs fort bien expliqué sur ce weblog.

    Parmi les artistes au rayonnement planétaire, force est de constater que le quintette anglais demeure parmi les plus ouverts aux nouvelles technologies et à  l’hyperdiffusion  de leur matériel sur l’internet. En voici une autre démonstration probante, cette fois axée sur la réappropriation des contenus originaux par les internautes eux-mêmes.

    N’est-ce pas une caractéristique fondamentale de l’internet ?

    radiohead-logo.jpg


    • Voilà quelques années, Curve avait fait le coup en mettant en ligne les tracks “raw” de sa chanson “Unreadable Communication”. De nombreux internautes avaient proposé des remix et des versions ma foi fort intéressantes. Certaines sont toujours en circulation en format MP3.

    • Mr. Brunet

      Est-ce que c’est la meme chose que NIN a fait avec des excellents remix paru sous le nom de The Limitless potential, avec des titres comme God Givens, Me I,m not etc…?

    • Mwouais… Ou comment faire 174 piasses à rien faire ! La dernière fois, ils avaient pas vendu le résultat, en plus ?

      C’est mignon et même sympathique, mais bon, on est loin des ’soundbytes’ originaux AIFF en 24 bits, quand même. Tout ça est en très basse résolution, à peu près inutilisable pour autre chose que s’amuser. Et six pistes, mettons qu’on sépare pas le hi-hat du snare !

      Et on peut pas les exporter ailleurs à moins d’être un peu dibouilleur (tout mixer à zéro sauf une piste, enregistrer analogue, et revenir numérique), mettons, prendre la basse toute seule et la remixer le soir même dans notre set, sur un autre beat, ou prendre la voix toute seule et la remixer sur un dub jamaïcain…

      Pour l’hyperdiffusion on repassera. Je sais que je suis le cynique de service avec Radiohead (le pire, c’est que je suis fan fini, mais parfois on ne pardonne pas un défaut à sa blonde, qu’on pardonnerait à d’autres) mais ça sent encore la promo à plein nez. On dira qu’ils n’en ont pas besoin : je réponds non, au contraire. Ce band a réussi l’exploit de vendre des millions de disques de musique très exigeante (du moins à l’époque d’Amnesiac), alors chapeau !

    • @kosmokrmr

      Oui, effectivement, c’est une démarche semblable à celle de Trent Reznor et tant d’autres artistes qui ont saisi les vrais enjeux de la culture numérique.

      @MB
      Effectivement MB, la zone de profitabilité est obscure… Mais l’aspect ludique l’emporte, en ce qui me concerne; peu probable que Radiohead fasse beaucoup de fric avec ça, de toute facon. Quant à la dimension promotionnelle, elle fait partie de la «game»; lancer une telle initiative mène certes à faire consommer plus d’albums de Radiohead mais ce n’est pas le principal objectif de l’opération. Et il y a bien pire que ça dans le monde du marketing, il me semble.

    • Oui il y a beaucoup ‘pire’ dans le monde du marketing.

      Je trouve Radiohead simplement très ouvert et généreux envers la créativité et ce que les autres peuvent offrir avec leur propre matériel. Quelle belle preuve de générosité ! Tant mieux si des groupes comme eux permettent cette belle ouverture et cette possibilité d’aller plus loin, d’apporter une autre vision de ce qu’ils peuvent faire. Y’a pas beaucoup de musiciens qui peuvent en faire autant, d’artistes en général ceci dit.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité